Partagez| .

Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Mar 4 Oct - 11:46

Le temps paraissait vraiment long aujourd’hui. En faites depuis ce matin, absolument rien d’intéressent ne s’était passé. Je m’étais lever a bord du Pink-Bird, seul pour une fois. Depuis mon retour sur Tatooine, personne n’avait réussis a faire chaviré mon cœur. Sa en devenait presque énervant. En plus ce matin Rish avait du aller acheté de nouvel pièce pour le vaisseau pour réparé celle que j’aurais supposément cassé pendant que l’on fuyait Geonosis. Il tente de me faire porté le chapeau, mais je sais très bien que de toute façon c’est sa faute, c’était déjà brisé avant de recevoir la coup de laser j’en suis sur! De toute façon les bouclier c’est son travail pas le mien, moi je conduit et lui place les bouclier au bon endroit pour évité que l’on explose au premier tire! S’il a pas compris sa c’est qu’il a un problème! N’empêche qu’il a raison... Il faut bien réparé quand même peu importe a qui la faute. Résultat j’ai personne a qui parler. Mais j’ai eu une idée. Lorsque l’on a rien a faire suffit de ce rendre ou il y a plein de gens. C’est pour sa que je suis allé a la cantina. Toujours des dizaines et des dizaines de personne prête a parler a s’amusé! Avec un peu de chance je me trouverais un amoureux d’une nuit ou même un vrai prince charmant fait sur mesure pour moi! Un homme fiable et beau qui n’aurait peur de rien et qui affronterait mille périple pour moi! Ou pas.

Il devait être environ trois heure de l’après-midi lorsque je suis arrivée. Le temps dehors n’étais pas trop mal, mais il faisait assez chaud pour que l’on veuille rentré a l’intérieur assez rapidement. La bouffer d’air climatisé était assez agréable sur la peau. Lorsque j’arrivé sur la bas de la porte, je vie tout de suite le gardien de l’endroit faire un signe au deux type qui tenait en permanence leur blaster dans un des coin de la contina. C’était pour leur indiqué que j’étais une habitué et qu’ils pouvaient ce détendre. Oui les temps étaient plutôt dure, même pour les racailles de l’espace comme nous. Je fit un petit signe de tête amical a certain de mes amis un peu partout dans la salle. Ici je me sentais chez moi, bien plus que dans n’importe qu’elle palais de Zeltros. Il y avait la des arnaqueur, des reclus de justice, des revendeur, des voleur et des chasseur de primes et pourtant tous nous étions lié par quelque chose de plus grand que nous, un organisation. Malgré nos différents nous nous entendions tous pour faire les travailles pour nous autant que pour les autres parce que quelque part nous avons tous besoin les uns des autres

La grande majorité des places étaient prises. Je réussis néanmoins a profité d’un groupe qui partait pour leur volé leur table, c’était une quatre place, mais la prendre toute seule ne me dérangeaient pas du tout! Avec un peu de chance de toute façon quelqu’un finirais bien par venir s’assoir avec moi! Après tout n’importe qui voudrait être vue en ma compagnie que ce soit pour le travail ou juste pour dire qu’ils m’ont croisé! Pas a ce point... Mais je dois avoué que je ne suis plus aussi anonyme qu’avant dans mon milieu, j’ai réussis a faire mes preuves et maintenant les gens me respectes beaucoup plus! Après tous je suis une très bonne pilote! La meilleur des étoiles selon certain! Il faut dire qu’ils ont rarement la chance de monté a bord d’un vaisseau aussi souvent pris en chasse que le mien!

Je regardais les gens autour de moi, d’un ennuie mortel et en plus personne n’attirait mon attention! Il ne semblait y avoir personne qui ne sortait du lot. Personne qui avait l’air plus extravertie, plus amical ou simplement plus simple a énervé! Je ne pourrais même pas commencé un petite bagarre si je le voulais! Sauf peut être avec le Cathar dans le font. Je sentais d’ici que quelque chose n’allait pas avec lui. Il bouillait a l’intérieur... Ce serais un bon mode de diversion pour partir au cas! Une bonne chose a prendre note!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Ven 7 Oct - 12:00

Lors de la formation Jedi, certains adages revenaient souvent dans les remarques fleurissant d' éloquences que nos avisés et éclairés Maîtres nous faisaient respectueusement relater …

- Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix
- Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance
- Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité
- Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie
- Il n'y a pas de mort, il y a la Force.


Et d'autres se juxtaposaient fièrement à ces premières pensées…
Cependant ... J'ai toujours eu du mal avec l'une d'entre elle ... J'avais tout de même fais partager mon avis sur cette dernière à Wunds, mon révéré Maître, mais ... De son vivant, je n'ai jamais su argumenter aussi ardemment mon plaidoyer que lui même y parvenait, et toujours me cajolait il, de sa voix grave, me déboitant l'épaule ...


- Dans la Force, Anaru ... Il n'y a pas de place pour la chance ...

J'ai toujours été sceptique face à ce précepte ...
Ainsi, n'y avait il pas de chance ? … Vraiment ? Et la malchance alors ? … On avait beau dédramatiser, pourtant dans l'Ordre on comptait pas mal de membre qui à eux seul ! S'attirait toute la déveine galactique … Moi même, en constatant l'état actuel de mon vaisseau, j'en concluais que mon aimable personne y souscrivait … Comment se pouvait 'il que moi ! Si respectueuse de la vie ? Si affable envers le moindre échos de ses formes ? Si profondément ancré dans la Force, j'avais tant la poisse ?
La Force … Beaucoup d'humour celle la ... Se montrait parfois aussi mutine que moi … J'en subissais de ces trucs ! Le dernier en date? Croiser trois chasseurs impériaux à bord de mon petit chasseur noobien dépravé qui de part ses hautes couleurs et ses symboles républicains semblaient leur proférer :


'' Hey ! Regardez moi ! Je suis une cible ! ''

Bref, comme d'habitude j'avais subi quelques soucis ... Un soucis de réacteur d'ailleurs ! Ils avaient réussi à me l'endommager ! Et mon stabilisateur ! ... Ragh ! Les fourbes !

'' Bouge pas et tient toi tranquille Miss ... ''

Unique réponse que j'avais reçu sur mon datapad, suite à mon appel de détresse ... À qui l'avais je envoyé ? ... À Thorne, un vétéran et collègue zabrak, télépathe de sur croix ! Très renfrogné par conséquent ... Mais au moins avait 'il tenu de me répondre ...

'' Tient toi tranquille ''

Non, mais il en avait de ces idées ce zabrak ! Pourquoi s'entichait il ainsi à me convaincre que j'étais à ce point immature ? ... Me grattant négligemment le haut du crâne, mes cellules cognitives, éclairées par l'acerbe lueur de ma conscience, me firent judicieusement remarquer, que la critique du jedi ne manquait pas de pertinence ... Bon, j'avouerais qu' assurément les combats spatio ne figuraient pas dans ma chek-list des hobbies les plus ... Disons appréciables ? Expliquant en partie ma position actuelle ... Mais cet acerbe aux venimeux commentaires exagérait considérablement ses propos !

* Optimiste … Optimiste ...*

Que faire en attendant ?
Rester ici était une option, Thorne n'aurait aucun soucis pour me retrouver, lui ayant communiqué ma position … Cependant, ma lucidité illuminé, concluait que je ne pouvais rester à côté de cette épave dépravée, songeant avec pertinence que l' impérial flottaison risquait de descendre jusqu' à moi, histoire d'achever notre rencard ! Ainsi, n'étant ni farfelue, ni percluse au point de les attendre sciemment ici ... Lumineuse et raisonné que j'étais, j'optai pour suivre ma route, laissant la Force ... Et la curiosité ? Me guider de leurs murmures notables et affables dans la cité de Mos Eisley ... Malgré mon petit soucis de réacteur, les impériaux n' avaient pu m'empêcher de me laisser atterrir non loin de la ville ... Ainsi, allais je m'y dissimuler aisément !

Cependant, décidant de me vêtir en conséquence, quittant ma bure cérémonielle et perpétuelle, dont les quelques pans déchirés, se soulevant sous le vent sableux de cette planète tumultueuse, témoignaient des avenants duels que j'avais perduré. J'enfilais prestement un débardeur violet, mettant en valeur mon effronté chevelure verte ... Un peu court néanmoins … Une bonne partie de mon bas ventre était découverte, mmmh depuis quand il trainait là ? ... Non ! Mes cellules ne s'étaient elles pas allongées depuis ... Cinq ans ?
Ainsi qu ' un … truc … Devait être un corsaire, d'ailleurs. Corsaire, qui de son éventuelle teinte sombre, ne recouvrait pas mes genoux, laissant agréablement dépasser le galbe de mes jambes. Gardant toutefois mon énorme, mais antique paire de bottasse noir et enlacée, je me protégeais dans la pénombre de ma longue capuche, qu'offrait le col de mon long manteau.
Fourrant le reste dans un sac, ma main tomba sur ma poignée de sabre grisée, argentée, dont les quelques gravures entrelacées et teintées divergeaient majestueusement selon l'incidence de la lumière, encore un brillant éclat de la part de Wunds ...


'' Tout comme toi au soleil Miss …''

Et son cristal … Même endormi, je percevais sa pureté vrombissante, lors d'un instant je fermais mes yeux, me centrant sur cette onde somnolente, qui de sa puissance confinée n'espérait que d'apaiser l'esprit vif et animé que la Force régissait en mon être. Ainsi concentrée sur la paume cylindrique à la haute et délicate finesse, mes grands verts témoignerent, après un bref regard en l'air, de l'intense dévotion dans laquelle je venais de me lancer. Si je voulais me faire passer pour une bleusaille de passage, au moins fallait il faire les choses correctement, je ne pouvais le prendre … Mmmh … Je n'avais pas de blaster ou quoique ce soit qui s'y rapprochait. ... Je devais le garder … Sans pour autant l'exhiber … Ma couverture improvisée risquerait d'être compromise si jamais, on l'apercevait.

À défaut de pourvoir rester discrète, mes cheveux verdoyant m'y empêchant considérablement j'optais pour rentrer dans la masse, c'est à dire m'afficher effrontément et durement ! Si ces vils impériaux décidaient de me traquer, ma malice lutine considérait de son espiègle lueur que s'était un fugitif qu'ils allaient poursuivre, et non l'illuminée effrontée que j'allais incarner. Puis, à trois, ils subiraient quelques dommages fort fortuitement et implacablement déplacés si jamais ils s'avisaient de déloger l'affable jedi consulaire que j'illustrais ...

Comment passer son temps sur Tatooine ?
En période de Bounta, il aurait été plus que probable que vous ayez aperçu ma tignasse verte sortir fièrement du lot des passants avenants, qui dans une impatience certaine, seraient allés faire un tour voir la course de module ... Mais n'étant pas dans cette phase de l'année, je me rabattais, et cela sans quelconque espièglerie, dans une cantina.
Baisant la tête, évitant élégamment de percuter le plafond, je rabattais ma capuche, laissant la clientèle le soin d'observer, de commérer ou même de commenter cette chevelure verte et chlorophylée, qui amplifiait cet air lutin et effronté que j'affichais d'entrée. M'arrêtant un instant, je lançais mon regard irisé et éclairé sur la salle ...


* Oula ... Est ce dont l'alcool qui les rend si aimable ? *

Légèrement contrit par le manque de subtilité que je percevais au sein de la salle, une bouille de dépit s'afficha sur ma mutine frimousse, je les jaugeais attentivement de mon esprit éclairé, puis soudainement amusée, la perspective de me retrouver dans une taverne après tant d'années fit surgir en mon âme un brin de nostalgie ... Ah ! Le Villoki de cet enfoiré de twi'lek ! Que de souvenirs ...
La plupart de l'aimable clientèle me fixait, me jugeant de leur mine bougonne, maugréant lourdement. Apparemment les nouveaux venus n'étaient pas nécessairement les bienvenus ... Eh bien, malgré leur hargne et leur vil acidité, ils allaient devoir me supporter !


- Ça sera quoi pour la d'amoiselle ?

- Une Membrosie !

Je m'accoudais d'abord sur le comptoir, fixant minutieusement mon verre et les diverses substances qu'on y injectait ... Bah, de part ma constitution peu de chose m'affectait ... L'alcool, en était le principal exemple !

- Raaalup ! Mignooone Grcchh !

* Non, sans plaisanter ... Pas encore ... Genre j'ai que cela à faire ...*

Toujours affable, je respirais profondément, gardant mon air serein, je me tournais lentement vers celui qui venait, et ce avec tant d'éloquence, de m'accoster, lui offrant un poli sourire, mais dont la profonde insistance révélait clairement qu'il m'importunait. Me tournant ensuite vers le barmaid affairé par d' abconds et nébuleuses discutions, je lui fit signe de la main.

- Barman ! ... Un autre Mad Merlf pour le monsieur ...

- Gnneuk merci, rgont jolis tes grcheuveux gneu ...

