Partagez| .

Freestyle. [PV Lénore Dunkel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Lun 7 Oct - 0:45


    19h00 - Navette Lambda "Archonte".

    Blackbird donna une légère impulsion sur le sol avec ses jambes afin que son siège rotatif de copilote se retourne vers l'arrière. Il jeta un coup d’œil aléatoire à Lyn qui s'occupait exceptionnellement du pilotage de sa navette à sa place. Elle allait garder la navette le temps de l'extraction. Ensuite, il examina ses quatre hommes de main. Ce n'étaient pas des soldats de l'armée impériale. C'était des membres de son groupe spécial. Une vingtaine d'anciens détenus dangereux condamnés à mort mais libérés par l'amiral. Il leur avait offert la vie, des revenus et des permissions confortables en échange de leurs services en cas de situations similaires à celles-ci. Il n'avait pas une confiance aveugle en eux, d'ailleurs, rien que le fait de les regarder s'équiper le faisait douter. Une puce d'esclave venait régler le problème. Si ils faisaient les idiots, leur sentence originelle leur serait finalement appliquer.
    Il ne pouvait pas débarquer sur Nar Shaddaa sous profil officiel de l'Empire, sous peine de créer un incident diplomatique majeur. Aussi, il était nécessaire que le moins de monde possible soit au courant ainsi que d'agir sous déguisement. Ils avaient du se servir dans la réserve d'équipement et d'armement confisqué aux divers malfrats et contrebandiers en tout genre que Valin interceptait régulièrement. Lui-même était enveloppé par une armure de combat d'origine mercenaire, en grande partie de confection mantellienne. Un blaster Bryar grossièrement attaché à sa ceinture venait compléter sa tenue. Il avait également démonté un Fusil de précision X-45. Les pièces se trouvaient un peu partout sur lui. A l'académie, il avait toujours été excellent au tir de précision mais difficile de mettre cela en pratique lorsque l'on se retrouve officier de la marine.
    Les autres étaient également solidement équipés. Il ne voulait pas se retrouver tout seul en territoire inconnu à découvert. L'un de ses hommes entretenait avec passion son fusil, tandis qu'un autre jonglait discrètement avec des grenades désarmées. Quitte à se faire passer pour des mercenaires de passage, autant en apporter des vrais avec soi.



      << Bien messieurs, notre cible est un rodien. Il est apparemment traqué par des chasseurs de primes payés par la pègre locale. Un contrat important se trouve sur sa tête. Pourquoi ? On s'en fiche. L'objectif est de l'extrader jusqu'à la navette. Nous atterrissons directement sur le secteur concerné alors soyez prêt à canarder tout ce qui s'approche un peu trop près d'un rodien. Il se cache dans la cantina du coin d'après ses dernières infos. Début de l'opération dans dix secondes. Un minimum de dégât collatéral. Si vous êtes sages, je reprend la même équipe pour la prochaine mission de démolition. >> Acheva-t-il avec un demi-sourire.


    La navette se posa et il débarquèrent instantanément. Quelques curieux aux alentours de la plateforme dévisagèrent l'imposante équipe. Ils s’avancèrent prudemment vers la source du signal que leur fournissait le récepteur intégré de Valin.


      << Tout doux messieurs, inutile d'alerter tout le monde avant que la situation ne dégénère. Vous devriez entrer tour à tour à la cantina, vous aurez l'effet de surprise si quelqu'un veut vous empêcher de mettre la main sur la cible. >> Commenta Lyn par radio.


    Effectivement, ils décidèrent de procéder ainsi. Rien ne se passa de particulier jusqu'à ce qu'ils se séparèrent. Blackbird entra le premier dans la cantina. Le décors habituel. Les bruits de verres qui tapent sur les tables, les rires gras des habitués, les danseuses qui jouent de leur charme sur les plus intéressés. Pas le temps pour ça. Il entreprit un balayage méthodique de la salle des yeux sans se rendre compte qu'il était resté en plein milieu de l'entrée. Il se fit bousculer.


      << Bouge de là petit gars. >>


    C'était un de ses hommes. Il décida de jouer le jeu, et s'écarta timidement vers une table vide. Assis, la reconnaissance était plus difficile. Il se leva à nouveau avec le prétexte d'aller chercher un verre afin de gagner en visibilité et de ne pas paraître plus suspect qu'il ne l'était déjà. Le signal était bon, il était quelque part par ici. En route vers le bar, il murmura à son comlink.



      << On se disperse. Mon contact est dans le coin, fouillez les quatre coins de la salle, les toilettes, les entrées réservées au personnel. Partout où il pourrait se dissimuler, la main sur le blaster messieurs. >>
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 32

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Dim 13 Oct - 5:30

Cela faisait déjà trois jours que Lénore suivait sa cible à la trace. Ce dernier se terrait aussi profondément qu'un Républicain pourchassé par l'Empire… Ca en devenait presque amusant de le pourchasser ainsi. Dès le premier jour, Lénore avait faillit l'abattre, et ainsi réussir sa mission. Toutefois, la chasse n'aurait pas été aussi appréciable qu'elle ne l'est… Sauf qu'à partir de ce moment, elle allait prendre une autre tournure… Bien moins agréable d'ailleurs…

