Partagez| .

« La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: « La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon] Sam 11 Aoû - 6:39

Anaxes … La tueuse n’avait pas pour habitude d’y aller très souvent. C’était bien entendu la planète mère des Chasseurs de Primes, là ou se trouvait le quartier général de la Guilde. Lola avait toujours détesté les gens de la Guilde, trouvant qu’ils étaient trop obéissants, tel des chiens de l’armée. Jamais elle ne rejoindrait cette organisation pour la simple et bonne raison que Lola Aino n’était pas un chien que l’on tenait en laisse. Même si elle aimait taquiner Clint McCoy, le chef de la Guilde, la belle n’était pas du tout disposer à rentrer dans la guilde, bien que le chef tente de la convaincre à chaque fois qu’ils se croisaient. Toutefois, si Lola était sur Anaxes aujourd’hui ce n’était pas pour faire un coucou à Clint ou encore passer en revu les bars. Si la tueuse avait mis les pieds sur cette planète c’était pour venir y faire du commerce.

Mais, avant de rejoindre l’endroit qu’on lui avait indiqué, Lola devait faire preuve de la plus grande prudence. En effet, sur cette planète ou tous connaissaient son visage, elle avait de grandes chances d’être traqués. En même temps, au vu des primes sur sa tête, elle comprendrait. Malgré tout, elle n’avait pas le temps pour s’attirer des ennuies ou faire un combat contre un larbin de la guilde. Ainsi, la belle portait un long manteau noir avec une capuche laissant son visage masqué. De plus, sous ce manteau on ne pouvait voir ses armes accrochés à sa ceinture et elle restait ainsi un peu plus discrète. Avançant dans les rues, la belle restait sur ses gardes tout en n’oubliant pas son objectif, marchand en sachant parfaitement ou ses pas allaient la mener. C’est ainsi qu’elle arrive dans un grand bâtiment, imposant et très moderne. Tout en haut se trouvait en grosses lettres le nom de l’entreprise : « Kaelon Industries ». Quelle jolie couverture … Un certain Jack Kaelon avait fondé une grande entreprise de prothèses mécaniques sophistiqués, révolutionnant la galaxie par des prothèses très innovantes et performantes. Kaelon a bâti un empire et, au dire des sources de Lola, son fils, Chris, avait repris l’entreprise familiale en y ajoutant tout de même sa touche personnelle. Ainsi, Kaelon Industries n’était qu’une couverture pour cacher une formidable entreprise de ventes d’armées illégales. Un vrai petit marché noir bien caché comme il se doit. Ainsi, Lola avait eu vent de ce petit trafic illégal mais on disait aussi que Chris était un vrai génie et qu’il pouvait créer ce dont il voulait, il lui suffisait juste de quelques crédits. Enfin quelques … Ses prix devaient être relativement élevés si il faisait du si bon boulot que ça, toutefois, Lola avait de quoi payer et ne s’inquiétait pas pour cela. Ainsi, la belle monta les quelques marches menant à l’entrée principale, poussa la porte et se retrouva dans le grand hall d’accueil. C’est à ce moment là qu’elle retira sa capuche, dévoilant son visage froid et neutre et enleva les quelques boutons de son manteau, dévoilant cette fois une tenue très sexy. En effet, elle portait un pantalon en cuir noir, surmonté de bottes assorties, son ventre était légèrement découvert car elle portait une petite veste courte également en cuir dont la fermeture éclair descendait assez pour dévoiler un décolleté à tomber. A ses ceintures se trouvaient différentes armes comme à son habitude.

