Partagez| .

[Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Lun 21 Nov - 3:10

C'était un sale temps. Un temps comme on en voit peu sur Coruscant. La pluie, battante comme jamais, semblait s'être installée sur la planète Républicaine depuis déjà quelques jours. L'orage frappait ça et là, accompagné d'éclairs tous plus menaçant les uns que les autres. Pour certains superstitieux, ce temps n'augurait rien de bon. Il était synonyme de mauvais présage et le malheur pouvait s'abattre n'importe quand … sur n'importe qui ! Pourtant, cela n'empêchait pas la ville de vivre, bien au contraire. Chaque être peuplant cette planète recommençait inlassablement leur vie si monotone depuis la paix. Ils se laissaient aller aux aléas de la vie sans se soucier qu'une ombre menaçante planait sur leur tête. Une ombre dont l'épée ne tarderait pas à s'abattre …

Leelou E. Valtym, récemment élue chancelière, avait eu vents dernièrement d'un attroupement impérial autour de la capitale de la galaxie. Ils semblaient de plus en plus présents, presque prêt à envahir la moindre parcelle de Coruscant. Tout le Sénat était en ébullition. Certains avaient peur. D'autres se réjouissaient intérieurement. En effet, tous n'était pas du côté Républicain. Certains avaient vu leur cœur se faire corrompre pour des broutilles, de l'argent ou une promesse de pouvoir plus important. Darman Skarati, Lieutenant des Forces Républicaines, veillait à ce que la paix ne soit point troublée. Le jeune homme filait depuis quelques temps une petite brigade impériale qui, bien qu'armée, ne semblait pas sur le point de faire du tort. Pour le moment. Nogget Hawk, rangé malgré son passif du côté de la République, avait été envoyé auprès de la chancelière afin d'assurer sa protection. Il faisait très bien son travail d'ailleurs, observant ça et là la moindre chose qui pouvait être suspecte …

Les Jedis aussi avait senti un trouble dans la Force. Leur pire ennemi, les Sith, semblait vouloir bouger et se dirigeait irréversiblement vers la capitale. Le conseil avait parlé. Il enverrait deux Grands Maîtres Jedi afin de protéger la paix et la justice au sein de Coruscant. Arsenicia Ombrelune décida de prendre en main la protection de la chancelière tandis que sa consœur, Eleanor Yunstar patrouillerait dans la ville à la recherche des êtres de l'ombre.

Doucement, les troupes impériales arrivèrent sur place et s'installèrent comme les véritables hôtes de cette planète. De nombreuses troupes durent débarquées, sous les ordres de Gra'an Fel, Commandeur des Forces Impériales et de Lukan Reige, Amiral des Forces Impériales. Leur objectif était simple. Capturer et ramener sur Kuat la chancelière vivante. Ce fut un point sur lequel l'Empereur insista lourdement. L'échec n'était pas permis … Et alors que les deux impériaux avançaient dans la ville, leur route fut rapidement barrée par Darman Skarati et Xaveric, un membre de l'Eglise.

Parlons-en, de l'Eglise. Xaveric, Avatar, avait cru bon de se rendre directement face à ses ennemis. Son but était simple, montrer que les Jedi n'étaient pas les seuls garants de la paix au sein de la galaxie. Son compatriote, Van Siam, Recruteur, était quant à lui proche de la chancelière De quoi confronter les opinions Jedi/Eglise avec Arsenicia Ombrelune.

Les Sith, quant à eux, eurent une solution plus discrète. Didyme Kagrash et Kira Valyria profitèrent de la cohue engendrée par l'Empire pour pénétrer tranquillement dans la palais sénatoriale. Mais leur surprise fut de courte durée lorsqu'ils tombèrent nez à nez avec Nogget Hawk, qui venait juste de quitter la chancelière pour patrouiller et Eleanor Yunstar, qui avait ressenti leur présence et leur envie de tuer …

Le combat va bientôt être lancé. De la conclusion de cette bataille risque de se lever un vent nouveau. Un vent qui pourrait être propice aux Impériaux et aux Sith ...