Appuyée contre la rambarde d'un bâtiment, la Chasseuse de Prime observait dans la lunette de son fusil le manège qui se déroulait à près de 200 mètres de là. Un groupe assez peu armé pour passer inaperçu. Trop peu armé plutôt… Tous ceux qui venaient sur Nar Shaddaa le savaient très bien. Soit tu étais armé de manière importante, soit tu te promenais avec une pancarte "tirez-moi dessus !" autour du cou. Et cette bande de faux hors-la-loi - tout du moins en partie - n'allait pas tarder à s'en rendre compte…


*Amusons-nous un peu…*

D'un geste calme et sans retirer son œil de la lunette de visée, Lénore vida son chargeur et le remplaça par un système de balles "perce-tout". Tout du moins c'était le nom qu'elle leur donnait. Ces dernières avaient été faites dans un alliage assez résistant. Juste ce qu'il fallait pour pouvoir traverser un mur et aller se ficher dans le crâne d'un chauve. Basculant la visée, la Chasseuse de Prime enclencha le détecteur de chaleur.

Balayant la cantina dans laquelle était entré il y a peu sa cible, la jeune femme chercha la source de chaleur la moins importante. Ainsi, elle trouverait rapidement le chef de cette escouade. Néanmoins, Lénore se trouva face à un dilemme. Deux sources à la chaleur minimale se trouvait l'une à côté de l'autre. Juste devant une troisième qui, au vu de sa position par rapport au reste de la salle, était très certainement le tenancier de ce bouge ignoble…


*Juste pour l'effrayer…*

D'un tir précis, le fusil envoya sa salve à travers le mur. Après l'avoir traversé comme une feuille, la balle se ficha entre les deux cibles. Ils osaient entrer là où se trouvait sa cible. Et qui plus est, semblait ne pas être innocent dans sa traque. Peu nombreux avaient été ceux mit au courant de cette chasse… Mais les fuites d'informations n'étaient en règle générale, pas impossible. La preuve en était avec ces derniers…

D'ici Lénore faisait une cible trop éloignée pour être repérée. Toutefois, elle quitta le toit du bâtiment. Après avoir rangé son arme, elle pénétra dans l'élévateur qui l'amènerait sur la terre ferme. Et de là, elle rejoindrait sa cible… Avec une pareille panique, son contrat quitterait forcément sa tanière… Comme les souris qui y étaient rentrées aussi discrètement qu'un troupeau de Mosgoth en furie…


Dernière édition par Lénore Dunkel le Sam 23 Nov - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Ven 15 Nov - 14:16


    Valin marchait en direction du bar. Il avait confiance en son déguisement. Il avait même volontairement massacré sa coiffure pour paraître bien moins officiel. Il s'imaginait déjà les photos de lui qui circuleraient pendant une bonne semaine au sein de l'équipage. En théorie, il n'avait été en contact d'aucun soldat susceptible d'immortaliser l'occasion, mais en pratique...
    Il s'assied. Il jeta un coup d’œil au trandoshan qui venait de faire exactement pareil que lui et qui soutenait maintenant son regard. Sentant les problèmes arriver, il se tourna hâtivement vers le tenancier du bar pour commander lorsque ce qui servait de main à l'alien à côté de lui se pose sur son bras. Il se retourna à nouveau, une main sur son blaster, lorsque soudainement, un projectile laser fila dans le mince espace qui séparaient leur deux visages. Le trait d'énergie lui laissa une lourde sensation de brûlure tandis qu'il pivotait déjà sur lui-même pour se retrouver accroupit, l'arme pointée en direction de l'origine du tir. Du coin de l'oeil, il savait que la moitié de la clientèle de la cantina l'avait imité. Un silence s'installa quelques secondes, tout le monde fixait l'orifice qu'avait laissé la munition sur son passage à travers le mur. L'absence de bruit fut rompue lorsque l'un de ses hommes amena de force le fugitif jusqu'au bar. Tout le monde se tourna vers eux. Le manque de discrétion de son homme de main allait leur causer de sérieux ennuis. Il eut tout juste le temps de lui adresser un regard noir avant que des tirs ne jaillissent de partout dans un concert anarchique de bruits de blasters.

    Par un divin miracle, il ne fut pas touché. L'endroit grouillait en fait de chasseurs et de mercenaires qui en avaient après leur objectif. Valin se jeta de l'autre côté du comptoir, élimina le trandoshan qui avait fait de même, et hissa le rodien qu'il recherchait avec l'aide de son agent. Il hurla dans son communicateur pour couvrir le vacarme.


      << Tireur à l'extérieur, munition anti-matérielles. Cho et Iras, allez le neutraliser. Je reste avec les deux autres pour exfiltrer le rodien. Lyn, sécurisez la plateforme atterrissage, on nous a peut-être vu nous poser, et on va nous voir repartir à coup sûr ! Le timing est critique. >>


    Il se redressa pour échanger quelques tirs avec d'autres types, il était bon tireur, manquait un peu de pratique, mais bon tireur. Son homme se fit atteindre mortellement à la tête. Il le saisit en enroulant son bras autour de son cou et le maintint debout, devant lui pour s'en servir comme d'un bouclier. Quelques secondes plus tard, il ne restait que lui, le cinquième de ses hommes derrière une Table retournée, et d'autres bandits qui n'avaient visiblement plus envie de se battre. Il fit signe à l'autre de suivre et attrapa le rodien par le bras, lequel s’exécuta.


      << Si tu te fais attraper, on te descend alors tu la fermes et tu me suis.  >> Lui ordonna-t-il.