Un frisson de dégout me parcourt.
Levant une main énorme et irrévérencieuse, il se mit à jouer avec l'une de mes longues mèches vertes, les triturant de ses doigts néfastes d'une malséante certaine ... Dans un geste instinctif, je me saisis vivement de cette chose immonde et scabreuse. Refrénant un dédaigneux frisson de dégout, j'inspirai, tâchant consciencieusement de garder une sérénité profonde, réfléchissant mielleusement sur les options que m'offrait la Force afin que mon affable personnalité puisse brillamment s'extirper de cette acerbe contrainte ... Une option s'offrait à moi, outre le fait de lui faire ingérer ses doigts crasseux par la contrainte ... Évidement !
Non ! Cet énergumène soul et délabré se présentait en tant que candidat potentiel à une persuasion rapide et intrépide, posant ma gauche sur mon bras, fixant minutieusement son essence dépravée et malmené, j'entrai fermement, mais doucement dans son esprit, je n'eu aucune difficulté, l'alcool simplifiant la tâche ...


- Oh ! Tient ! Il y a une place de libre là bas !

Mon locuteur, le regard d'autant plus vide que précédemment, tourna sa tête de dévaronien vers le siège que mon long doigt désignait, toujours le regard hagard, il se leva mollement partant vers la place ainsi indiquée, sans prendre la peine de récupérer son verre.
Bien que satisfaite d'être ainsi délestée de ce poids, ma conscience me rappela à l'ordre, user de ces pouvoirs ainsi n'était en aucun cas sain ...
Je l'observais, me demandant si j'avais bien fait ... Il avait vraiment les yeux vides, c'était troublant ... Était ce par mon comportement que cet être ne recouvrait ses facultés ? Étais je allée trop loin dans le fond de sa conscience ? Non, je connaissais la maîtrise de mes pouvoirs, et raisonnable que j'étais, je ne mettais pas permis de ... Non ! L'alcool n'avait qu' amplifié le trouble que j'avais suscité ... Au moins, pouvais je me rassurer ... Implicitement, mon influence venait de soutirer à son corps quelques grammes supplémentaire d'alcool. Basculant ma frimousse illuminée en arrière et me saisissant de son verre de Mad Merlf, je l'absorbai d'une traite.


* Ignoble ! *

Profondément empathique, j'appréciais sincèrement la présence des autres, ne refusant jamais d'entendre où de croiser quelque chose de neuf. Cependant je n'accordais que peu d'intérêt à la conversation de ce dernier, n'étant pas de nature frivole, puis se faire draguer par un type dont la soif ne s'étanchait que par la grâce de ses doses d'alcools ... Vraiment ce n'était pas mon truc ...


Puis jetant, mes prunelles vertes et éveillées de par la force de mon aura, j'aperçu un éclat rosé. Mmmh... Non ... Un éclat mauve et azuré, une jeune fille, aux l'allures de princesse enfantine s'était installée dans un coin ... La peau délicatement rosée, un visage à la subtile finesse, des lèvres rebondies et joueuses à souhait ... Moui, une zeltronne ! Son divin faciès se voyait doucement encadré par de longs cheveux bleus ... J'eu un rire bref ... Mmmh, niveau couleur elle allait me faire la concurrence !

* Tient ... Une voisine ... *

Ayant parcouru de nombreux coin de la galaxie, j'avais rencontré de nombreuses curiosité, et pourtant, une nouvelle se tenait non loin de moi ... Qui étais je pour ignorer cet appel à la connaissance ? Et elle n'avait pas l'air soul ... Un bon point ...
Plusieurs questions s'imposèrent alors à moi ... Un jedi pouvait il résister à ces hormones dont la seule présence enjolivait le moindre désir de son intrigante et envoutante volupté ? Et la zélosienne que j'étais, y était elle sensible ? Perplexe, je méditais sur ces étranges interrogations lors d'un brève moment ...
Elle m'intriguait énormément, notamment par sa nature, mais surtout pour le fait notable que Zélo II, ma planète d'origine ne se situait non loin de la sienne, mes parents m'avaient déjà envoyé là-bas, pourquoi ? ... Un de leur festival encore ...
Je la fixais de mes regards éveillées, ne cachant nullement mes émotions, affichant ouvertement mon amusement, quoique je me mordais la lèvre inférieur, je sentais que je venais de trouver un cible potentiel ...
M'avançant vers elle, je lui offris mon sourire de lutin, plissant mes mutines prunelles, m'assaillant effrontément en face d'elle, lui adressant un signe de tête, puis repoussant en arrière ma tignasse imprégné de chlorophyle, je me calais sur la banquette en cuir, posant mes bottes sur la table, dans un espiègle sourire ... Je voulais tester sa réaction ...


- Hey ! La chawix !

Je sursautais ... Levant d'un air inquiet et méticuleusement inquisiteur sur celui qui venait de m'interpeller ... Un seul type m'avait surnommer ainsi ... Et vraiment, le croiser dans une cantina, inondée de contrebandiers et de chasseurs de primes, c'était la dernière chose qu'il aurait fallut qu'il m'arrive ... Mais, serais je vraiment passer devant lui sans m'en rendre compte ? Avais je été tant distraite ? Je savais que le manque de sérieux qui me régissait me jouait souvent des tours vicieux, mais ça ... Ça !

* Non ... Je l'aurais senti ... *

Un unique sith m'avait désigné ainsi ... Pourquoi ? Les chawix étaient des plantes carnivores, tout simplement ... Mais surtout il avait pas apprécié qu'une padawan lui brise son sabre laser sans l'aide de son Maître, d'ailleurs cela avait bien rire ce dernier ...

- Vire tes pieds dégueulasse d'la table la punk !

La punk ? Tss .. ça y est, un peu de vert et une grosse paire de bottes et tout suite on me qualifiait de punk ... Cependant, je relâchais ma pression ... C'était juste le barman qui faisait des siennes ... Rien d'affolant. Ainsi, rassurée, je fit mine d'être exaspéré, bien que je comprenais tout à fait son soudain état d' affliction, cette véhémente animosité m' agaçait ... Ne pouvait il pas me le demander tout simplement ? Pourquoi tant d'énergie si sottement gâchée ?

Et pourtant, j' avais une idée, mutine et déplacée certes ... Et d'avance je savais pertinemment que ce que j'allais prochainement annoncer témoignerait une odieuse et scandaleuse irrévérence, la mine boudeuse de mes lèvres assidûment le révélait ... J'avais vécut une grande partie de ma vie sur Nar Shaddaa, les bars miteux, les lascars véreux, les délinquants aberrants et les tocards providentiels n'avaient que peu de secret pour la jeune verdure que j'étais ... Et Jedi ou non ... Mon éducation comportait quelques tares que mon Maître n'avait pu oblitérer et cela malgré son imminente sagacité. Effrontée, taquine et espiègle, ainsi qu'une touche de flegme indolente ... Voilà les défauts qui m'incombaient !

- Mes pieds ? Je les mets où je veux ... Et si tu continus avec tes menaces percluses et diffuses, c'est dans tes dents qu'ils finiront ... Et quand les verres que tu serviras seront moins crades, tu pourras réitérer ta demande !

Toujours, posé sur la table, je croisais mes jambes, me fiant à mon instinct ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Mar 25 Oct - 3:19

Si je m’étais attendu à avoir un si bon spectacle en arrivant, j’avais suivis la femme au la verte chevelure depuis son entré. Comme a son habitude, Groguy vain parlé à la demoiselle. C’était un ivrogne qui ce vantait d’avoir été l’un des meilleurs chasseurs de prime de toute l’anneau extérieur. Il n’a cependant jamais rien fait ou montré pour le prouvé. Il passe le plus clair de sont temps ici à boire et a faire quelque commission pour les plus haut placé. Il à de bonne relation quand même ce vieux, peut être que finalement il aurait pu être ce qu’il dit, mais j’en doute. L’important c’est qu’il est aussi en grand manque d’amour et que chaque fois qu’une femelle entre ici elle est assuré d’avoir a le croisé d’une manière ou d’une autre. La pauvre Zélosienne venait de s’en rendre compte. Hors il fut beaucoup moins tenace avec elle qu’avec moi a notre première rencontre. Visiblement elle avait de meilleur truc que moi. Personnellement j’ai opté pour dire que Rish était mon amoureux et qu’il allait lui arraché les dents s’il ne ce poussait pas. J’aurais pu m’en débarrasser par un autre moyen plus simple, mais j’aime mettre mon petit chat dans l’embarras!

Le plus drôle dans l’histoire c’est lorsqu’elle posa son regard sur moi. Elle ce mit à rire. Un petit rire bref, inaudible dans la cohue de la musique du groupe. Je faillis m’en offusqué. En faites non sa ma vraiment offusqué. Je me demandais ce qui pouvait bien y avoir de drole sur moi!

* Je suis jolie gentille et en plus elle peu bien ce regardé elle avec ses cheveux vert! Le vert c’est démodé! Le bleu est la nouvel tendance! Attend une seconde… Une Zélosienne a les cheveux vert… c’était pas des feuille leur cheveux… Ils avaient pas des ailes… Quatre yeux… Non Ah je me souviens plus!*

J’avais déjà rencontré des gens de Zélo II dans ma vie… une fois je crois que les membres de leur conseil était venu au festival des…du… cinquième jour de la semaine je crois… Oui je me souviens on y fêtait le jeudi! Un jour au combien trop souvent sous estimé! Ils étaient venu présenté leur hommage a mon papa. A oui je me souviens de leurs cheveux verts… Mais pas grand-chose de plus… Mais bon il y a tellement de monde différent sur Zélos que j’arriverais jamais a me rappelé de toutes les races que j’ai bien pu rencontrer.

Alors que je m’efforçais de ressortir de ma mémoire endormi les informations de ma jeunesse pourtant toujours présente, la demi-plante s’approcha de moi. Je dois dire que je ne me suis rendu compte qu’elle était si près uniquement lorsqu’elle fut assise devant moi. Je fit de mon mieux pour ne pas semblé sursauté lorsque mon esprit fut aussi subitement ramener a mon corps. Aussitôt mon cerveau ce mis à marcher a son régime habituel. Si je connaissais bien une chose c’était les relations avec les autres. J’avais été éduqué a m’en occupé au palais sur ma planète natal. J’allais ouvrir la bouche lorsque Bick lança a la nouvelle d’enlevé ses pied de sur la table. Le sentiment qu’il fit naitre a l’intérieur de la semi-humaine fut suffisamment vif pour que je le capte. Elle avait eu peur l’espace d’un instant. D’un autre côté rien de plus normal, elle n’était pas dans un endroit très sécuritaire.
Pourtant elle répondit avec un calme et une assurance débordante. Elle avait dans sa voix une sorte de ton à la fois autoritaire et effronté. Je commençais a l’apprécié cette petite courgette… Mais si Bick ce fâchait je ne lui donnais pas beaucoup de chance de s’en tiré, après tout c’est lui qui dirigeait ici…

- Bicky voyons c‘est pas une manière de parlé au gens voyons, en plus ce n’ai pas comme si tu les lavais les tables! Aller j’ai soif… et avoir soif sa m’enlève le gout de danser tu sais?

Il grommela quelque chose dans sa barbe, puis ce remit a servir les gens. Si je ne suis pas une danseuse mais une pilote, j’ai appris comme la plupart des Zeltronnes a faire plusieurs dance intéressante surtout pour les garçons. Habituellement cela donne suffisamment d’effet sur la clientèle pour qu’il achète plus lorsque je viens. Alors Bick adore lorsque je bois assez pour vouloir faire quelque pas.

Je rapportai alors toute mon attention sur la punk ce trouvant sur la banquète de cuir. Elle avait l’air un peu bizarre avec son sourire en coin et ses vêtements un peu trop petit pour elle. J’eu l’envi durant un instant de lui sauté dessue pour lui arracher ses vêtements, puis de courir lui en acheter de nouveaux. Je me retins de justesse. Après tout mes coffres étaient bientôt vide et ne risquait pas de ce remplir avec la nouvelle pièce à acheter. Peut être que cette jeune femme avait un travail a proposé, ce serait bien de s’occupé un peu! Sinon comme elle était venue me voir peut être quelle cherchait un peu de compagnie agréable… Cela aussi ce serait bien…Bien mieux même!

- Tu sais que tu a presque faillit me volé la vedette ma belle?

J’avais dit cela en me penchant un peu a l’avant question de montré mon visage un peu a la lumière, mais aussi pour mettre certaine partit de moi en valeur pour entamé la discutions. Après tout autant lui montré mon intérêt tout de suite… Si cela ne l’intéressait pas il ne me resterais plus qu’a créé son envi d’une autre façon!
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Dim 13 Nov - 7:37

Le Bog wing Stellaire était garé dans le statioport de Tatooine depuis quelques jours.Son propiétaire avait ramené une Corvette CR70 qui avait été victime d'une attaque de chasseur de classe rappière pilotés par des pirates.Le cargo YT1300 modifié avait lui aussi essuyé des tirs car au moment du dépannage, le vaisseau en détresse était sous le joug d'une myriade de faisceaux.Pour les impressionner, le mon calamari avait utilisé son système de camouflage Stygium et les pirates voyaient sortir de l'hyperespace une frégate d'assault Mk2.Les quatres compères avaient pris la fuite en prenant une voie hyperspatiale préprogrammée.Le dépanneur stellaire avait désactivé ce subterfuge avant que les membres du vaisseau de transport se rendaient compte du tour de malice.L'amphibien humanoïde avait dû remorquer ce transporteur de Coruscant à Naboo car l'attaque s' était produite au moment de la phase de l'hyperespace de la frégate .Les pirates avaient posé une bombe protonique brouillé le système de communication mais le Bog wing stellaire avait un programme qui permettait de traverser ce brouillage.Nogget était de passage sur la planète des milles lacs pour une livraison de marchandises en même temps.