Bonjour jeunes mortels ! La roue du destin commence à tourner et vous en êtes aujourd'hui les protagonistes. Au cas où ce ne serait pas clair, je rappelle à tout le monde où il se trouve :

Dans un coin de la ville : Lukan Reige et Gra'an Fel font face à Xaveric et à Darman Skarati

Dans le palais Républicain, dans le hall : Didyme Kagrash et Kira Valyria font face à Nogget Hawk et Eleanor Yunstar.

Dans la dernière salle du palais, Leelou E. Valtym discute tranquille avec Arsenicia Ombrelune et Van Siam

Je suis conscient que cela va être dur à suivre mais n'oubliez pas que, sans mon intervention, il sera pour le moment impossible de poster avec les autres membres qui ne sont pas dans votre groupe. N'ayez crainte, ça arrivera Smile

L'ordre de RP sera :

Leelou E. Valtym / Arsenicia Ombrelune / Van Siam / Lukan Reige / Darman Skarati / Gra'an Fel / Xaveric / Didyme Kagrash / Nogget Hawk / Kira Valyria / Eleanor Yunstar.

Un mail sera envoyé aux personnes qui participent à la mission afin de les prévenir que celle-ci à débuter. A partir de la première réponse de Leelou E. Valtym, les membres auront alors un délai de 24h pour répondre sous peine de voir leur tour sauté.

Good Game et Have Fun Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 23 Nov - 10:17

En effet, l'orage coulait à flot, un ciel, noir et obscurci par l' épaisse troposphère alourdie d' humidité, avait ancré un imposant couvercle chargé de pluie, tonnant avec forte violence sur les vitres du Palais Républicain ... Palais qui à l' ordinaire fourmillait de monde et de vie; médias, politiciens, jurés, avocats ou tout autre représentant de hautes ou jeunes instances, déambulaient à pas pressés ou nonchalants d' accoutumé ... Et pourtant depuis ses derniers jours, l' activité s' était plus qu' amoindrie, seul des rangs de garde républicains et volontaires foulaient à présents les couloirs de l' immense et imposant bâtiment ...


* ... Ainsi, l' Empire s 'était réveillé ... *


L'atmosphère semblait lourd de conséquences avenir ... Un déluge glacée refroidissait l 'ambiance déjà austère qui régnait sur Coruscant, cette averse se déversant avec intensité sur la planète, frappait furieusement sur la vitre devant laquelle Leelou Ely ' Ja venait de poser son regard, un air déterminé régnait sur ses délicates noisettes ... La Chancelière lâcha finalement un soupir, reflétant savamment sa vive contrariété. Délaissant enfin la fenêtre, et son auguste vision des forces impériales, elle se tourna vers la Grand Maître, s' avançant lentement vers elle, Leelou croisa ses bras, puis posa ses yeux vifs avec profondeur sur le regard azuré de la jedie, brisant le silence d' un murmure assuré ...


- Venir jusqu' ici est bien présomptueux de leur part ...


La Ysanna restait calme malgré la tempête qui venait pleuvoir sur elle, mais apercevoir ainsi les troupes de l' Empire se déverser autour de Coruscant sans grande opposition que la sienne l' offusquait sincèrement ! Leur arrivée avait engendré un désordre monstre dans les affaires républicaines, il avait fallut expliquer cette … improbabilité à la population, certains s' inquiétait, d'autre perpétuait leur habitude, malgré le blocus mis en place et l' offensive parvenue, des agents avaient été envoyé, une défense organisée ... Mais toute leur faculté se tournait sur le Palais, qu' avait il précisément en tête ? Tentative de prise de pouvoir en contraignant l' abdication ? ... Un assassina en masse ?... Personne encore n' avait d' idées ou d' informations précises sur l' objet de leur impétueuse présence sur le " Joyau des Mondes du Noyau " , évidement les rumeurs allaient de bon train ... Mais, Leelou Ely' Ja n'avait que faire de ces fantasques médisances ! La Ysanna ne craignait ni la mort, ni l' Empire, qu' il vienne ! S' insurgeait elle mentalement, la Chancelière n' était guère une de ces figures politiques qui se terrait dans les voluptés de son office ! De part son origine et l' histoire de celle-ci, la politicienne avait acquis, en plus d'une fierté certaine, une ineffable volonté et cela ne serait pas leur odieux régime ou la contrainte qui le lui retirait !


