Partagez| .

Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tirésias G. Liffey
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar
Messages : 46
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 29 ans
Armes: Sabre laser, canon portatif, blaster, couteau-outil en phrik
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni] Dim 30 Mar - 3:02

    Beaucoup le savait sans l'avouer : ce qui était terrible avec l'argent gagné au jeu, c'était qu'on le dépensait avant et qu'on le reperdait par la suite. Pourquoi venir dans de tels lieux de perdition avec une telle certitude de se ruiner, de s'endetter avec de dangereux personnages ? Des gens abandonnaient tout dans l'espoir d'un jackpot, abandonnaient les leurs pour un lancé de dès. Beaucoup le savait sans l'avouer : la vie était un jeu de carte dont le Cœur n'était jamais l'atout et ça, même le jedi le savait en plaçant ses pieds l'un devant l'autre sans la moindre once d'hésitation. A quoi une pareille chose pouvait lui servir ? Il ne voulait pas de ça, il ne voulait pas non plus d'or et souvent, on se battait ici pour une autre chose comme le disait un proverbe qui sonnait hutt aux oreilles du shistavanéen : mieux fallait avoir une once de chance qu'une tonne de crédit. A quoi l'argent servait avec un pistolet sur la tempe ? La chance était bien plus précieuse, elle permettait d'ailleurs quelque fois de ne pas devoir à sortir le porte-feuille !

    Tellement de métal, le chevalier n'était pas fier de l'avouer mais il se sentait chez lui. Il y avait toutes ces ondes dans l'air, primitives, qui rendaient le jedi plus violent, plus instinctif sans que ça ne soit de la colère. Tout juste de la curiosité et de l'amusement qui le forçaient à sourire lorsqu'il léchait les ruelles, circulant comme n'importe quel autre caché sous une lourde cape mitée brune. Le shistavanéen n'était pas un expert dans l'utilisation de la Force mais sa sagesse naturellement acquise l'aidait à voiler sa présence, l'histoire de ne pas être repéré par un quelconque envoyé de la Force envoyé par hasard en mission ici ou pire, une autre personne capable de sentir ce genre de chose qui pouvait soit faire éclater une bagarre ou un scandale, deux cas où Tirésias irait se mordre les doigts en cellule d'isolement pour avoir été débusqué sur la lune de désolation, celle des contrebandiers.

    La meilleure cachette ? Là où tout le monde allait, dans la foule où tous le voyaient. Un bar-casino accueillait le jedi sans savoir de qui il s'agissait, le fouillant tout juste pour lui coller un petit appareil qui pouvait brouiller par moment sa vue de machine, pour éviter d'éventuelles triches à l'aide d'un appareil caché dans ses mécanismes. Assis sur une banquette confortable, la raison de sa venue l'attendait, une belle demoiselle des quartiers rouges au regard riant, sachant qui il était et le tenant en laisse. L'homme-loup était pour l'instant un homme-chien qui composait la plus agréable des compagnies dans le bar pervers et elle souriait, ne disant aucun mot, juste admirant le guerrier en attendant peut-être un 'bonjour' ou que sait-on encore. Près de son coude, un petit paquet, probablement un larcin là pour arrondir ses fins de moi et inutile de ruser avec la Force, elle était alerte et sa race la protégeait aussi efficacement de ce genre de mesquinerie inefficace que la confiance qu'elle apportait à son invité si extravagant.

      « - ... S'il-vous-plait. »


    Un rire cristallin était un véritable courant d'air frais dans un milieu si hostile et la femme de joie poussait méticuleusement son trésor vers l'homme qui avait l'autorisation par la suite de l'ouvrir. Sur un lit de tissu, un mécanisme simple et pratique de par sa taille mais comment marchait-il ? La belle lui permettait de franchir la barrière de son esprit juste pour cette réponse et le chevalier reportait vite son attention sur sa nouvelle acquisition.

      « - Mécanisme numéro 1... Mécanisme numéro 2... »


    Click-click, le mécanisme marchait. Petit cylindre aux apparences de puzzle, à chaque énoncé il libérait une partie annexe qui se présentait au chevalier qui se flattait d'être écouté en plus d'être rassuré d'avoir ce qu'il voulait. Quelque part dans un mécanisme de son bras, il sortait une carte qui intéressait rapidement les gens autour d'eux, la faisant glisser vers la prostituée qui la prenait avec son éternel sourire, poussant en retour un petit boîtier, probablement de quoi reprogrammer le cylindre et de quoi consulter un plan ou l'autre, les plus simples car le but de la transaction n'était pas d'offrir un prototype pour que Tirésias aille produire en masse. Ce n'était pas son métier mais elle était très douée, le jedi ne pouvait que l'accepter en la remerciant lorsqu'elle s'écartait finalement, accompagnée de quelques solides gaillards là pour être soumis à ses bons désirs et la protéger. Tant mieux, l'homme-loup ne s'imaginait pas laisser partir une lady dans des rues si sales seule.

