Partagez| .

Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Jeu 8 Sep - 8:59

    Eleanor était assise en tailleur dans la salle de méditation du temple Jedi, ses yeux étaient clos et elle ne bougeait pas, elle laissait la Force couler en elle tel un doux ruisseau, elle percevait beaucoup de flux qui étaient pour beaucoup d'origines négatives. Elle tentait de voir si les Sith n'étaient pas de semer le trouble et de ressentir ce trouble à travers la Force pour mieux parer à la menace. Maintenant que les ennemis ancestraux des Jedi étaient de nouveau réapparu et les nouvelles que Maître Glittertind avaient apportées sur leurs présences étaient plus qu'inquiétantes. Pourtant Eleanor ne laissait pas les inquiétudes et le doute la submerger, elle restait sereine et, à la manière de Yoda le plus Grand Maître Jedi que l'Ordre est connu, elle tentait de combattre les Sith tout en préservant la Galaxie, une tâche des plus compliquées et encore plus maintenant que les Sith s'étaient manifestés, que pouvaient-ils mijoter dans leurs coins?

    Elle fut troublée dans sa méditation par un appel venant d'un autre Maître lui demandant de rejoindre la salle du Conseil. Elle resta un peu dans la salle à écouter le silence puis se leva et pris la direction de la salle du Conseil d'un pas lent et souple. Elle prit place à son siège et la séance débuta, le problème était une querelle entre sénateurs sur Coruscant, depuis maintenant plusieurs fois des querelles pour des choses futiles étaient rencontrés par le Sénat, c'est vrai qu'il y en avait toujours mais depuis peu c'était devenu trop fréquent pour croire que c'était normal, finalement la décision d'envoyer quelqu'un enquêter et résoudre le conflit fut prise, Eleanor se porta volontaire pour cette mission qui lui semblait plus complexe qu'à première vue. Étant très doué en diplomatie et aussi par le fait qu'elle connaissait beaucoup sur les méthodes des Sénateurs, sa décisions d'y aller ne fut pas contestée.

    Une fois la séance levée, Eleanor alla au hangar où elle y trouva HK-47 qui s'occupait de son vaisseau elle lui demanda un rapide topo sur son vaisseau puis lui indiqua qu'il devait être prêt à décoller pour demain matin 5h, heure de Naboo. Elle se rendit à la salle de communication du temple et prit contact avec la République pour signaler de sa venue et aussi des motifs, elle demanda comme toujours à ce qu'on la laisse faire et qu'elle n'ait pas d'interférences qui puissent embrouiller encore plus la situation déjà fort tendue. Bien-sûr la République avait quelques réticences quant à une intervention Jedi sur des querelles de Sénateur mais le chancelier accepta son aide et ses conditions. Eleanor mit fin à la conversation d'une révérence puis retourna à la salle de médiation où elle resta jusqu'à 5h du matin. À l'heure prévue elle se rendit au hangar ou HK-47 l'attendait, le vaisseau était prêt et Eleanor retrouva avec plaisir les commandes de l'appareil alors que son droïde venait s'installer à côté d'elle après avoir verrouillé la rampe de sortie. Une fois dans l'espace Eleanor passa en Hyperespace et demanda à son droïde d'aller s'équiper pour un éventuel besoin de combattre, elle savait que les Sith pouvaient être sur Coruscant et si jamais ils reconnaissaient l'appareil d'Eleanor, HK-47 devrait le défendre. La planète n'étant pas très loin, ils ne tardèrent pas à arriver.

    La Jedi laissa des consignes précises à son droïde pour que celui-ci puisse agir en cas de soucis sans avoir à demander des ordres à Eleanor via le comlink même si cette dernière le gardait sur elle en cas de besoin. Elle était habillée de la traditionnelle bure des Jedi, des bottes, son Sabre-laser, elle avait gardé les cheveux détachés pour être plus à l'aise. Elle fut reçue par une petite délégation du Sénat, elle sentie qu'ils n'étaient pas là par plaisir ni même par courtoisie, mais plutôt par obligation, ils n'échangèrent presque aucune parole si ce n'est les formules de politesses habituelles, Eleanor prit place à bord du transport avec les membres du Sénat et les gardes les accompagnant. Elle sentait très bien que sa présence n'était pas très bien vue, depuis que la République avait perdue son influence sur les Jedi, ils n'étaient pas toujours les bienvenues même s'ils aidaient souvent la République. Également le fait que les Jedi interviennent dans des querelles de sénateurs n'avait jamais été bien vue car ils pensaient que ce qui se passait au Sénat ne regardait que les sénateurs. Dans tous les cas Eleanor n'avait pas son nez dans la politique, elle s'y connaissait un peu mais elle défendait simplement les valeurs de la République comme la liberté, mais en aucun cas elle n'était aux ordres de ce gouvernement. Elle resta silencieuse pendant tout le trajet jusqu'au Sénat, elle gardait les yeux ouverts mais laissait la Force couler en elle pour sentir les tensions qui émanaient du grand bâtiment circulaire. Tant de choses dans la Galaxie se décidaient aussi et les sénateurs jouaient souvent ici, Eleanor sentait le danger qui était aux portes de la République et pourtant cette dernière restait aveugle, on était arrivé à un point ou l'on pourrait dire au Sénat qu'il est au bord d'un gouffre qu'il ferait immédiatement un pas en avant.

    Eleanor souhaitait que la République regarde et qu'elle voit la menace de l'Empire qui était toujours vivant, les Sith qui devaient tenter de prendre la République directement au coeur avec leurs talents de manipulateur ou encore l'Église qui tentait de détruire les Jedi voir carrément d'en prendre le contrôle et qu'ils deviennent leurs soldats dévoués, Eleanor elle laisserait partir un Sith plutôt qu'un membre de l'Église si elle se retrouvait avec une possibilité de le faire traduire devant le Conseil. À la limite si elle devait construire une alliance Jedi/Sith, ce serait contre l'Église.

    La Jedi descendit du transport une fois arrivé au Sénat, elle fut accueillie par le Chancelier qui essayait tant bien que mal de remettre la République sur ses pieds, elle discuta quelques-temps avec lui puis reçu le nom des deux Sénateurs qui se querellait régulièrement et cela risquait d'entraîner un conflit entre les deux systèmes qu'ils représentaient. Eleanor demanda à rencontrer les deux séparément pour commencer, elle discuta longuement avec eux en retirant son statut de Jedi à leurs yeux pour qu'ils ne se sentent pas désorientés par la personne en face d'eux, elle les mit à l'aise en discutant tranquillement de sa voix douce et calme. Leurs querelles étaient surtout basées sur des commérages ou des mensonges qui étaient lancés par des personnes, Eleanor enregistrait tout et ainsi elle put prouvé aux deux que l'autre n'était pas à l'origine du conflit, elle finit par confronter les deux qui présentèrent leurs excuses à l'autre, finalement leurs querelles n'étant basées sur rien de sérieux ils purent quitter le Sénat en bons termes et surtout ainsi éviter un conflit pour des bêtises.

    Eleanor avait passée sa journée au Sénat et avec toutes ses négociations elle commençait à vouloir changer d'air bien que Coruscant ne soit pas la planète rêvée pour la détente et le silence. Elle se leva et regarda par la grande vitre de la salle où elle était depuis ce matin, la planète était comme toujours très active et même en fin d'après-midi les rues étaient toujours aussi peuplées, beaucoup d'eux commençait à rentrer chez eux pour entamer plus tard les activités nocturnes comme le Sabacc, les théâtres de la capitale ou encore les bars entre amis. Eleanor laissa son regard se perdre dans le ciel de la planète tout en apaisant son esprit. Étrangement elle ressentie une aura puissante mais difficilement repérable, quelqu'un d'entraîner à la Force était au Sénat, seulement ce n'était pas le Chancelier, il n'était pas aussi puissant et surtout elle ressentait son aura ailleurs, celle-ci était différente, mais ce qui troublait encore plus la Jedi c'était que cette aura ne lui était pas inconnue. Finalement elle tourna les talons et quitta la salle en prenant son manteau de Jedi qu'elle remit sur elle. Eleanor laissa la Force la guider jusqu'à la personne, en tout cas le Chancelier n'aurait pas pu ressentir cette aura car elle était très bien dissimulée, après le Chancelier n'avait pas la puissance d'un Maître Jedi ou d'un Sith...

    Eleanor ne cachait pas son affinité avec la Force et ne présentait à travers elle aucun signe d'agressivité, elle n'était là pour détruire qui que ce soit et c'est d'ailleurs pour cela que la Jedi montra simplement son attention quant à la puissance qu'elle ressentait. Eleanor marchait d'un pas lent et souple, elle sentait que l'aura devenait de plus en plus perceptible, pour quelqu'un sachant manié la Force elle sentait que la personne était d'une grande puissance et personne ne pourrait la remarquer ici et encore moins si cette personne n'était pas initiée correctement à la Force. Elle croisa plusieurs sénateurs qu'elle connaissait, certains étaient pour les Jedi et d'autres non. Elle discuta quelques instants avec certains, la plupart quittait le Sénat et Eleanor ne les retint pas. Elle sentit bientôt la personne qu'elle cherchait arriver dans sa direction, elle resta sur la même voie en marchant tranquillement et en gardant son regard devant elle.


Dernière édition par Eleanor Yunstar le Lun 19 Déc - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Jeu 8 Sep - 10:03

    Quel meilleur endroit pour être tenue informée de tout ce qui se passe d’important dans l’univers que Coruscant et particulièrement son Sénat ? Dans ce lieu, tous ceux qui nourrissent un temps soit peu d’ambition pour un but quelconque se doivent de se tenir informer des événements majeurs. Pour Elah, obtenir des informations sur quelque chose, un incident ou une personne n’était que pure formalité. Depuis le temps qu’elle était infiltrée au Sénat et avec tous ses voyages aux quatre coins de la galaxie, la jeune femme siégeant au rang de Seigneur Noire des Sith avait eut plus de temps que nécessaire pour se constituer un solide réseau d’information, gardant précieusement le maximum en lieu sûr et disposant de nombreux contact au cas ou elle aurait besoin de vérifications ou d’informations supplémentaire. Surtout que dans la catégorie des malfrats, ceux qui veulent gagner beaucoup de crédits sans prendre trop de risques sont une vraie foulée et il est aisé d’en trouver qui valent vraiment la peine de se les approprier. Cette recherche, Elah ne l’avait pas faite personnellement mais elle l’avait laissée entre de bonnes mains, ce qui fait qu’elle a un réseau compétent d’informations, ce dont elle est assez fière. Mais ce n’est pas la seule chose dont elle se satisfait dans son infiltration qui porte ses fruits de façon assez satisfaisante.

    La seconde chose dont elle est fière, c’est du chaos et du trouble qu’elle cause anonymement dans le sénat, parvenant par le seul biais de ses mots à ébranler plusieurs systèmes entier en même temps et, par conséquent, la République elle-même. Comment personne ne s’était encore rendu compte de la supercherie ? Et bien simplement car elle fait ça avec tellement de savoir faire que c’en est imperceptible. La plupart du temps, elle se contente de mettre le doigt le plus fort possible sur les préjudices que les systèmes en cause ont l’un envers l’autres et ça marche plutôt bien car elle ne le fait que pour se défendre durant un débat ou pour défendre ses idéaux et motions qu’elle propose, on ne peut donc pas l’accuser de le faire intentionnellement, même si au final ça ne fait qu’ajouter à son succès. D’ailleurs, pendant que la sénatrice attendait patiemment que deux systèmes ait fini de se quereller, quelqu’un vint lui murmurer à l’oreille qu’une rumeur circulait sur le fait qu’un Jedi allait venir mener une petite enquête au sein du sénat à propos de disputes fréquentes entre les sénateurs dont deux en particuliers mais cette fois, elle n’avait pas déclenché la querelle, chose étonnante mais il n’y avait pas d’intérêt pour deux systèmes aussi mineurs que ceux-là.

    Une fois que la séance fut terminée, la Sith se leva de son siège et déambula dans les couloirs en direction de sa chambre, voulant changer cette tenue d’apparat dans laquelle elle ne se sent point à l’aise pour mettre quelque chose de plus confortable. Une fois dans ses appartement privés, Elah retira tous ses vêtements qu’elle laissa tomber au sol hormis sa culotte qu’elle ne fit glisser qu’une fois dans la salle de bain, prenant une bonne douche pour être fraiche avant de mettre sa tenue habituelle, cette simple robe fermée par une épaisse ceinture qui cachait également son sabre-laser qui ne la quitte jamais. Enfilant son seul vêtement du bas, sa culotte, suivie par ses cuissardes, la Seigneur Noire alla s’asseoir devant la baie vitrée pour méditer dans le but de vérifier si la rumeur sur un Jedi était fondée ou non. La réponse tomba rapidement quand elle ressentit sa présence dans les couloirs, ayant comme l’impression que cette personne lui était familière mais elle n’en était pas sûre. Voulant s’en assurer, la jeune femme se leva et attrapa une longue cape noire qu’elle posa sur ses épaules et sortit, suivant la présence pour pouvoir la croiser.

    Il ne fallut pas longtemps pour qu’elle arrive à proximité de la personne dont elle avait ressentit la présence à travers la Force, la regardant de loin sans arriver à croire ce qu’elle voyait. Jamais elle n’aurait cru croiser à nouveau le chemin d’une personne avec qui elle avait longuement étudié au sein de l’ordre Jedi dans un endroit pareil. Faisant comme si elle n’était là que par hasard, Elah reprit sa marche droit vers la Jedi, attendant de la croiser avant de murmurer d’une faible voix, comme pour garder le mystère et le suspens.

    « Je ne pensais pas croiser un Jedi sur cette planète et encore moins au Sénat. L’ordre se met-il à la politique ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Ven 9 Sep - 2:12

    Eleanor marchait sentant la présence à travers la Force augmenter, la personne sentait la Jedi approcher et en plus elle venait dans sa direction. Avec son calme habituelle Eleanor continua d'avancer en direction de l'aura qui était sombre et à chaque pas qu'elle faisait la présence du côté Obscur se renforçait, la Jedi avait l'habitude de sentir les flux du côté Obscur et avait une certaine connaissance des Sith, seulement dans le cas présent elle sentait que l'aura était familière, pourtant elle n'avait pas de contact chez les Sith.

    En voyant la personne en question Eleanor ne laissa paraître aucune émotion même si une joie très puissante l'envahie, elle passa l'aura sombre de la jeune femme qui avançait vers elle, Elah et Eleanor avait longtemps étudiées ensemble, la Jedi la voyait comme une amie, une soeur, la seule personne pour qui elle aurait donné sa vie pendant son initiation et qui encore aujourd'hui serait la seule personne qui pourrait avoir une véritable marque d'affection venant de la Jedi. Eleanor était souvent un glaçon et était très exigeante avec ses apprentis, cela ne la rendait pas toujours très populaire mais elle était toujours aimé pour sa sagesse et ses bons conseils. Avec Elah, Eleanor aurait voulu la voir continuer d'évoluer avec elle, qu'ensemble elles parcourent la Galaxie et qu'elle continue à s'abreuver de connaissances pour augmenter leurs potentiels. Sur le moment Eleanor eut envie de laisser tomber son statut de Grand Maître de l'Ordre et de se laisser aller à la joie qui la traversait, seulement son entraînement reprit le dessus sur ses pulsions et elle garda sa joie pour elle.

