Partagez| .

Peut-on s'arrêter de tirer, s'il vous plaît ? [pv Marius Shepard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jän Luvan
Sénatrice Adjointe de Corellia
Sénatrice Adjointe de Corellia
avatar
Messages : 19
Âge réel : 26

Feuille de personnage
Âge: 23
Armes:
Alignement: Neutre-Lumineux
MessageSujet: Peut-on s'arrêter de tirer, s'il vous plaît ? [pv Marius Shepard] Jeu 3 Avr - 19:30


Un tir de blaster fusa à nouveau devant moi et vaporisa une partie des meubles derrière moi en une gerbe de plasma et d’étincelles. Comme à chaque fois, je ne pouvais réprimer un réflexe de recul. Heureusement que mon allié avait eu les bons gestes : il avait eu le temps – je ne sais pas comment – de voir l'attaque venir et m'avait attirée vers le sol pour nous protéger en nous éloignant des lignes de tirs ennemies.

Mais rien de tout cela n'aurait du se produire ! J'étais venue négocier un contrat, pas me faire tirer dessus ! De plus que je n'étais même pas certaine de l'identité de nos agresseurs : ils ne s'étaient pas annoncés, ils n'avaient pas fait de sommation, ni de revendication !

J'étais donc accroupie derrière une banquette dans ce fichu bar. On m'avait collé une arme dans les mains et, comme si tout cela devait m'être naturel, on m'avait balancé quelques ordres auxquels je n'avais rien compris. A priori mon allié semblait dans son élément à cet instant.

Mon allié ? Quoi mon allié ? Ah, vous voulez que je vous en parle ? Désolée, avec toute cette agitation, la pression, le fait que je pouvais me faire tirer dessus à tout moment, que je risque d'être plus ou moins blessée, souffrir, mourir, tout ça tout ça … Bref, j'ai perdu le fil des priorités. Laissez-moi vous expliquer : mon allié est un contrebandier du nom de Marius Shepard. Il y a un petit moment que les services républicains lui ont proposé de s'allier à nous, mais il restait à négocier le contrat et à discuter concrètement des missions qui pourraient lui être confiées.

Jusque là, tout s'était bien passé. J'avais avec moi le lieutenant M'Varr, un soldat de la République Rebelle, un habitué de la chose. Il venait régulièrement dans le coin pour passer des contrats, le but étant pour lui de se composer une couverture de commerçant et d'identifier les contacts fiables en évitant ceux qui l'étaient moins. Il avait entendu parler de Marius Shepard et avait suggéré que nous établissions un contact en vue d'un accord « commercial ». Pour moi, c'était l'opportunité de me rendre utile pour autre chose que de l'administration et je m'étais donc portée volontaire. J'aurai mieux fait d'être malade ce jour là.

Ainsi donc, nous avions rencontré Marius dans un établissement local de son choix. Le lieutenant M'Varr et moi étions soutenus par deux nouvelles recrues qui attendaient à l'extérieur de la cantina. Ainsi, à quatre, nous pensions pouvoir faire face à tous les problèmes … Grand bien nous en fasse, puisque les bleus s'étaient fait descendre à peine avais-je serré la main à Marius Shepard …

J'avais tout juste vu quatre personnes entrer dans le bar, armées et masquées, lorsque Marius et M'Varr me tirèrent à couvert.

Et voilà. Maintenant vous savez tout. J'suis mal barrée, hein ?

Un nouveau tir. Il me frôla cette fois-ci et je ne sus dire si c'était mon imagination ou non, mais j'aurai juré avoir senti la chaleur du rayon laser !

« Ah ! Mais bon sang, qui c'est ?! M'Varr !

– Ce ne sont pas des impériaux. Pas eux. En revanche, je ne doute pas que les forces de l'ordre de l'Empire débarquent d'ici peu. »

Je visais le mur à côté de nous et dit :

« Écartez vous, je vais nous faire sortir d'ici en ouvrant une nouvelle porte.


– Par là ? Tu es folle, ma pauvre. On ne fera pas deux pas à découvert dans la rue. Shepard, vous connaissez un autre ch … »

Je ne compris pas sur le moment. Un coup de feu avait traversé mon champ de vision et s'était écrasé sur la base du cou du lieutenant M'Varr. La peau du républicain n'avait pas du tout les moyens de résister à une telle chose ! Comme si le monde s'était ralenti un instant, je vis sa chair brûler, se décomposer et se vaporiser. Là, juste à la base de son cou. Pile au point d'impact du tir de blaster. La chaleur de la chose ayant cautérisé presque immédiatement la plaie. M'Varr quand à lui fut projeté en arrière et sembla vouloir agripper l'air un moment avant de s'immobiliser.

Au fait. Vous avais-je dit que je n'avais jamais vu qui que ce soit mourir devant mes yeux avant aujourd'hui ? Jamais plus je ne mettrai les pieds sur cette fichue planète ! Au diable la Mandalore !
Revenir en haut Aller en bas
Marius Shepard
Contrebandier
Contrebandier
avatar
Messages : 23
Âge réel : 29

Feuille de personnage
Âge: 28
Armes: Pistolet Blaster Lourd Thunderer T-6
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Peut-on s'arrêter de tirer, s'il vous plaît ? [pv Marius Shepard] Lun 7 Avr - 9:44

-Capitaine, Capitaine …

Le contrebandier se redressa de son lit pour tombé nez à nez sur son arachnide mécanique. Miyu cette sympathique intelligence artificielle qui accompagnait Marius semblait pleine d'entrain en ce moment. C'était vraiment étrange, surtout pour un droïd.

-oui Miyu qui y a-t-il ?

-Nous avons reçu une demande de contrat, nos commanditaire veulent nous rencontrer...