    Il sortit du bâtiment et pu observer l'un des deux individus qu'il avait envoyé s'occuper du tireur tomber du deuxième étage d'un petit immeuble pour s'écraser à côté d'eux. Des tirs étaient en train d'être échangés là-haut. Il aurait pu courir vers la navette, mais l'idée que l'autre se fasse aussi tuer et qu'il se prenne lui-même un coup de sniper dans le dos ne l'enchantait pas. Il préféra l'approche prudente. Quelques pas plus loin, il s'arrêta pour faire le point rapidement. Deux hommes morts et un disparu. Le dernier était avec lui. Ce qui n'était pas de trop au vu du petit groupe qui s'avançait vers eux. Trois individus masqués et armés.
    Il échangea son blaster contre le fusil automatique de son camarade et attrapa le détonateur thermique trafiqué qu'il prenait toujours avec lui. Visiblement, les trois autres comptaient sur le fait qu'ils se rendent, sans doute intéressés par la capture de leur bonhomme vivant. Ce n'était pas tout à fait la même chose, du point de vue de Valin.
    Il alluma la grenade et la lança vers eux. Surpris, deux se retournèrent pour chercher un abri tandis que le troisième, prit de panique, menaçait de faire feu. Ce fut celui-ci que Blackbird tua froidement en premier puis les deux autres dans le dos. Très facile, à cette distance. Il ramassa ensuite le faux détonateur qui ne contenait aucune charge explosive. Ce petit stratagème fonctionnait toujours. Relevant sèchement le rodien qui s'était jeté au sol en couinant une prière, il se remit en route sous le regard -selon lui- menaçant des passants. Il avait le sentiment qu'il n'était pas encore au bout de ses peines. Il serra son otage contre lui, comme s'il s'agissait d'une assurance vie.
    Il se remémora pourquoi il se trouvait dans cette situation. Des informations, un contact à sauver, une carrière à protéger. Si quelqu'un venait à arracher ses petits secrets à cette saleté de lâche, et que cette personne venait à vendre la mèche au BSI, il risquait de sérieux problèmes. Cela n'arriverait pas, prime ou pas prime. Chasseurs ou pas chasseurs.


[HRP/ Et avec ceci, mes infinies excuses pour le délai.]
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 32

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Sam 23 Nov - 23:27

L'élévateur mit plusieurs secondes avant que Lénore ne puisse poser le pied sur le sol crasseux et couvert de sang qu'était celui de Nar Shaddaa. La panique qu'elle avait réussit à mettre en place avait très certainement réussie à éliminer quelques uns de ses adversaires dans cette chasse. Tout du moins l'espérait-elle. Même si cela n'était pas le cas, alors ils auraient directement à faire avec elle. Son communicateur accroché à son oreille intercepta une information dont elle profita pleinement. Le chef du groupement armé avait envoyé deux de ses hommes à sa recherche ? Amusant, vraiment amusant. Au moment où ils arriveraient à l'endroit même où elle s'était tenue il y a peu, ils ne trouveraient rien. Pas même une empreinte.

Quand à "Lyn" si ce dernier se dirigeait bel et bien vers le spatio-port, alors il ne pourrait guère passer inaperçu. Lénore passa la sangle de son fusil sur son épaule, et commença à marcher dans les ruelles de Nar Shaddaa de la même manière qu'elle le faisait habituellement. Son regard lançant des éclairs noirs de part et d'autre, faisant rapidement comprendre qu'elle n'était pas là pour se faire capturer par ses "collègues". Et que quoi qu'ils tentent, ils finiront forcément par se faire descendre à leur tour. Plusieurs coups de feu retentir alors qu'elle passait non loin de la cantina où elle avait semée la pagaille. En face d'elle se trouvait trois hommes. L'un d'eux n'était autre que sa cible. Quand aux deux autres… Il devait très certainement s'agir d'autres Chasseurs de Primes lancés à sa recherche.

Un homme de stature raisonnable, mais bien trop élancée pour n'être qu'un simple hors-la-loi, semblait être le chef à la manière dont le troisième le regardait. Un mélange de crainte et de haine dans les yeux brilla tandis que Lénore arrivait à leurs côtés. Discrètement, cette dernière se glissa dans une ruelle perpendiculaire et fouilla ses sacoches. Il ne lui restait plus beaucoup de perles de dissimulation… Tant pis, une seule suffirait à rejoindre l'endroit où ils devaient s'être posés. Le cristal éclata et tandis que le liquide coula sur la peau de Lénore, la jeune femme commença à disparaître.

Tout en courant, Lénore surveilla par-dessus son épaule une possible présence à sa poursuite. Une femme utilisant ce système de dissimulation ne pouvait qu'être une proie de valeur aux yeux de certains. Arrivées dans la zone de lancement d'une poignée de navettes et de chasseurs personnels, la Chasseuse de Prime remarqua qu'un d'entre eux était gardé. De plus celui-ci semblait être le seul à ne pas avoir demandé l'aide des droïdes mécaniciens pour la vérification habituelle. L'excuse de la présence des droïdes passaient régulièrement pour une manière de détourner l'attention des "autorités locales". Mais leur absence attisait nettement plus la curiosité de Lénore.