Quelques heures plus tard, le cargo léger YT1300 arriva aux abords de la planète Naboo.Les droïdes commençaient à réparer la propulsion avant la phase d'immersion dans l'atmosphère.Il eut quelques blessés et Nogget envoya ses droïdes médicaux prodiguer les premiers soins.La Corvette CR70 put alors s'engoufrer dans le ciel de Naboo, mais il était toujours traqué par le bog wing stellaire.Nogget amena le vaisseau en détresse vers un statioport. La compagnie paya gracieusement le mon calamari pour ce dépannage et l'amphibien humanoïde en profita pour donner quelques flyers à une poignée de représentants de sociétés.Le dépanneur devait s'occuper maintenant des dégats de son propre vaisseau car les pirates avaient lâchés quelques tirs pour couvrir leur fuite.La faille du système de camouflage demandait à ne pas activer les boucliers de protection car ils brouillaient la signature électromagnétique visuelle.Tous les droïdes étaient sortis pour accélerer la réparation du yt1300 modifié.Le mon calamari avait envoyé un droïde de mainteance S6 pour faire de la publicité sur la compagnie.

Pendant que je m'occupais d'une programmation sur un nouveau droïde, je fus averti par le droïde de sécurité S6, il avait la fonction surveillance dans son programme.Un être venait par ici , je débranchais le cable de ma tablette de programmation et je mis la machine robotique dans un placard.Je descendis par la rampe d'abordage babord.Mon droide espion s'était matérialiser en simple mare avec une couleur d'huile, il avait en sa possession une grenade flash .Un autre droïde avait reporté le visuel de l'individu qui s'amenait ici sous forme holographique pendant que j'étais encore dans le vaisseau.Je vis au loin un être qui était vêtu comme un jedi à première vue.Il se présenta de manière courtoise et j'observais qu'il avait dans sa main l'un des flyers que j'avais donné auparavant aux voyageurs du cargo sarboté.Thorne Wild voulait que le mon calamari le transportait vers Tatooine de manière plutôt discrète.Le dépanneur stellaire lui précisa que le voyage côuterait plus cher car l'empire rôdait souvent dans ce secteur surtout quelques siths dernièrement.Le Zabrak consentit au prix proposé par l'amphibien humanoïde et il voulut partir le plus rapidement possible.

Une demi-heure plus tard le Bog Wing stellaire n'était pas réparé complètement mais l'essentiel avait été remis . L'humanoïde avec les deux cornes était parti entretemps et il revint légèrement chargé, le transporteur mon calamari l'invita et ils entraient par l'anneau d'abordage tribord.Nogget guida Thorne vers la salle des invités, celle-ci se composait d'une table et d'un immense canapé double coin.Mais le jedi voulait être dans la partie la plus proche de la salle de pilotage. Le transporteur voulut bien pour une fois déroger à la règle concernant cette partie qui était réservé au personnel , il installa le Zabrak sur un siège flottant qui pouvait se magnétiser quand il le fallait.Le vaisseau cargo prit son envol lentement, Nogget prit les commandes et amena le manche vers lui doucement . Le bog wing stellaire commençait à cotoyer le ciel de Naboo, le mon calamari poussa la manette d'accélération pour permettre au vaisseau de quitter l'atmosphère de la planète.Quelsques minutes plus tard dans l'espace au milieu du champ d'attraction de Naboo, le bog wing stellaire s'avançait doucement, dans le cockpit le transporteur amphibien humanoïde demandait à son droide astromécano R7 de passer en hyperespace .Le robot en forme de poubelle semi circulaire fit la remarque que la distance entre les deux planètes ne nécessitait pas une telle vitesse.Le mon calamari s'en fichait et il décida d'activer lui même l'hyperdrive.Le transporteur yt1300 modifié disparut de Naboo en quelque secondes et vingt minutes plus tard , le vaisseau cargo était dans le champ d'attraction de Tatooine.En pénétrant dans l'atmosphère il prit l'apparence d'un Cargo léger de classe Crinya pour mieux couvrir la venue d'un jedi dans ce coin sordide de la galaxie.

Thyrne sortit du bog wing par la soute de manière discrète en se mettant à l'intérieur d'une caisse .Il s' était arrangé avec mon calamari pour ne pas ébruiter sa venue sur cette planète.Un droïde avec une petite barge se dirigeait vers son propiétaire.Le Zabrak en profitait d'un moment où le robot passait vers un marché bondé, il sortit de la caisse.Il se mêla à la foule dans le même temps Nogget avait décroché un contrat comme taxi driver.Il remplaçait un employé qui avait été abattu .Premier appel, un patron d'un bar surnommé la Cantina avait interpeller l'agence car un de ses clients ne tenait plus debout .Il voulait regagner son vaisseau, le mon calamari partit sur le champ en direction de la Cantina.Le taxi driver poussa les doubles portes battantes et il eut un petit silence de mort.Le patron du bar fut un peu amusé et il invita le mon calamari à venir vers le comptoir.Quelques voix dans le coin lançaient la remarque qu'un Duro allait être reconduit chez lui et la note du taxi serait surement salée.L'amphibien humanoïde portait une veste jaune et un brassard jaune porté sur le bras gauche.Une image holographique avec les inscriptions de l'entreprise et en dessous la mention de taxi scintillait autour du membre supérieur de mon calamari. Le client se trouvait au toilette, Nogget devait patienter,il jeta un regard discret sur les énergumènes qui squattaient les lieux.Il remarqua Anaru avec sa chevelure verte et la zeltronne qui montrait les formes du haut de son corps à la jedi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Dim 20 Nov - 11:38

Légèrement amusée par la tête qu' afficha le barman suite à mon Ô combien insolente réflexion, je me mise à tourner des pouces, laissant mes botasses énormes et noires sur la table, tournant mon regard vert et éveillé sur la zeltronne, qui s' adressa à lui d'une voix charmante, douce et cajoleuse, révélant divinement la grâce délicate des enfants de Zeltros ...


- Bicky, c‘est pas une manière de parler au gens voyons, en plus ce n’est pas comme si tu les lavais les tables ! Allez, j’ai soif … et avoir soif ça m’enlève le gout de danser tu sais ?

- Bicky ?



Je me mordis la lèvre inférieur, retenant de rire. Ah ! La faiblesse masculine ! Pauvres âmes, que la chair fraîche supervisait à sa guise ! En tout cas, le barman grognant et bougonnant, prit un verre qu'il entreprit d' essuyer d' un torchon tout aussi immaculé que la table sur laquelle mes pieds siégeaient confortablement ... Ne perdant pas ma verve, je tournais mon attention sur la zeltronne en face de laquelle je venais de m' assoir, toujours le sourire aux lèvres de mon optimisme perpétuel. D 'un affable et reconnaissant signe de tête, je la remerciais pour son intervention. La zeltronne se pencha sur table, ses cheveux bleutés tombant en cascade, encadrèrent sa bouche violette ainsi qu' une poitrine pulpeuse, une incidence de lumière la mettant savamment en valeur, elle articula de sa voix calinante ...


- Tu sais que tu as presque faillit me voler la vedette ma belle?


Je descendis allègrement mes jambes de la table, les rangeant sous sa surface. Mon air espiègle, réveillé et attisé par ma locutrice, je posais vivement mes coudes sur la table, mon minois de mutin s' intercala entre mes deux poings qui s' appuiaient sur mes joues, amplifiant mon apparence mignonne de lutin rieur, la lueur éclaira le bout de mon nez retroussé, effleurant une partie de ma bouche égayée ...


- Ah ? Vraiment ... J' en suis navrée ... kirk kirk ... J'te f ' rais pas de concurrence promit ( j' haussais successivement des sur-cils ) ... Tu disais que t'avais soif ... Tu veux un verre ?


J' éclatai de rire, mes amandes amplies de chlorophylles se plissèrent sur ma frimousse rieuse, plaçant mes mains sur le plat de la table, je tapotais un air frénétique de mes longs doigts halés ... Pourquoi pensais je que cette histoire allait mal finir ? Je devais juste attendre Thorne et voilà que je commençais à attiser mes humeurs malicieuse ... Tant pis ... J 'en avais acquis l' habitude ... Enfin, chacun son camouflage, ma tignasse verte me permettant uniquement d' être snipée à vue, il était inutile de me dissimuler, et quoiqu'il en soit on ne cherchait pas une personne tape à l'oeil et tapageuse, comme mon odieux comportement audacieux le manifestait à présent ! Ainsi, je me fondais dans l' ambiance insalubre ...
Avoir la zeltronne aussi près me moi me perturbait ... Mais oui t'as un magnifique décolletée ! pensais je ... Tant qu' elle ne me le met pas dans le nez ... Perplexe, ne laissant cependant rien paraître, je levais la main, dont deux doigts en l'air et on 'apporta une paire de verre d' alcool remplis à ras bord, je me saisi de la plus proche vidant sa moitié d'une traître et tendis l'autre à la zeltronne en le glissant sur le meuble me penchant sur la table.



- T ' es de Zeltros, si je ne m' abuse ... nan ? ... Qu' est ce que tu fais dans un coin aussi perdu que Tatooine ? On t' a prohibé de sortie et pour te rebeller tu t'es cassé ? .. Kirk kirk kirk !


* À part de la contrebande ou tout autre affaire tout aussi frauduleuse ? Dont la révélation pourrait tôt ou tard te porter préjudice .... Évidement ! *


Riant mentalement, je posais mes mains sur le ventre, me tournant les pouces, élevant un sur-cil mes amandes éveillés et chlorophyllées se posèrent sur le regard coloré de la zeltronne. Une digne représentante de son peuple, belle et désirable pour ceux que la gente féminine intéressait. Je l 'écoutai attentivement, fixant posément Miss pinkie légèrement intriguée par ce qu' elle me racontait. Elle m' avait l'air un tantinet égocentrique, le monde devait tourner autour d' elle, mais relativisant je me doutais qu' à l' évidence ma voisine de système solaire ne devait pas être pour autant une mauvaise personne.


- Moi ? Hinhin ... J' suis un Maître jedi en fuite ! Mon vaisseau s'est écrasé, alors je me planque dans une cantina pourrie ! ... Nan ! Je déconne ! J'attends un pote évidemment ...


Feintant une décontraction totale, j' avalais une nouvelle gorgée d' alcool puis éclatais de mon rire communicatif d 'enfant espiègle, m' amusant de mon propre jeu. Je ne comptais pas la duper, juste passer au silence les précisions importantes et notables, éclairant ma situation réelle ... En effet, j ' attendais qu' on vienne me chercher pour quitter Tatooine, n'ayant plus de vaisseau, c'était assez exaspérant dois je avouer, et j'allais avoir un tas de paperasse à remplir afin de justifier cette perte, j'en soupirai d' avance ... Je repris une gorgée ... Enfin en bonne zélosienne que j'étais, voyant ainsi perpétuellement le bon côté des choses, mon esprit illuminée d' acuité tendait à cette pensée ... J'avais un chauffeur ! Certes, je ne savais comment on allait se retrouver, mais nullement inquiète je songeais que la Force serait me guider vers mon télépathe ami...


* Si tu savais ! Ahah ! ... Mmmh ... Bah j'aurais sans doute de grosses emmerdes ... Mouais ... *


Je pris le verre lui faisant décrire des ronds sur la table, jouant avec le niveau de liquide qu'il contenait d'un air distrait, bien que j' affichais une allure ouverte de mon pétillant regard d' émeraude, je surveillais parallèlement et furtivement la cantina, sondant la zeltronne, cherchant à dénouer son alignement. Une partie de mon esprit restait aux aguets, notamment sur un jeune mon calamari qui venait d' entrer, je lui suivis du regard, fixant lors d' un instant son jaune accoutrement sur lequel l' inscription de taxi figurait. J'eu une longue pensée pour Thorne ... Mais, je fis en sorte de répondre de manière spontanée à la jolie betterave ...


- Thorne, Un zabrak, il est du genre distant et très renfrogné, un vrai pince sans rire, des fois j'ai envie de l' étriper ... mais un type sympas quand il ... peut !


Mon attention se tournait naturellement vers la grenouille humaine ... et surement au détriment de la zéltronne ... Qui tendait à attiser ma concentration sur elle, se mettant malicieusement en valeur, son attitude envers moi m' amusait, et taquine, je répondais volontiers à ces douces brimades ... Mais en cet instant, j'avais l'esprit ailleurs, la Force m' appelait, elle m'insurgeait même de sa bienfaisante sagacité. Pourquoi poussait elle mon essence vers ce taxi driver ? Avait il un lien avec Thorne ?