Lola parcouru la pièce de son regard et elle vit qu’un des vigiles l’avait remarquée. Il s’avança alors vers la tueuse, le regard légèrement inquiet. Arrivé à sa hauteur, l’homme lui demanda si la jeune femme cherchait quelque chose. Sans hésiter, la belle lui avoua qu’elle venait voir le directeur Kaelon. Lui demandant de la suivre, l’homme la fit passer par une porte sur le côté et, dans un silence de mort, ils parcoururent plusieurs couloirs et arrivèrent à un poste de sécurité. Voilà donc qu’il y avait des lieux ou les armes n’étaient pas acceptées. Lola avait vu juste. Elle dut retirer toutes ses armes et décliner son identité. Une fois ceci fait, on la fit passer par une nouvelle porte et cette fois, elle se retrouva dans un ascenseur qui la fit descendre plusieurs mètres sous terre. Quand les portes s’ouvrirent, Lola se trouvait dans une sorte de grand hangar ou de nombreux hommes travaillaient sur des armes de tous types. Au côté des portes de l’ascenseur se trouvaient deux hommes lourdement armés. Le vigile qui l’avait conduite jusqu’ici fit traverser le hangar à la belle et ils se retrouvèrent devant une nouvelle porte gardée. Le vigile fit entrer la jeune femme dans ce qui semblait être un bureau, qui était modeste mais tout de même assez luxueux. Devant elle se tenait un bureau ou le vigile la fit s’asseoir, expliquant que Monsieur de Directeur allait arriver d’une minute à l’autre. Enfin, il referma la porte et laissa la tueuse seule. Cette dernière fit le tour de la pièce mais ne trouva rien de bien intéressant. Ce bureau devait être un bureau secondaire et non le bureau principal du PDG au vu du peu de choses présentes dans la pièce. Ainsi, elle s’avança vers une des fenêtres donnant sur l’entrepôt pour observer le travail des hommes. Lola remarqua de nombreuses armes du commerce normal, toutefois elles comportaient toutes des améliorations qui devaient être très utiles. Elle remarqua que certains viseurs étaient changés, sans doute pour plus de précision, ainsi que certains adaptateurs de pulsions statiques modifiés ou des valves à énergie plus modernes. Le tout devait apporter de meilleurs tirs, plus précis, plus rapide et Lola imaginait même que le blaster devait être allégé. Tout en observant d’un œil expert les différentes armes, la belle commença à penser qu’en plus de pouvoir lui offrir ce dont elle était venu chercher, elle pourrait également repartir avec de nombreux nouveaux jouets, voire même que ses propres blasters soient améliorés. C’est à cet instant qu’elle entendit la porte s’ouvrir et sentit une présence dans son dos. Tout en se retournant, elle observa l’homme qui venait de rentrer. Il était grand et plutôt mince. Il avait le visage dur et un regard légèrement sombre bien qu’il voulait sans aucun doute paraitre abordable. Il portait un long manteau noir et des gants à ses mains. La rumeur disait que lui-même avait des prothèses, suite à un accident quelques années plus tôt. Ils s’adressèrent un signe de tête pour se saluer et ce fut l’homme qui prit le premier la parole, se présentant et demandant à la belle ce qu’elle était venu chercher ici. Dans un sourire plutôt froid, elle ne savait comment sourire autrement, elle regarda l’homme et une lueur de défi brillait dans ses yeux.

    « On dit que vous êtes un génie en création d’armes et d’objets de tout types, on dit même que vous êtes le meilleur dans ce domaine. Je suis venue vérifier cela par moi-même. Après tout, ne dit-on pas que la rumeur cache toujours une part de vérité ... ?»

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon] Lun 20 Aoû - 1:49

C’était une journée comme les autres. Un carnet de commandes rempli à honorer, des rendez-vous plus ou moins importants et le contrôle mensuel fait à sa production d’armes. Rien de bien réjouissant mais c’était ce genre de petits détails qui faisaient rapporter un maximum d’argent. Et l’argent, Chris adorait cela. L’argent signifiait le pouvoir ! Les pauvres étaient toujours soumis à des personnes plus riches qu’eux. Et c’était généralement le plus riche de tous qui dominait. Enfin, Chris était loin d’être le plus riche de la galaxie mais il s’assurait d’une petite fortune personnelle qui en ferait baver plus d’un. Il fallait dire qu’il vendait son talent à prix d’or que seuls les grands de ce monde pouvaient s’octroyer. Mais qui était le plus riche au jour d’aujourd’hui ? La République pouvait être déjà exclue de ce classement étant donné que les fonds étaient totalement divisés et segmentés entre plusieurs parties. L’Empire ? Pourquoi pas ! Liam D. Kuran gérait seul l’argent impérial, décidant quelle somme allait être allouée à tel segment. Moui, on pouvait dire que tout cet argent lui appartenait en quelque sorte. Le plus riche pouvait très bien être un indépendant, inconnu du monde entier qui reste tapi dans un coin sombre de la galaxie, seul avec son argent. Un ermite, un original ! Peu importait de toute façon. Il s’agissait simplement d’une pure pensée personnelle sans grande répercussion sur le reste de la galaxie. Même si l’argent représentait beaucoup, il n’était rien sans une subtile utilisation. Achats utiles, corruption en tout genre … La vie de Hors la loi était vraiment la meilleure. Aucunes contraintes, uniquement une liberté optimale. Si on enlevait les différents chasseurs de primes qui étaient sur votre dos, naturellement. Même la République, grand représentant de la paix dans la galaxie avec les Jedi, était trop occupée avec l’Empire pour se soucier de simples Hors la loi. Du coup, les manœuvres étaient plus faciles à faire. Cela manquait presque de défis en quelque sorte … De quoi rapidement s’ennuyer ! Mais le temps n’était pas à l’ennui aujourd’hui.