Adossé contre le train d'atterrissage d'un Tie-X, Lénore se glissa contre l'intérieur d'une de ses ailes. La liquide commençait à perdre ses capacités, elle devait agir le plus rapidement possible. En quelques pas et surtout, avec l'aide involontaire d'un pilote ivre mort. Avec ce dernier, Lénore passa d'un vaisseau à l'autre sans même que les droïdes mécaniciens ne viennent à faire attention à eux. Arrivés à quelques mètres de sa cible, Lénore se mit à sourire et d'un geste rapide assomma le pilote. Le corps affalé sur le sol se mit à pousser des ronflements bruyants. D'un demi-sourire, Lénore enjamba l'homme et s'avança vers le vaisseau.


*Bonne nuit…*

Sans même que le garde - qui n'était finalement autre qu'une femme - ne puisse s'en rendre compte, la Chasseuse de Prime s'était glissée sous la navette. Sa main gauche passa sur la coque du vaisseau, et Lénore chercha l'endroit le plus propice pour le saboter. A peine avait-elle trouvé l'endroit qu'elle entrevu le trio s'approcher. Elle devait agir vite, sinon cette mission n'allait pas tarder à mal se terminer. Déployant son sabre laser, Lénore planta la lame noire dans la coque et fit une entaille en forme de croix de bonne longueur. Juste assez pour ne pas être réparée trop rapidement. Ceci étant fait, la Chasseuse de Prime profita de l'arrivé des trois hommes pour disparaître dans les ombres d'un autre chasseur posé non loin de là. Agenouillée sur le sol, son fusil pointé vers l'avant, elle observa le manège qui se déroulait devant ses yeux. Même si leurs paroles semblaient inaudibles. Leurs postures autant que leurs gestes trahiraient certainement les pensées. Ainsi, Lénore aurait un peu de répit mettre en place une nouvelle chasse. Et surtout, en apprendre un peu plus sur l'homme qui semblait vouloir faire monter de force sa cible…
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Dim 1 Déc - 14:58



      << Un peu de nerf. Vous préférez mourir ici ou quoi ? Je suis le seul avec qui vous n'allez pas finir tué, bien qu'ils vous veillent vivant, je doute que leur employeur vous laisse partir. >> Adressa-t-il au rodien qui semblait à moitié réticent.


    Il se glissa à l'intérieur du vaisseau, Lyn leur ouvrant la voie. Ils accédèrent rapidement au cockpit et ils préparèrent le décollage sans même qu'il n'en donne l'ordre. Il calculait la trajectoire jusqu'au croiseur pendant que Lyn était censée faire décoller l'appareil manuellement. Son dernier homme de main valide surveillait le rodien. Il posa les mains sur ses jambes en observant Lyn. Qu'attendait-elle ? Il la regarda faire la même série de gestes deux fois, elle se tourna vers lui, l'air paniqué.


      << On a pas d'énergie. >> Déclara-t-elle.

      << Tu étais supposée surveiller le vaisseau. >> Lui lança-t-il, agacé. Ignorant le protocole qu'ils respectaient habituellement en tierce présence.

      << Et je n'ai vu personne. >>

      << Parfait. C'est donc une panne, a moins que nous n'ayons un petit génie qui veut s'amuser avec nous. >>

      << Pourquoi ne pas appeler des renforts ?! >> Articula le rodien qui ne parvenait pas à se calmer.


    Bien qu'ayant une furieuse envie de l’assommer, Valin estima préférable de lui dire qu'il préférait le tuer plutôt que de le livrer au renseignement impérial. Il s'agissait de "son" agent, et il détenait des informations qui ne devaient tomber en aucune autre main. En contrepartie, il n'avait pas non plus des espions en nombre illimité. Le matériel pouvait être redirigé, mais les ressources en terme de personnel était précieuses. Il lui fit signe de se calmer. Il venait de trouver un plan.


      << Bien. Écoutez-moi très attentivement. A l'intérieur du vaisseau, ils ne peuvent rien faire. Si il explose, vous êtes mort et la prime est invalide. Adressa-t-il au rodien. Nous allons sortir pour constater les dégâts et vous avez nous. Ils ne pourront pas tirer. >>


    Sur ce, il reposa tout son lourd équipement devenu inutile. Il conserva son blaster et les simples habits civils qu'il avait sous son armure. Meilleure mobilité. Lyn s'empara des pièces de rechange et l'autre conserva son fusil automatique. Ils sortirent, le rodien devant, les mains en l'air.


      << Tentez quoi que ce soit et je le tue ! >> Hurla Valin à qui voulait bien l'entendre.


    Les autres s'empressèrent de déceler une faille dans la coque, ce qu'ils trouvèrent au bout d'une bonne minute. Lyn lui indiqua qu'il lui faudrait une bonne heure le temps de reconnecter l’électronique. Hyperespace HS, mais cela n'avait aucune importance, il leur suffisait de regagner le croiseur. Une heure complète. Et merde. Il ne savait pas exactement combien de personnes prêtes à tout pour la prime il restait, mais les dégâts au vaisseau n'étaient bien évidemment pas arrivés là tout seuls. De plus, la lune des contrebandiers ne brillait pas par son manque de mercenaires cinglés. Autrement dit, ils n'étaient pas seuls et le fait de n'avoir qu'un tas de chair alien devant lui pour seul bouclier face à un nombre potentiellement illimité d'individus armés ne l'enchantait pas.