- Voilà des mois que le Sénat gloussait lorsque nous parlions du probable retour de l' Empire aux assemblées galactique ! Et pourtant le voici à nos portes ! Prêt à enfoncer leurs béliers sur nos maigres défenses !


Malgré la pression et l' étau qui semblait se renfermer, Leelou s'évertuait à rester non sereine mais posée, réfléchissant studieusement aux problèmes émis, l'inverse n' aurait d'ailleurs coutée que de temps et d' énergie, et ne pouvant se permettre de telles pertes en cette période de crise, elle s'en abstint dument.
Elle avait toutefois forcé Mélorée à rentrer chez elle, craignant pour la twi'lek lorsque les Maîtres Yunstar et Ombrelune s' étaient présentées à elle. Leelou avait comprit que la venue de l' Ordre Jedi n' était qu' un prélude aux évènements à venir, les deux Grands Maîtres ne se déplaçaient point pour des affaires de chaperon percluses ...


- Je suis ravie de vous avoir ici Maître Ombrelune, bien que j'aurais évidement préféré vous voir dans d'autres conditions que celles présentes ... Quoiqu' il en soit ... Je vous pris de vous manifester dès que votre jugement vous l' intimera ! Et cessons dès maintenant les civilités politiques, j' estime que nous avons assez perdu de temps. Maintenant, que nous avons le temps, si vous êtes porteuse de nouvelles, je vous suis toute ouïe ...


Plus tard, un autre protecteur avait fait son entré, intriguée la ysanna lui avait ouvert les portes de son bureau, et elle ne fut pas déçue du jeune mon calamari qui avait su faire preuve d' une incroyable ingéniosité en amplifiant, de part ses observations, l' efficacité des systèmes internes ... Le jeune lieutenant officieux avait rejoint le bureau de la politicienne peu après l' arrivée du Maître Ombrelune qui s' était assise sur l'un des fauteuils ronds de l' immense salle sur le moment, elle même étant restée doucement accolée sur la surface froide de la baie ...


- Pour un lieutenant tout à fait officieux vous faites preuve de ferveur dans nos affaires ... Je vous en suis gréée, sincèrement.


Elle offrit un délicat sourire au mon calamari, défrisant l' air anxieux qui s' était installé sur le doux faciès de la jeune femme aux lèvres fraîches. Ses prunelles se tournèrent de nouveau au travers de la baie, la vitrine flouée par les coulées de la pluie qui laissait à peine entrevoir l' ameutement impérial que les lumières du flux constant de Coruscant filtraient. Le regard soudainement lointain, Leelou Ely' Ja songeuse, passa distraitement sa longue natte rousse sur son épaule ...


- Bien que mon prédécesseur en était friand … J' approuve peu cette pratique d 'élire ou de nommer dans l' illégalité des gradés pour la République ... Et pourtant, je dois reconnaître que vous avez toutefois votre utilité … J' espère néanmoins que l' idée de changer de bord ne vous taraudera pas si jamais il s' avérait que l' Empire remporte leur projet ...


À nouveau, un faible sourire fleurir avec douceur sur son visage, inclinant humblement la tête vers Hawk. Il y avait beaucoup à faire, et les débats sur l'organisation des défenses allaient de bon trains. Des plans et des alliances s' envisageaient d' avance dans la guerre à venir ... Mais Chancelière ou non, concevoir cela sans les avis des ses généraux l' incommodait, ils avaient leurs mots à dire, et elle devait en tenir compte ! Enfin, Maître Ombrelune de son côté la conseillait avec acuité ... Leelou El'y Ja appréciait le soutient que la Grand Maître lui apportait, de temps à autre peut être cherchait elle à se montrer rassurante vis à vis de la situation présente, cependant la politicienne ne pouvait dissoudre ce sentiment d' irritation qui l' assaillait en ces sombres instants.