    Même si la jeune femme fit mine de ne pas avoir reconnu Eleanor, cette dernière sentie sa surprise de la voir et, quand elle passa à côté d'elle, la Jedi resta impassible et ne réagit pas à la petite pique que la jeune femme lui envoyait, elle posa ses yeux sur Elah en lui répondant d'une voix tranquille.


    « Non et heureusement! Par contre les anciens oui apparemment. »

    Eleanor avait parlée d'une voix douce et surtout faiblement pour éviter que les sénateurs du coin les repèrent, chacun étant avide de pouvoir couler un rival et pour cela ils faisaient tout, le top du top pour eux était quand un sénateur rencontrait un Jedi et que des marques d'affection ou d'amitié était visible à tous, à ce moment-là les commentaires allaient bons trains. Eleanor écouta l'écho de la jeune femme dans la Force, elle sentait le côté Obscur chez son amie et cela la troubla beaucoup, néanmoins elle ne fit rien, en aucun cas elle ne dégainerait son Sabre-laser ou même n'utiliserait la Force tant qu'elle n'y serait pas obligée. Elle lança juste un message par télépathie à Elah.

      # Trouvons un endroit plus tranquille. #


    Eleanor suivi Elah tranquillement sans montrer un quelconque signe d'agressivité, même si la Jedi avait son arme sur elle, pour le moment elle ne jugeait pas nécessaire de s'en servir, malgré l'aura sombre d'Elah. Eleanor laissait la Force couler en elle pour sentir si jamais un danger la menaçait, elle gardait quand même une place à la trahison si jamais son amie avait rejoint les Sith. Elles allèrent dans un endroit calme du Sénat, Elah connaissant mieux les lieux que la Jedi, quand elles furent seules Eleanor se retourna vers son amie toujours avec son air impassible avant de prendre la jeune femme dans ses bras en la serrant contre elle en posant sa tête sur l'épaule d'Elah. Sur le coup elle en eu rien à faire que la jeune femme puisse lui porter le coup de grâce en un instant, la Mort ne faisait plus peur à la Jedi depuis fort longtemps. Malgré son rang de Grand Maître, il arrivait à Eleanor d'avoir des moments de joie et d'euphorie, même si jamais Elah n'appréciait pas ce geste venant d'elle, Eleanor n'en avait cure, retrouver le contact de la personne avec qui pendant leurs apprentissages elle avait fait les quatre cents coups et tant de fois défier les Maître en continuant d'étancher leur soif de pouvoir. C'était un réel plaisir et sentir le corps d'Elah contre elle se fut la plus belle chose que la Maître Jedi avait eu depuis fort longtemps. Elle laissa couler ses émotions et son affection pour la jeune femme et quitte à basculer dans le côté Obscur en renforçant son affection pour Elah c'était pas trop grave.

    « Je suis tellement heureuse de te revoir Elah! »

    Eleanor garda le contact avec la jeune femme en passant sa main dans son dos, même les Grands Maîtres Jedi avaient des émotions, Maître Yunstar aussi... Cette dernière finit par lâcher la belle en reprenant un peu ses esprits, elle n'allait pas non-plus laisser les larmes l'envahir, il manquerait plus que ça, néanmoins un désir d'embrasser la jolie sénatrice pointa en elle, elle chassa cela reprenant le contrôle de ses émotions.

    « Excuse mon euphorie, depuis toutes ses années j'avais fini par croire que tu étais morte. »

    Ce n'est pas faute d'avoir cherché, Eleanor avait demandée au Conseil à l'époque de rechercher Elah et y avait passé des mois entiers à tenter de ressentir sa présence, elle avait naviguée à bord de son vaisseau pour retrouver son amie, seul HK-47 avait été à ses côtés pour l'aider et le jour où elle avait abandonnée les recherches sur ordre du Conseil elle avait pour la première fois eu envie de leur dire non. Elle avait finalement laissé tombé et au bout de tellement d'année, elle avait fini par abandonner totalement la mission qu'elle s'était fixée. Son entraînement l'avait aidé à surmonter la séparation et elle s'était totalement abandonné à la Force pour s'apaiser et garder la voie de la lumière. Si elle s'était écoutée aurait quittée l'Ordre pour retrouver son amie, seulement elle avait jugée cela comme égoïste malgré sa bonne intention, elle avait donc choisi la route la plus compliquée.

    Malgré l'aura sombre Eleanor n'avait pas de crainte particulière à rester proche de la jeune femme, si celle-ci voulait en finir avec la Jedi, elle le pouvait sans aucun soucis et surtout sans que jamais personne ne puisse la découvrir. Ce n'était pas un manque de prudence de la part d'Eleanor mais elle tenait quand même à savoir si Elah était prête à sortir son Sabre et de porter un coup, après étant une Maître dans la technique Ataru, la Jedi pouvait bouger très rapidement et surtout retourner 99% des situations, bien-sûr Elah savait qu'Eleanor était plus axés sur la vitesse et ne tenterait peut-être pas forcément quelque-chose dans l'immédiat.


    « Où étais-tu passés depuis toutes ses années? »

    La Jedi sentait que son amie n'avait pas seulement glissée des Jedi vers le statut de sénatrice, depuis toutes ses années ses pouvoirs et sa puissance avaient plus que triplé, tout comme Eleanor qui avait poursuivit son entraînement. Elles étaient toujours sur un pied d'égalité et ce valait niveau puissance, seulement pour quelqu'un qui avait depuis longtemps quitter l'Ordre, seul un Sith aurait pu lui prodiguer le savoir qu'elle n'avait pas. N'étant pas sotte ni même aveuglé par sa joie, le coup du : "j'ai eu envie de faire de la politique", ne marcherait pas. Après s'il y avait une possibilité de faire marche arrière, Eleanor choisirait d'accompagner Elah pour la mission dont elle n'était pas revenue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Ven 9 Sep - 11:37

    A chaque pas de plus qu’elle faisait vers l’avant, Elah pouvait sentir à travers la Force qu’elle se rapprochait de la fameuse personne dont elle avait entendu parler et, au fond d’elle-même, une sorte de petite voix lui répétait que c’était quelqu’un qu’elle avait jadis connue et fréquentée mais pas moyen de remettre un nom dessus, du moins pour l’instant. Intérieurement, la Sith était à la fois impatiente de savoir qui était cette personne mais aussi anxieuse d’une certaine façon, se disant qu’avec ça elle pourrait se faire griller sa couverture, ce qui pourrait être des plus problématique pour la suite de ses projets. Enfin bon, rien n’était joué d’avance et à tout problème sa solution non ? Continuant d’avancer dans les couloirs, la sénatrice devait parfois s’arrêter l’espace d’un instant lorsqu’un autre politicien l’interceptait pour lui parler de choses qui ne l’intéressaient absolument pas et qu’elle faisait juste mine d’écouter, se focalisant sur la présence qu’elle ressentait sans la perdre, la sentant se rapprocher progressivement de sa position. C’était un des inconvénients de la politique : Le risque de se faire racoler à chaque tournant par un adversaire politique ou un allié qui veut vous parler, parfois pour trouver un arrangement, d’autres fois pour vous menacer vous ou votre famille mais de ce côté-là, la jeune femme ne craint absolument rien. D’un part parce qu’elle sait très bien se défendre toute seule et d’une autre parce que la personne qui est la plus proche d’elle c’est sa servante et, en toute honnêteté, sa mort laisserait la Sith tout à fait indifférente. Aux vues de ses dernières « prouesses » ça lui rendrait même service que quelqu’un la supprime en espérant faire pression mais nous n’en sommes pas encore là, malheureusement...

    Finalement la Seigneur Noire pu enfin reprendre sa route et arriver jusqu’à la hauteur de la Jedi qui, maintenant qu’elles étaient aussi proches l’une de l’autre dans ce couloir du Sénat, lui disait en effet quelque chose mais elle n’en était toujours pas certaine à cent pour cent. N’ayant pas toutes les certitudes, Elah choisit de tenter une autre approche dans le but d’obtenir les indices manquants, faisant du coup comme si elle passait par-là tout à fait par hasard, ce qui ne trompa pas son ancienne camarade bien évidemment. La petite pique qu’elle avait lancée, sans aucune méchanceté à proprement parlé, mais la réponse qu’elle eut en retour ne manqua pas de la surprendre, en plus de combler le vide dans son esprit qui l’empêchait de trouver qui était cette mystérieuse personne. Quand elle entendit le son de la voix si douce et calme de la Jedi, le corps de la sénatrice fut comme parcourut brièvement d’une intense vague de frisson, un déclic se fit en même temps dans son esprit. Eleanor ! C’était en face d’elle qu’elle se trouvait, ne réalisant pourtant pas encore tout à fait ce qui était en train de se produire. La réponse d’Eleanor fit sourire l’ancienne Jedi qui reconnaissait bien là celle avec qui elle avait passé énormément de temps par le passé, recevant parfaitement son message par télépathie et, en guise de réponse, lui fit signe de la suivre d’un mouvement de la tête.

    Voulant être tranquille sans pouvoir être interrompue dans ses retrouvailles ainsi que sa conversation avec la femme Jedi, un seul endroit pour discuter se profilait dans sa tête : Ses propres appartements. Certes, ça pourrait être risqué de mener un Jedi dans ses quartiers, certains « témoins » pourraient se faire une joie d’inventer de nombreuses histoires farfelues là-dessus mais, franchement, la Sith n’en avait cure, ça ne l’intéressait absolument pas et de pareils mensonges ne seraient pas un problème pour les démentir quand on se dit qu’elle déclenche régulièrement des conflits entre des systèmes qui n’ont aucun lien ni contact ensemble. Elah mena donc son ancienne camarade dans ses appartements privés, attendant que celle-ci soit rentrée après elle pour fermer et verrouiller la porte à l’aide de la Force, histoire que même sa servante ne puisse pas faire irruption dans la pièce. Une fois fait, Elah s’avança encore de quelques pas vers le centre la pièce.

    « J’espère que c’est assez confortable à ton goût... »

    La Sith avait à peine terminée sa phrase servant juste à briser le silence instaurer pour le moment et s’était tout juste retournée pour faire face à son invitée que celle-ci s’était presque jetée à son cou et lui offrait maintenant une étreinte si intense qu’Elah en avait presque oublié les bienfaits et moyens de faire, depuis le temps qu’elle n’avait plus eu ou fait aucun geste affectif envers quelqu’un. Dans les bras de son amie, la sénatrice se sentit bien, très bien même, oubliant tout ce qui n’était pas important comme leurs camps opposés ou toute autre chose pour profiter de l’instant présent, enlaçant elle aussi la Jedi pour la serrer contre elle à son tour, n’essayant pas de cacher le sourire sur ses lèvres et la légère teinte rouge de son visage, le tout témoignant bien de l’ambiance chaleureuse de leurs retrouvailles. Durant cette étreinte, les occasions de porter un coup mortel ne manquèrent pas mais, bien qu’étant une adepte du côté Obscur, la jeune femme avait conservé toute sa maîtrise de sois et ne tuait pas sans raison, encore moins si elle était contre une amie de longue date qui ne se montrait nullement hostile, même en ressentant l’aura qui entourait la sénatrice. Son sourire toujours présent sur les lèvres, Elah laissait ses mains caresser le corps de son amie contre elle, parcourant son dos en le tapotant parfois par endroit pour montrer qu’elle aussi était heureuse de la revoir.

    « Ca alors... Eleanor Yunstar... Ca fait un bail. Moi aussi je suis heureuse de te revoir même si... Je ne m’attendais pas à une telle rencontre ici, au Sénat... »

    Leur étreinte se prolongea encore un moment après ce premier échange de paroles, la Sith ne manqua pas d’en profiter, son statut ou celui de son ancienne camarade d’étude lui importaient peu en ce moment. Quelque part au fond d’elle-même, Elah n’arrivait toujours pas à croire qu’après toutes ces années, et elles étaient nombreuses croyez-moi, elle recroisa à nouveau la route d’Eleanor qu’elle pensait ne plus jamais revoir le jour ou elle avait tué son équipier et qu’elle était partie en exil pour parfaire ses connaissances et accéder à son rang actuel, celui de Seigneur Noire. Quand l’étreinte se termina, la Seigneur Noire n’eut qu’à faire un petit pas vers l’arrière pour se retrouver appuyée contre son bureau, posant ses deux mains sur le bords, se penchant ainsi légèrement vers l’avant pour observer la Jedi qui se tenait debout face à elle.

    « Morte ? Non, il en faut plus pour avoir ma peau mais d’une certaine façon c’est un peu le cas. »

    A l’aide de la Force, Elah fit venir une chaise qu’elle positionna derrière son invitée. En présence d’une personne qui savait qu’elle utilisait la Force la Sith n’avait pas à se cacher et pouvait en profiter pour une fois, ne s’en privant pas pour une fois qu’elle pouvait se simplifier la vie. La question suivante ne surprit pas la sénatrice qui se contenta d’esquisser un nouveau sourire, non-seulement parce qu’elle était réellement heureuse de l’instant présent, même si elle savait que les chances que ça tourne au vinaigre étaient grandes, mais aussi parce que la question qui lui était posée était tout à fait légitime et même naturelle pour deux personnes qui avaient un liens très forts entre elles. Durant un bref instant Elah laissa le silence s’instaurer pendant qu’elle ferma les yeux, repensant à son passé, notamment ses longs moments de trajets à errer de planète en planète sans but précis, puis son entrainement avec un Sith et enfin son ascension à son rang actuel.

    « J’ai du partir en exile, passer pour morte si nécessaire car, même si j’était revenue, ce que les Jedi auraient choisis comme traitements auraient été pire que la mort. J’ai ensuite terminé ma formation, en entamant une nouvelle avec Sith très puissant. »

    Pour le moment il n’y avait rien de plus à dire à ce sujet, d’ailleurs même elle n’était pas sûre de l’identité de son maître Sith donc elle préférait ne pas s’aventurer sur ce terrain glissant.

    « Et toi ? On dirait que tu as atteint le haut de l’échelle de l’Ordre. Ai-je raison ? »

    La discussion allait surement être longue entre les deux femmes, raison pour laquelle Elah ne voyait pas de soucis à prendre son temps pour poser des questions et répondre à celles de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Ven 9 Sep - 23:52

    Eleanor avait suivi la sénatrice et ne montrait aucun signe d'hostilité que ce soit dans ses gestes ou dans ses intentions, malgré l'aura sombre elle laissait ça de côté pour le moment même si les prochaines minutes risquaient surement de laisser un léger froid s'installer si jamais l'aura sombre que la Jedi sentait s'annonçait comme un réel signe du côté Obscur. Tous les Sith savaient dissimulé leurs puissances et le fondateur de l'Empire : Dark Sidious avait longtemps usé de cela pour berner les Jedi. Maintenant Eleanor prenait grand soin à ce qu'ils ne soient plus surpris ni même encore une fois proche de la destruction totale. Et bien que dans l'instant présent elle laissait cela de côté elle devrai bientôt affronter des réalités peut-être dures à entendre, cela dit, Eleanor était connu pour être la Maître Jedi neutre avec tout le monde et même quelqu'un qui s'annonçait comme étant un Sith devant elle n'était pas voué à l'affronter s'il ne la provoquait pas en duel.