      << On aurait du emporter les champs de force mobiles. Ces trucs sont toujours utiles. Si on survit, je le note quelque part. >>
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 32

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Mer 4 Déc - 3:33

Les craintes de Lénore furent rapidement fondées lorsque les trois hommes montèrent dans le vaisseau. De là où elle était, il lui était malheureusement impossible d'entendre ce qui se disait. Toutefois, Lénore ne bougea pas. Restant immobile comme une statue, elle remarqua facilement un homme encapuchonné qui s'approchait discrètement du vaisseau. Un autre Chasseur de Prime… A croire que son commanditaire ne lui faisait pas plus confiance qu'à un mercenaire. Cela n'allait pas avoir de réelles conséquences pour la suite de la mission. S'il osait pénétrer dans le vaisseau, il serait très certainement reçu avec pertes et fracas. Et surtout à grands renforts de tirs de blasters.

Tout en observant son petit manège, Lénore réfléchit à la meilleure manière qu'elle aurait eu de s'approcher de l'homme et surtout de sa cible. Une attaque de front, même après avoir réduit à néant ses gardes du corps restait des plus dangereuse. Il lui faudrait profiter de sa place dans cette pseudo-hiérarchie pour pénétrer dans le vaisseau, et mieux encore, l'en faire s'éloigner… Et pour ça, Lénore y était passée experte depuis des années déjà. Tandis qu'elle s'approchait, elle reconnu l'homme qui s'était assez approché du vaisseau, et qui désormais regardait autour de lui avant d'y monter. Un simple humain. Et effectivement, ce n'était qu'un mercenaire attiré par l'appât du gain… Au moment même où il s'apprêtait à pénétrer dans le vaisseau, sa cible en sortit les mains en l'air.

Son visage apeuré, dont les yeux tremblaient tout en versant des larmes de crainte, ne laissait aucun doute, celui qui le suivait n'avait pas envie de rire. Finalement, ce fut suivit par l'homme en question qu'il arriva sur le sol de Nar Shaddaa. Derrière le duo, une femme, très certainement celle dont Lénore s'était jouée afin de saboter leur vaisseau. Et en dernier, l'armoire à glace qu'elle avait entr'aperçue quand elle était passée non loin d'eux.


<< Tentez quoi que ce soit et je le tue ! >>

Mais pour qui se prenait-il ? Pour certains tireurs embusqués, cette phrase aurait signifiée son arrêt de mort. Mais il fallait croire que pour beaucoup de mercenaires, une prime ne signifiait pas grand-chose lorsqu'on ignorait qui était réellement notre cible. Ils auraient très bien pu intervertir leurs tenues. Et celui qui marchait en premier - et qui n'était autre que la réelle proie de Lénore - se trouvait être celui-là même qui tirait les ficelles… Dans le doute, très peu auraient eu la folie, ou même l'audace, de tirer dans le tas.

De plus à quoi lui aurait-il servit de le tuer ? S'il l'avait capturé vivant, c'est qu'il avait besoin de lui tel quel. Alors ramener son corps inerte n'aurait servit à rien. Sauf peut-être à perdre une bonne partie de son simulacre d'équipage. D'ailleurs en parlant de lui… Le mercenaire semblait être décidé à s'occuper d'eux rapidement. Au moment où il dégaina son blaster et s'approcha pour abattre le géant, Lénore appuya sur la gâchette de son fusil. Son corps tomba sur le sol mollement. Vidé de son énergie vitale et touché en pleine tête, la proie de Lénore en fut quitte pour nettoyer les parties de son crâne qui avaient giclées sur lui.


*Ce n'était pas contre toi directement… Mais tu risquais de faire rater ma mission mon grand…*

Avant que quiconque n'ai le temps de réagir à ce qui venait de se passer, Lénore décala sa visée et tira une nouvelle fois. Cette dernière avait pour but de toucher la femme à l'épaule, juste au niveau de la clavicule. Ses connaissances en anatomie humaine et proche-humaine, lui avait servies un bon nombre de fois depuis qu'elle s'était enrôlé comme Chasseuse de Primes. Le vaisseau saboté, leur pilote entre la vie et la mort… Ils risquaient de devoir rester encore quelques temps su Nar Shaddaa. C'était sur cette possibilité que comptait Lénore.

Avisant une évacuation juste assez grande pour qu'elle s'y glisse, Lénore y descendit, et y déposa son fusil. Tout en gardant son sabre laser sur elle, la Chasseuse de Prime décida de faire disparaître sa dague dans sa combinaison. Ainsi, elle passerait inaperçue. De plus afin d'ajouter au subterfuge, Lénore déchira sa combinaison par endroit. Avec une pareille tenue, et son visage d'ange, n'importe qui aurait voulu l'aider… Ou tout du moins l'espérait-elle…

Rapidement décoiffée, elle se mit à courir en direction du vaisseau et de sa proie en hurlant. Le corps du mercenaire gisait encore sur le sol, et après une telle scène, Lénore doutait vraiment qu'ils se décideraient à porter réellement attention à sa tenue. Une femme sur Nar Shaddaa était soit une mercenaire, soit une esclave, et avec sa combinaison déchirée, elle passait assez facilement pour la seconde… Ce fut les larmes aux yeux qu'elle s'affala - feignant la fatigue - aux pieds de l'homme qui tenait sa cible en respect.


- S'il vous plaît ! Aidez-moi ! Je veux quitter cette planète ! J'ai réussi à fuir mon Maître, mais il me poursuit ! Aidez-moi ! Je vous en supplie !