    Vite, changer de table.

    Le jeu avait une seconde magie bien connue, il faisait oublier et Tirésias arrivait donc en oubliant quelque chose de primordial, il n'avait plus réellement les moyens de jouer mais qu'importe, qui venait dans l'idée de perdre ? Il lui restait juste de quoi maintenir un mystère, de quoi pouvoir s'inviter à une table où l'assemblée hétéroclite lui posait diverses questions auxquelles il répondait par des mensonges. Son nom ? LN478 et cela suffisait à convaincre les joueurs qui riaient déjà de voire un droïde de combat venir dans une partie de pazaak, ceux-ci n'étant pas programmés pour ce genre de tâche bien évidemment.

    Quatre cartes en mains, le jedi semblait s'inquiéter, frottant l'arrière de sa tête nerveusement alors que les crédits défilaient. Il parvenait à économiser un peu pour pouvoir rester et ainsi, on le rangeait dans la meilleure catégorie de challenger, ceux qui viennent pour jouer et non pas pour gagner, pour le plaisir et non pour la gloire. Ce nigot attirait les foules, sa malchance faisant rire et l'agaçant alors que des gens s'invitaient de plus en plus, obligeant à la direction de l'établissement de pousser un peu les tables pour un tournoi de toute évidence improvisé, haut lieu des trafics et des paris où le cyborg était en disgrâce sans aucun doute à cause de sa méthode qui était l'une des plus mauvaises qu'on avait vu ces dernières années.

    Au bout de plusieurs heures, les sommes cumulées devenaient énormes du fait du grand nombre de personnes réunies et le shistavanéen était toujours présent. On lui payait des verres, même des petites restaurations plus ou moins mauvaises jusqu'à ce qu'il n'abatte ce qui était son dernier jeu. Le canin était parvenu à gagner deux fois, les autres également et cette chance renouvelée redonnait de la joie dans la partie, tous s'attendant à voire le clébard perdre son dernier crédit dans un coup du destin... Mais non. Le principal intéressé se redressait, prétendant être fatigué et la petite fortune lui revenait de droit, un magnifique coup d'éclat complété par les paris qui se faisaient dans son dos où en pariant sa défaite de nombreuses fois, il avait également rempli ses poches. Cette fois, il donnait une petite somme à celui qui centralisait tout, il avait parié qu'il perdrait et ça ne s'était pas produit.

    Tricher à un jeu sans gagner était d'un sot et pourtant, Tirésias l'avait fait un long moment. Il y avait des règles et celle du jedi était simple, tromper les trompeurs qui ne parvenaient plus à compter leurs doigts tellement qu'ils se les étaient mordus, prenant du temps avant de se redresser, désireux d'une dernière manche contre cet homme improbable qui avait disparu de tous les radars. Un petit sourire sur les babines, le tricheur longeait les rues avec sa cape digne d'un pauvre et sentait les diverses odeurs de cette planète à la limite de l'artificiel.

      « - Un problème sur cette planète, c'est le nombre de criminel. Cela fait que certains d'entre eux pensent pouvoir se balader à découvert... »


    Tirésias venait de lâcher une pique par télépathie car dans les parages, le côté obscur se faisait présent. Il ne prétendait pas encore l'avoir parfaitement localisé, mais il était là et rien n'indiquait clairement un sith. Pourquoi ne pas se balader avec l'épée laser à l'air, ce genre d'accessoire qui aidait à les retrouver avec simplicité ? La main sur le blaster qu'on devinait sous le bout de tissu, le jedi pointait juste une direction approximative, bien conscient que la moitié des gens ne devait pas l'avoir vu. La force de l'habitude ?

      « - Je vous attendais, monsieur Vilain. »


    Le chevalier parlait à voix haute pour attirer l'attention et espérait qu'avec le message mental, le manipulateur de la Force allait juste se vendre lui-même en tentant de fuir ou d'attaquer. Après tout, Tirésias ne se présentait que sous la forme d'une machine et se cachait bien grâce à ses nombreux pouvoirs contrairement à celui qui avait titillé sa curiosité dont la respiration frappait les tempes du jedi dans la Force, tel était le pressentiment d'un homme de bien lorsque l'agent du Mal se tenait trop près de lui pour qu'il soit réellement rassuré.