    Dans les appartements d'Elah, la Jedi vit un certain style dans le décors, une chose était absolument sûre : la sénatrice avait abandonné l'idée de vivre pauvrement. Eleanor vivait au temple et elle possédait que son vaisseau et son droïde comme réel biens matériels. Ne laissant pas la décoration ou même autre chose troubler le centre de son esprit elle enlaça directement son ancienne camarade. Eleanor affichait un sourire qu'on ne voyait jamais sur son visage en tenant son amie, sa présence était aussi agréable que de sentir un doux parfum, cette sensation avait été laissée de côté depuis maintenant trop longtemps pour la Jedi. Sentir en plus que son amie répondait à son étreinte était encore mieux, sentir les douces mains d'Elah passer sur son dos était une sensation aussi douce qu'agréable, si elle avait pu garder son amie dans ses bras pendant des heures elle l'aurait fait.


    « Moi non-plus. Le Sénat n'est pas si mal finalement... »

    L'étreinte finit par s'achever et la Jedi regarda un peu son amie, elle sentait son assurance avoir pris un boost non négligeable, sa puissance avait augmentée et aussi elle avait pris une certaine élégance dans son statut de sénatrice, Elah avait toujours été plus féminine qu'Eleanor, cette dernière étant plus basée sur l'art du combat et de la Force et donc sur une tenue vestimentaire simple plutôt que les robes ou autre chose dans ce goût-là, Elah était plus axée sur les vêtements plus beaux et étant au Sénat elle ne devait en aucun cas négliger son apparence.

    Elle écouta ce que disait son amie quant à son départ en disant qu'elle était morte d'une certaine façon, Eleanor interpréta ses dires comme du fait que ses principes Jedi étaient morts et qu'elle avait beaucoup changée au point de ne plus vraiment ressemblé à ce qu'elle était dans le passé. Même si Eleanor avait aussi changée, elle avait gagnée en sagesse, en puissance et aussi avait travaillée encore plus son corps, c'est vrai que sur le plan de la transformation Elah était devant et même très loin devant. Suite à sa phrase la Jedi lui dit d'une voix douce.


    « Peut-être, mais en tous cas t'es toujours aussi belle. »

    La Jedi s'assit tranquillement sur le siège que lui proposait son amie, elle laissa sa cape de Jedi tomber sur les côtés tout en plaçant son Sabre-laser sur son côté pour qu'il pende tranquillement et qu'il ne la gêne pas. Elle laissa Elah réfléchir à la question qu'elle lui avait posée, une question délicate certes mais bon Eleanor avait déjà presque tous vue dans sa vie et même être en face d'un Seigneur Noir. D'ailleurs quand elle annonça qu'elle était partie en exil parce que les Jedi lui auraient offert un sort pire que la Mort, elle se douta qu'elle avait eu un geste qui était difficilement pardonnable. Le sort aurait surement été de la couper de la Force comme les Jedi l'avaient fait 4000ans avant la bataille de Yavin IV. Après qu'elle annonce qu'elle avait fini sa formation avec un Sith fit un peu mal à Eleanor mais elle était préparée à ce genre de réponse puisque Elah avait plus de puissance qu'avant, l'autodidacte ne lui aurait pas permit d'acquérir autant en si peu de temps.

    Eleanor ne commenta pas cette nouvelle, en tout cas pas pour le moment, elle préféra écouter la question de son amie, chacune voulant connaître les progressions de l'autre. Eleanor n'eut pas vraiment à préparer sa réponse et annonça calmement en laissant de côté le fait que son amie ait été formé par un Sith après les Jedi.


    « Tu as raison, je suis maintenant Grand Maître de l'Ordre avec Maître Ombrelune. Pourtant avant ça j'ai remué beaucoup de planète pour te retrouver. »

    Eleanor n'était pas depuis très longtemps à la tête de l'Ordre en partie à cause de sa quête de retrouver son amie qui lui avait pris de nombreux mois, mais elle s'était fait à ce rang, elle l'occupait maintenant avec prudence et surtout en ses périodes de troubles. D'ailleurs elle se doutait que suite aux annonces d'Elah, elles seraient peut-être amenée à se mesurer l'une contre l'autre et cela ferait mal à Eleanor.

    « Malgré ce poste je dois admettre que j'ai toujours mon goût pour l'apprentissage et les raisons qui nous amenaient à transgresser les règles à l'époque sont toujours présentes en moi. J'ai moins soif de pouvoir qu'avant mais je reste avide de connaissances. »

    Même une Grande Maître avait le droit à des écarts et elle apprenait dans un but, non pas de destructions mais pour tenter de rendre la Galaxie moins pire qu'elle n'était actuellement. Elle savait bien qu'elle ne pourrait guérir tous les maux de l'Univers, mais si elle pouvait tenter de les apaiser un peu, c'était déjà pas si mal.

    « Je vais surement poser une question délicate, mais tant pis. Si tu as suivi une formation avec un Sith, as-tu basculer du côté Obscur et as-tu maintenant un titre de Sith? »

    La réponse paraissait évidente, mais si Eleanor voulait entendre ça c'est qu'elle voulait savoir cela de la bouche de son amie, et même si la réponse était positive cela n'empêcherait pas Eleanor de continuer à aimer son amie et ce n'est pas pour ça qu'elle tenterait quelque-chose contre elle. La Jedi était neutre avec tout le monde et avait de nombreuses fois laissé en vie des Sith, certains s'en était souvenu et avait soit renoncé ou garder ça dans leur tête, par contre d'autre avait continués à détruire et à la fin Eleanor avait dû prendre les mesures qui s'imposaient. Elle annonça juste une précision à Elah avant que cette dernière ne réponde à sa question.

    « Tu peux me le dire, je ne vais pas tenter quelque-chose contre toi, tu as fait ton choix et tu étais libre de ta voix, le fait que tu ais choisi une voie différente de la mienne nous place peut-être en adversaires ancestraux, mais ça ne nous placera pas comme adversaires obligatoires. »

    C'est vrai quand tant que Jedi, elle avait le devoir de vaincre le côté Obscur, mais même si les Sith disparaissaient complètement, un jour un Jedi viendrait à trahir et les Sith renaîtraient, si les Jedi étaient détruits, un jour un Sith se repentirait et les Jedi reviendraient, aucun Ordre ne pouvaient vraiment perdre ce combat, c'était une guerre sans issue et dont les Sith et les Jedi étaient trop engagés pour faire marche arrière. Eleanor ne demandait pas à Elah de revenir chez les Jedi, elle respectait son choix d'avoir pris une autre voix, à l'heure du choix chacun est libre. Et si jamais Elah lui annonçait qu'elle était Sith à part entière, Eleanor ne dégainerait pas son arme et n'utiliserait pas la Force pour tenter de la vaincre. Elle tenterait juste de connaître les motivations de ce geste et c'était tout. Eleanor respectait tous les choix et toutes les voies, pour elle les Sith et les Jedi n'étaient pas ennemis mais simplement des esprits frères qui devaient trouver une entente pour vivre en harmonie.

    Dans le cas d'Elah, la Jedi ne savait pas trop si elle aurait la volonté de lui porter un coup fatal, mais après elle savait aussi mettre ses émotions et ses sentiments de côté face au danger. Heureusement nous n'en étions pas encore là, mais ça pouvait arriver plus vite que prévu, seulement avant cela Eleanor s'assurait d'avoir une dernière fois embrasser le front de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Lun 12 Sep - 4:27

    Les quartiers privés de la sénatrice et Sith infiltrée directement au cœur de la République ne manquent pas de charmes, disposant d’une décoration très féminine et chaleureuse, ce qui n’a absolument rien à voir avec l’image sombre qu’on pourrait se faire du lieu de vie d’un adepte du côté Obscur. En temps qu’ancienne membre de l’Ordre Jedi, Elah sait que la première chose à faire est de délaisser tout bien matériel, faire vœu de pauvreté d’une certaine manière et bien qu’elle n’ait jamais cessé de le dire à son ancien maître, cette façon de vivre ne lui convenaient pas du tout à l’époque, raison pour laquelle elle ne vivait pas dans le temple, et ne lui convient toujours pas. Puisqu’elle ne fait plus partie de l’ordre et peut donc suivre ses propres règles, la jeune femme à rattraper beaucoup de ce qu’elle considère comme du temps perdu à suivre des règles inutiles, plongeant donc dans le luxe pour vivre confortablement. De plus, quand on est au Sénat, on ne peut se contenter d’une petite chambre avec seulement un lit peu confortable et un bureau. Ce que voient les invités quand ils entrent dans la pièce leur permet de se faire une idée du statut de la personne leur faisant face donc autant leur en mettre plein la vue directement pour ne pas se retrouver dans une situation compromettante.

    « Pour y passer le plus clair de mon temps, le Sénat est loin d’être aussi bien que ce que l’on peut croire à première vue. »

    Une fois que leur étreinte se termina, la Seigneur Noire s’appuya sur son bureau, se retrouvant pour ainsi dire assise sur le bord et regardait sa camarade perdue depuis de si nombreuses années. Sans savoir comment réagir, Elah se contenta d’esquisser un sourire quand la Jedi lui dit qu’elle était toujours aussi belle, tout en s’asseyant sur le siège qu’avait fait venir la sénatrice jusqu’à elle. Depuis sa chute, ses errances sans but à travers de nombreuses planètes de la galaxie, recevoir ou faire des compliments étaient devenu quelque chose de très rare pour Elah ce qui fait que maintenant qu’elle en reçoit un vrai de la part d’une personne dont elle était très proche à une époque, elle ne sait plus exactement comment réagir, peut-être par timidité ou doute, ne voulant pas tout flanquer par terre en faisant quelque chose d’inapproprié à la situation actuelle, surtout que c’était un moment remplit d’émotion. Grand Maître de l’Ordre Jedi hein ? En voilà un titre qui en met plein la vue, surtout quand on sait ce que cela veut dire. La sénatrice fit rapidement le rapprochement entre son rang et le sien, pouvant ainsi en déduire que, comme dans le passé, les deux femmes se tenaient à nouveau sur un pied d’égalité et, contre toute attente, cette nouvelle ravie la Sith qui était vraiment contente de savoir que son amie avait aussi monter les échelons de la hiérarchie malgré son goût toujours là d’après ses dires pour les études prolongées et parfois dangereuses.

    « Je suis heureuse de voir que tu es restée la même malgré tout. Maintenant tu n’as plus de maître à qui rendre des comptes sur tes études mais un exemple à donner, au final tu n’es pas plus libre qu’avant. »

    Dit elle tout en riant distraitement. Quand on y repense Elah n’a pas tort, du moins pas complètement. Quand elles étaient toutes les deux apprenties, leurs maîtres respectifs ne cessaient de les réprimander ensemble à cause de leur comportement qui pourrait les pousser vers une soif de pouvoir menant au côté Obscur, chose qu’elles ne prenaient pas toujours en compte et préféraient poursuivre leurs études. Maintenant qu’Eleanor était au sommet, elle n’avait plus le problème d’un supérieur trop prévenant envers elle qui lui ferait la morale à chaque occasion mais, à la place, la Jedi devait probablement faire attention à l’exemple qu’elle donnait aux novices et autres membres de l’ordre, histoire de ne pas les pousser vers ces penchants qui alimentent le côté Obscur depuis toujours. Plutôt ironique et amusante comme situation. C’est en pensant à ce genre de petites choses que la sénatrice aimerait parfois voir ce que ça pourrait donner si ça se produisait réellement.

    « Je t’imagine bien attendre que plus personnes ne soit présent pour aller étudier durant des heures dans les archives de l’Ordre, ça te ressemblerait bien. Du moins, à l’Eleanor de l’époque ou l’on trouvait toujours de nouveau moyen d’étudier en secret. »

    Dans un nouveau rire harmonique et léger, Elah appuya sur un bouton situé sur son bureau qui ouvrit une sorte de petit sas dans un des mur de la pièce, laissant sortir un droide protocolaire se déplaçant sur une seule roue, arrivant droit vers les deux femmes avec un plateau dans les mains sur lequel se trouvait deux verres fumant au contenu coloré. C’est le genre de boisson très populaire sur Coruscant et ailleurs, on en voit dans toutes les cantina et celui que fait servir la sénatrice est de qualité encore meilleure, donc ce n’est vraiment pas du jus de pomme de terre qu’elle propose à son amie. Naturellement, la Sith se doute bien que les chances pour que sa camarade prenne une boisson étaient faibles mais bon, elle proposait quand même au cas ou et par politesse, histoire ne pas paraître rustre ou hautaine en se servant sans même lui en proposer, question de courtoisie. Tout en portant son verre à ses lèvres pour en prélever une gorgée de son contenu, la jeune femme écoutait attentivement la question que lui posait la Jedi assise en face d’elle, s’étant attendue à ce que cette question tombe tôt ou tard durant leur conversation. Après avoir prit une seconde gorgée de son verre, Elah le posa sur son bureau avant de croiser les bras, plongeant son regard dans celui d’Eleanor et garda le silence durant quelques minutes avant de le rompre lorsqu’elle prit la parole, lui répondant en toute honnêteté.

    « Basculée du côté Obscur... D’une certaine manière. Disons que j’ai appris à le maîtriser, raison pour laquelle, contrairement à beaucoup, j’ai pu conserver une apparence « normale » sans le laisser me corrompre jusque dans ma chaire... Ce qui me permet d’avoir un regard différent de la plupart de ses adeptes. Quant à mon titre, oui, j’en ai un. Toi qui est devenue Grand Maître, je me tiens à ta hauteur avec mon titre de Seigneur Noire. »

    Ce point-là, Elah ne voulait pas le cacher à son ancienne camarade d’étude, une sorte de façon de lui montrer que, malgré tout, elle n’avait aucune intention hostile envers elle. Pour la Sith, le côté Obscur était une autre voie qui se croisait constamment avec le côté lumineux ou le « bon côté » comme disent les Jedi. Chacun à besoin de l’autre, son contraire, pour exister et même si ce n’est pas les mêmes valeurs ou le même apprentissage, ce n’est pas pour autant qu’il faut s’affronter chaque fois qu’on se rencontrer, ça aurait encore moins de sens que les précédentes guerres. Habituée à se modérer et entrainée à manipuler ce côté sans tomber toujours plus bas, Elah avait pour ainsi dire réussit à en tirer le meilleur profit sans les inconvénients comme les changements physique qui ont fait de nombreux Seigneur Sith des monstres ne tenant plus en vie que grâce au pouvoir du côté Obscur. Chaque côté permet d’accomplir des choses que l’autre ne permet pas, raison pour laquelle aucun ne peut se détruire totalement sous peine de disparaître en même temps. D’ailleurs, même Eleanor semblait avoir un avis plus ou moins semblable sur la question, disant haut et fort que même si les deux côtés se livraient un combat depuis des millénaires ce n’était pas pour autant qu’elles devraient toutes les deux en faire de même.