- Tout est en ordre Chancelière ... Tout nos rangs sont en place prêt à accueillir le moindre réfractaire !

- Merci Capitaine, prévenez moi au moindre changement, s'il vous plait ...


Voilà ce qu' on s' enterai futilement et effrontément à lui répéter ... Tout va bien ... Tout est en ordre ... Rien à signaler ... Et pourtant, intimement elle s' exhortait, une colère sourde filtrait ! Non, rien n' allait ! C' était inadmissible ! Comment avait on pu laisser l' Empire s'installer aussi aisément sur Coruscant ? Comment avait on pu consentir à leur ouvrir les voies galactiques ? Que s'était il passé et dont elle n'avait eu l' entente ? Et voilà que les sbires de l' Empire pointaient leur nez dans le Palais Républicain ! ... Alors que la ysanna restait silencieuse la plupart du temps, attendant que la situation s' éclaircisse, une lourde effervescence attisait la flamme de son dévouement. On lui avait recommandé ... Ordonné ! De rester ici, néanmoins devoir stagner dans cette nonchalance imposée l' impatientait ... Finalement, le lieutenant amphibien ne resta plus très longtemps au près d'elles, il quitta la salle.


- Très bien Hawk, allez y si bon vous semble ... Mais ne perdez pas de temps, il n'est pas bon de rester seul ...


La Chancelière eu un rire de dédain à l' annonce de sa dernière phrase, consignée dans son propre bureau, la politicienne n' irait pas bien loin en son absence ... Attendre, ressasser, parler, projeter et organiser ... Elle n' avait plus que cela à faire ... S' assaillant sur un grand fauteuil situé en face du bureau, elle se tint la tête du bout de son index, tapotant songeuse sur l' accoudoir du bout de ses doigts fins et immaculés. Elle craignait d' avance les dégâts que l' Empire proférait, et ce autant sur la planète que dans le reste de la Galaxie, mais cela n 'entachait en rien sa détermination, elle se montrerait ferme quant à leur intrusion ... Se retrouvant seule dans la pièce avec la jedie, Leelou Ely' Ja fit face à Maître Ombrelune échangeant un long regard, tapant nerveusement sur la table de la pointe des doigts, la Chancelière apposa ses coudes sur le bureau, plaçant doucement son menton courbé sur le dos de ses longues mains ...


- ... Devoir rester ainsi inactive et subir les méandres de l' Empire m' agace sincèrement ! ... Je regrettes que mes généraux soient absents, nous aurions pu nous mettre de connivence afin d' éclipser leur horde hors de la République ! ...


Réfrénant ses humeurs, elle expira profondément, serra les poings, et recouvrant sa verve naturelle, Leelou El'y Ja imposa tranquillement ses noisettes sur Arsenicia, elle la suivait du regard lors de ses déplacements, écoutant et annotant ses conseils et déductions ...


- Comprenez moi bien Maître Ombrelune, je ne craints pas l' Empire, et leur démonstration de force ne m' effraye nullement ... Bien que de voir leur flots sur ce lieu irrite mes humeurs .... Je persiste à penser que vous seriez mieux employée avec vos confrères que de rester ici ...


Un éclair gronda au loin, laissant une intense vibration en résulter, l' échos se répercuta entre les immenses buildings de Coruscant, une succession de flashs animés s'en suivirent, engendrant une baisse de tension des systèmes, diminuant lors d' un brève instant la lumière qui éclairait la salle au décor chromé. Lorsqu' elle revint, un air froid fit frissonner la ysanna du long de sa colonne. Un garde républicain choisit cet instant afin d' entrer dans la pièce, saluant brièvement la Grand Maître ainsi que la Chancelière d' un rapide signe de tête.