La comédie se devait d'être parfaite. Tout dans le regard de Lénore aurait fait fondre une homme. Ses yeux remplis de larmes, ses joues rougies. Même sa voix tremblotante ajoutait au spectacle. Si l'homme venait à accepter sa requête, alors il ne lui faudrait que peu de temps pour s'occuper de sa cible. Sans même croiser son regard, elle sentait qu'il la regardait. Son regard était chargé d'autant d'envie que de crainte. Peu étaient les Chasseuses de Primes, mais ces dernières étaient majoritairement connues pour leurs manières de faire. Bien loin de celles que Lénore utilisait maintenant. Parfois, il fallait mettre son ego de côté pour réussir une mission. Ceux qui l'oubliaient finissaient inlassablement face contre terre… Ou alors, en très piteux état… Se retournant sur le corps inerte, Lénore se mit à hurler et s'agrippa aux jambes de l'homme.

- Lui ! C'est un de ses hommes de main ! C'est un mercenaire ! C'est un sadique ! Je sais des choses sur Nar Shaddaa ! Sauvez-moi ! Je vous promet de vous être utile !
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Lun 24 Mar - 3:45

    Lorsque l'un des mercenaires fut touché par un tir de sniper de ses semblables, Valin concentra toute sa volonté pour fixer un point au hasard face à lui. Si il détournait le regard, un tireur embusqué en déduirait qu'il relâche son attention et en profiterait pour le descendre en amenuisant les risques que l'amiral ne tire lui-même sur son otage. La situation était très tendue pour Blackbird. Le moindre faux pas, et même simplement un brin de malchance pouvait le conduire tout droit à la mort. Terminé ses ambitions, terminé les glorieuses batailles spatiale, terminé la conspiration. Un programme fort peu réjouissant. En entendant le cadavre retomber sur le sol, il eut des sueurs froides dans le dos. Comme si quelqu'un l'effleurait avec une lame de rasoir, prêt à le poignarder au moindre signe de faiblesse. Le seul point réconfortant dans tout ceci, c'était que les tueurs à ses trousses se battaient aussi entre eux. Il ne pouvait s'en sortir qu'en jouant sur ce seul point.

    La situation ne s'améliora pas lorsque Lyn se fit toucher par un tir. Il ordonna immédiatement à l'autre de l'emmener s'abriter à l'intérieur de la navette. Il était désormais seul avec le rodien qui tremblait comme une feuille. Il enfonça son arme dans le dos de l'alien de quelques centimètres pour lui inspirer du courage. La perte de Lyn n'était pas un problème en soi, il restait deux hommes pour piloter le vaisseau. Le problème c'était le vaisseau. Il leur en fallait un autre.
    Les problèmes n'étaient pas terminés, une femme, vraisemblablement malmenée quelques instants auparavant, se dirigeait vers eux. Lorsqu'il la vit arriver, il voulut pointer son arme sur elle et tirer. Mais il ne pouvait pas dévier de son otage. Valin n'était pas quelqu'un de fondamentalement mauvais, qui cherchait le mal ou la mort autour de lui, mais en temps que maître incontesté des pièges, embuscades et autres coups bas de la marine impériale, il savait que cette femme pouvait être, par exemple, bardée d'explosifs prêts à lui sauter à la figure. En fait, il avait déjà utilisé cette stratégie. Sacrifier des individus pour en épargner d'autres, c'était certes fort peu humain, mais la main du pouvoir ne doit pas trembler lorsqu'elle décide. Et il assumait parfaitement son manque certain d'humanisme lorsqu'il envoyait des soldats par milliers à la mort en engageant une bataille. La fin justifiait les moyens.
    Pourtant, cette fois-ci, il n'avait pas d'autres choix que de la laisser s'approcher. D'ailleurs, il la regardait à peine, seulement par coups d’œils discrets. Pour la même raison que celle qui avait fait qu'il avait quasiment ignoré le mercenaire mourir.
    Au mieux, elle disait la vérité et était une servante persécutée. Au pire, c'était un piège. Un piège qu'il lui fallait saisir, il n'avait pas le choix. La situation était bloquée.

      << Reculez de trois pas, redressez-vous et montez dans la navette en gardant constamment les mains en l'air. Je vous y rejoins >> Lui souffla-t-il.


    Après qu'elle se soit exécutée, il passa son bras libre autour du coup du rodien pour le faire reculer de façon simultanée. Il se replia prudemment à l'intérieur du vaisseau et referma le sas. Une fois à l'intérieur, il demeura dos à la porte qu'il verrouilla. Le rodien toujours face à lui, l'arme toujours pointée dans son dos.

      << On ne se relâche pas. Dit-il à l'alien. Et vous, ne vous approchez pas de moi et dites-moi qui vous êtes. Et plus important encore, si vous savez où nous pourrions trouver un vaisseau en état de voler. J'accepte de vous aider si vous êtes capable de nous trouver une issue à ce guêpier. Hâtez-vous, nous pouvons nous retrouver dans une situation bien pire à tout moment. La seule chose qui empêche les chasseurs de prime dehors de nous attaquer sont les autres groupes de chasseurs de prime qui nous veulent pour leur compte. Pas besoin de vous faire un dessin...>>