    « C’est vrai. Nous n’avons aucun différents entre nous et nous battre sur le prétexte de ne pas utiliser la Force de la même manière serait complètement stupide. Chaque côté est vital à l’autre et il en sera toujours ainsi. De plus, être d’un côté ou de l’autre ne signifie pas être obligatoirement bon ou mauvais, tu ne crois pas ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Mer 14 Sep - 8:51

    Eleanor ne pourrait vivre au Sénat et sur ce coup-là, Elah pouvait se vanter d'impressionner Eleanor, car franchement vivre dans un tel endroit, avec des sénateurs qui ne vivent que pour leurs petites personnes et allant même jusqu'à mettre en danger leur peuple pour de petites bêtises. À la limite, s'il y avait un endroit où il y avait autant cerveaux que d'imbéciles c'était bien ici. Non pas qu'Eleanor voyait chez certaines personnes la bêtise, mais elle était un peu dépitée par le fait que les sénateurs soient aussi naïf quand ils s'y mettent, pendant son apprentissage elle avait eu souvent envie de mettre un "coup de pied dans la fourmilière" pour ouvrir les yeux du Sénat et qu'il sorte de sa torpeur.

    « Si tu as choisi d'y vivre, je t'admire parce qu'entre aller ici ou plutôt sur Korriban, je préférais largement Korriban. »

    Eleanor vit que son amie était plutôt heureuse de voir sa réussite, seulement le statut de Grand Maître n'était pas un titre de prestige prouvant qu'on ne peut trouver mieux au sein de l'Ordre, c'était un rang qui désignait la Sagesse et surtout qu'on pouvait guider l'Ordre à travers les nuages et le désordre. Eleanor fut amusée quand Elah lui dit que maintenant elle n'avait plus de risque à être limitée dans ses études, cela était vrai mais comme le dit si bien la sénatrice, maintenant Eleanor devait aussi montrer l'exemple et ne pas enseigner les mauvaises habitudes aux apprentis. Cela était assez dure et comme Eleanor voyageait beaucoup, elle apprenait encore plus, allant quelque-fois au plus proche du côté obscur en cherchant des holocrons Sith. C'était très dangereux mais dans ces cas-là elle avait une parade infaillible sur comment éviter d'être une menace si elle venait à se laisser submerger malgré toute sa volonté.

    « Je ne suis pas vraiment libre d'apprendre beaucoup plus qu'à l'époque mais maintenant je suis beaucoup plus tranquille, je peux pratiquer quelques entorses au règlement en étudiant, heureusement mon droïde sera toujours-là pour m'empêcher de devenir un danger. »

    HK-47 avait ordre, quand Eleanor étudiait un holocron Sith ou tout artefacts ou apprentissage Sith, d'activer les armes intérieures de l'Ebon-Hawk et de la tuer si jamais elle sombrait, Eleanor avait tout fait chez son droïde pour qu'il puisse la tuer en cas de nécessité, seulement cette application n'était activée que par Eleanor et elle seule connaissait la façon de le faire, cela rendait HK-47 à la fois doux comme un agneaux avec Eleanor ou alors un droïde prêt à tout et même d'autodétruire le vaisseau si besoin ai.

    « La bibliothèque reste accessible pour moi aussi longtemps que je le veux, mais quand on touche au danger je préfère être tranquille avec le seul dans la Galaxie qui peut agir contre moi si jamais je bascule. »

    Ca pouvait sembler étrange qu'elle puisse confier sa vie à un droïde mais connaissant HK-47, lui seul pourrait agir. C'est vrai que dire ça à Elah pouvait annoncer un certain goût pour le pouvoir toujours très présent chez Eleanor, mais elle savait comment elle marchait et le côté Obscur ne l'effrayait pas outre mesure, elle le défiait sans se croire supérieure et en n'hésitant pas à laisser un plan un apprentissage sur un holocron quand elle sent sa volonté faiblir ne serait-ce qu'un cour instant. C'était peut-être ça qui empêchait Eleanor de basculer et de laisser sa soif de connaissance la détruire, par contre la Jedi finit par poser la question qui fâche à Elah. Elle ne rompit pas le silence qu'imposa la sénatrice et en attendant elle pris un verre de boisson que lui avait proposé son amie, Eleanor ne buvait pas souvent mais ne rechignait pas à un verre de temps à autres surtout dans les circonstances présentes.

    Quand son amie lui répondit Eleanor resta impassible, les nouvelles que lui donnait son ancienne camarade d'étude étaient mauvaises aux oreilles de la Jedi, néanmoins elle respectait le choix de la jeune sénatrice même si ce choix n'était pas celui d'Eleanor. C'est vrai qu'elle avait conservée son allure du passé, seulement quand elle lui annonça qu'elle était Seigneur Noire Eleanor eu du mal à conserver son visage impassible. Cette annonce fut aussi dure que de se prendre des Éclairs Sith ou encore de se faire transpercer par une lame de Sabre-laser. La Jedi garda malgré tous son attitude attentive et impassible, c'est vrai qu'elle ne voulait pas qu'Elah devienne une ennemie mais face à cela elle était les "guides" de leurs camps et cela mènerait surement à un affrontement. Cette idée faisait mal à Eleanor seulement elle garda sa douleur pour elle et surtout elle méditerait aux futurs attitudes à avoir face à son amie si jamais elles se retrouvaient l'une contre l'autre. Les dires de la sénatrice firent naitre un sourire sur le visage d'Eleanor, elle sentait que son amie avait la même façon de penser qu'elle, seulement est-ce cela serait suffisant pour qu'elles ne se battent pas?


    « Je suis de ton avis et bien que tu sois Seigneur Noire ne me fasse pas vraiment plaisir, je te félicite d'avoir réussi aussi bien dans tes études. »

    Elle marqua une pause puis reprit.

    « C'est vrai que nous ne sommes pas obligé de nous affronter malgré nos rangs, seulement je sais que tu n'es pas la seule Seigneur Noir des Sith qui existe, un autre est en vie et celui-ci n'aura pas la même attitude face à moi que toi, le futur me semble incertain entre nous. Je méditerais sur cela, mais aux vus des sombres nuages qui avancent sur la Galaxie, je crains qu'un affrontement vienne nous opposer. »

    Cette idée lui faisait mal au coeur, pourquoi les Sith et les Jedi ne pouvaient pas vivre en bonne entente? Après peut-être que c'était dans la nature des choses. Seulement Eleanor sentait qu'un autre Seigneur Noir était vivant et celui-ci était contre l'Ordre Jedi, qu'il tenterait de les détruire et cela Eleanor ne le tolérait pas, elle n'hésiterait pas à utiliser les techniques qu'elle connaissait pour la défense de l'Ordre et de la Galaxie si on l'y obligeait.

    « Malgré une amitié, un Sith a toujours montré dans le passé aucune hésitation à tuer un ami. Je te le demande : si un conflit venait à nous opposer, serais-tu prête à me tuer? »

    La réponse ne faisait pas peur à Eleanor, elle devait savoir jusqu'où son amie était capable d'aller, non pas qu'elle voulait savoir si elle avait la permission de porter le coup de grâce en cas de duel, mais c'était juste pour savoir si son amie était vraiment une adepte du côté Obscur qui détruit ceux qui ne sont pas de son avis. La grande phrase des Sith étant : Si tu n'es pas avec moi alors tu es contre moi!". Eleanor n'allait pas quitter l'appartement d'Elah en la giflant pour la punir si la réponse était positive, elle n'ajouterait que deux requêtes en cas de réponse positive avant qu'elles ne s'affrontent même si Eleanor ne se battrait pas au Sénat.

    Eleanor ne savait même pas elle-même si elle serait prête à tuer son amie, elle la blesserait surement pour l'empêcher de continuer le combat mais elle ne voudrait surement pas lui porter le coup de grâce. Après elle était une Jedi et Grand Maître de l'Ordre, si elle devait le faire, elle saurait mettre ses sentiments et émotions de côté et la tuerait pour préserver l'Ordre et empêcher les Sith d'instaurer leur politique de domination dans la Galaxie. Bien-sûr cet acte resterait dans la mémoire d'Eleanor à jamais, en tout cas elle ne pourrait jamais trahir l'Ordre en rejoignant les Sith pour épargner Elah, la seule chose qu'elle ferait c'est quitter les lieux grâce à son soutien quotidien, laissant Elah en vie, mais les Sith ne dormiraient jamais en paix tant qu'Eleanor serait vivante. Elah connaissait mieux que n'importe quel Sith, la Jedi et la savait capable de prendre les décisions qui s'imposent même si elles sont radicales.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Lun 26 Sep - 4:08

    Vivre au Sénat, c’est sûr que ça a ses avantages comme le luxe, être sûre de ne manquer de rien et si jamais c’est le cas n’avoir qu’à appuyer sur un bouton pour qu’on vous l’apporte ainsi qu’une belle vue panoramique, à condition d’aimer ne voir que des bâtiments toujours plus grands et des véhicules volant dans tous les sens à perte de vue. Enfin Elah préférait ça plutôt que vivre sur Korriban, ce qu’elle avait déjà fait au côté de son ancien maître mais cette planète n’était vraiment pas pour elle. Certes elle regroupait de nombreux tombeaux de Seigneur Sith très puissants et des ruines mais son paysage hostile n’était pas au goût de la Seigneur Noire, celle-ci s’en plaignait depuis l’époque de son apprentissage des arts Sith et ça n’avait pas changé depuis ces années-là qui lui semblaient si lointaines quand elle y repensait. La jeune femme en avait fait du chemin depuis ce jour, sa personnalité ainsi que son comportement avaient en partie changés mais au fond d’elle se trouvait toujours l’ancienne Elah qui refaisait maintenant surface en la présence de son ancienne compagne d’étude et de coups en douces au grand désarrois de leurs maîtres respectifs. Pendant qu’elle écoutait parler la Jedi, la sénatrice s’imaginait encore dans l’Ordre Jedi, essayant de voir ce que la situation aurait pu être si ça c’était passé de manière différente, imaginant qu’elle serait sans doute à un rang moins élevé mais continuerait de vouloir étudier tout ce qui passe à sa portée.

    « Voilà bien une chose qui m’a toujours déplu chez les Jedi, même avant... Cette façon de tout réglementer à l’excès tout ça parce qu’une tierce personne n’a pas été assez forte pour faire la part des choses... Du coup tout le monde en subit les conséquences sauf le responsable et tout le monde est mit dans le même panier... »

    Ce n’est peut-être pas l’avis le plus judicieux que l’on puisse avoir ni le plus objectif mais c’est quand même celui d’une personne qui a eut l’occasion de voir comment ça se passait d’un côté ou de l’autre et l’une de ses premières constatations avait été le fait que l’un restreignait au strict minimum l’auto-apprentissage alors que l’autre l’encourageait autant que nécessaire. Deux complets opposés, aucun n’étant plus dans le vrai que l’autre mais, bizarrement, aucun n’avait non-plus eut l’idée de faire ce qu’il fallait, ne fusse qu’essayer, pour trouver le juste milieu dans ce domaine. Regrettable n’est-ce pas ? Par après, les félicitations de son amie à son encontre pour avoir atteint un tel rang, celui connu si bien de tous les Jedi ainsi que les dangers qu’il représente, firent tout de même plaisir à Elah qui se trouvait étrangement différente de d’habitude. En temps normal les compliments ne l’atteignaient quasiment pas, peu importe la personne de qui ils venaient mais en cette occasion c’était différent, elle se sentait presque comme avant et c’était une chose assez troublante, surtout avec les plans qu’elle prévoyait sur le long terme. La Sith prit une nouvelle gorgée de sa boisson sans cesser d’écouter son ancienne camarade qui avait maintenant abordé un sujet plus sensible sur un futur affrontement qui semblait pratiquement inévitable mais Elah y répondit tout d’abords par un petit sourire en coin.

    « Tu n’as pas tout à fait tord... Mais si ça doit avoir lieu ce n’est pas pour tout de suite. J’ai mes plans et ma cible pour le moment ne sont ni les Jedi et même pas la République, bien que celle-ci en subira les dommages collatéraux mais c’est un petit prix à payer en contrepartie... »

    Une Sith qui n’établit pas de plans visant à détruire les Jedi ? Voilà bien une chose inouïe mais comme il a été dit plusieurs fois, Elah n’est pas une Seigneur Noire comme les autres. Elle ne s’est pas laissée aveuglée par le côté Obscur et à apprit à le soumettre à sa propre volonté plutôt que l’inverse comme il arrive dans la grosse majorité des cas. A l’heure actuelle, son plan était de reconstruire un nouvel Empire Sith mais pour cela il fallait ressources et armés, aucun ne pouvant être fait sans l’autre et même une fois que ça serait fait, sa première cible était l’Empire dirigé par ce nouvel Empereur qu’elle avait eut l’occasion de croiser sur Korriban durant une réunion. Elle voulait montrer à cet homme arrogant que son Empire n’était pas aussi fort qu’il le croyait et que sous-estimer les Sith sous prétexte de la façon de faire de certains et de leurs agissements dans le passé n’était pas la meilleure des solution, surtout quand deux Seigneurs Noirs se partageaient la place de dirigeant. Quand à la République, elle sera probablement le théâtre de nombreuses bataille et y laissera surement des systèmes au profit de l’une ou l’autre faction mais ça on n’y pouvait rien. En y réfléchissant bien, si les plans d’Elah étaient menés à bien ceux-ci aboutiraient sans aucun doute sur une guerre ouverte, une opportunité encore meilleure pour les Sith afin qu’ils s’établissent en maîtres absolus.

    La sénatrice qui s’était perdue dans ses pensées durant quelques instants après sa réponse envers la Jedi fut tirée de celles-ci par cette dernière qui lui posa une question à laquelle même la Seigneur Noire ne pouvait répondre avec une certitude absolue. Si elle serait capable de porter un coup fatale à celle qui avait partagé une grande partie de sa vie et laisser une certaine forme de marque impossible à oublier. Cela dépendrait de nombreux facteurs le moment venu mais la première réponse qui lui vint à l’esprit était non, pas avec tout ça. Avant de répondre, la jeune femme se leva pour aller se positionner face à la grande baie vitrée, observant l’extérieur du Sénat les bras croisés en silence, essayant de trouver la réponse au fond d’elle-même dans un long soupir de relaxation avant de revenir face à la Jedi assise en face d’elle.