    Comme un casino, Tirésias ne prétendait pas vaincre le sith. Rappelez-vous : la maison ne bat jamais le joueur, elle ne lui donne qu'une opportunité de se battre lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Dag Magni
Archonte Noir
Archonte Noir
avatar
Messages : 22
Âge réel : 20

Feuille de personnage
Âge: 52 ans
Armes: Sabre laser
Alignement: Obscur
MessageSujet: Re: Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni] Sam 19 Avr - 22:47

Le problème d'avoir créé sa secte sur Nar Shaddaa et d'avoir des Siths jeunes, c'est que beaucoup semblaient omnubilés par l'appat du gain et du jeu, oubliant presque leur véritable objectif içi. Combien de fois avait-il puni ses sbires par des tempêtes de forces? Il avait honte, et c'est ce qui lui permettait de les punir convenablement.

Le vieil archonte descendit de ses appartements, tandis que les siths s’entraînaient au sabre et à l'utilisation de la force sur des "cobayes" quasi-volontaires. Ah, la magie de la force. Il enfila sa longue bure noire et sortit du bâtiment, camouflé dans les bas-fonds de la ville. L'air chancré et pestiféré de la planète le rasséréna, et il entreprit une longue marche spirituelle dans les rues.

Sur Nar Shaddaa, la corruption était entière. Pure. Intacte. Comme si le bien n'avait jamais touché cette planète. Cependant, Dark Phoebus n'était pas aveugle, ni sourd, et encore moins muet. Il était conscient de la présence d'espions républicains et de Jedis sur la planète. Le Sith continuait sa marche. Il pénétra dans un casino, lieu de luxure de l'esprit et de perdition. Un lieu hors du commun pour rassembler des cultistes prêts à se sacrifier après avoir tout perdu au jeu.

L'immense brouhaha et la foule innombrable facilitait le camouflage de l'archonte noir. De petite taille, il était facile de le perdre de vue. Il ne prit pas la peine de camoufler sa présence dans la force. Dag Magni observait les allées et venues des gens dans les travées des jeux. Certains gagnaient, certains perdaient, et d'autres ne rentreraient assurément pas cher eux pour annoncer la nouvelle à leur conjoint. Les lumières, la musique, donnaient à l'ambiance une couleur festive, chatoyante.

Dark Phoebus se figea lorsqu'il entendit un message dans sa tête.

-Je vous attendais, Monsieur Vilain.

Le message était clairement envoyé par quelqu'un dans la foule, et un utilisateur doué de la force s'il arrivait à se camoufler auprès de l'archonte. mais Phoebus n'en démordait pas. Il ne fit aucun geste qui put le trahir, ou trahir sa position. Il se contenta de se camoufler le plus possible, tout en laissant un fin filet de force s'échapper, pour titiller l'autre. C'était comme un jeu de cache-cache mortel.

A Dag s'offrait deux possibilités: Soit l'auteur du message n'était pas un jedi, et la situation pouvait tourner à l'avantage de Dag, soit c'était un Jedi, et Dark Phoebus n'aurait aucun mal à se battre avec lui devant tout le monde. Mais il répugnait cette idée. Après tout, l'auteur ne s'était pas montrer, ce qui titillait sa curiosité. Il se mit à marcher doucement, tout en lançant des appels mentaux.

-Et bien, qu'avons-nous là? Un lâche sans aucun doute.


Sa voix grinçante et ses propos étaient là pour déstabiliser son adversaire et pour lui faire commettre des erreurs. Son esprit analysait tout ce qu'il voyait, pour essayer de débusquer ce mystérieux amateur de dialogue secret. Il s'arréta, et vit un étrange robot qui le regardait, fixé comme un automate. En sondant ce qui l'entourait, il sentit une forme métallique caché en dessous de la table. La forme significative de l'objet ne laissait aucun doute à Dag. Un blaster était pointé sur lui.

Il ne fit aucun geste. Il se contenta d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Tirésias G. Liffey
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar
Messages : 46
Âge réel : 24

Feuille de personnage
Âge: 29 ans
Armes: Sabre laser, canon portatif, blaster, couteau-outil en phrik
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Re: Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni] Mar 22 Avr - 1:58

    Une belle ironie dans cette histoire était cette dernière : le jedi était avantagé dans ce monde plein de corruption. Pourquoi? Alors que c'était l'élément même du sith, celui-ci devait l'avoir également remarqué, les gens de son espèce étaient facilement pris dans le courant, trop envieux, trop sûrs d'eux alors que Tirésias jouait avec une idée derrière la tête, toujours l'esprit clair, sans jamais être atteint par le plaisir de Nar Shaddaa. Les esclaves du Conseil Noir étaient donc affaiblis par une assurance ma foi logique et on pouvait croire que le Chevalier allait être étouffé comme un bref éclat de lumière dans les ténèbres, comme une luciole dans le ventre d'un démon trop grand pour lui. Mais il n'en était rien. La luciole avait son blaster et peu de monstres dans la galaxie, hormis ceux des légendes, supportaient les tirs au niveau du visage, Tirésias le savait plus que quiconque, la moitié de sa tête avait été consommée dans la déflagration d'un canon sur Etti IV et cela excusait le masque qu'il portait éternellement sous sa bure depuis ce temps-là. Est-ce que l'archonte allait faire un pas de travers et connaitre le même destin? Tirésias s'y attendait, bien entendu.