    Si elle était la propriété d'un maître, alors celui-ci avait probablement de quoi s'acheter un vaisseau. C'était la seule chose qui manquait à Valin pour établir un plan correct. Il pouvait se servir de l'otage pour retenir les chasseurs, et des chasseurs pour qui le rodien est trop précieux, pour neutraliser les gangsters qui se mettraient éventuellement sur sa route. Ça s'annonçait compliqué, mais si l'esclave avait une information à fournir, alors c'était de toute façon leur seule chance de s'en tirer. Quand à la très forte probabilité que ce soit un piège, il ne pouvait compter que sur sa prudence (voir sa paranoïa) naturelle, et sa chance. Il était un soldat, et malgré la discipline et l'étroitesse d'esprit qui caractérisait généralement les siens, il avait un sens de la malice suffisamment développé pour rivaliser avec les pires pirates de cette galaxie. Il restait confiant. Faute de mieux. En l'attente de la réponse, et que la jeune femme reprenne ses esprits, il regarda alternativement la blessure de Lyn, inconsciente, et l'esclave.
Revenir en haut Aller en bas
Lénore Dunkel
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 150
Âge réel : 32

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Armes: Dague Loag, Fusil Sniper DC-15x, Blaster 22T4, Sabre laser personnel
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Mer 2 Avr - 8:21

Tenant les jambes de Valin, Lénore continuait de forcer son corps à trembler. D'un point de vu totalement extérieur, n'importe qui aurait cru qu'elle disait la vérité. La Chasseuse de Prime n'avait pas réellement l'habitude de jouer les femmes apeurées, mais parfois, quand le besoin se fait sentir, il faut obéir à ses pulsions… Et actuellement, Lénore n'avais pas d'autres choix que de faire ça afin de réussir à se lier d'une quelconque manière à cet homme ; lui qui désirait passer pour ce qu'il n'était pas…

<< Reculez de trois pas, redressez-vous et montez dans la navette en gardant constamment les mains en l'air. Je vous y rejoins >>

Avisant l'endroit que l'homme lui indiquait, Lénore obtempéra non sans pester intérieurement. Les seules fois où elle dut avancer ainsi, furent lorsqu'elle eu quelques soucis avec les gardes Impériaux de Corellia. Et encore, avec eux, il lui avait fallut que peu de temps pour s'en débarrasser. Ces idiots n'avaient pas l'habitude d'avoir une femme se servant d'un sabre laser à lame noire en face d'eux. Mais pour le coup, le jeune femme ne dit rien de plus. D'un discret mouvement de la jambe elle fit glisser une perle qui alla se briser sur la passerelle. Somme toute qu'en quelques minutes à peine, la soute se serait refermée sur eux. Avec une pareille porte comme unique espoir de sortie, elle ne pourrait faire autrement que de foncer dessus…

La perle ayant commencé à dissoudre le métal, il ne lui faudrait qu'un simple coup de pied bien placé pour y faire un trou béant. Sa mère lui répétait toujours la même chose : "Il ne faut jamais oublier d'avoir une porte de sortie en cas de problèmes…" Et c'est ce que Lénore avait une nouvelle fois prévu. Certes, elle n'était pas claustrophobe, mais rester enfermée trop longtemps sans aucun moyen sûr de sortir indemne ne l'enchantait guère. Voir même pas du tout.

Le visage terrifié de sa cible la faisait sourire alors qu'elle commençait à bien le voir. Les lumières de la soute projetaient des ombres sur les murs, et le visage de la jeune femme restait quelque peu dans ces dernières. Profitant de la scène, Lénore baissa les bras et vérifia le nombre de perles restantes à sa ceinture. Juste ce qu'il fallait pour endormir tout ce petit monde… Mais avant ça, elle devait glaner un maximum d'informations. De cette manière, si l'homme qui lui faisait face valait son pesant de crédits, alors la Chasseuse de Prime pourrait doubler son résultat…


<< On ne se relâche pas. Dit-il à l'alien. Et vous, ne vous approchez pas de moi et dites-moi qui vous êtes. Et plus important encore, si vous savez où nous pourrions trouver un vaisseau en état de voler. J'accepte de vous aider si vous êtes capable de nous trouver une issue à ce guêpier. Hâtez-vous, nous pouvons nous retrouver dans une situation bien pire à tout moment. La seule chose qui empêche les chasseurs de prime dehors de nous attaquer sont les autres groupes de chasseurs de prime qui nous veulent pour leur compte. Pas besoin de vous faire un dessin...>>

A une aussi courte distance, et même en prenant en compte des réflexes plus qu'aiguisés, le faux-contrebandier n'aurait pas le temps de réagir si elle le tuait immédiatement. Ses doigts caressèrent ses cuisses, endroit où se trouvait sa dague. Son épée, dissimulée à un autre endroit, serait nettement plus compliquée à être utilisée en une pareille promiscuité. Il ne fallait pas non plus oublier qu'elle avait besoin d'informations à son propos. La prime, il ne fallait surtout pas oublier la prime !

- Mon… Mon nom est Syanka… Oui… Oui, mon Maître possède un vaisseau.. Assez grand pour quitter Nar Shaddaa… (Lénore bégaya volontairement, jouant la femme apeurée qu'elle devait être jusqu'au bout.) Mais il le garde chez lui… Dans sa villa… Ce n'est pas loin… A peine quelques minutes de marche…

Dans les rues de Nar Shaddaa tout pouvait arriver. De plus, Lénore n'oubliait pas que le faux-contrebandier croyait que des Chasseurs de Primes gardait un œil sur le vaisseau dans lequel ils étaient. Elle devait jouer finement sur ce coup… Très finement. Mais qui d'autre que Lénore savait aussi bien jouer avec toute la finesse du monde ? Personne de sa connaissance… S'approchant légèrement de sa cible, Lénore fit semblant de tomber et tout en jetant ses cheveux vers l'arrière, plongea un regard plein de larmes dans celui de l'homme.