    « Et bien... Je... Je ne pense pas non. Cela dépendrait de plusieurs facteurs également mais je ne pense pas que je le pourrai. Je ne suis pas comme les autres Sith, c’est de là que viens le fait que je ne puisse te répondre avec certitude mais tant que tu n’interfères pas dans mes plans c’est peu probable... Et toi ? Que ferais-tu ? »

    Il n’y a pas de raison pour que la question ne soit pas retournée à l’envoyeur, surtout que c’est intéressant de savoir ce genre de choses mais bon, la réponse de la sénatrice n’était pas claire ni précise, elle-même ne pouvait y répondre. Elle se savait déterminée à atteindre son but et avait déjà dépassé le point de non-retour pourtant Eleanor est la personne la plus proche d’elle depuis sa naissance, plus proche encore que ses parents malgré tout et même au terme de nombreux efforts elle n’arrivait pas à imaginer la situation et la décision qu’elle pourrait prendre, de nombreux sentiments se feraient sentir à un moment aussi crucial mais la majorité de ses hypothèses se terminaient sans qu’elle n’ait porté de coup de grâce. Il lui faudrait méditer là-dessus, méditer sur la question d’être capable ou non de tuer la seule personne à qui elle tient depuis tout ce temps alors qu’elle a déjà tué de nombreuses personnes qui étaient aussi proche d’elle, mais pas autant que la Jedi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Mer 28 Sep - 6:35

    Toute l'attention d'Eleanor était portée sur les propos de la jeune femme qui lui faisait face, elle savait que chaque mots étaient importants et encore plus quand il s'agit des Sith, un Sith bavard était plus que rare et beaucoup préféraient le langage des armes avant toutes autres choses. Eleanor savait qu'Elah n'avait jamais vraiment acceptée qu'on l'empêche à elle et à Eleanor de parfaire leurs formations en étudiant sans relâche et en gardant une certaine soif de pouvoir et de connaissances. Comme beaucoup de fois la restriction était mise en place pour éviter que les jeunes Jedi n'en vienne à mépriser la faiblesse et le retard de certains apprentis. Les paroles de la Sith résonnaient parfaitement dans les tympans de la Jedi qui ne pouvait qu'être d'accord avec elle et c'était d'ailleurs dans cette optique qu'Eleanor avait instauré à ses élèves une certaine liberté d'apprentissage, elle ne les limitait que rarement et c'était quelque-chose qu'on pouvait reprocher à Eleanor qui, malgré les remarques des autres, continuait de pousser ses élèves à dépasser leurs limites.

    « Les enseignements et les lois viennent souvent de jugements qui ont été effectués dans le passé, malheureusement le libre savoir a été la cause de tant de destruction venant des adeptes de la Force. »

    Beaucoup de guerres et de trahisons étaient venus des Jedi qui avaient vu beaucoup de jeunes élèves les quitter pour suivre un enseignement soi-disant illimité même si la Jedi savait parfaitement que les Sith étaient les pires menteurs de la Galaxie quand ils prétendaient posséder un pouvoir illimité et que personne ne pouvait stopper. Ce genre d'âneries faisaient rires la Jedi et quand un Sith venait lui déblatérer son baratin habituel elle se contentait de sourire avec une certaine nonchalance.

    La conversation passa sur le plan politique et quand Elah lui dit qu'elle avait des plans visant un gouvernement, toujours aussi ambitieuse et ça plaisait à Eleanor mais si la Sith ne voulait pas affronter la République alors sa cible était l'Empire, les deux gouvernements vraiment dangereux, si Elah voulait détruire l'Empire en place, la Jedi se dit que c'était soit pour accéder elle-même au titre d'Empereur ou alors elle voulait, à l'instar de Dark Bane des milliers d'années auparavant, recréer un Empire Sith mais plus puissants et surtout bien plus dangereux que le précédent. Cette idée tortura un peu l'esprit d'Eleanor qui voyait l'avenir encore plus sombre qu'elle ne le voyait déjà.


    « Je pense deviner ton idée, la République n'étant pas le centre de tes pensées je ne serais pas surprise que tu envisages de virer l'Empire en place pour en créer un nouveau... Seulement je sais que si cela arrivait un conflit nous opposerait automatiquement car même si les Jedi ne sont plus présent sur les conflits à grande échelle, je ne pourrais permettre que les dirigeants Sith quel qu'ils soient instaurent dans la Galaxie un régime tyrannique. »

    Les Sith détruiraient la République très rapidement et peu après ils se tourneraient vers leurs ennemis ancestraux pour enfin espérer en venir à bout et l'histoire de l'Empire de Dark Sidious recommencerait une nouvelle fois. Eleanor comptait peut-être une amie dans les rangs Sith mais si jamais Elah était à la tête d'une destruction en masse des principes démocrates ou encore des Jedi, là Eleanor irait en plein cœur de l'ennemi pour la trouver et tenter soit de la raisonner soit elle la tuerait quitte à elle-aussi mourir. Cette idée était horrible à envisager et si jamais Elah réussissait et que les Sith retrouvaient leurs puissances d'antan ils se tourneraient très rapidement contre les Jedi et si Elah les stoppait en disant non, elle serait détruite très rapidement et les nouveaux dirigeants en viendraient à utiliser les créations de cette dernière pour vaincre leurs ennemis.

    Eleanor méditerait à cela tranquillement dans le silence imperturbable de l'espace, le fait que son amie ne la tuerait pas en cas de conflit fut bien accueillit par la Jedi mais au vue des plans d'Elah elles seraient obligées de s'affronter tôt ou tard, à la limite c'était reculé pour mieux sauter.


    « Je vais être franche, si tu venais à détruire l'Empire en place je ne dirais rien, mais connaissant trop bien la haine des autres Sith pour les Jedi nous en viendrions forcément à nous combattre tôt ou tard... Et... si jamais je te voyais en première ligne ou même derrière notre destruction alors là je saurais mettre mes sentiments pour toi de côté et t'éliminer... »

    Elle marqua une courte pause et reprit.

    « Crois-moi ce genre de pensée est loin de me réjouir. Seulement comme je le disais tout à l'heure tu n'es pas la seule Seigneur Noir de la Galaxie, si tu ne veux pas nous détruire, l'autre le fera et te tuera pour éviter que tu ne le trahisses. Les plans Sith sont assez prévisibles et là je serais prête à parier sur cet avenir. »

    Elah était la seule femme dans la Galaxie à connaître vraiment Eleanor et l'idée que la force des choses les obligent à ce battre lui faisait mal, et bien qu'Elah avait gardée sa bouille d'ange qu'aimait tant la Jedi elle était maintenant une ennemie potentielle.

    « Je suis prête à croire que le côté Obscur ne t'a pas complètement pervertie comme tu le dis et malgré notre accord sur la stupidité de l'affrontement entre Sith et Jedi, il existe depuis si longtemps que le réduire à néant est impossible, nous sommes trop peu nombreux à voir les choses ainsi... »

    Eleanor se leva et alla regarder par la grande baie vitré, elle n'avait pas peur de tourner le dos à son amie même si elle connaissait bien la façon d'agir des Sith, Eleanor observa le flux de vaisseaux de Coruscant, un spectacle certes banale sur la planète mais ce dire que tant de personnes pourraient mourir à cause de querelles aussi stupides qu'inutiles déchirait la Jedi. Elle se tourna lentement vers Elah en la regardant dans les yeux puis d'un pas lent elle alla en face d'elle et posa ses bras sur ses épaules.

    « Je te demande juste, comme une faveur personnelle, de méditer sur l'avenir que nous pourrions vivre autant toi que moi... »

    Eleanor passa ses bras autour de la Sith et la serra une nouvelle fois dans ses bras, ce dire que c'était peut-être la dernière fois qu'elle allait avoir un contact physique doux avec elle lui brisait le cœur. Perdre une amie était déjà dure mais en plus se dire qu'on pouvait être chargé de l'éliminer était encore plus dur. Eleanor ne cachait pas ses émotions sur le moment et elle fut presque submergée par la tristesse, elle ne pleurait pas mais presque, elle s'en voulait un peu de n'avoir pas été là quand son amie avait vraiment eu besoin d'elle : au moment de passage au côté Obscur, là Eleanor aurait voulu être là et la raisonner, l'aider et avoir eu l'occasion de lui offrir une nouvelle voie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Mer 12 Oct - 11:44

    Bien que d’affiliations différentes, les deux femmes qui se tiennent face à face en ce moment même ont l’air de parfaitement se comprendre, une sorte de concrétisation de leurs longues années passées ensemble au sein de l’Ordre Jedi. Cette époque semble si lointaine pour Elah mais en même temps si proche depuis qu’elle a retrouvé son ancienne camarade, en venant presque à regretter cette époque durant laquelle elle s’était tout de même bien amusée, rien qu’en défiant leurs maîtres respectifs pour aller étudier en douce par exemple... A nouveau assise en face de la Jedi, la sénatrice se contenta d’hocher la tête de façon positive en écoutant les paroles de son amies qui étaient tout à fait justes. Chaque règles et lois a du être imposées à un moment ou un autre parce qu’une tierce personne à commis l’acte qui va exactement à l’encontre de celle-ci. Interdiction de tuer quelqu’un par exemple, cette lois vient probablement du fait qu’auparavant les gens se tuaient les uns les autres pour des raisons futiles qui ne nécessitent pas d’en arriver à de telles extrémités. Ce qui intéressa davantage la Seigneur Noire fut la réponse d’Eleanor après qu’elle lui ait divulgué ses projets de façon sous-entendue, n’ayant fait que lui dire qu’elle n’était pas dans sa ligne de mire pour le moment. La façon qu’avait toujours eu son amie de comprendre rapidement les choses en faisant de brillantes déductions d’après les éléments donnés avait toujours étonnée et fascinée Elah qui était à nouveau surprise qu’elle ait pu comprendre ses plans de façon assez exacte, bien que pas totalement.

    « Tu comprends vite, mais sache que certaines choses obscurcissent ta vision... Empire Sith ou République, il n’y a pas énormément de différences. »

    Pour beaucoup de personnes, l’Empire Sith est un régime tyrannique et ils n’ont pas totalement tord. Néanmoins, il existe des points qui ne sont que très rarement pris en compte dans ce genre de discussion, ce qui est bien dommage. En premier lieu, quand l’Empire était bien organisé il y avait tout de même des règles à suivre, peu importe son rang. Les décisions n’étaient pas prises sur des coups de tête ou des envies de grandeur mais bien après de longs débats au sein du Conseil Noir. Le fonctionnement est le même que le Sénat, sauf que le comité en est restreint et que leurs méthodes sont différentes d’un camp à l’autre mais le principe de base est le même partout.

    « Les décisions sont prises par un comité, que ce soit le Sénat ou le Conseil Noir du temps du précédent Empire Sith, celui bien avant l’Empire de Darth Sidious. Les méthodes diffèrent, ainsi que la façon de penser et voir les choses mais il y a bel et bien des règles de chaque côté. »

    Ainsi, même si les Sith prônent avant tout la lois du plus forts, ils doivent tout de même obéissance à une sphère plus haut placée qu’eux et n’ont aucun droit de contester la décision du Conseil Noir. Voici un avantage que la République n’a jamais pu atteindre de son côté et n’atteindra jamais. Chaque fois qu’un problème à lieu, il faut en débattre au Sénat. Ce genre de débat dur inutilement un nombre de jour incroyable et le temps que les mesures soient mises en place est encore plus long, les sénateurs ne cessant de contester les décisions, d’ajourner les débats, tout pour faire trainer les choses tandis que chez les Sith, quand le Conseil Noir prend une décision, les autres n’ont que deux solutions possibles : Obéir ou Mourir. Maintenir l’ordre et le respect par la peur, une méthode qui a fait ses preuves et si une rébellion éclate il suffit de la réprimer de façon vive et implacable. Elah était très bien placée pour connaître le statut de la République et de son misérable Sénat lors des périodes de crises et elle n’attendait qu’une seule chose : Finaliser les derniers détails nécessaires à ses projets afin de pouvoir quitter ce lieu de discussions inutiles une bonne fois pour toute mais ça ne semblait pas être pour tout de suite, hélas...

    « La façon de voir le régime d’un autre peut être discutée par n’importe qui, mais ceux qui font partie d’un camp ou de l’autre ne s’en plaignent pas toujours. »

    Vint ensuite le moment ou la Jedi, invitée de la sénatrice, répondit à la question de cette dernière après qu’elle ait elle-même répondu à ce qui avait été demandé par la Jedi. Quand Eleanor commença à parler, on peut dire qu’une sorte de vague de stress envahi la Sith qui ne pu s’empêcher de se lever pour commencer à faire les cents pas dans ses appartements, tournant autour de la Jedi et de son bureau tout en l’écoutant. Au final, les deux femmes avaient pour ainsi dire la même façon de voir les choses sur la décision qu’elles pourraient être appelées à prendre l’une envers l’autre dans le cas d’un combat ou la seule issue possible serait la mort de l’une d’entre elles. Rassurant et à la fois déroutant, à n’en pas douter...

    « Humpf... N’oublie pas que je suis malgré tout différentes de la plupart des Sith, si tu crois pouvoir prédire mes plans alors la République à du soucis à se faire pour son avenir, malheureusement... »

    Ceci n’était en aucun une menace, seulement une sorte de mise en garde de la part d’Elah qui s’était arrêtée de tourner en rond pour se resservir un verre et dire à sa droide de luxe jouant la servante de resservir leur invitée. La Sith lui avait dit cela car elle n’était en effet pas comme les autres Sith, ayant apprit à contrôler le côté Obscur et ne pas se laisser manipuler par celui-ci au point d’en perdre la raison et agir n’importe comment, en plus de se penser invincible. Les plans qu’elles avaient donc en tête ne pouvaient pas être entièrement prévus, ayant leur propre côté surprenant que ce soit dans les gestes à faire pour l’accomplir ou la méthode. Combien de Sith auraient pu s’infiltrer au Sénat comme elle le fait et provoquer une telle agitation sans élever les soupçons sur eux ? Sidious avait réussis mais il avait une guerre, déclarée par lui-même, qui servait à capter l’attention des autres et malgré tout les Jedis se doutaient de quelque chose, ce n’est donc pas au même point qu’Elah. Celle-ci regarda son amie se lever pour aller regarder par la fenêtre, ayant presque l’impression de se voir d’un point de vue extérieur sur le coup tant elle avait l’habitude de faire cela en temps normal.

    La sénatrice regardait et écoutait son invitée en esquissant un léger sourire avant qu’elle ne revienne vers elle pour lui adresser une requête tout en la tenant par les épaules, laissant ensuite les mots laisser leur place à une étreinte chaleureuse qu’Elah ne put qu’accepter, serrant son amie perdue depuis de nombreuses années dans ses bras aussi fort qu’elle le pouvait. Durant cette étreinte, la Seigneur Noire laissa leurs camps différents sur le côté, se laissant simplement aller au confort de la situation, leurs corps collés l’un à l’autre pendant ce qui sembla être une éternité pour la Sith, une éternité bien trop courte à son goût... Elle voulut dire quelque chose, raison pour laquelle sa tête se décolla de l’épaule de la Jedi mais lorsqu’elle put la voir les yeux dans les yeux avec celle-ci, la réaction d’Elah fut tout autre que ce qu’elle comptait faire. En un coup, son visage s’était rapproché et légèrement penché sur le côté jusqu’à ce que ses lèvres viennent se poser contre celles de la Jedi, entamant ainsi un langoureux baiser. Le baiser dura un bon moment avant que la Sith ne trouve la force de s’écarter, regardant Eleanor de façon gênée sans pour autant retirer ses mains du dos de celle-ci.