... Thorne ... Son Essence Flânait Sur Tattoine ... Sans Son Vaisseau ...


* On l'aurait déposé ici ? ... Il a pas pris un taxi quand même ? ... Avec mes consommations ... ça va faire cher ... Et voilà que je deviens économe ... Non mais je ne l' aurais pas appellé pour venir me réccupérer si j'avais su qu'il ne prenait pas son vaisseau ! J' aurais très bien pu engager quelqu'un ! ... À quoi il joue ? *


Apercevant l' allure rêveuse que mes amandes enjadés reflétaient, je relevais prestement mon attention sur la zeltronne, lui offrant un aimable sourire, finissant mon troisième verre depuis mon arrivée et entamant un autre, sans la moindre gêne, certains clients commençaient à me reluquer avec avidité, attendant sans doute que les méandres du méthylène fassent leurs effets sur mes cellules cognitives ... J' espérais pour eux qu' ils avait plus d 'espoir que de patience, l' alcool n' avait d'emprise sur mon origine botanique. Apprenant, qu' elle possédait un vaisseau, je faillis m' étrangler avec la boisson ... Toussotant discrètement, cherchant à libérer mes poumons de l' étreinte liquide, une larme de douleur coula sur ma joue.


- Donc, tu es souvent de passage ici ? ... Chacun son truc ... Moi ? Bah disons que je suis de Naboo ... J' ai pas mis racine sur Zélo II depuis un bon moment quoi ...


* Depuis mes six ans en faite ... Mmmh mouais ... *


- Bon, sinon ... Je présume que t' as un nom en harmonie avec ton inestimable personne ! ... Nan ? ... mmmh le mien ? Hein bah ... C'est ... Anaru ...


Me doutant que dévoiler mon nom pourrait être plus que révélateur aux indiscrètes oreilles qui tendaient à discerner mes paroles, après les follies d ' Abadonn le nom de Glittertind, la jedie pétant un câble, avait sans doute fait le 360 de la galaxie, je songeais qui me fallait préserver mon identité, puis ayant des impériaux aux trousses, je ne comptais évidement pas exhiber ma mutine personne ... Néanmoins, je ne souhaitais pas mentir à la zeltronne. Puis je ne savais mentir ... Mes joues devenaient encore plus verte que les tâches de son aux teintes olives qui les parsemées, et malgré mes idées audacieuses et ma verve perpétuelle, je m'embrouillais sous la gêne que le mensonge et ma conscience proféraient. En tout cas, la piste étant légèrement pentue, je décidais de changer de sujet ...


- Nan ... Mais c'est quoi cette musique ? ... Sans déconner, même à mes six ans mes cordes ne se tapaient pas contre les frettes quand je jouais ! On croirait entendre un rancor agoniser gratter de désespoir sur une branche de wroshyr ! ... Au faite ... Le Mon Calamaris là bas ... Tu le connais ? ... Faudrait que je lui demande un truc ... J'aurais sans doute besoin d' être remorquée jusque sur Naboo ... Sauf si évidement, tu as le temps de le faire ...


Profitant qu' Ahera tourne la tête, me prenant un instant la tête entre les coudes, je sondais rapidement les êtres environnants à la recherche de Thorne, j' avais senti son essence dans la Force se rapprocher de la mienne, mais je ne parvenais à le situer. Le télépathe et moi étions pourtant liés dans la Force, j' aurais dût percevoir ou sentir sa présence ! Mais rien ... Quelque chose semblait obscurcir les flots linéaires de la Force, chose qui n'aurait lieu d' être ... Et il n' y avait que peu de matière qui puisse assombrir l' omniprésence de la Force ... Un auguste et obscur présage ... Si mon intuition avait vu juste, fait plus que probable étant donnée l 'étroitesse du lien que je préservais avec cette énergie, mon renfrogné de zabrak était bien arrivé sur la planète, néanmoins si je le ne discernais pas cela devait être du au fait qu' il dissimulait sa présence dans la Force pour X raisons ... Raisons dont j'en déduisais intimement la véracité ... Il voulait être discret ... Soit à cause des impériaux qui me recherchaient, soit afin de surprendre ces essences ténébreuses ... Ou Alors les dits impériaux étaient des adeptes du côté obscur ... Ce qui me simplifierait la tâche ... Cependant, leur aura viciée n'était pas suffisante pour stopper mon introspection éthérée, je savais voir au travers de la brume et du brouillard ... Ici, je n'étais pas la seule disciple de la Force, je pressentais plusieurs essences comparables à celles qui émanaient des Siths ... Mais leur nombre exacte divergeait ... Trois tout au plus ... Mais l'un d'entre eux ne pouvait être comparé aux deux autres ... Bref, c'était le bordel, et un lourd pressentiment me susurrait que je ne tarderais plus à en connaître les facéties ...
Ahera semblait s'empêtrer à m' annoncer quelque chose, que je n'entendais pas, mon attention s' était fixée sur autre chose, mince ... Mon intense réflexion m' avait complètement fait oublier la jolie zeltronne, je lui fis un sourire gênée, haussant des épaules ... J'espérais ne pas l'avoir contrariée ...



- Excuse moi, je pensais à autre chose ... Pardon ? ... Tu disais ? ... Je suis toute ouie !
Revenir en haut Aller en bas
Yan Stryver
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 64
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes: E-17D LongBlaster, S-5 Heavy Blaster Pistol, Sabre Laser à Poigné Courbée Rouge
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Dim 4 Déc - 5:22

Sortant de l’ascenseur menant à la baie d’atterrissage de son Vaisseau baptisé l’Océan, Delta marcha tranquillement vers son vaisseau de reconnaissance, lui appelé La Rivière. Les droïdes de pilotage s’occupaient de garder l’Océan en mouvement dans l’espace pendant son escapade sur Tatooine. Il n’appréciait guère descendre sur cette planète de bandits, sachant que plusieurs des ses hors-la-loi n’aimaient pas sa présence. Ce fut le prix d’avoir une réputation comme la sienne; les criminels savaient bien que Delta n’était pas le plus sage et délicat des mercenaire de cette Galaxie. Au contraire, les gens dans ce cadre de travail savait très bien qu’il était sans pitié et même cruel avec ses proies de chasse, mais aussi qu’il accomplissait son contrat en jouant par ses propres règles. Néanmoins, il arrivait toujours à faire se qu’on lui demande dans les termes du contrat et cela créa une réputation respectable. Il restait quand même à ne pas se faire tuer par les nombreuses primes qui parcouraient la Galaxie. Une journée comme tout les autres, comme disait toujours le mercenaire Pour lui, il n’y avait pas une journée moins dangereuse que l’autres, fallait juste bien le planifié d’avance et savoir improvisé sur des évènements spontanés. Sortant un casque de communication, il le mit sur sa tête et baissa le micro en avant de sa bouche pour parler.

''Ne faite que la routine si jamais un flotte attaque, et surtout, contacter moi en cas d’un imprévu. Je vais apporter mon casque pour avoir une communication constante avec vous et aussi renseignez moi sur tout vaisseau approchant la Cantina ou de l’Océan. Est-ce bien claire?''

''Reçu Delta''

''Bien, et garder les Droîdes IG-100 bien préparés, au cas où j’aurais besoin de renfort. Si le gars que je cherche est là, bien sa va brasser dans la cabane… Armez-les d’armes légères puis de Sabre Laser si jamais vous recevez le signal de détresse. ''

''Reçu reçu, bonne chance Delta''

Delta ne croyais pas à la chance et ne pu se retenir de rire à se commentaire du droïde de pilotage. Secouant sa tête, trouvant que les droïdes devenaient de plus en plus humain. Un jour, ça allait tout leur tomber dessus, mais Delta su que sera mieux d’user de cette technologie pendant qu’il le pouvait encore. Delta pensa qu’un jour viendra bien que tout les droïdes tourneraient sur eux ou bien qu’ils se désactiveraient tout simplement. Et quand se fameux jour viendra, il sera prêt pour combattre… comme n’importe quel jour. Il s’approcha de La Rivière et monta à l’intérieur de l’appareil. Le cockpit se ferma et Delta mit le vaisseau en marche, s’assurant qu’il n’est aucun problème mécanique ou électronique. Ses yeux se promena de jauge en jauge, vérifiant le calibrage et remarqua que tout était en ordre. Activant les réacteurs, les pattes d’atterrissage se rétractant, le vaisseau quitta l’Océan pour la Cantina de la planète. Delta aurait espéré d’éviter cette place, mais il devait avoir de l’information sur un type plutôt… Peu connu. Et la seul place qu’y pouvait bien avoir un gars qui connaît se type, c’est bien La Cantina. Il aurait d’autres places, mais beaucoup plus menaçantes que celle là.

Delta voyait la Cantina non loin en dessous de lui, et au même moment, il sentit la présence de la Force. Ses yeux balayèrent le ciel, sachant que quelques uns étaient en approche et d’autres étaient déjà dans la taverne. Il senti le côté obscure de la Force dans les airs et n’aimait guère cette sensation, sachant bien que lui aussi pouvait se faire sentir… Mais sentit aussi de la lumière parmi la noirceur, mais encore, il ne pouvait pas savoir précisément de où elle venait. Il descendit du ciel rapidement pour ce garé proche des autres vaisseaux, voulant pas attirer l’attention. La Rivière fut le premier vaisseau de Delta et il l’a très bien entretenu depuis son début. Quelques modifications lui ont été apportées depuis ces années, chacun plus intéressant que l’autre. Le nom est maintenant réparti à travers l’univers et il n’apprécie guère que le vaisseau soit la cible et pas lui-même, le chasseur de prime. Le petit bijou avec bien des tours dans son sac… Delta s’est assuré de cela. Sortant du cockpit, laissant ses grandes bottes de combat noir atterrir dans le sable. La température élevée lui rappela la chasse à l’homme dan les grands déserts de Tatooine. Ce fut une longue fin de semaine à chasser un simple bandit, mais le contrat valait chère et il ne pouvait cracher sur le morceau. Maintenant, au moins, il pouvait juste parler et peut-être prendre une bonne dose d’alcool pour se remonter l’esprit un peu.

Marchant vers l’arrière de son vaisseau, il sortit son datapad et lança une commande à distance pour que l’espace de rangement s’ouvre. Delta s’approcha lentement et commença à fouiller dans ses tiroirs d’armement. Bon, il savait bien que l’endroit était bourré de monde, donc il n’était pas question d’explosif. Mais des grenades choc et des Grenades Ions seraient bien pour désactiver bien des armes et même les Sabres Laser en même temps de leur utilisateur. Une Vibro-dague dans le fourreau à cuisse, son sabre de son enfance dans les Sith à l’intérieur de sa veste beige, un autre à long manche sur la ceinture. Son pistolet blaster S-5 avec quatre dards tranquillisants, dans un autre fourreau à cuisse. Puis, décidant qu’il n’en avait assez pour cette escapade, il referma l’espace de rangement à l’aide de son datapad et il le rangea à son tour, marchant en direction de la taverne. Il ne savait pas quoi l’attendais à l’intérieur, mais il était préparé pour n’importe quel conflit qui pourrait surgir.

En ouvrant la porte tranquillement, une vague de cacophonie vibra dans ses oreilles. Le peuple de la taverne était d’une humeur calme et décontracté. La musique sonna doucement dans sa tête, i il perçu tout de suite que les nouveaux venus n’étaient que des personnes comme les autres. La plupart des clients buvaient et s’emporta dans les conversations dont ils avaient commencées, la journée encore bien tôt. Delta pensa que peut-être il allait avoir beaucoup plus de facilité maintenant. Tout ce qu’il lui manquait était une place où s’asseoir. La taverne bourrée à l’os, il serait miraculeux de saisir un siège encore libre. Visionnant toute la pièce tranquillement, il trouva, par pour chance, un place… Et aussi une personne familière. D’un sourire en coin, il s’avança vers la table, tout en sortant son datapad pour vérifier les plusieurs primes qu’ils y avaient dans la salle. Bien sure, il en trouva facilement, mais ce qu’il l’impressionna était la femme aux cheveux vertes… Voici la personne que Delta pouvait sentir avec la Force… Mais il y avait d’autres présences… Pour le moment, il décida juste de ne pas s’en occuper et de simplement trouver la tête de l’homme qu’il recherchait.

Tout en identifiant les individus de la taverne, Delta se rapprocha de la table avec la Maitre Jedi qui d’ailleurs était accompagnée. Une autre femme était placée à côté d’elle, la peau rosée et les cheveux bleus. Elle exprima des traits qu’il vit très peu dans sa vie, mais il savait bien qu’il était unique à une race. Il ne se souvenait pas de cette race particulièrement, il avait bien d’autre chose à penser que ça. D’un pas léger et fluide, il arriva à la table et prit une chaise pour s’y déposer. Il lança ses jambes sur la table et se bascula un peu par en arrière, toujours en regardant son datapad. Un sourire simple s’éleva sur ses lèvres et il jeta un coup d’œil vers la femme aux cheveux verts.