- Je veux vous aider… Ils n'oseront pas me faire de mal… Je compte beaucoup trop pour leur Maître… Il m'a acheté plusieurs milliers de crédits… Je… Je vous en prie ! Faites-moi quitter cette planète !

Désormais, il ne manquait plus qu'une chose, il devait impérativement accepter sa requête. De toutes façons, il n'avait pas le choix. S'il voulait se sortir de se guêpier, Lénore était sa seule solution… Définitivement, être une femme servait beaucoup lorsqu'on avait à faire à un mâle…
Revenir en haut Aller en bas
Valin Blackbird
Amiral des Forces Impériales
Amiral des Forces Impériales
avatar
Messages : 120
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 33
Armes: Blaster et un détonateur thermique désarmé
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel] Mer 23 Avr - 6:47

    Il voulu reculer d'un pas lorsque la femme tomba à nouveau au sol, comme par réflexe, mais l'étroitesse du vaisseau ne lui permettait plus. Il prit un instant pour juger sa proposition. En réalité, c'était plus ou moins le plan qu'il avait en tête depuis qu'il avait réalisé la situation. Cependant, à l'école d'officiers supérieurs, on apprend à toujours prendre une seconde pour réfléchir à une proposition, même évident. Ne serait-ce que pour l'image du supérieur qui pèse chacune de ses décisions auprès des troupes.
    Il se tourna vers son dernier homme valide, qui s'occupait toujours des premiers soins pour le capitaine Lyn Faros, toujours inconsciente. Valin semblait visiblement prêt à exploser sous la pression. Il débordait d'adrénaline à ce moment précis, en imaginant continuellement tous les scénarios qui pouvaient assez probablement le mener à la mort dans les prochaines heures.

      << Restez-ici, assurez-vous que le capitaine Faros n'y reste pas, puis contactez Cohen sur le Crépuscule. Dites-lui "Rose des Sables" et coupez la liaison. Il viendra vous chercher avec une équipe.
      Nous, Syanka, c'est cela ? Nous allons tenter l'issue de secours avant qu'ils ne comprennent que je ne compte pas récupérer la prime et qu'ils ne fasse quelque chose de stupide. Nous exploser avec le vaisseau par exemple. >>


    Il se tourna à nouveau vers son contact/otage et le poussa vers l'interrupteur de la porte. Il vérifia le niveau d'énergie de son blaster, qui demeurait satisfaisant. Ces vieux modèles ne tombaient jamais à cours de cellules. Pour ce qui était des pannes, c'était autre chose. Il attrapa également une grenade thermique à la ceinture de son homme de main. Un faux détonateur c'est amusant, mais un vrai, c'est aussi bien. Au moins, il avait les deux. Il poussa un bref soupir puis prit une ample inspiration. Il fit signe de la tête au rodien d'avancer tandis qu'il ouvrit la porte du sas.

      << Passez devant Syanka. Si nous parvenons à nous en sortir, je vous donnerai de quoi vivre une vie confortable et vous n'entendrez plus jamais parler de qui que ce soit que vous ayez rencontré ce jour.
      Marchez à une allure normale et allongez-vous au sol en cas de problème.>>


    Il ouvrit donc la porte, se plaça derrière le rodien qu'il força à avancer de façon à avertir les éventuels tireurs qui pourraient se trouver là qu'il ne comptait pas se laisser tirer dessus n'importe comment et fit signe à la jeune femme de passer devant lui. Il allaient devoir commencer par quitter la plate-forme anormalement déserte, puis si la femme disait vrai, ils auraient quelques minutes de marche jusqu'au vaisseau de son maître dont les hommes n'oseraient, selon elle, pas ouvrir le feu. Tout ceci s'annonçait jouable, si aucun évènement extérieur ne venait troubler le déroulement de leur plan. Ce dont il doutait très fortement.
    Il ne s'inquiétait pas outre-mesure pour Lyn. Tout le monde devait probablement penser qu'il cherchait lui aussi à obtenir la prime. Quitter la planète serait donc une étrange manière de procéder. De plus, il quittait son vaisseau. S'attarder sur ce dernier serait donc une perte de temps stupide pour ses ennemis. En revanche, il était beaucoup plus inquiet pour sa vie. A la moindre difficulté, Valin n'hésiterait pas à tuer le rodien, sauf si ce cas de figure le rendait susceptible de se retrouver dans une position inconfortable sans moyen de se protéger.
    De nature suspicieuse pour ne pas dire plus, il doutait également de la version de la jeune femme qui venait comme par miracle lui offrir une porte de sortie, mais il fallait bien dire que c'était toujours la seule option qu'il avait. Il surveillait ses moindre gestes. A un tel point que ça en devenait sûrement inconvenant, voir même irrespectueux, mais dans une situation où il pouvait mourir à n'importe quelle seconde, Blackbird n'envisageait pas une seule seconde de suivre le moindre code moral ou de bonne conduite. La survie d'abord. Les apparences peuvent attendre.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Freestyle. [PV Lénore Dunkel]

Revenir en haut Aller en bas

Freestyle. [PV Lénore Dunkel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Nar Shaddaa [Hors-la-loi]-