    « Je... Excuse moi... Je ne pensais pas faire ça sans la moindre raison apparente... J’ai du m’emporter intérieurement, pardonne moi... »

    Pour quelles raisons Elah avait donc fait un tel geste ? Dur à dire... Comme pour sauver les apparences elle dit à la Jedi qu’elle méditerait sur leur discussion et leur avenir. Ce baiser était-il une sorte de façon pour ses émotions d’exprimer quelque chose de spécial ? Fort possible. Son subconscient avait du prendre les commandes l’espace d’un instant, ignorant toutes les différences entres elles pour exprimer ce qu’elle ressentait. Après ça, même la Seigneur Noire ne pouvait nier ne ressentir que de l’amitié pour son ancienne camarade d’étude mais elle ne savait pas si c’était juste une envie subite ou de réels sentiments. Dans les deux cas cela pouvait cacher des sentiments plus fort que de l’amitié puisque c’est de là que naissent les envies. Suite à tout ça, la jeune femme fit incapable d’enchainer sur quelque chose d’autre, cherchant une début de réponse dans son esprit en se sondant elle-même, finissant aussi par lâcher la Jedi, espérant que celle-ci ne prenne pas la fuite après ce geste inexplicable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Ven 14 Oct - 5:19

    Toutes ces histoires de politiques ou autres trucs de ce genre étaient, aux yeux d'Eleanor, assez futiles, car dans les cas chacun essayait de faire croire à l'autre que sa vision était meilleure, dans les deux régimes on trouvait du bon et du moins bon. C'est vrai que le Sénat était long à cause des débats sans fins, mais d'un autre côté il ne réprimandait pas toutes volontés opposées dans un bain de sang, ce que l'Empire privilégiait avant toutes choses, si onn' est pas avec lui on est contre lui et beaucoup trop de peuple dans la Galaxie en avaient fait les frais. Cela la Jedi ne voulait pas le voir où en tout cas si elle le voyait elle mettrait l'Ordre Jedi sur le pied de Guerre et déciderait d'une action à grande échelle pour éviter que les Sith s'amusent à créer un nouvel Empire encore pire que celui déjà en place, même si ce dernier était assez limité en ce moment.

    La jeune Sith avait dit que certaines choses obscurcissaient le jugement d'Eleanor, elle n'y croyait pas trop et ce n'était pas par orgueil mal placé mais c'était surtout que voir un nouveau régime dirigé la Galaxie comme le faisait l'Empire, c'était certes efficace et les rébellions étaient rares seulement ce n'était pas un bon plan. Et puis dans les cas la création d'un nouvel Empire qui serait soi-disant mieux que le précédent entraînerait la chute des Jedi car les Sith voudraient se retrouver face à leurs ennemis de toujours et s'amuser à les détruire avant de se retourner les uns contre les autres. Après Eleanor avait de nombreux alliés dans la Galaxie et elle savait qu'elle pouvait compter sur eux en toutes circonstances même si elle avait tout les chasseurs de primes de l'Univers sur le dos.

    Également les paroles de la Sith, sur l'avenir de la République dans ses plans, entrèrent tel une décharge de blaster dans la tête d'Eleanor, cela signifiait obligatoirement un combat entre Sith et Jedi, le combat ne serait peut-être pas immédiat mais il serait inévitable et même si Elah arrivait à avoir le poste de dirigeante suprême de la Galaxie, au bout d'un moment elle passerait l'arme à gauche, elle serait assassinée et un despote prendrait sa place en détruisant tout sur son passage et en instaurant une politique raciste dans la Galaxie, c'était toujours comme ça, de bonnes idées naissaient toujours des horreurs en politique.


    Durant l'étreinte qu'Eleanor eut avec Elah, elle ne put la lâcher pendant un long moment, ça faisait quand même mal de se dire qu'une si belle amitié allait être brisé pour un motif aussi futile que du pouvoir ou encore un régime triomphant sur l'autre. C'est vrai quand tant que Jedi et surtout Grand Maître Eleanor voulait faire de son mieux pour soulager la Galaxie des souffrances et elle savait que cela ne serait vraiment réussit que si la République ce décidait à bouger, quelques-fois une envie de mettre "un coup de pied dans la fourmilière" lui démangeait les bottes. Quand elle abordait le sujet avec HK-47, elle le voyait du même avis qu'elle et régulièrement il demandait s'il ne pouvait pas faire sauter la tête de quelques sénateurs pour soulager son centre de comportement...

    L'esprit de la Jedi était encore un peu troublé par ses idées et surtout par l'arrivée de ses nouveaux nuages sombres dans l'avenir, elle laissa un silence pendant quelques instants, elle laissa entièrement de côté le fait qu'elles étaient ennemies jurées par leurs positions au sein de leurs Ordres. Par contre Eleanor ne bougea pas quand Elah le fit, par contre le geste que la Sith eu, surpris totalement la Jedi. Cette dernière ne s'attendait pas du tout à ce qu'Elah vienne d'un coup l'embrasser, là Jedi qui était Maître de la Sagesse ne savait plus vraiment comment interpréter la situation ni même comment y remédier, peu de Maîtres devaient avoir ce genre d'action venant de qui que ce soit... Ce n'était pas que ce geste dérangeait Eleanor par le fait qu'elles étaient du même sexes, mais c'était surtout de se dire que si ça se trouve Elah ressentait plus que de l'amitié pour elle. Un détail étrange et procurant une sensation que la Jedi n'avait jamais ressentie ou même imaginée.

    Quand le moment cessa Eleanor vu un peu embarrassée elle aussi, au lieu de réagir elle avait laissé filer, tant de questions c'étaient bousculées d'un coup dans son cerveau qu'elle avait été déconnectée pendant quelques instants. Elah s'excusa avec un air un peu gêné qui pouvait se comprendre, Eleanor imagina un peu ce que la Sith devait penser, peut-être qu'Elah avait eu un geste que son corps avait réclamé et qu'il s'était permis d'avoir sans demandé de permission à Elah. La Jedi garda une voix douce et afficha un petit sourire.

    « C'est pas grave, ne soit pas gênée... c'est peut-être la fait de la séparation pendant toutes ses années. »

    Eleanor lâcha elle aussi la Sith lui laissant quelques minutes pour réfléchir à ce geste, la Jedi n'était pas offensée ni même particulièrement gênée par cela, après c'est vrai qu'une explication plus logique que celle qu'elle avait donné serait intéressante à avoir. La Jedi n'avait pas vraiment d'élément de réponse à apporter suite à cela car les Jedi étaient pas des têtes en relations amoureuses ou plus fort de cela. Bien-sûr Eleanor avait instauré depuis quelques-temps une plus grande flexibilité sur les relations des Jedi et ainsi elle avait permis à certains membres de l'Ordre d'avoir eu aussi le plaisir d'avoir une famille, ce n'était pas toujours annonceur du côté obscur, la sécurité à 100% n'existant pas, il fallait bien que les Jedi puissent eux-aussi s'épanouir dans une relation sans avoir à ce noyer dans le mensonge ou le secret auprès du Conseil, bien-sûr ce dernier suivait attentivement ce genre de choses car Eleanor était la première à refuser les débordements...

    Dans le cas présent Eleanor n'allait pas faire la morale là-dessus et puis Elah étant une Sith elle ne devait plus avoir de limite dans ses relations ou encore même s'amuser avec certains sénateurs qu'elle trouvait plus vigoureux que d'autres, après c'était sa vie et Eleanor n'allait pas la critiquer. Après la Jedi resta à une distance tranquille de la Sith lui montrant clairement qu'elle ne lui en voulait pas du tout pour ce geste ni même par le fait qu'elle n'est rien à dire pour le moment, beaucoup de femmes auraient fait, néanmoins Eleanor n'allait pas non-plus partir sans qu'Elah ait quand même essayée d'expliquer ce geste qui était ni habituelle ni anodin. À la limite si les deux Padawan de l'époque avaient eu ce genre d'attitude pendant leurs études, ce geste aurait pu être expliqué par une envie de retrouver cette sensation seulement ce n'était pas le cas...


    « Juste par curiosité : pourquoi tu m'as embrassé? »

    La voix de la Jedi était toujours d'un grande douceur et aussi mélodieuse que possible, non pas qu'elle voulait mettre Elah en situation difficile mais elle voulait que la Sith soit plus dans une position de confort pour qu'elle puisse remettre ses idées en place et qu'elle puisse vraiment dire pourquoi d'un coup elle avait été prise du désir de l'embrasser et surtout pourquoi en avait elle eu envie.

    Après si la réponse était juste : "parce que j'ai eu envie" ou encore "je ne sais pas", ça ne dérangerait pas Eleanor, elle en avait vu d'autre et c'était pas ce genre de geste qui allait entraîner la fin de la Galaxie. Dans un sens Eleanor voyait en cela un signe qu'Elah n'était pas pervertie par le côté obscur autant qu'elle le pensait, ce genre de choses pouvait la ramener vers la lumière, néanmoins Eleanor n'allait pas commencer à lui sortir un monologue sur ce genre de choses. La suite laissait bon nombre de surprises en perspectives...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Mer 16 Nov - 12:14

    En temps normal, Elah s’était toujours montrée sûre d’elle, ouverte, extravertie, c’est dans sa nature et ce depuis qu’elle est née, le fait de suivre un enseignement Jedi puis Sith n’y avait rien changé. D’habitude, cette sublime jeune femme sait toujours ce qu’elle veut et quand elle le veut, n’ayant alors plus qu’à faire le nécessaire pour l’obtenir car elle met une sorte de point d’honneur à toujours avoir ce qu’elle désir. Capricieuse ? Gâtée ? Qui sait... Capricieuse oui mais gâtée là pas du tout, pas quand on a été Jedi, puis Sith et enfin Seigneur Noir, pas en ayant suivit une voix au terme de laquelle on ne trouve finalement que de la souffrance et de la solitude. En tout cas c’est le cas pour ceux qui ne prennent pas d’apprentis et, pour l’avoir été elle-même avant, la belle Sith sait très bien ce qui finit par arriver et raccourcir sa durée de vie n’est pas spécialement son objectif principale. Qui plus est elle n’avait pas encore trouvé la perle rare qui mériterait d’avoir son attention et de suivre une formation avec elle mais même si c’était le cas, on peut être sûr qu’Elah prendra toutes les dispositions nécessaires afin de ne pas se faire avoir bêtement par un ou une apprenti(e) avide de pouvoir... Pour en revenir à l’idée de base, à savoir la confiance en elle que la jeune femme dispose depuis de nombreuses années, depuis ses retrouvailles avec son amie de longue date, cette fameuse confiance en soi semblait s’être ébranlée, pour ne pas dire dissipée, en face de la Jedi.

    De plus, son esprit était totalement embrouillé après son dernier geste qui fut surement aussi surprenant pour elle comme pour son interlocutrice. Même s’il faut l’avouer, l’idée lui avait déjà traversée l’esprit plusieurs fois aujourd’hui, la Seigneur Noire ne s’attendait pas à franchir la ligne et aller coller ses lèvres à celles de son amie fraichement retrouvée. La sénatrice ne pouvait pas nier le fait qu’elle avait agit en laissant parler ses envies et dire que ce moment l’avait déplut serait mentir, au contraire elle avait très apprécié ce moment, sans la moindre contestation possible, mais avait-elle fait le bon choix en se laissant aller ? Est-ce que cette initiative de sa part n’allait pas faire fuir la Jedi ? Bonne question... Apparemment ce n’était pas le cas, Eleanor étant toujours face à elle avec son air posé, n’ayant pas prit la fuite une fois le baiser interrompu, ce qui soulagea Elah d’un poids assez conséquent. Elle ne l’avait pas non-plus repoussée spécialement mais ça on peut le mettre sur le dos de la surprise de son geste, les deux femmes ayant été probablement aussi surprise l’une que l’autre. La Sith s’était tout de même empressée de s’excuser pour son geste, par mesure de précaution, se demandant intérieurement ce qu’il lui arrivait, pourquoi son comportement en ce moment différait tellement de celui qu’elle arbore en temps normal. D’un côté, elle doit déjà agir différemment puisqu’elle est infiltrée au Sénat, devant donc essayer de se montrer aimable mais là elle ne jouait pas de rôle et c’est ce qui la troublait le plus, en dehors du baiser volé.

    « Ce... C’est surement ça oui... Mais je m’excuse quand même, je n’ai pas à faire ce genre de chose sans en avoir l’autorisation ou quoique ce soit d’autre. »

    La Seigneur Noire semblait encore confuse et du appuyer ses fesses sur la commode située derrière elle, baissant la tête avant qu’une de ses mains ne couvre son front. Afin de pouvoir retrouver ses esprits et remettre de l’ordre dans ses idées qui fusaient à grande vitesse dans sa tête, la jeune femme prit une profonde inspiration, laissant l’air s’expirer lentement de sa bouche, entamant une rapide méditation afin de se recentrer. Comme elle devait s’y attendre, la belle Jedi face à elle tenta naturellement d’obtenir des explications de la part de la Sith sur le geste qu’elle avait eu envers elle quelques instants plus tôt. La sénatrice plongea son regard dans celui d’Eleanor, comme si elle était en quête de la réponse à la question que lui avait posée son amie de longue date et sembla d’ailleurs trouver ce qu’elle cherchait. Les lèvres d’Elah s’étaient écartées l’une de l’autre afin de laisser passer le son de voix mais rien n’en sortit, ne parvenant pas à dire ce qu’elle voulait. La sénatrice déglutit et réessaye de lui répondre de la façon la plus franche possible.

    « C’était... Pour me souvenir... Du passé, des moments qu’on passait ensemble, que ce soit en étudiant ou en discutant de tout et rien mais aussi... D’un autre moment plus particulier que nous avons partagées... »

    Avant sa réponse, la sénatrice s’était souvenue de leurs longues années d’études partagées et leurs bêtises communes qui accompagnaient cette période. Maintenant aussi elle revoyait se passé dans sa tête, n’arrivant même pas à compter combien de fois elles étaient allées étudier en secret, à l’insu de leurs maîtres respectifs, toutes les deux mais comme elle venait de lui dire, la véritable raison de ce baiser était de se souvenir d’une autre chose qu’elles avaient partagées ensemble à cette même époque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Mer 23 Nov - 10:36

    Que son amie n'est pas demandée l’autorisation n'était grave, il en fallait bien plus pour que la Jedi se retrouve gênée ou vraiment mise mal à l'aise et puis il faut dire qu'Elah et la Jedi avaient fait les quatre-cents coups ensemble quand elles étudiaient. Même si maintenant Eleanor devait être un modèle pour les autres Jedi elle ne reniait pas qu'elle n'avait pas été toute blanche et suivant tous les conseils de ses Maîtres à l'époque de son apprentissage. Avec ses élèves à présents elle leur enseignait beaucoup de choses pour qu'ils voient le côté Obscur en face et qu'ils comprennent vraiment où peut mener le désir du pouvoir, beaucoup de jeunes Jedi ne savaient pas ce que c'était parce qu'ils n'avaient jamais vu cela, ils en avaient simplement entendu parler, avec Eleanor c'était différent, ils étaient mis devant le côté Obscur et ainsi ils avaient les réponses à beaucoup de questions et surtout ils savaient à quoi s'attendre. Il était dommage qu'elle n'ai pas pu être l'enseignante d'Elah ou si elle avait été un peu plus casse-pied pour éviter qu'Elah ne se laisse aller à ses mauvais penchants.