''Vraiment Anaru? Que fais-tu ici, parmi toutes les places dans la Galaxie? J’ai vraiment hâte de savoir pourquoi…''

Il parla avec un ton quelque peu moqueur, mais était tout du moins sérieux. Une Maitre Jedi dans une taverne de hors-la-loi et de chasseurs de primes. Il n’y avait absolument aucun but valable pour un Jedi d’être ici. Son regarde alla vers la femme à la peau rosée. Des très de jeunesse, une beauté unique et attirant… Et une poitrine un peu arrogante. Ses mains tapèrent rapidement sur l’écran et puis remarqua que elle était recherchée… Il ne trouva pas la cause, mais le prix était assez élevé. En savoir plus sur elle était une idée, savoir c’st qui qui payerai chère pour elle. Delta savait bien que ce n’était pas sa proie, mais bon, il voulait faire du profit. Déposant le datapad sur la table, il regarda Ahera avec un petit sourire et puis commanda un verre de boisson forte… l fallait pas trop boire mais Delta savait il devait se fondre dans le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Mar 6 Déc - 5:17

Pourquoi les gens ne s’intéressent pas a moi. C’est premièrement très vexant et ensuite sa me donne l’impression d’être un tout petit peu moins belle.... C’est quoi leur problème c’est moi la plus jolie pas cette zélosienne avec ses espèces de bout de tissu trop grand pour elle! Bon maintenant que j’y pense, la tenu d’ingénieur me mets pas forcément en valeur non plus... Je savais que j’aurais dut mettre l’une de mes robes aujourd’hui, avec un vrai beau décolleté et non pas une imitation fabriqué de toute pièce en ouvrant une fermeture éclair. Non je rêve pourquoi je voudrais me faire belle pour de parfait étranger! Je suis vraiment la pire des nouilles e la galaxie! C’est très bien que les gens ne me regarde pas... Bien façon de parlé... J’aime bien être un peu regardé quand même... Si tout le monde vous ignore c’est pas drôle... La vie de chasseur de prime doit vraiment être ennuyante a toujours devoir faire son travail dans l’ombre. Même rien ne doit être pire que la vie d’un jedi! Comment on peut vivre sans pouvoir... Vous voyez ce que je veux dire non?

Mais bon pour en revenir a la cantina, j’étais la a posé des question a cette pauvre jeune femme perdu, quand elle a commencé a m’ignoré complètement. Ma première réaction fut d’avoir une violant envi de lui enfoncé mon poings au visage, mais bon sa n’as duré qu’un instant! Je vous le jure! C’est de sa faute a elle de toute façon, qu’elle vienne pas me voir si c’est pour faire comme si j’étais pas la! Attendez la suite est bien pire. Il c’est mis a avoir plein de nouveau arrivant dans la cantina. Je le sais j’y viens souvent et je connais la habitué. D’autant plus que les ‘’garde‘’, une bande de gros bras engager par Bicky pour la sécurité, étaient très nerveux. Le comble c’est lorsque le nouveau est venu s’assoir a côté de nous et ne ma jeté qu’un petit coup d’œil avant de ce concentré sur la verte, puis sur son datapad. Un autre coincé du pc. Bon au moins sa a été assez facile de remarqué que son joli petit ordinateur étais pointé sur moi. Je parait peut être un peu tête en l’air, mais je n’ai pas réussis a survive loin de chez moi sans utilisé au moins un t’en sois peu ma matière grise. Des chasseurs de prime, j’en est rencontré des centaine et j’ai passé quelque temps avec quelques uns. Ils utilisent habituellement l’œillère, mais certain en sont encore a devoir marché avec les vieux modèle. Quelque chose me disait que ce monsieur n’avait pas la mise a jour du conseil des hutts qui m’identifiait comme cible annulé...

J’avais du faire des pieds et des mains pour arrivé a convaincre Jebro de retiré mon nom de la liste des gens poursuivis dans la galaxie. Sa m’avait non seulement couté une fortune en prime et mission, mais sa m’avait pris un temps fou accomplir les boulots qu’il m’avait confié. Néanmoins au final, tout les chasseur de prime de l’anneau extérieur avait vue mon nom affiché avec un ‘’ prime annulé’’. Une chose essentiel lorsque l’on a un travail comme le miens.

Point un j’étais dans une place forte de contrebandier sur une planète que l’on pourrais qualifié de maison pour ceux de mon...organisation. Point deux, ils semblaient tous être des étrangers ce qui ne me compliquerais pas la tâche, je n’avais qu’a faire une signe discret a Bicky et il les expulserais ou pire encore s’il ce trouvait qu’il ne manquait pas de crédit. D’un autre côté j’aurais l’air suspecte et le méchant chasseur risquait de me traquer un peut trop a mon gout. D’un autre côté, c’était aussi simple de le ‘’convertir’’ et le poussé un peu a m’apprécié. Après tout ce n’était rien d’autre qu’un pauvre homme. Humain en plus, du moins a vue. D’une certaine façon ce serait un service que je lu rendrais. Je suis tellement une bonne personne, sa me sidère quelque fois. De toute façon c’est lui qui avait posé les yeux sur mes formes, pas moi qui l’y avait obliger.

Je pris la jolie plante verte dans mes bras sans la laissé répondre au chasseur. D’une certaine façon elle me servirais de bouclier humain s’il était un peu trop résistant au phéromone. J’eu soudainement quelque pensé impur concernant la manière que la situation pourrais tourné, mais je m’assura de resté concentré sur la situation présente.

- Mais voyons elle est venu pour moi! Pourquoi tu trouve que l’on ne va pas bien ensemble?

Sans le moindre effort, je laissa échapper de mon corps les phéromone qui était propre a ma race, puis j’ajoutais a cela un assaut psychique, imposant mon émotion de joie entantine présente au gens les plus près de moi. Dans la situation présente cela incluait la Zélosienne et le chasseur de prime... Ainsi que quelque client qui ce trouvait a proximité... Mais bon c’était a eux a ne pas ce retrouvé dans les environ!

- Mais vous monsieur qu’est-ce que vous faites par ici, normalement il n’y a pas de si belle hommes dans les environs.

La réaction de mon nouvel auditoire fut instantané, il y eu des murmure de protestation alors qu’une bonne partit de la population du bar convergeait vers nous. C’était un détail que j’avais oublier. Ici j’étais une sorte de célébrité local et l’utilisation des phéromone déjà avait attiré les gens a posé leur regard sur moi, ce qui avait créé un effet d’entrainement attirant toute l’attention du bar dans notre direction! De plus mon dernier commentaire fut émettre a l’assemblé des murmure de protestation assez intimidant je dirais. Le visage de Bicky ce devint livide alors qu’il voyait son nombre d’homme de mains en comparaison du nombre de client si la situation dégénérait.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Lun 12 Déc - 8:13

L'amphibien humanoïde attendit son client qui décuvait au toilettes, il observait avec attention la Zeltronne. Puis il tourna son regard vers le comptoir, le Duro prenait tout son temps pour faire sortir le contenu de son estomac.Nogget vit son bracelet vibrer, il y avait une seconde commande qui se préparait.Tout à coup, un homme entra dans la Cantina, il était vêtu de manière lambda.Il se dirigea vers la jedi et Ahera. Nogget remarqua alors qu'un attroupement commençait à s'agglutiner autour de la table de la Zeltronne et la créature aux tentacules vertes. Le duro sortit à ce moment là des toilettes,il aperçut au loin Ahera et la Jedi mais surtout le grand homme qui discutait avec elle. Nogget lui fit un signe de main pour signaler sa présence.

L'humanoïde à la peau bleue et aux yeux rouges s'apprêtait à partir avec le mon calamari quand le patron pointa le canon d'un fusil blaster DC-17.Le Duro avait oublié de payer les consommations, mais hélas pour le tenancier de la Cantina, le mercenaire lui présenta une grenade thermique. Nogget voulut s'en mêler mais l'humanoïde à la peau bleu avec des yeux rouges sortit de son autre main un pistolet blaster DH-17 et il tira sur le Mon calamari. Le tir de blaster fut dévié par un champ déflecteur qui s'était activé automatiquement. Un bracelet de fer apparut sur l'avant bras droit de Nogget,il avait fait une modification pour cette protection apparaissait à la moindre présence de jet de laser qui venait dans cette direction.Le Duro tira une seconde salve mais celle-ci fut aussi dévié mais elle alla cette fois vers la foule attroupée. Un d'êtres de la foule tomba parterre, la tension montait d'un coup.Les armes allaient parler très bientôt. Nogget souriait car il était protégé mais face à une grenade thermique,il ne pouvait rien faire.Il cria alors très fort:


"Attention, il a une grenade thermique,"

Le patron lança , tout en maintenant son canon devant le Duro:

"Faut payer, c'est la règle sinon tu vas mourir"

Mais une jerbe de blaster partit d'un coin, vers l'humanoïde à la peau avec des yeux globuleux rouges.Elle toucha la main du Turo , l'explosif partait maintenant vers Yann,Ahera et Anaru. Il était programmé pour exploser rapidement, dans la minute qui suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Ven 13 Jan - 1:31

Mon attention était revenue sur la zeltronne, je lui souris de sympathie en posant mes yeux sur elle, cette dernière avait l'air de bouder, en plus de la moue que ses lèvres savamment bleutée qui me révélait ce sentiment, je percevais une légère contrariété dans ses humeurs. Je repris mon verre et en avalai une gorgée. Sur ma gauche des regards marqués et prononcés des autres loubards me lançaient apercevant ainsi une femme de mon gabarit avaler autant d' alcool sans en subir le moindre effet néfaste ... Je m'en amusais intimement ... De biais, j' entraperçus un homme rentrer dans la taverne malfamée, sans poser mes yeux sur lui je savais que son aura ne m' était pas inconnu, d'autant plus que la Force en lui refluait d'une intensité non négligeable …


- Yan ?


Je l' accueillis de mon sourire de zélosien antique et affable, plissant allègrement mes prunelles sur le chasseur de prime, je le dévisageais tranquillement, songeant qu' il m' était intrigant de le rencontrer en ce lieu, bien que peu étonnant … Voilà quelques temps que je ne l'avais croisé, et apercevoir un visage connu m' étais toujours agréable ... Surtout en ce moment ... D' ailleurs, sa présence l' avouerais je, me rassurais légèrement. Je savais pertinemment que je pourrais compter sur lui si quelques odieux personnages aux mœurs dépravées et surtout intéressées, étaient amenés à découvrir ou à comprendre mon appartenance à l' Ordre. Sur Tatooine comme sur Nar Shaddaa, les primes montaient et apparaissaient d'une effroyable rapidité, soucis éventuel qui m' efforçais de garder un certain profil.
L' invitant à se joindre à nous, je lâchais mon rire lutin discret, mon regard posé vers le datapad de Yan. À le voir papoter sur son appareil je devinais aisément qu'il recensait toute les primes qui se situaient à sa portée. Étudiant et calculant une rentabilité notoire afin de parfaire ses investissements dans une allure de business man en pleine étude ... Enfin, le style y serait si seulement il n'avait pas eu en cet instant la même manie qui m' avait saisit précédemment, à savoir celle de déposer effrontément ses pieds sur les bords de table ...



- Vraiment Anaru ? Que fais-tu ici, parmi toutes les places dans la Galaxie ? [ … ]


Riant mentalement, je lui lançais un regard appuyé. L' endroit était certes propice à la confidence, le brouhaha des diverses et nombreuses conversations camouflait sans encombre les proférations des clients cependant mon instinct doucement me susurrait qu'il ne serrait élogieux de dévoiler à haute voix les raisons de mon expédition quelque peu forcée sur la présente planète devant les courbes rosées des oreilles de la zeltronne. Et ce ! D' autant plus que ma conscience m'imposait une vision des décombres de mon vaisseau qui n' était plus qu'une carcasse carbonisée par les tirs de chasseurs impériaux.
Ne sachant si je pouvais accorder ma confiance à Ahera, je préférais jusqu' à m'en tenir au silence. Si la miss travaillait pour les Hutts, à l' évidence leur réaction pourraient, selon mon instinct éclairé, se révéler d'une gratuite hostilité ... Cependant, je pouvais parfaitement dévoiler quelque vérités sans pour autant tout confier ...



- J' ai un problème avec mon vaisseau ... Et j'attends que ...


Un type venait d' entrer dans la Cantina, aucune trace de Force m' émanait de son aura pourtant, ma conscience s'intimait à la prudence, il était aisé de dissimuler son lien avec elle, puisque moi même actuellement je le faisais. Il tourna la tête vers moi, nous nous toisions du regard un instant ... Je renforçais par réflexe ma dissimulation * Garde le à l' oeil * Me retournant vers Yan, tenant à terminer mes explications, j' eu un sursaut, Ahera venait de se jeter à mon cou, laissant ses cheveux aux divins reflet bleutés tomber sur les organes visuels de l' humanoïde ...