Chris était en pleine visite de son atelier de fabrication personnelle. Bien sûr, pour les besoins, il avait de nombreux ateliers clandestins disséminés partout dans la galaxie afin de répondre à une demande de plus en plus croissante et de plus en plus diffuse. Mais cet atelier, c’était la crème de la crème. Celui qui produisait le nec plus ultra. Les meilleurs produits de Chris se trouvaient ici, fabriqués en quantités limitées afin de ne pas étaler ces armes sur le marché. Après tout, plus c’est rare, plus c’est cher. Chris s’assurait ainsi d’avoir une rentabilité suffisante. De plus, avec l’ingéniosité de son pôle recherche et développement, qui trouvait toujours de nouvelles améliorations, l’argent ne manquerait pas. Tout se déroulait parfaitement, dans le meilleur des mondes. Pendant qu’il continuait son contrôle habituel, un de ses hommes finit par accourir vers lui, ce qui attira son attention. Le jeune homme reprit son souffle, un peu trop longtemps. Mais Chris était quelqu’un de plutôt indulgent. Il ne tuait pas ses hommes à tort ou à travers. Même si son subordonné avait du mal à reprendre son souffle, cette nouvelle finirait bien par sortir de sa bouche au bout d’un moment :


« Monsieur … Une jeune femme désire vous voir ! »

Une femme ? Ici ? Dans l’usine ? Avait-il rendez-vous avec Tyria Zann aujourd’hui ? Chris claqua des doigts et un des hommes qui le suivait lui présenta un agenda holographique, à la date d’aujourd’hui. Date très blindée d’ailleurs mais, à cette heure-ci, il ne voyait personne. Et Zann n’apparaissait même pas dans la journée tout court. Il fit un geste de la main et son subordonné rangea l’agenda. Son regard se posa sur celui qui l’avait prévenu :

« Elle est passée par les différents contrôles de sécurité n’est-ce pas ? »

Pour répondre à sa question, le jeune homme lui tendit un datapad. En se dirigeant vers son bureau, Chris put consulter tout ce qu’il savait sur la jeune femme grâce aux différentes sécurités qu’elle avait dû passer. Tout d’abord, son armement ! Tout avait été confisqué, répertorié et classé. Aucune arme ne venait de chez lui visiblement donc, ce n’était pas un client habituel qui serait sortit de sa tête. En tout cas, elle était bien armée. Que comptait-elle faire avec toutes ses armes ? Attaquer le Sénat ? Enfin peu importe. Chris s’attarda sur son identité avec photo. Lola Aino ! Très joli visage, tout à fait à son goût. Le genre de femmes que l’on trouvait dans les bars, à draguer des hommes riches pour piquer toute leur thune. Pas du tout le genre qu’on imagine en sang, risquant sa vie pour une quelconque somme d’argent. Chris en avait vu des clients, de toutes sortes, allant du politicien au clochard paumé qui désire se venger d’un autre qui lui aurait piqué son sandwich. Peut-être était-elle une femme de politicien qui désirait venger l’affront que son mari a subit. Mais cela n’expliquait pas l’arsenal dont elle disposait. Mais bon, au vue de son armement, peut-être était-elle venue pour avoir quelque chose de plus … « discret » ! Il finit par arriver dans son bureau et vit enfin en vrai ce joli petit minois. Il n’y avait pas que le visage de joli ! Son corps était parfaitement proportionné, avec des formes généreuses. De quoi rendre jalouse n’importe quelle femme de la galaxie. Celui qui partageait sa vie avec elle était un sacré chanceux. Si toutefois, elle avait quelqu’un dans sa vie. Alors qu’ils se saluèrent d’un hochement de tête, une masse sombre passa à côté de Chris et pénétra dans la pièce. Son fidèle Vornskr adressa un regard à la jeune femme avant de grogner légèrement. Tiens donc ! Madame était une forceuse … Jedi ? Sith ? Pourtant, aucun sabre laser n’était répertorié dans son arsenal. Mais peut-être était-ce une manipulation volontaire de sa part. Du coin de l’œil, il s’adressa aux deux hommes qui l’encadraient. Ceux-ci se séparèrent et se mirent à côté de Lola, l’encadrant à son tour. Une fois ce petit détail réglé, Chris n’en oublia pas les bonnes manières :