    Un cache-cache, voilà un mot qui convenait parfaitement et là encore, le Chevalier avait l'avantage. Ayant distribuer les cartes, il avait triché et gardait pour lui les divers jokers, laissant ainsi le sith avec une main des plus pauvres. Ses talents? Il était naturellement discret malgré les proportions de son corps et comme preuve, il fallait un certain temps que que Phoebus le remarque. En plus de cela, même si sa maîtrise de la Force n'était pas parfaite, Tirésias pouvait se cacher en plus de discuter avec son adversaire d'une nuit. Qui avait dit qu'un homme ne pouvait pas faire plusieurs choses à la fois? Viser grâce à un œil artificiel, analyser une situation difficile, tenir un blaster d'une main, un ruban rouge de l'autre, c'était tout un programme et quoiqu'il était au sommet de la chaîne alimentaire présentement, le jedi avait un doute, une crainte primitive, rien de bien concret mais une certitude perceptible dans la Force que son adversaire ne serait pas simple à abattre.

      « - J'ai le poil soyeux et la truffe humide, le vétérinaire m'a dit que j'étais en bonne santé malgré tout et chez ceux de ma race, parait-il qu'un type en bonne santé mérite plus d'être considéré comme un prédateur malin que comme une proie lâche dans pareille situation. Qu'en pensez-vous? »


    Le ton était donné avec une question à débattre et une petite provocation. Les envoyés du Coté Obscur tenait mal ce genre de chose, n'est-ce pas? Il fallait juste le titiller et voire jusqu'où pouvait porter son sang-froid mais Tirésias espérait que ce ne serait pas trop loin car même si de nature, il n'était pas le plus pressé des hommes, plus vite il aurait vidé son chargeur, plus vite il se sentirait mieux. Vous connaissez ce genre d'envie de faire quelque chose dans l'urgence pour se soulager, ce n'est pas très sein pour une sorte de prêtre galactique mais cela en vaut la chandelle, promis.

    Avec un objet métallique sous la table, il pointait déjà sur le sith qui s'était arrêté enfin, confirmant les doutes du cyborg que la situation avait le mérite de faire sourire sous son masque, un sourire qu'il laissait probablement filtrer à travers ses pensées pour que Magni puisse le voire. Était-il frustré d'être mis en joug par un petit jedi, lui qui était plus âgé et certainement plus fort que ce gamin insolent assis d'une manière confortable bien qu'immobile? La spécialité de Liffey était le combat au corps à corps, en vue du physique de son opposant, celui-ci avait plus de chance en prenant de la distance mais chaque seconde de perdue était une chance de plus à l'homme-chien de le retrouver.

      « - Supposons que ce blaster soit un avantage pour vous, seriez-vous rassuré pour autant? Nous savons tous les deux que la pire des choses qui pourrait se passer est que je baisse cette arme et m'en prenne d'une manière plus naturelle à vous... »


    Fais quelque chose... 'Fais quelque chose et vite' semblait être une directive donnée de manière tacite au Joker car il était vrai que la posture dans laquelle il se trouvait n'était pas la plus confortable. Dans l'esprit du chien, il l'imaginait déjà l'attaquer ou fuir, dans les deux cas, la foule devrait s'écarter pour soit ne pas prendre de coup, soit pour simplifier la course du darth et dans les deux cas, un pied bien ancré au sol, Tirésias était prêt à bondir pour raccourcir la distance qui le séparait de lui. Le combat au corps à corps avait aussi cela de bien, les coups de côté étaient moins nombreux et donc, le danger pour la population était moins évident. Utiliser son sabre-laser? Vous avez déjà essayé de faire exploser une bombe en plein milieu d'un marché sans faire de dommage collatéral? Non. Une dague prenant place dans la main libre du jedi, l'assassinat devenait une évidence et au lieu de le trancher comme un homme de Tython où la méthode serait reconnue, Tirésias se montrait étrangement cachottier et pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni]

Revenir en haut Aller en bas

Corps-à-corps avec le destin [Pv Dag Magni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Nar Shaddaa [Hors-la-loi]-