-d'accord et que dit le message?


-que nous devons nous rendre sur Mandalore afin de discuter du travail proposer

Shepard sortit de son lit, il était en caleçon pour dormir, en même temps, personne d'autre a part lui et Miyu n'était a bord et il aimait être à l'aise pendant ces jours de repos. Il enfila un pantalon ainsi que ses bottes et se dirigea vers la salle de pilotage afin de programmer le voyage en hyper espace vers Mandalore. Il retourna dans la lasse de repos qui faisait aussi office de salle à manger et attendit que Miyu lui apporte son petit déjeuné. Miyu s'approcha avec un plateau contenant de la nourriture lyophilisé et déclara

-Voici de quoi vous réveillé capitaine

Shepard saisi le tube de boisson énergétique et commença à le siroter pour ensuite déclarer

-y a pas d'alcool ? Un petit vin de Nar'shada m'aurait bien requinquer


et d'un ton réprobateur, son droid lui répondit

-Capitaine, vous venez de vous levez, vous devez faire attention à votre foie...


Marius sourit, même si parfois ses parole moralisatrice lui taper sur le système il l'appréciait.

-Au fait, tu n'as pas encore essayer ton nouveau corps ? Je pensais que tu voudrais l'essayer au plus tôt.

-Non, cela me fait un peu … comment le dire... ''peur'', cela fais longtemps que je n'ai pas eu de corps humanoïde et surtout aussi réaliste...

-bah tu devrais prendre ton temps, mais je me disais que cela serait plus pratique au cas où tu devrais m'accompagner dans des endroit difficile d'accès pour ce corps d'arachnide. Et sinon, que penses tu de ce contrat ?

-J'ai fais des recherche sur le commanditaire, c'est un marchand. Je dirais qu'il veut nous engager pour éviter de payer les taxes de l'empire.

-Tu penses que c'est un piège ?

-non, c'est juste que c'est étrange tout de même de nous faire venir sur un système neutre en particulier alors qu'un marchand ne craint rien peu importe le système.

-Bah sûrement qu'il connaît le coin c'est tout... enfin de toute façon peu importe qui c'est, du moment qu'il paie bien...


Le vaisseau atterri sur la plate forme dans un vrombissement qui se tut petit à petit. Marius avait revêtu un T-shirt blanc avec sa veste en cuir par dessus. Il l'a laissait ouverte car la chaleur de son corps se faisait rapidement sentir. Il partit en direction du lieux de rendez vous seul, Miyu était rester à bord afin de vérifié le vaisseau et calculer combien il faudrait d'énergie en fonction du nombre de marchandise si son capitaine décrochait le contrat. Shepard arriva à la cantina, avant d'y rentrer il observa deux hommes qui lui parut étrange, mais ne s'en inquiéta pas davantage. Après tout, des hommes étrange et armé comme lui, était monnaie courante même si eux ils essayait de cacher leur armes afin de se faire plus discret. Il arriva au niveau de ses commanditaire, un homme et une femme...

*Mais qu'est ce qu'une femme vient faire dans mes affaires, ce n'est pas une garden party on parle travaille là...*

Mais il fut étonné de voir que c'était elle qui voulu lui serrer la main en premier afin de le saluer

*Me dit pas qu'en fait c'est elle qui est le patron et qui me filera mes crédits … génial... j'espere qu'au moins elle n'est pas avare... *

et là tout s’enchaîna très vite, plusieurs homme entrèrent en trombe, Shepard le remarqua immédiatement et a peine l'un des agresseur sortit son blaster pour tiré que le contrebandier dans un réflexe tira la jeune femme vers lui afin de la plaquer au sol et ainsi évité le tir de blaster. L'homme qui l'accompagnait eut tout de suite le réflexe de renverser une table afin de protéger tout le petit groupe mais shepard préféra se cacher derrière des banquette bien plus solide. Visiblement, il est clair que couple n'était pas de simple marchand. Marius sortit son blaster afin de se protéger et de répliquer par quelques tirs. Les hommes qui les avaient agressé semblait entraîné mais ils étaient dans l'urgence et plusieurs tirs étaient maladroit. C'est alors qu'il entendit que son contact l'interpella afin de lui demander une autre issus. Évidement qu'il en connaissait une autre, ce n'était pas la première Cantina où il se faisait agresser mais d’ordinaire ce n'était pas en présence de client potentiel. Mais un tir de blaster coupa la phrase du marchand qui s'écroula à terre, la jeune ne parut à réagir tout de suite à la mort de son ami ce qui évidement agaça un peu Marius

*Génial, encore une qui a des réflexe d'escargot... *


mais il ne pouvait pas la laisser tomber, il est vrai que l'idée de l'abandonner et de s'enfuir seul lui avait traversé l'esprit mais si elle survivait à cette rencontre, il est clair qu'elle lui ferait une sale réputation et donc qu'il n'aurait moins de client donc moins d'argent. Il tira quelques coups afin qu'il puissent se déplacer pour la rejoindre et lui saisir le poignet pour l'entrainer vers la porte de derrière tout en déclarant

-Vient avec moi si tu veux vivre


ils coururent à travers les petites rue évitant les grands axe, tournant parfois à droite parfois à gauche afin de troubler leur poursuivants et qu'ils aient du mal à les suivre. Marius s’arrêta quand il fut sur de ne pas être poursuivi et immédiatement, il saisi la jeune femme par le col pour la plaquer contre le mur

-tu peux me dire ce que c'était que ce bordel ? Explique toi, vous n'êtes pas de simple marchand, je me trompe ?


Revenir en haut Aller en bas

Peut-on s'arrêter de tirer, s'il vous plaît ? [pv Marius Shepard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Mandalore [Neutre] :: Cité de Keldabe-