« Bienvenue dans ce modeste bureau qui, je m’en excuse, ne sied pas trop à votre teint … Je suis Chris Kaelon, directeur de Kaelon Industries et gérant de ce que vous avez pu voir par cette fenêtre … »

Dit-il en indiquant du doigt la fenêtre qui se trouvait à côté de lui. Il finit par quitter la porte, après l’avoir fermée, et vint s’installer en face de la belle, derrière son bureau, avant de reprendre la parole :

« Pourrais-je connaître la raison de votre venue ? Au vue de votre armement, il n’y a pas grand-chose que je puisse vous fournir malheureusement … »

Jouer l’ignorant, c’était le but. Chris s’arrangeait toujours pour passer pour une modeste marchand d’armes, qui proposait la même chose que Monsieur tout le monde. Mais visiblement, les rumeurs allaient de bon train. C’était bien pour les affaires. Son Vornskr se coucha à ses côtés et Chris lui adressa un regard avant de reprendre tout de suite derrière la réponse de la tueuse :

« Une question me brûle les lèvres si vous permettez … Qu’est-ce qu’une jolie femme comme vous, maîtrisant la Force, viendrait trouver ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lola Aino
Tueuse à Gages Experte
Tueuse à Gages Experte
avatar
Messages : 2626
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Blasters DC15s / Fouet Laser / Fouet Neuronique / Grenades
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: « La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon] Jeu 27 Déc - 14:30

Chris Kaelon était décidément un personnage bien charismatique. En plus d’être un homme plutôt charmant et du coup de la belle, il devait être redoutablement riche au vu de sa production. Bien qu’elle ne connaisse les prix réels, Lola devait se douter que ces petites merveilles devaient se vendre à prix d’or. Chris était également bien entouré avec une garde personnelle et un petit bonus : un Vornskr ! La belle fronça les sourcils quand elle vit cette créature qui se mit à gronder. Saleté de Vornskr. Chris posa son regard sur lui puis sur la jeune femme avec une lueur dans les yeux. Il venait de comprendre qu’elle utilisait la Force, maintenant, il ne pouvait ressentir de quel côté elle se plaçait. Il aurait été assez difficile d’ailleurs de savoir de quel côté la tueuse penchait. Les Jedi étaient bien trop gentils pour elle et Lola avait bien trop de sang sur les mains pour se comparer à ces nobles êtres. Les Sith représentaient ce qu’elle avait toujours détesté et voulait s’en éloigner le plus possible. Difficile donc. Mais Chris n’avait pas besoin d’être au courant de ce genre de détails. Pour l’heure il était au courant de son rapport avec la Force. Toutefois, il semblait ne pas vraiment savoir à qui il avait affaire. Lola n’était pas dupe et elle se doutait qu’il avait du se renseigner sur elle sur le chemin vers son bureau. Raison pour laquelle il était venu avec deux hommes armés. Chris n’était peut être pas si bien renseigné que ça après tout. Mais peu importait, Lola n’était pas venue ici pour connaitre la fiabilité de ses informations. Pour l’instant, l’homme d’affaire se plaça devant son bureau et fit signe aux deux hommes de se placer aux côtés de la belle. Le vornskr se coucha aux pieds de son maitre. Chacun était libre de disposer des animaux de compagnie dont il avait envie. Lola préférait largement ses trois Jexxel mais chacun ses goûts comme on dit. Chris posa ainsi deux questions à la belle, la première concernait sa venue ici et la seconde, son lien avec la Force. Un sourire assez froid se dessina sur les lèvres de la tueuse.