- Mais voyons elle est venue pour moi! Pourquoi tu trouves que l’on ne va pas bien ensemble ?


Sans prévenir la zéltronne passa son bras par dessus mes épaules et m' enserra sans que je puisse entamer mes protestations. Une étrange vague de chaleur teintée de parfum opportun flâna. Prenant une longue inspiration, j'en aspirais sa contenance, asphyxiant alors mon être sans le savoir des envoutantes effluves d' Ahera ... J' eu un petit rire, puis un autre ...
Haussement de faciès qui fut suivit d' une explosion de joie. Joie sous laquelle, j' éclatai d' un rire enfantin, souriant et défrisant mes amandes pétillantes qui se plissèrent sous cette frivole exhortation d' allégresse. Douceur qui s' insinuait fermement en moi, ... Mais, non ! ... Je devais rester concentrer ! Je tentais de me dégager d' un vague mouvement de mon bras sur son épaule ...

Une nouvelle vague ...

Je ne comprenais pas ... Mon esprit semblait diverger en deux zones, l'une s' insurgeait de mon manque étonnant de réaction, l' autre ne souhaitait pourtant que suivre les vibrations et la légèreté de mon ensorceleuse ... Qu 'il y avait il de mal ? Ça ne pouvait compromettre ma couverture improvisée ... Thorne me retrouverait ici par la suite sans encombre ...

Ahera m' ayant agrippé de dos, elle enlaçait mon cou de ses bras ... Et toujours cette étrange odeur qui soudainement émanait d'elle ... J' eu un nouveau sourire, laissant mes dents se découvrir de leur blancheur qui constatèrent avec la crasse de la salle souillée ...

Au fond, j' avais un irrépressible sentiment de culpabilité ...

Je m' adossais contre elle, j' élevais ma frimousse de coté ainsi que mon nez joliment courbé et retroussé en arrière de façon à pouvoir regarder le minois d' Ahera, lui effleurant doucement le menton d'une tape taquine ... * Une jolie pousse ... * Me laissant bercer par les phéromones de la zéltronne, je me montrais étrangement détendue ... Ce même type de gaieté qui autrefois me prenait, et que depuis un certain moment, je n' avais plus ressenti ... Je me tournais vers elle, m' accrochant à ses bras d' une main et jouant avec l' une de ses longues et soyeux mèches azurée de l'autre amusée...



- Mais vous monsieur, qu’est-ce que vous faites par ici, normalement il n’y a pas de si belle personnes dans les environs.


- Je le connais ! On peut presque dire qu' on bosse ensemble !

J' eu un malaise ... Mais pourquoi avais je dis cela ? ... Peu importe ... J' éclatais de rire à nouveau, et entamais de suite un verre qu' on venait de déposer. Tête et conscience obnubilées par les vagues joyeuses et égayées, avais je vraiment conscience que ce qui se passait ? ... Suivant l' engouement d' Ahera je me mis à jouer un air du bout de mes doigts sur la table ... Sans doute nous dûmes rester plusieurs instant à parler entre nous, plus ça allait plus ma zone qui réfutait les effluves qu' Ahera m' envoyait se faisait entendre ...


… Des Cris Et Des Protestations S' Entamèrent …


Je me mis à remuer, gênant sans doute Miss pinky dans ses occupations, je m' excusais de ma verve éclairée puis entrepris de faire tourner mon verre de mon air fleurette ... Je ne pretais plus attention aux chuchotements éthérées ...


- Alors Ahera ? Tu fais quoi par ici ? ... Tu es de passage ou bien, tu transites régulièrement ?


Des cris de protestations se firent entendre au loin, surement l' un des client qui devait trop boire ... Mes amandes vertes se baladèrent sur la salle ... Si je n' avais eu l' esprit embrumé sans doute aurais je compris plus tôt ce qui se passait ... Mais malgré le fait que la Force me fit poser les yeux non loin de la source des proférations, je n'y fis pas attention ... Déviant sous les vagues de phéromones ... Je ne parvenais à me concentrer ...


… Menaçant ...


Je fronçais des sur-cils ... Non, c' était bien trop présent ! ... Je secouais de la tête, posant ma main sur mon verre, je lançais un regard sur Yan ... Je savais qu'il devait pourvoir ressentir ce genre de chose ... Mais rien ne laissait présager qu'il avait perçut quelque chose ... Je regardais mon fond de verre ... Pourquoi avais je la tête et la conscience si floue ? ... Du sucre dans l' alcool ? ... Non, les effets de cette drogue m' était plus que reconnaissable ...


… Un Objet Sphérique Emplis D' Énergie …


Prenant une inspiration, je me dégageais d' Ahera d' un geste brusque, la repoussant soudainement à bout de bras. Sans porter attention à ses protestations, mon bras gauche s' éleva, senestre côté duquel ma main se referma vivement sur une sphère métallique qui manifestement clignotait dangereusement …
Imaginez ma tête lorsque que mon esprit constata que cette petite sphère qui scintillait à rythme réguliers dans ma main n' était autre qu' un détonateur thermique dont les vicieux bips successifs n' avaient rien d' apaisant ...
L' instinct surpassant la stupeur, mon bras gauche se levant prestement, je lançais la boule machiavélique vers un coin de taverne dans lequel il avait que peu de client, d' un revers de bras je fis léviter deux tables afin qu' elles puissent protéger des futurs éclats les clients de la salle ... Laissant la Force s' imprégner de mon être, je la laissais me guider ... Elle leva ma main gauche, l' étendit vers la sphère, qui je sentais tender à s' embraser ... Influant en moi, je projetais un bouclier de Force qui coupa toute tentative de déflagration sur les autres personnes de la part du détonateur thermique. Une énorme bouffé de chaleur et d' énergie firent trembler la taverne, mes mains tremblèrent sous l' action de la force de l' explosion que j' inhibais. J' eu quelques difficulté.s à tenir mon bouclier résolument fermé, mais j' étais obstinée et surtout résolu à occulter les effets de la grenade.

Finalement, je relâchais l' étreinte, et soufflai je ... Lançant un regard sur Yan et Ahera ... Alors, qu' léger mal de crâne sonnait dans ma tête, je me tournais vers le lieux d' origine de la fameuse boule démoniaque, dévisageant et sondant toute les personnes présentes ... Ce n' était pas terminé ... Je dévisageait l' amphibien que j' avais aperçu tout à l' heure puis le type qui était à son côté, la grenade venait de lui, mais une seconde avant que je puisse commencer à prononcer quoique ce soit, heurtant le grand silence que mon action avait faite, la Force me noua l' estomac ...



... Un Éclat De Ténèbres Vola Dans La Salle ...


Trois types à l' aura vicié venait de faire leur entrée, deux Makurth, suivit d'un falleen ...


- Dommage pour toi Jedi ...


Un sith et son apprenti, le troisième ? ... Je n'en avais aucune idée pour l' instant ... Il était indubitable qu' en libérant mon lien avec la Force, ils avaient pu me repérer. Ils venaient de débarquer dans la salle, défonçant les portes d' une saccade, attrapant Ahera brutalement par la suite. L' un d'eux menaça d' attenter à sa vie de son sabre rubis vibrant de colère. Cependant, ils n'avaient accordé aucune attention à Yan. Celui qui semblait être le Maître, me jaugea d' un regard méprisant, riant sur ma chétive apparence ... Mais oui, marre toi voyons ... ... Il était aisé de me juger sur mon apparence maigrelette, enfin c' était toujours ça prit d' avance, j' avais l' habitude de ce genre préjugés ... Et, je savais en tirer l' avantage évidement ...

Ainsi, je leur souris avec distance, le Falleen me sauta dessus, ouvrant la lame de son sabre il fendit en latéral, puisant et laissant la Force me guider dans mes mouvements, j' esquivais son assaut en me déplaçant sur le côté, d'un geste rapide je me saisis de son poignet, passant mon pouce en dessous, j' agrippais fermement sa paume, la retournant, je lui forçais à lever le coude, puis d'une impulsion de Force je lui fis traverser la salle. J' avais pu l' arrêter sans avoir à user de ma lame, intimement je m'en félicitais, mais je restais défiante quand aux deux autres ...

Je me tournais vers eux, tenant toujours la zéltronne de leur serres, lors de mon altercation avec le falleen, le plus jeune avait fait léviter dans sa main toutes les affaires d' Ahera sans exception qu' il détruisit avec son sabre, la pauvre était complètement immobilisée, aucune retraite ou mouvement lui était possible ...

Me pointant devenant eux, ignorant les remarques et les cris que les lourbards lançaient, je jaugeais les deux types du regard, les sondant, la Force en parallèle me laissant anticiper sur la multitude de possibilité de leur actions ... Lorsque l' un d' entre eux alluma son arme la plaçant sous le nez d' Ahera, un air vicié sur ses miroirs d' âmes ...



- Relâchez la, je ne désire pas en arriver là !


Mais pourquoi m' entêtais je avec ce genre de prévenance ? ... Il est évident, qu' ils n' en tirent pas compte. Après s' être défié du regard, celui qui semblait de par sa sombre essence être le Maître du duo, s' adressa à l' assemblé de mercenaire ...


- ... Très bien, les vaquais des limaces ! Mon deal est le suivant ! ... Je crève d' envie d' égorger la zeltronne, elle m'a foutu en rogne avec ses effluves ... Celui qui m' offre la pétasse de Jedi, je serais plus enclin à la relâcher ... Allons regardez là, elle n'est pas bien pas effrayante notre petite Jedi. Elle s' illustre de par sa jeunesse ! Si, j'ose dire On a tous déjà vu plus redoutable ! Et pour vous motiver bande de bantha ...


Il rapprocha une lame en duracier sur l' épaule droite d' Ahera, lui entaillant la peau, un jet de sang coulant de sa blessure ...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Dim 5 Fév - 14:29

S’il y a une chose que je déteste encore plus que de me faire rire au nez, c’est lorsque les gens me sous-estime au point de me voir comme une simple victime. Ils étaient tous la a me regardez en ce disant : Ah la pauvre fille que pouvons-nous faire pour la sauvez ! C’est horrible, la femme rose va ce faire couper la tête si nous n’intervenons pas !’’ Alors que moi j’étais la un sabre devant le visage a me demandé comment les choses avait bien pu dégénérer autant. A oui je sais, les jedis ! Toujours la à causé des problèmes ceux la. Avec leurs Némésis les siths bien sur. Je me demande de quoi aurais l’air une journée dans le monde sans eux… sans doute un doux monde totalement pacifique. Bon peut être pas, mais n’en reste pas moins que pour le moment sans la brillante intervention de cette fameuse défenseurs de la justice, je serais toujours assise a ma table a siroté mon verre plutôt qu’a évité que mes sublime mèche mauve prenne feu. Dire que j’étais venu passer une soirée tranquille. C’est raté, sur toute la ligne.

Derrière moi, les deux gentil zigoto jubilait devant ce qu’il croyait être le comble de la méchanceté. Prendre la pauvre petite princesse sans défense et la tenir prisonnière. Sa me faisait pitié a qu’elle point sa manquait d’originalité. L’un d’eu avait pris le temps de faire volé ma ceinture et mon pistolet et de le détruire avec son sabre… Chose stupide a faire, mais bon ces deux la n’étais visiblement pas des prix Nobel. Comme si j’avais besoin d’une arme pour être performante… Bon j’avoue que cela bloque un assez grand nombre de mes possibilité, la traditionnel grenade a ultrason ou encore les phéromones aurait été d’une grande aide ici. Néanmoins il me faudrait user d’autre truc pour me débarrasser du lourdaud qui me mutilait les épaules en les serrant trop fortes.

Vous savez ce qu’est mon grand avantage ici ? Nous allons voir la scène sous un autre angle d’accord ? Voila vous voyez ? Ici les gardes de la cantina qui ne peuvent pas agir, comme je suis dans les bras des malfrats, ils ne prendront pas le risque de tiré et oui que voulez vous, les gens même je n’y peu rien. Ici nous avons la maitre jedi, prête au combat comme on peu si attendre. La ce bon vieux Bicky derrière son comptoir, si l’on s’attarde a ses yeux on peut voir qu’il compte présentement combien les réparation vont couté. Si l’on regarde ses mains par conter, elle serre présentement un fusil blaster E-5. C’est un vieux model je le sais bien, mais Bicky dit toujours que c’est avec lui qu’il se sent le plus allaise. Maintenant nous passe devant le chasseur de prime qui est un peu trop calme pour la situation, selon moi il a quelque chose a voir dans tout ça, mais bon cela seul l’avenir nous le dira. Bon voila ce qui nous intéresse, moi ! Je sais, naturellement vos yeux ce sont porté sur mon corps sublime, mais en faite ce n’est pas ce que je veux vous montré. Bon d’accord vous pouvez regarder un peu, mais vite il faut continué, les gens attende la suite ! Donc le gentil monsieur qui me tien, avec sa grosse lame… Son sabre laser je veux dire ! Bon, voyez ces yeux, il ne porte aucun attention a sa proie, seulement a la jedi. Je crois personnellement qu’ils on eu une aventure dans le passé qui c’est mal terminer… mais bon je vais garder mes commentaire pour plus tard. Nous avons ici l’une scène de prise d’otage classique. Il faut dire qu’à mon premier mouvement le vilain monsieur va tout de suite réagir, comme il est conditionné au combat, son premier réflex sera de me trancher la tête s’il suspecte que je vais tenté quelque chose. A moins que je fasse un geste auquel il ne s’attend tellement pas que sa lui fasse perdre sa concentration. Ne serai-ce qu’une fraction de seconde pour me permettre de réagir. Si sa ne vous dérange pas je vais me remettre une peu dans l’action, on ce revois tout a l’heure d’accord ?