    Pour rassurer son amie, Eleanor posa une main apaisante sur son épaule en lui souriant tranquillement, c'était la Sith la plus gênée, mais sentir que son amie avait été capable de faire cela et surtout d'être de nouveau l'Elah qu'Eleanor appréciait tant à l'époque donnait à la Jedi l'envie de faire revenir son amie au sein de l'Ordre Jedi, chacun méritait la Rédemption et le pardon, surtout qu'Elah n'était pas corrompue comme beaucoup de Sith. La Jedi se décolla de son amie en gardant le sourire et fit un geste de la main pour balayer les doutes de son amie puis elle lui dit d'une voix apaisante et aussi douce que le vent d'été de Naboo.


    « Ce passé pourrait redevenir le présent Elah, je ne peux croire que tu es prisonnière du côté Obscur. »

    La Jedi s'éloigna de son amie en allant regarder par la grande baie vitrée le Soleil couchant de Coruscant. En tant que Jedi Consulaire son but premier était d'aider les Sith pour les faire revenir du bon côté de la Force et Elah était une personne qui avait le droit à la rédemption, elle avait peut-être commit des erreur dans sa vie, mais qui peut dire que sa vie n'est faite que de bonnes actions? Même pour un Jedi c'est très difficile, personne ne peut-être tout blanc. Eleanor reprit sa phrase de façon agréable pour laisser ses paroles flotter aux oreilles de son amie.

    « Tu es certes une Sith, mais tu n'es pas éloigné de la Lumière autant que ton titre peut le faire croire. Tu n'as jamais été une tueuse de sang-froid et quelqu'un qui aimait la souffrance, tu es restée celle que je connaissais malgré ton passage chez les Sith. »

    Elle marqua une pause puis elle se tourna tranquillement vers son amie mais elle afficha une visage de détermination et sa voix, bien que toujours aussi douce, traduisait clairement sa volonté.

    « Comme beaucoup tu as cru être limité, mais cela est faux! Je te tends ma main et je te propose de m'accompagner. Laisses-moi te remontrer le chemin de la Lumière que n'as jamais vraiment quitté et à utiliser tes dons pour le biens des autres et non pas pour des choses futiles!
    Cette fois tu n'es plus seule, je suis là pour t'aider et t'accompagner, traversons cette nouvelle épreuve comme nous avons traversés les autres étant jeunes : Ensemble! »


    Eleanor écarta les bras dans un signe d’accueil chaleureux, son visage affichait néanmoins la véritable détermination qui l'animait, elle avait envie que son amie l'accompagne et que le chemin de la lumière soit de nouveau la route qu'elle emprunterait. Eleanor savait que cela passait par le Conseil des Jedi, mais comment refusé d'aider une Sith qui pouvait être de nouveau aiguillée sur la bonne voie à suivre? C'est vrai qu'il pouvait y avoir des réticences quant à l'adhésion d'Elah dans les rangs Jedi, mais Eleanor allait demander à ce qu'Arsenisia soit la Jedi à mettre à l'épreuve son amie. Eleanor ne voulait pas la mettre à l'épreuve ni même que ce soit quelqu'un qu'elle connaissait avec qui elle avait des affinités particulière, elle voulait l'avis le plus neutre possible et en cela Arsenisia était la référence en tant que Grand Maître de l'Ordre.

    Eleanor avait remué énormément de planètes pour trouver Elah suite à sa disparition et c'était juré qu'un jour elle la retrouverait et serait de nouveau avec elle pour l'aider, aujourd'hui elle pouvait accomplir sa promesse et aider son amie à voir la lumière,. Bien-sûr la Jedi était consciente que la chose était très difficile et que refaire travailler Elah ne serait pas une mince affaire pour qu'elle oublie les notions d'utiliser la colère et la haine pendant le combat, pendant un temps elle aurait l'interdiction d'utiliser les Éclairs ou d'autres pouvoirs menant à la facilité et au déchainement des émotions fortes.

    Elah n'était pas une mauvaise personne par définition, comme beaucoup elle avait perdue le fil de son apprentissage pensant trouver mieux ailleurs, maintenant Eleanor voyait l'avenir pour son amie avec le plus grand espoir, l'idée de voir Elah de nouveau au Temple et utilisant ses dons pour le bien de tous était pour la Jedi la plus merveilleuse idée depuis bien des jours. Ces derniers temps tous était sombre et incertains, entrevoir une telle chose remplissait Eleanor d'espoir. Bien-sûr il y aurait des obstacles, mais voir quelqu'un les franchir pour se remettre dans le droit chemin était l'acte le plus pur à observer et à encourager.

    Dans le passé Elah et Eleanor étaient inséparables, elles partageaient plein de choses et chacune étaient là pour aider l'autre en cas de besoin, elles avaient pues ainsi devenir d'excellentes Jedi, maintenant Eleanor proposait de faire comme à l'époque, que l'aide vienne d'elle pour aider son amie. Cela avait toujours été bénéfique pour Elah comme pour Eleanor et cette dernière y croyait toujours, c'était en tendant la main à Elah et en lui proposant, qu'il y avait l'espoir que cette dernière accepte et que comme à l'époque cette amitié ce révèle aussi bénéfique que belle... C'est campé dans cette esprit que la Jedi regarda son amie dans les yeux montrant un visage doux, mais déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Jeu 24 Nov - 3:54

    Sa façon de réagir, d’analyser la situation, de ne pas montrer le moindre signe d’hostilité envers quelqu’un et cette façon d’être qui se veut rassurante et compréhensive... Tous ces traits de caractère qu’Elah aimait tellement chez son amie de toujours avec qui elle avait passé de nombreuses heures d’études, celle qui l’avait acceptée telle qu’elle était à son arrivée, avec ses défauts, ses vices et ses qualités... Toutes ces choses, la Sith les avait cherchées en vain chez quelqu’un afin de compenser la séparation entre elle et la Jedi lorsqu’elle à quitté l’ordre, cherchant à combler ce manque qui lui faisait défaut et pouvoir ainsi apaiser la douleur de ne plus voir Eleanor... Sa quête fut toujours vaine mais la Seigneur Noir n’avait pas lâché l’espoir d’y parvenir ou, mieux encore, de retrouver la personne avec qui elle s’était le plus rapprochée dans toute sa vie. Au final, si l’on résonne de la manière d’un érudit, on pourrait dire que c’est surement à cause de ses quête inconsciente qu’Elah n’a jamais réellement basculée du côté obscur de la Force, son attache envers son amie et l’envie de la revoir au fil des années qui s’écoulaient aura surement créer une sorte de barrière dans son esprit, l’empêchant ainsi d’être totalement pervertie et rester celle qu’elle était auparavant.

    Lorsqu’elle vit que la Jedi posait sa main sur son épaule dans un geste qui se voulait rassurant et chaleureux comme elle savait le faire, le genre de geste auxquels la Sith s’était accoutumée et le genre de geste qui lui avait manqué durant tout ce temps, la sénatrice ne put s’empêcher d’aller à son tour poser sa main sur celle d’Eleanor, restant ainsi en regardant celle-ci alors que ses pommettes prenaient une très légère teinte rosées sans même qu’elle ne s’en rende compte. C’était exactement des contacts comme celui-là qui lui avait manqué et lui faisait ressentir ce sentiment de vide en temps normal, sauf maintenant... En ce moment même elle se sentait bien, complète et telle qu’elle était lors de son apprentissage des arts Jedi. La jeune femme ne cacha pas son air surpris en entendant les paroles de la Jedi, celle-ci lui faisant sous-entendre qu’un retour vers la lumière était possible, comme tout Jedi qui tente de ramener un Sith dans le droit chemin quoi...

    « Je... Non... C’est lui mon instrument mais pas l’inverse, je peux te le garantir... »

    Plutôt que d’essayer de répondre, la Seigneur Noire s’était contentée de répondre à ce qui lui semblait le plus évident, comme si elle voulait éviter le sujet afin de dissimuler ses doutes au regard de sa plus vieille amie. Il est pourtant vrai que depuis longtemps, Elah songe à ses actes, doutant de sa position qui ne lui convient guère, n’étant pas le genre de femme meurtrière et brutale qui aime les bains de sang inutiles, chose qui l’a toujours répugnée de la part des autres Sith. Rapidement Eleanor enchaina sur la même lancée sans lui laisser le temps d’en placer une, parvenant au contraire à creuser une place de plus en plus grande dans l’esprit de la sénatrice qui était progressivement acculée sous les doutes innombrables.

    « Ce... Comme si ça pouvait être aussi facile que ça ! »

    La sénatrice doutait, elle doutait affreusement sur tout ce qu’elle avait considéré comme acquis ou comme une certitude depuis si longtemps, devant ainsi lever le voile qu’elle avait baissé lorsqu’elle décida d’avancer sans trop se prendre la tête... Voilà ou ça mène, à une vague ingérable de doute lorsque l’on nous expose les fais ainsi.

    « Ca ne peut pas être si simple, je ne peux pas effacer mes actes passés ni rien ! »

    C’était presque avec les larmes aux yeux qu’Elah s’était tournée vers Eleanor après lui avoir tourné le dos un court instant pour se secouer la tête. La Jedi parvenait plutôt aisément à faire douter la Sith qui, même si elle ne voudra surement pas l’admettre ouvertement, espérait depuis longtemps une rédemption dans ce genre, n’étant vraiment pas à sa place parmi les Sith alors qu’elle n’est vraiment pas le genre de personne qui aime les actes de violence gratuite. La sénatrice était prise dans un intense duel intérieur au sein de son esprit, ne sachant même plus ce qu’elle désire réellement, de plus en plus tentée d’accepter l’offre qui lui est faite et revenir du bon côté, celui qu’elle n’a jamais réellement quitté.

    Tandis qu’elle gardait le silence, regardant son amie qui l’attendait à bras ouverts face à elle, Elah fut tirée de son duel interne par le bruit de la porte qui s’ouvrait, laissant passer la servante qui ne comprit rien à ce qui se passait devant elle. Au début, la Sith ne comprit pas non plus comme elle avait fait pour entrer puisqu’elle s’était assurée de verrouiller la porte, fixant la servante de façon surprise tandis que celle-ci semblait plutôt terrifiée, connaissant le sort qui l’attendait pour une faute de la sorte. Le bras de la Seigneur Noire se tendit d’un coup vers elle, prête à lui envoyer une salve mortelle d’éclair de Force mais elle se figea en tournant le regard vers Eleanor, ne parvenant même plus à commettre un acte comme celui-là... Il est évident que la Jedi à vu juste et touché les cordes sensibles chez l’ancienne membre de l’ordre qui était encore hésitante, regardant son amie en tremblant très légèrement.

    « Crois-tu vraiment en ce que tu dis ? Qu’il est possible que certaines choses redevienne comme avant malgré les changements qu’il y a eu depuis toutes ces années ? »

    Elah hésitait sérieusement, ses marques s'étaient envolées comme des feuilles mortes suite à un gros coup de vent. Elle était perdue et déboussolée, se sentant vraiment tentée de suivre le chemin qui semblait s'ouvrir à elle en plus de commencer à s'avouer progressivement qu'en réalité c'est ce qu'elle avait toujours désiré inconsciemment, surement la raison de choix de s’infiltrer au Sénat, comme ça l'avait forcée à se contenir en toute circonstance plutôt que de se laisser aller à des sentiments néfastes qui auraient effacés de manière progressive toute trace d'humanité en elle... Elle avait besoin d'être rassurée à cet instant, de savoir que tout ça était possible et n'était pas que du vent servant à tous les discours visant à ramener un Sith vers la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Jeu 24 Nov - 11:10

    La Jedi continuait de regarder la sénatrice, elle savait bien que de dire qu'elle pouvait revenir était plus facile à dire qu'à faire, mais comment peut-on le juger sans essayer? Chacun avait le droit à une autre chance et même Ajunta Pall l'avait bien fait et pourtant il était un Seigneur Noir des Sith bien pire qu'Elah n'était. Certes il n'était revenu vers la lumière qu'après sa Mort, mais Eleanor ne voulait pas attendre que son amie décède pour lui venir en aide. La Jedi regarda son amie qui disait qu'elle ne pouvait effacer ses actes, en cela elle avait tout à fait raison, mais ça ne démotiva pas la Jedi dans sa quête d'aider son ancienne camarde d'études.

    « Tu ne peux les effacer, mais racheter tes actions en utilisant tes pouvoirs pour le bien de tous. »

    Eleanor ne bougea pas, elle observa la jeune femme puis quand sa servante entra la Jedi tourna les yeux vers elle et quand Elah tendit la main pour punir la nouvelle arrivante, Eleanor resta statique tout en fixant Elah avec une expression faciale lui disant de ne pas faire ce qu'elle avait en tête. Elle vit Elah en plein doute. La Jedi approcha de nouveau de la jeune Sith et posa sa main sur le poignet de cette dernière pour abaisser les doigts menaçant la jeune servante. Eleanor fit un simple signe de la tête à la servante d'Elah pour la rassurer et pour lui dire qu'elle pouvait s'en aller sans risque. Une fois la jeune femme partie, la Jedi regarda son amie en lui disant d'une voix tranquille.

    « Les choses sont moins différentes que tu ne le crois, la Galaxie et la Force bougent sans arrêts, à nous de montrer la voie à suivre. Tu n'es pas différentes de ce que tu étais autrefois, laisses-moi te montrer et t'aider à prendre les bonnes décisions pour le bien de tous et les guider dans cette voie. »

    Eleanor demandait peut-être beaucoup à son amie, mais au fond d'elle même elle était intimement persuadée qu'Elah pouvait surmonter tout cela sans peine, elle ne se retrouverait pas diminuer en revenant vers la Lumière comme les Sith le disaient depuis plusieurs millénaires. Eleanor sentait le conflit intérieur de son amie et elle posa de nouveau sa main sur l'épaule de cette dernière pour la rassurer, la Jedi apaisait son amie de la façon la plus agréable possible et laissait passer dans sa main un léger courant de Force tranquille et aussi apaisant que de serrer dans ses bras l'être qu'on aime.