Lola donna un violent coup de coude dans la tête de l’homme à droite et un coup de pied dans les parties sensibles de l’homme de gauche. S’emparant de leurs armes, elle les jeta plus loin et d’un mouvement agile, la tueuse leur tordit les poignets, les forçant à mettre genoux à terre, les menaçant avec leurs propres armes. Le tout s’était déroulé en moins de dix secondes. Le regard froid de la jeune femme se posa alors sur le chef d’entreprise.

    « Monsieur Kaelon, il semblerait que vous soyez mal informé à mon sujet. Si le nom de Lola Aino ne vous dit rien alors, laissez votre mémoire chercher du côté de l’Ange de la Mort. » Il devait sans doute se rendre compte à présent de l’identité de la personne présente dans son bureau. « Monsieur Kaelon, je préfèrerais vous parler en toute intimité. » Une moue légèrement coquine accompagna cette phrase.


Kaelon non sans leur jeter un regard noir, renvoya ses deux hommes en dehors de la pièce et pria la jeune femme de s’asseoir. Lola prit ainsi place sur un fauteuil en face du marchand d’armes. Elle prit le soin de resserrer l’élastique retenant sa queue de cheval avant de reprendre la parole.

    « Si c’est cela qui vous inquiète, je ne suis pas une Jedi ou même une Sith, la Force coule dans mes veines mais je m’efforce de repousser cette tare génétique de mon organisme, voilà pourquoi je préfère le langage des armes. Si je suis venue ici c’est pour une requête assez particulière. En effet, je dispose d’une Intelligence Artificielle répondant au nom de Jarvis. J’en ai fais l’acquisition il y a plusieurs années de cela et j’aimerais aujourd’hui une amélioration de taille. »


Lola laissa quelques instants à Chris pour qu’il puisse réfléchir mais étrangement, le nom de Jarvis sembla lui rappeler quelque chose. L’IA de la tueuse faisait sans doute partie des plus performantes de la galaxie. Elle était capable de contrôler l’ensemble de sa maison ainsi que son vaisseau, Lola pouvait entrer en contact avec lui à tout moment. Oui lui, car Jarvis était presque un majordome à part entière, il ne lui manquait qu’un corps, il avait sa volonté propre et son caractère. Au final, Jarvis était la personne qui côtoyait le plus Lola et qui la connaissait mieux que quiconque. La belle avait juste envie de bénéficier de son aide d’une façon un peu plus poussée.

    « Monsieur Kaelon, j’aimerais que vous puissiez m’intégrer les fonctionnalités de mon IA à travers un écran sous forme de petite lunettes, indétectables pour n’importe qui mais qui me permettrait un contact permanant avec mon IA, avec bien entendu une oreillette intégrée. Si vous êtes aussi doué qu’on le dit, ceci ne devrait pas poser de problèmes. Sur le plan financier, il n’y a aucun problèmes, je pourrais vous payer quoi qu’il arrive ne vous en faites pas. »


Bien sur, Chris devait maintenant se douter qu’au vu de sa réputation, la tueuse devait être sacrément rien. De plus, faire l’acquisition d’une IA comme Jarvis n’était pas donné à tout le monde. De plus, Lola n’hésitait pas à mettre un coup de pression sur le marchand d’armes, signifiant que s’il n’était pas capable d’une telle chose, alors les rumeurs sur lui changeraient complètement et de talentueux créateurs d’armes, il ne serait connu dans l’ombre que d’un milliardaire un peu trop ambitieux mais n’ayant pas le talent de satisfaire son public. Alors, Chris Kaelon était-il ce génie ou seulement un milliardaire en quête d’un nouveau hobby ?

~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
http://www.starwarsdestiny.net
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon]

Revenir en haut Aller en bas

« La rumeur cache toujours une part de vérité. » [PV Chris Kaelon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Anaxes [CDP] :: Quartier Militaire-