C’est un fait peu connu, mais les Zeltrons on une vitesse de réaction supérieur a la moyenne. Pour vous illustré un peu mieux ce que je veux dire, on peu dire que mon peuple réagis deux fois plus vite qu’un humain normal. Ce n’est pas la vitesse physique qui augmente, mais la capacité a réagir.

Je devais calibrer mes mouvements, une seule chance, aucun échec possible. Un demi-pas en arrière comme dans la dance des cygnes, le pied ce place entre les jambe de l’adversaire, un bras qui agrippe l’entre-jambe, l’autre bras remonte et passe entre le sabre et le cou et vient agripper la poigné du sabre. Je ressens la chaleur sur ma mains, c’est passer très près que je perde un doigt. Maintenant utilisé la pas arrière pour trouver de l’espace pour pouvoir s’accroupir pour éviter l’arme. Il ne peut pas faire passer son épée trop près de lui sinon il va ce coupé lui-même. Le sabre laser passe a quelque centimètre au dessus de ma tête, voila le plus dure est passé. Alors il faut utilisé le déséquilibre de l’opposant, on remonte les fesse qui vienne ce placé au niveau du bassin de l’ennemi pour servir de point levier, puis on pivote le dos utilisant le bras du haut pour entrainé la cible et le bras qui tien les…bijoux de famille pour le forcé a suivre.

Vue de l’extérieur ce mouvement n’avait semblé ne duré qu’une fraction de seconde, mais pour moi cela m’avait paru des siècles. Le makruth était allongé devant moi, un peu abasourdi, mais nullement blessé… a part dans son égos bien sur. Pour ma part, il y avait plus peur que de mal, quelques un de mes cheveux avait été coupé par la lame d’énergie, mais physiquement j’étais intacte… pour le moment. Profitant de l’effet de surprise, je m’élançai vers le bar pour aller me réfugier derrière. Cette bande de sorcier allait devoir réglé leur problème tout seul, je n’avais aucune envi de m’en mêlé.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Lun 13 Fév - 12:17


Nogget profita de l'intervention d'Anaru sur le bombe thermique qui fit diversion sur le Turo et il s'approcha de lui.Il prit le poignet du client au blaster et il plaqua le bras armé sur le comptoir d'un coup net.Le duro lâcha son arme et celle-ci glissait et elle tomba derrière le meuble.L'amphibien humanoïde prit son client par le col et le ramena de force vers lui. Le Turo cria de douleur et jeta des injures vers la direction de la gerbe de laser tirée. Nogget Hawk fut étonné quand il vit la menace sith prise en déroute par deux créatures féminines. Cependant le taxi driver amena la créature aux yeux globuleux et il lança les crédits sur le comptoir. Le dépanneur stellaire observa que le danger était encore là car il restait dans le groupe sith, le plus dangereux . Il sortit sa lance-blaster et pointa son client enjoue, il lui fit comprendre de se taire. Il invita le client ivre derrière le comptoir où se trouvait Ahera. Nogget s'adressa à la zeltronne et lui demanda avec un air inquiet:

"Vous êtes extraordinaire, votre amie va t-elle sortir , le sith semble bien puissant. C'est une jedi en plus tous les créatures peuvent devenir des jedis. Voyons si j'ai une information sur ce représentant du côté obscure."

Le bras droit du Mon calamari projeta l'image holographique du maitre sith, au bout de quelques minutes, Ahera et Nogget voyaient des informations qui provenaient des réseaux non officieux.Les premières lignes annonçaient que l'adversaire d'Anaru était connu pour des faits d'armes conséquents. Notamment, il avait pris un nouveau grade dans l'ordre Sith, le faux hors-la-loi avait une autre carte au cas ou l'ennemi en toge sombre terrassait la jedi aux tentacules vertes . Il montra devant le faciès de la zeltronne une bombe sonique. L'arme avait reçue des modifications, elle était plus puissante qu'une bombe classique.

Le chef du bar rengaina son arme et regarda avec stupéfaction le futur combat entre Anaru et le maitre Sith. Il allait servir d'alarme vivante pour Nogget car il surveillait le visage du gérant . Les autres créatures se taisaient eux aussi, mais l'un d'entre eux commença à lancer les côtes sur les combattants. Les valeurs de la côté d'Anaru arriva vers le comptoir , le représentant du côté obscure avait la faveur du public. Nogget et le Duro étaient des parieurs fous et ils misèrent des crédits sur la créature aux tentacules vertes. Le Mon calamari et le client ivre étaient les seuls avoir miser sur la jedi. Nogget posa une question à Ahera:
"Vous voulez parier vous aussi sur votre amie, elle semble extraordinaire juste en utilisant ses pouvoirs , elle a su mettre ces démons dans une situation surprenante. Vous êtes son apprentie car les jedis sont deux en général. Peut -être que je me trompe, alors dites moi vous suivez la vieux principe attendre et voir."
Revenir en haut Aller en bas
Yan Stryver
Chasseur de Primes Professionnel
Chasseur de Primes Professionnel
avatar
Messages : 64
Âge réel : 25

Feuille de personnage
Âge: 35
Armes: E-17D LongBlaster, S-5 Heavy Blaster Pistol, Sabre Laser à Poigné Courbée Rouge
Alignement: Neutre-Obscur
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Dim 19 Fév - 13:41

La cacophonie de la sale était évidemment propice à des conversations douteuses parmi ceux qui pouvaient parler assez bas et s’entendre en même temps. Yan voulait tendre l’oreille vers la discussion de sa cible en question, l’information venant de cet individu aurait la possibilité de rendre son travail beaucoup plus simple. Malgré son effort à discerner les différente voix des gens de sa table, le brouhaha de la salle rendait la tâche quasiment impossible. Ses yeux captèrent la présence des gens de la table de sa proie brièvement, avant qu’il ne tourne sa tête en direction des deux femmes de sa table. Il ne pu que sourire en retour de l’accueillante invitation de la Jedi. Maître Anaru… Sa faisait un petit temps qu’il ne l’avait pas revu, surement parce qu’il n’eu pas le temps d’aller faire un tour au temple des Jedi sur Naboo. Tous ses messages pour Eleanor ou sa fille fut transmit par holomessage ou bien simplement par lettre s’il trouvait que c’était trop risqué de se le faire piraté. De plus, la dernière des missions avec les Jedi remontait à bien plus d’un an maintenant. C’était peut-être un signe pour que le chasseur aille faire une petite visite à sa famille dans ces prochaines semaines.

Le regard jeté par la Jedi le fessa comprendre que sa situation n’était pas par pure volonté, sinon elle aurait simplement répondu sans la moindre hésitation. Sa piquait la curiosité du chasseur; il se demanda plusieurs question maintenant à propos de sa présence parmi ses personnages douteux. C’Est sur que sa venu dans la Cantina n’était que la cause d’une altercation survenu dans les dernières heures. Se haussant le sourcil droit, puis jetant un coup d’œil vers la table de la cible de son contrat, il laissa la Jedi expliquer sa situation dans quelques mots.

Elle alla expliquer son problème, aurait été heureux de pouvoir faire les quelques réparations de son vaisseaux dans l’Océan. Il avait tout se qu’il fallait pour la fabrication des pièces défectueuses ou manquantes. Néanmoins, il semblait que quelqu’un ou quelque chose allait l’aider relativement bientôt, donc n’étant pas vraiment un gros problème. Mais elle sembla distraite; elle n’avait pas complété sa phrase et son regard était porté vers une autre direction. Sa lui donna quelques instants pour poser son regard sur la Zeltronne. Il était évident qu’elle cherchait de l’attention, son comportement et ses pensées se lisaient clairement dans son visage irrité. Yan trouva cela bizarre qu’Anaru aurait pris place avec cette personne… Se demandant si les deux se connaissaient avant d’avoir atterri ici, dans cet immonde trou à rat. Il continua à la regarder quand elle avança derrière la femme aux cheveux de gazon… Et jeta ses bras autour d’elle.

Il l’écouta attentivement, étonner d’entendre se qu’elle vient de dire. Il les fixa deux avec curiosité, analysa se qu’il venait de se dire. Bien sure, il chercha une réponse dans le visage de la Jedi mais ne lu qu’un rire discret… Du moins qui commença discrètement. Le chasseur regarda avec surprise la réaction d’Anaru et secoua sa tête, laissant un feint sourire levé sur ses lèvres… Il remarqua, tout en prenant une bonne bouffée, qu’un léger parfum inconnu flotta dans les airs et cette odeur traversa l’entièreté de ses poumons. Il était très facile de deviner que cela n’était pas naturel dans une salle aussi souillasse que celui dont ils se tenaient tous… Mes il ne pouvait que résister à cette sensation de joie simple, laissant un grand sourire gagner son visage. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait, mais il se sentit comme si en présence da sa douce et bien-aimé Eleanor ou bien avec sa fille… De beaux souvenir surgissaient des décombre de la mémoire du chasseur, se sentit confortable et en en paix. Ses yeux restèrent fixés sur les deux femmes devant lui, les deux semblants de jouir d’une joie surnaturelle.

En prenant une autre gorgé de sa boisson alcoolisée, il contempla la pièce, ayant oublié tous ce qui ce passait autour pour simplement… Vivre. Et puis il entendit la femme à la peau rosée demander une question qui le fit penser un peu. Bien sure, la raison de sa venu était évidente avec le Datapad sur la table, se ne le dérangeait point d’avouer sa venu parmi la vermine qui se cachait dans la Cantina. Sa bouche ouvert pour parler, mais avant qu’un mot puisse s’échapper, Anaru avait lancé un commentaire plutôt impulsivement… Oui, cela était vrai qu’ils étaient techniquement des camarades de travails, mais le dire avec une telle intensité n’était pas de son genre… Malgré qu’il ne la connaissait pas tant que sa. Il entendit un rire venant d’Anaru une fois de plus et il ne fit que sourire en prenant une autre gorgé.


Je suis ici pour les même raison que tout les autres chasseurs ici, chasser la vermines et se faire payer pour le faire.

Tout semblait bien se passer dans se regroupement de gens, même si dans l’inconscience de Yan, il pouvait sentir une source dangereuse s’approcher… Même des sources dangereuses… Mais sa conscience n’était concentrée que sur avoir un bon temps.

La conversation continua avec les deux femmes, ayant un temps sublime à parler de tout et de rien… Mais ses instincts aiguisés prirent le dessus quand les protestations se rendirent à ses oreilles. Tranquillement, il remarqua les clients de la Cantina qui se frustrèrent de la remarque de la Zeltronne… Et il s’entama un autre conflit un peu plus loin de leur table… Ses yeux se dirigèrent vers le bar, ignorant les insignifiants personnages qui se sentirent offusquer par la remarque de la femme. Tout l’auberge alla au ralentit pour le chasseur, n’étant la que pour quelque seconde. Cela lui donna le temps de remarquer l’arme qu’un des hommes sorti… Une grenade avec une puissance incroyable dans une pièce si petite. Le temps revenait à sa norme et Yan, regarda déjà Anaru se préparer pour attraper la sphère clignotante. Yan commença déjà à se préparer à dégainer sa vibro-dague, en cas que la Jedi soit complètement dénudé de conscience face à un objet tel qu’une grenade thermique. Le désarmement de la grenade était impossible, parce qu’une fois le mécanisme déclencher, tu ne pouvais pas l’arrêter sans provoque une explosion prématuré, mais on pouvait rallonger le temps de détonation, donnant au moins une autre deux à cinq minute. Il fallait quelqu’un qui connaisse le système pour cela par exemple… Yan doutait fortement que la Jedi n’y sache quoi que se soit sur ces explosifs.

Il observa calmement la scène se dérouler devant ses yeux, restant assis sur sa chaise e voyant que la plupart avait déjà commencer à se lever et/ou commencer à déguerpir. Yan continua à observer la Jedi qui réagit par reflex et lança la grenade dans le fond de la pièce, élevant un bouclier de la Force pour contenir, trouva que cette stratégie était surement la meilleur dans les très peu de temps qu’ils avaient pour la désamorcer. Et alors il regarda l’explosions se produire dans une sphère de feu, même la chaleur pouvait être ressenti partout dans la pièce. Des sueurs coulèrent du front du chasseur, voulant déjà se refroidir le corps… Même il resta zen et calme, se qui semblait être le contraire de la Jedi qui tremblait légèrement… Il se dit qu’elle s’en sortira dans quelque minute, elle est capable de se reprendre... Mais encore, il sentit l’air s’alléger et le temps ralentir quand il sentit la présence de la Force pénétrer par la porte de la Cantina… Et c’était obscur.