    Eleanor avait longtemps étudiée les mystères de la Force et savait comment l'utiliser pour apaiser et calmer les autres sans user de domination ou de persuasion, elle savait faire ressentir le calme à ceux qu'elle touchait via la Force. Eleanor voulait qu'Elah sache qu'à présent sa solitude et ses doutes seraient balayés, elle dit d'ailleurs d'une voix douce.


    « N'oublies pas que je suis et je serais toujours là pour t'aider. Tu ne seras plus jamais seule en proies au doutes. »

    Lorsque qu'Elah avait succomber totalement au côté Obscur, Eleanor n'était pas là et cela elle s'en était voulue, car c'était en cette heure qu'Elah avait eu le plus besoin d'elle, la Jedi aurait peut-être trouvée les mots pour que son amie ne se laisse pas aller et ne sorte pas du droit chemin. Elle n'aurait pas user de la force pour convaincre Elah, mais plutôt de l'amitié entre elle pour la raisonner et tenter de la faire changer d'avis et de l'aider. Aujourd’hui elle avait l'occasion de réaliser ce qu'elle n'avait pas pu faire lors du passage de son amie chez les Sith.

    Eleanor sourit puis elle sentie son comlink vibrer dans sa ceinture, elle leva un doigt pour demander à son amie quelques instants, cela permettrait à la sénatrice de remettre un peu ses idées en place. La Jedi prit son appareil et entendit la voix métallique de son fidèle ami HK-47.


    « Demande : Maître dois-je mettre les réacteurs à chauffer, vous m'avez dit que nous devions rentrer à Naboo dés la fin de vos... négociations avec ces imbéciles de politiciens. »


    « Je ne l'es pas dis comme ça mais qu'importe. Prépares le décollage , je n'en ai pas pour longtemps. »

    Eleanor coupa son appareil et se tourna vers son amie pour voir son expression faciale et savoir si elle avait prit une décision ou pas, Eleanor espérait en avoir une aujourd'hui pour ne pas laisser l'occasion d'aider son amie lui passer entre les doigts pour la seconde fois. Après si Elah la congédiait en lui disant qu'elle voulait du temps ou parce-que sa réponse était négative alors la Jedi s’en irait. Enfin la Jedi regarda la jeune femme et lui posa la question suivante avec une voix d'une douceur et d'une tranquillité infinie.

    « Souhaites-tu m'accompagner ou veux-tu du temps pour réfléchir? »

    La Jedi ne brusquait pas son amie et lui laissait le choix comme toujours avec ses élèves ou avec ceux qu'elle aidait, bien-sûr pour Elah, la Jedi avait vraiment envie d'avoir une réponse, mais si la Sith souhaitait avant prendre quelques heures pour réfléchir alors Eleanor ne s'y opposerait pas et si Elah souhaitait le silence pendant quelques heures, la Jedi irait se promener sur la planète pour voir certaines personnes qu'elle connaissait. Après elle se doutait qu'Elah resterait dans ses pensées pendant toutes les prochaines heures...


Dernière édition par Eleanor Yunstar le Dim 19 Fév - 4:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Ven 2 Déc - 4:05

    Depuis ses retrouvailles avec son amie de longue date et compagne de longues séances d’études secrète des savoirs Jedi, Elah était totalement perdue par les événements qui la subjuguaient au point qu’elle en perde toutes ses marques. A chaque fois qu’elle tentait de réfléchir quelques instants, ce furent les mots de la Jedi qui résonnaient dans sa tête en un écho infinissable, comme si son esprit lui-même mettait l’accent dessus pour lui faire comprendre que c’était ce qu’elle désirait vraiment, même si jamais elle ne se l’était avoué. En réalité, depuis qu’elle avait commencé à apprendre les enseignements Sith, Elah ne s’était jamais sentie très bien, jamais en phase avec elle-même, devant sans cesse repousser sa véritable personnalité pour continuer d’avancer et arriver au point ou elle en est aujourd’hui. Maintenant qu’elle s’en rend compte, elle regrette ses choix passés, la sénatrice n’arrive pas à cesser de remettre en question tous les choix qu’elle a fait jusqu’à aujourd’hui, voyant directement tout le mal qu’elle a put faire en provoquant intentionnellement des conflits au sein des systèmes de la République. Repensant à certains plus violents que d’autres qu’elle avait déclenché, son regard se tourna vers Eleanor à qui elle répondit d’une voix fébrile et égarée.

    « J’ai tellement de sang sur les mains qu’il me faudrait plus de temps que toute une vie pour me racheter... »

    Sur le coup, la Sith repensait surtout à l’un des conflits qu’elle avait déclenché entre deux systèmes opposés par plusieurs points, ayant manipulé chacun des deux partis jusqu’à ce qu’ils se déclarent la guerre, guerre toujours en cours en ce moment et qui dénombre déjà des milliers de morts. Auparavant, Elah y trouvait encore un certain plaisir même si cela ne servait pas spécialement ses plans, n’ayant en réalité jamais eu de réel plan mais ça lui plaisait de détruire la République de l’intérieur... Maintenant, la jeune femme se rend compte que tout ce qu’elle est parvenue à faire c’est causer des dégâts à bon nombre d’innocents qui n’ont rien demandé à personne, les forces de la Républiques n’ayant même pas prit la peine d’agir. Au final, ce qu’elle avait fait ne servait à rien et le voir maintenant, sous un angle différent, celui d’une personne qui laisse son humanité ressurgir, est très dur à encaisser.

    Néanmoins, son amie Jedi avait raison sur bien des points et ses mots ne manquaient pas de sens, comme bien souvent depuis qu’elle la connaissait. A chaque fois, son amie parvenait à la rassurer, peu importe ce qui la tourmentait et elle venait d’en faire la preuve une fois de plus, sans grande surprise pour Elah qui se sentait un peu plus apaisée maintenant qu’elle savait que, malgré tout, elle pourrait toujours tenter de réparer ses erreurs en agissant pour le bien de tous et non contre celui-ci maintenant. Ne sachant plus ou elle en était, Elah profita que son amie recevait une communication pour se diriger vers son bureau ou le droide de service avait posé la bouteille contenant la boisson alcoolisée servie aux deux femmes, saisissant la bouteille avant de poser ses lèvres sur le goulot et la vider entièrement d’une traite, lançant ensuite la bouteille contre un mur au fond de la pièce sous le dégout de se sentir ainsi impuissante dans une telle situation.

    « Raaah !! Pourquoi ? Pourquoi est-ce que tout ça me tombe dessus maintenant, hein ?! »

    C’est vrai ça non ? Depuis toutes ses années la Seigneur Noire n’avait jamais remise ses actions en doute et aujourd’hui, en l’espace de quelques minutes à peine, tous les doutes refoulés au cours de ces dernières années lui tombaient dessus, sans crier garde... S’étant laissée glissée pour s’asseoir au sol, adossée contre son bureau, la jeune femme avait baissée la tête pour tenter de réfléchir une nouvelle fois jusqu’à ce que la question de son amie ne parvienne à ses oreilles, la faisant relever la tête vers elle, un léger sourire en coin des lèvres.

    « Laisse moi quelques heures pour réfléchir... Si je décide de partir avec toi je t’attendrai ici, dans le cas contraire mon absence parlera en mon nom au sujet de mon choix. »

    Sur ces derniers mots, Elah sortit de ses appartements, laissant Eleanor derrière elle après lui avoir accordé un dernier sourire ainsi qu’avoir posé sa main sur la hanche de celle-ci, ses lèvres étant retournées frôlées les siennes pour déposer un léger baiser au coin de la bouche de la Jedi, comme pour y chercher du réconfort, avant de sortir de la pièce. Perdue dans ses pensées, il s’écoula plusieurs heures au cours desquelles la sénatrice erra dans les longs et interminables couloirs du Sénat de Coruscant, allant même dans la salle d’audience, vide, ou elle se tenait d’habitude pour se défouler, hurler à tout va en projetant avec la Force tout ce qui se trouvait autour d’elle.

    Les heures défilèrent trop rapidement pour qu’Elah puisse les compter, parvenant à remettre peu à peu l’ordre dans son esprit après de longues séances de méditation, ayant a nouveau pu retrouver un esprit serein et clair qui lui disait clairement que la meilleure chose à faire pour elle était de suivre son amie, afin de faire ce qu’il faudra pour racheter ses crimes passés. La sénatrice arriva en dernière minute au point de rendez-vous, quelques instants plus tard et elle ne serait pas partie avec Eleanor.

    « Très bien... J’accepte de venir avec toi... Mais je te préviens, si on me case avec les Padawan, je hurle ! »

    Ben oui, a quoi ça servirait puisque de toute façon elle l'a déjà été ainsi que Chevalier Jedi au sein de l'ordre et que, même après son départ, elle n'a jamais vraiment suivit les préceptes Sith mais plutôt ceux des Jedi, qui avaient bercé son enfance et sa croissance, contrairement aux autres. La jeune femme se tenait en face de la Jedi, les mains sur les hanches et le visage radieux, comme si elle s’était enfin retrouvée elle-même et ne souhaitait pas le cacher. Même en elle, Elah pouvait sentir un grand calme qu’elle n’avait plus ressentit depuis longtemps, parfaitement en paix avec elle-même et lucide comme elle ne l’a surement jamais été. La Sith était maintenant prête à suivre son amie de longue date, ou qu’elle aille, même si la destination était connue par toutes les deux. Le seul point qui chiffonnait un peu Elah était la façon dont ça se passerait une fois au temple Jedi... Dans tous les cas elle sait pertinemment que ça ne sera pas une partie de plaisir mais elle est prête à prendre ses responsabilité, pouvant voir ainsi si la Force est avec elle ou non sur ce coup-là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS] Dim 4 Déc - 1:28

    Comme beaucoup la jeune femme pensait qu'il n'était pas possible de faire machine arrière ou du moins de faire en sorte d'effacer ce genre d'actes, Eleanor pensait le contraire, pour elle tout le monde avait le droit à une nouvelle chance, il est vrai que certains étaient emprisonnés à vie pour des crimes qu'ils avaient commis, mais là la jeune femme avait été séduite par le côté obscur et qu'elle le veuille ou non il y avait quelques temps où le côté obscur l'avait dominé, même si maintenant elle avait appris à canaliser l'énergie émanant de lui.

    Eleanor laissa son amie à sa réflexion et ne broncha pas quand elle détruisit la bouteille dans un excès de colère, elle doutait et cela était un signe qu'elle pouvait revenir à la Lumière, la plupart des Sith étaient bornés et ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez. Dans le cas d'Elah c'était différend, elle réfléchissait et voyait les choses différemment, la Jedi avait de bons espoirs pour que son amie puisse de nouveau trouver la paix intérieure et être en harmonie avec elle-même. Eleanor regarda la jeune femme quand elle lui demanda quelques heures de réflexion, elle acquiesça d'un geste de la tête en ajoutant.


    « Prends le temps qu'il te faudra. »

    Eleanor ne broncha pas à la marque d'affection de son amie et observa la jeune femme quitter la salle. En attendant Eleanor se rendit à son vaisseau pour signaler que le départ était remit à plus tard pour le moment. HK-47 ne broncha pas et mis en veille les moteurs. La Jedi décida d'aller faire un tour dans les rues de Coruscant et de retourner à l'emplacement de l'ancien Temple Jedi. Elle observa longuement le bâtiment qui avait connu les Jedi les plus sages de la Galaxie comme Maître Yoda, Maître Windu, Revan et tant d'autres. Tous caressant l'espoir de voir un jour la Galaxie débarrasser des fléaux et des Guerres même si chacun savaient que c'était impossible ils y travaillaient avec une détermination légendaire.

    Eleanor aurait bien voulu connaître les conseils d'un Maître du passé comme Maître Yoda, le plus grand Jedi que la Galaxie est connue. Même si elle était maintenant au même Rang que lui, il possédait une sagesse qui aurait illuminée la Galaxie pour l'éternité si la Force le permettait. Il n'était plus jamais réapparu sous forme de spectre de la Force et depuis la Galaxie avait bien changé, Luke Skywalker n'étant plus.

    La Jedi contempla un long moment le Temple en faisant le tour, si ça n'en tenait qu'à elle, elle proposerait peut-être un retour sur Coruscant pour aider nouveau la République tout en conservant quand même une indépendance vis-à-vis d'elle, la nouvelle Chancelière ayant des idées qui étaient en adéquation avec ceux des Jedi, elle ne se laissait pas influencer et n'essayait pas d'influencer l'Ordre. Il était peut-être encore possible de revenir sur Coruscant et d'offrir à la République protection sans pour autant suivre les directives imposer, les Jedi étant les garants de la paix et non pas des soldats. Mais tant que l'Église continuerait à influencer le Sénat en ce faisant passe pour des saints les Jedi continueraient d'être très prudent. Eleanor suivait de près cette organisation.

    Dans sa réflexion la Jedi ne vit pas le temps passer, elle restait certes concentrée sur l'instant présent, mais le temps défila un peu plus vite qu'elle ne l'avait prévue, elle revint au Sénat tranquillement et arriva dans les appartements d'Elah, la jeune femme ne s'y trouvait pas, mais avait elle finit sa réflexion? Eleanor décida d'attendre un peu les yeux fixés sur Coruscant par la vitre de l'appartement de la jeune sénatrice.

    Elle sentit son amie approcher et elle se retourna pour regarder Elah, cette dernière lui annonça qu'elle acceptait de la suivre ce qui fit sourire la Jedi, elle s'approcha de son amie et la regarda dans les yeux.


    « Reste calme et tu auras déjà fait un grand pas, nous passerons toutes deux devant le Conseil et je demanderais à ce que Maître Ombrelune soit la Maître qui te sera assignée. »

    Eleanor avait toute confiance en Maître Ombrelune et en son impartialité, la possibilité de voir une Sith revenir du bon côté de la Force étant l'une des plus belles actions que pouvait faire un Jedi.

    La Jedi posa sa main sur l'épaule de son amie et avec un sourire elle lui fit signe de la suivre. Les deux femmes allèrent au vaisseau de la Jedi, HK-47 attendait tranquillement et quand Elah approcha de lui il la passa ses yeux sur elle lançant un scanner.


    « Attention : arme détectée! Application de la procédure standard. »


    « Inutile, contentes-toi de l'application 4. »

    HK-47 baissa le blaster qui se trouvait à son poignet et acquiesça simplement à la demande et entra dans le vaisseau à la suite d'Elah et de son Maître. Eleanor alla au poste de pilotage et activa les propulseurs pour prendre la direction de l'espace. Elle activa les calculs du vol Hyperespace. HK-47 vint près d'elle et s'installa dans le siège du copilote s'occupant des instruments de l'appareil. Eleanor lança l'hyperpropulseur quand les calculs furent effectués et bientôt l'Ebon-Hawk ce lança vers Naboo.



SUJET CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS]

Revenir en haut Aller en bas

Le passé revient alors qu'on le croit à jamais perdu [Pv Elah Cyneel] [SUJET CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Coruscant [Empire] :: Sénat Galactique-