Il tourna sa tête vers l’entré, constata trois personne venant se joindre à la clientèle. Il désigna déjà les deux Sith, l’autre n’étant rien d’autre qu’un simple camarade a eux… Du moins c’est ce qu’il semblait être. Et en plus, ils avaient défoncé la porte d’avant pour ensuite courir vers la Zeltronne et la prendre de force sous son emprise… C’est quand que le cours du temps repris et Yan alla placer tranquillement sa main sur son blaster, se tenant prêt pour le pire… Étant un des seul qui était encore assis sur sa chaise et étant surement un des âmes les plus calmes de la pièce, peut-être même le à l’aise avec la situation. S’adossant sur son siège confortablement, il inspecta les intrus, ignorant celui qui ne possédait aucune trace de la Force en lui. Deux Markuth, celui ayant la jeune femme étant l’apprenti, l’autre avec son air arrogant et supérieur étant surement le maitre.

Le combat entre le Falleen et Anaru ne préoccupait pas le chasseur; il avait confiance dans les compétences de combats d’Anaru… Au lieu il commença à analyser les options possibles pour libérer la femme aux cheveux bleus. L’apprenti avait sa main qui tenait l’arme bien exposé, le laissant une opportunité de lui tirer sur la main, une cible pas trop dure… Mais c’est le danger que le sabre la coupe avec le tir… Mais à part sa, un tir à la tête s’en débarrasserait immédiatement, mais encore la lame du sabre vibrant intensément d’un rouge lumineux… Et pour ajouter à son stress, il avait demandé proposer d’échanger la Zeltronne contre la jedi… Son regard balaya la salle et il pouvait prédire que quelques uns d’entre eux étaient tentés. Même sa cible voulait assurer le bien-être de la jeune femme…

Yan commença à dégainer son blaster, en même temps que chercher son sabre dans sa veste, regardant son verre d’alcool pour un moment, avant de calculer son tir… Mais avant même qu’il ne pu sortir ses armes, la jeune femme essaya de performer une maneouvre d’évasion. Toute suite, il changea son plan d’action, se levant quand il entendit le corps tomber à terre… Déjà, les gens semblaient vouloir un combat entre la Jedi et le Sith… Mais Yan n’avait pas l’intention de rester là a rien faire, il avait un réputation a soutenir.

Usant d’une grande pousser d’énergie de la Force, il tira le corps de l’apprenti du sol vers lui-même, tout en sortant son sabre. Le corps s’approcha vite du chasseur, il activa son laser qui créa une lame rouge et exécuta un coup vertical… Le corps coupa de la hanche jusqu’à l’épaule du côté opposé, sectionnant le corps en deux et les entrailles se répandant dans le publique en arrière de lui, peu de sang ayant touché Yan. Bien sure, un certain silence gagna la salle par cette acte… Les parties corps frappèrent le sol, un objet métallique revenant vers Yan; c’était le sabre de l’apprenti. L’activant lui aussi, il regarda le maître Sith avec un calme surnaturel, comme si cela ne l’ennuyait et ne l’inquiétait point. Ne prenant qu’un seul pas en avant, il parla en toute sérénité et paix d’esprit, un peu de haine dans son tant.


Sa va faire longtemps que j’ai pas travaillé avec toi Anaru… Espérons qu’il se rendra pour qu’on le saigne comme un porc…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Mer 22 Fév - 3:13

Après les exploits de la zéltronne qui avait finement su s' extirper de son étreinte, le boucan de la salle s' intensifia. Les paris des parias commençaient à s' accroitre dans un brouhaha, et sincèrement je n' avait guère l' envie d'y participer. De plus, connaissant de source sure la quête de bénéfice perpétuelle des patrons de ce type de bar, entamer un combat dans ce lieu ne me serait plus onéreux que vertueux ... Néanmoins, on ne me laissait guère le choix ...

Yan, venait de dégainer son blaster ainsi que d' embraser sa lame, achevant le falleen dans le sang et la souffrance. Je l' avais étourdi et désarmé, s' en prendre à lui, lui ôter la vie de cette manière si lâche, si brutal, si vénal n' était en aucune façon la voie la plus avisée. Nous aurions pu nous en passer. Mais au près de Yan, ce genre d' effronterie sanglante à la Force était régulière.

Le Maître Makurth, en guise de réponse à l' assassinat de son élève, jeta une table sur l' humain qui me secondait, d'un geste brusque une nouvelle s'envola, j' esquivais agilement le meuble qui s' écrasa contre le mur. Une troisième vola dans ma direction, dans son vol, je sautais dessus, usant de sa cinétique pour la retourner contre l' expéditeur. Sans perdre un instant, je profitai de ce gain de temps que je venais de gagner sur le Sith qui apparemment ne s' attendait pas à ce que je lui renvois son ovni de la sorte.

Ainsi, cherchant à l' hébéter plus qu' à l' achever, je lançais sur lui une poussée de Force, qu'il contra ses mains en avant. Sautant sur le côté, je changeais d' angle retentant une nouvelle onde sur le Makurth qui fit voleter son sabre rougeoyant d'un sang versé vers le bar où des civils se protégeaient de nos effluves, je roulais sur une table et pris une chaise afin de le stopper, empêchant l' arme de blesser quiconque ... Je maugréai silencieusement ... * Ces sottises doivent finir au plus vite * ... Peu m' importait le dégât matériel, je n' allais pas le laisser heurter des vies pour sa seule infamie ... Mon âme et être entier m'en admonesteraient !

L ' attention du Makurth étant largement discernable puisque ce dernier faisait léviter son sabre dans sa direction, je m' emparais de son essence avec fermeté, le soulevant dans la Force résolument, étreignant avec détermination sa volonté et son désir de se rebeller, lui envoyant une aura de Force vers sa conscience signifiant clairement que le moment de sa reddition était venue ... # Rend Toi # ...

Des tirs se firent entendre, ne prenant pas le temps de m' y attarder je devinais qu' ils devait sans le moindre doute venir du Chasseur de Prime. Du sang coula du Sith, sa jambe, son genou droit venait d' être touché par les salves. Une tâche rougeâtre influa sur la côte de son torse. Tournant mes amandes avec ferveur sur Yan, je le fustigeais du regard.

Je reposais le Sith à terre qui malgré les coups de blaster vivaient encore. Ils en auraient fallut d' autant plus pour l' achever. Néanmoins, le second Makurth se manifesta. Éreintant ma conscience par le rugissement dissuasif de son espèce, si il rua dans ma direction. Je du accroitre en célérité afin d' esquiver sa lame de beskar qui s' abattait sur moi sans relâche. J' aurais pu sortir ma lame pour contre - attaquer, mais je n'en avais nul besoin ...

Reculant vers une table, m' acculant volontairement, il tenta un coup brusque afin de perforer mon être de sa lame, usant d' un saut de Force je laissais son arme en beskar se ficher dans la parois alors que je lui passais par dessus, le plafond de la salle étant assez haut afin de me permettre ce genre d' extravagance. Soudain, alors que mes pieds frôlèrent le sol aux côté du comptoir, une vague lourde et tumultueuse vint à ma rencontre, d' un geste de réflexe je bloquais l' onde cherchant à la repousser, puis à le retourner contre mon adversaire ...


De son côté le Sith força tout autant que moi, l' accrétion de Force se mit à trembler et à vibrer sous l' oppression de notre volonté. Sous mes bottes, le sol grelottait, reculait, mes appuies glissant lentement ... Et finalement ... La pression nous emporta nous projetant sur des façades opposées de la cantina. J' en eu le souffle coupé, mes muscles, os et articulations craquèrent et se crispèrent sous la douleur du heurt.

L' esprit encore brumeux, ma tête ayant violemment percuter un objet d' une solidité certaine, j' eu la possibilité d' apercevoir le corps massif de mon adversaire s' extirper et de quitter la scène clauditant, boitant par la blessure infligé par le Chasseur de prime. Prenant appuie sur le comptoir je me relevais lourdement, m' avançant dans sa direction afin de le poursuivre, je ne voulais le perdre ...

Cependant, une main s' agrippa à mon bras. Me retournant vivement je vis le patron me regarder avec un air entendu et suspicieux. Je retins un soupir, lui jetant un sourire bref. Lors d' un instant mon esprit envisagea d' user sur lui une persuasion Jedi, le Sith allait m' échapper, or je ne pouvais le laisser libre, qui plus est il était bléssé, le rattraper et le retrouver ne me serait d' aucune difficulté ! ... Enfin, si on négligeait le fait que les toydariens étaient âpres en affaires et qu'ils ne laissaient jamais une occasion d' arrondir leur patrimoine ... Puis, je ne voulais guère m' attirer les foudres des Hutts ...

Yan me rejoignant, je jetais un coup d' oeil sur lui, avisant toujours le toydarien ...



- Ça va faire longtemps que j’ai pas travaillé avec toi Anaru… Espérons qu’il se rendra pour qu’on le saigne comme un porc…


Je m' arrêtai net lors d' un instant, me remémorant mentalement les propos inopinés du chasseur de prime ... * Qu' on le saigne comme un porc * ... Je retins de répliquer par une quelconque tirade qui n' aurait qu' exprimer que mépris et ironie, me contentant d' un sourire distant et fermé, affichant méticuleusement ma contestation envers ses actes de barbarie.


- Reste ici et va prendre les primes sur les deux autres


Finis je par lâcher amèrement d''un ton qui se fit plus froid que je ne le souhaitais déposant une poignée de crédit sur le comptoir à l' attention du patron du bar pour les dégâts. Je ne connaissais pas la somme exacte, cependant je savais qu' elle n' était pas inférieur à celle qui aurait nécessité la réparation des dommages. Non, loin de là ... L' argent n' avait aucun intérêt ... Sans mot de plus, je récupérais mon sac et sortis dans les rues blanches et sableuse de Mos Eisley ...

De toute façon, j' avais autre chose à faire ... Entre autre retrouver le Makurth, le Jedi qui devait me permettre de quitter cette planète et échapper aux impériaux qui avaient détruit mon vaisseau ... Si la Force persistait à se démontrer aussi clémente que depuis ces dernières heures, je ne serais pas étonnée si je me retrouvais coincée sous le joug de ces derniers ...

Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre) Lun 26 Mar - 9:14

L'amphibien humanoïde entendit le combat entre le jedi, le chasseur de primes contre les représentants du côté obscur de la force. Pendant les affrontements entre eux, Nogget Hawk n'avait pas bougé de place et il tenait fermement sa grenade flash. Il regardait avec attention la réaction du chef de bar. Il sut que la créature aux tentacules verts sur la tête avait pris la poudre d'escampette car quelques voix avaient parlé d'une jedi parti.Au bout de quelques minutes, de fracas et de bruits de bourdonnement distinctifs d'armes de laser, le calme revenait dans l'établissement. Le patron se mettait à sourire et il avait dégouliné de sueur. Le taxi driver n'avait pas beaucoup parlé à Ahera pendant le combat mais il avait eu la présence d'esprit de lui remettre sa carte professionnelle. La Zeltronne pouvait lire le nom de la société de taxi qui sévissait dans le coin. Derrière Nogget avait mis son nom, il se leva et l'aida à se lever. Il commanda un verre à la Zeltronne et il lança les mots suivants :

"Ces bars , c'est toujous la même chose dans le coin, on ne peut jamais savourer tranquillement son verre. Je suis bien content que tout ceci soit fini. J'espère vous revoir dans d'autres circonstances, si vous cherchez un chauffeur, vous avez ma carte. Sur ce je vous dis à la prochaine, tenez je vous donne ceci, ça peut vous servir comme souvenir original. Un dernier mot votre amie aux tentacules vertes, est incroyable et en plus elle connait du beau monde. Un chasseur de primes, je suis surpris qu'une personne recherchée réussisse à parlementer avec un ennemi potentiel. C'est ça qui fait la force d'une jedi.Bon cette fois je m'en vais"

Il donna la grenade à Ahera, puis il sortit du bâtiment.Mais il resta quelques minutes devant l'entrée L'humanoïde amphibien taxi driver regarda avec attention la contrebandière Zeltonne. ilvoulait mémoriser le visage de cette créature. Les effets hormonales étaient encore présents dans le cerveau de Nogget. Il entra dans véhicule spatial terrestre et il emmena le client blessé à sa destination. Une fois sa prestation effectuée sur cette planète, il décida de reprendre de partir avec le Bob Wing Stellaire. Le Yt1300 se déplaçait cette fois pour une livraison interdite vers Coruscant. Sans utiliser les ordinateur de bord, Nogget put visualiser la voie hyper spatiale grâce au pouvoir de navigation. de la force. Il poussa la manette de l’hyper-propulsion et une nuée de jets de lumière inonda l'écran du cockpit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre)

Revenir en haut Aller en bas

Catina, Bandit et rock'n'roll! (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Tatooine [Hutt] :: Cantina-