- Chancelière Valtym, un membre de l' Église demande à entrer.

- Vraiment ? ... Qui est ce ?

- Un recruteur se nommant Van Siam.

- Très bien faite le entrer, s' il vous plait ...


Ses imperturbables noisettes se tournèrent brièvement vers Maître Ombrelune, et se redressant doucement dans son fauteuil, Leelou éleva intriguée son menton vers le membre de l' Eglise de la Perception Infinie qui entrait alors qu' un autre éclair vint secouer la quiétude de la pièce. L' accueillant de sa prestance habituelle, inclinant son visage de son agréable port de tête, ses lèvres rosées doucement étirées dans un faible mais affable sourire, ses noisettes se plissant se posèrent sur le Recruteur. Sa venue lui était inattendue, mais ne laissant sa surprise s 'exprimer sur son faciès, la Chancelière s' adressant tranquillement au membre de l' Église.


- On ne m' a en aucun cas averti de votre arrivé Siam ! Peut on savoir qui a préconisé votre présence en ce lieu ...


Elle ne poursuivit pas sa phrase, se doutant intimement que Gellan, le Gourou de leur Ordre avait dût envoyer cet agent, sans doute cherchait il à grandir dans l'estime de la Chancelière qui se méfiait des mœurs véritables de l' Église, mais en de telles circonstances la politicienne ne pouvait refuser l'aide qu' on lui offrait, d'autant plus que celle-ci était tournée vers la République et pour sa sauvegarde lui il fallait faire des concessions, ainsi avait elle acceptée les renforts de leur Ordre et acquiescé à la demande de Siam, soupirant sous le poids de son pressentiment.


- J’espère que vos deux Ordres, et cela malgré leurs différents, seront s 'entraider dans cette sombre période à venir, les querelles enfantines des sénateurs me suffisent amplement … D' autant plus qu' avec le retour des Siths annoncé dernièrement, nous risquons d'affronter une alliance ténébreuse et houleuse ! Ainsi, j' attends de vous une coopération exemplaire !


Son visage aux traits fins se ferma, la ysanna inspira avec application, fermant les yeux ... Cette histoire lui rappelait la descente grande échelle d' Ossus ... Non ... Il n'y aurait pas de nouveau massacre de la sorte de leur part ! Elle leur empêcherait de réitérer ces actes barbares !
Elle eu un nouveau soupir, son regard se logea sur l' horizon et ses combats, elle craignait pour l' avenir de la République, certes son image avait été plus que violée et assassinée, la débauche de ses représentants n' en était qu' un exemple et elle avait accepté son poste sachant cela. Néanmoins, jamais elle ne permettrait sa chute ! Déterminée à lutter pour ses valeurs et à la fermeté de ses convictions, elle savait pertinemment que son travail dirigerait leur Puissance sur l'équité de ses moeurs. Elle remanierait la République et définitivement exclurait de la scène quiconque s' avisant de jouer et d' abuser de sa liberté ! D' ailleurs cela avait déjà commencé au détriment des perdants ... Et si l'Empire souhaitait y prétendre ... Eh bien ... Fort fortuitement sa place lui était réservé !


- Toujours pas de nouvelles de nos rangs ? ... Où de nos Généraux ?


Contrariée la Chancelière se leva, retournant au près de la fenêtre opacifiée par la pluie diluvienne, caressant pensive sa natte rouquine qui lui tombait au plus bas des flancs, laissant ses deux locuteurs entr'apercevoir les facultés de leur propre Ordre. Continuant d' observer par delà la baie, elle coupa nette leur conversation ...


- Van Siam ... Que sait l' Église quant aux opérations de l' Empire ? ... Votre Ordre a t' il eu vent de leur projet ? ... Je perçois très bien que votre Gourou vous demande de passer au silence certaines de vos actions ... Chose qui est compréhensible ... Néanmoins, j' apprécierais y voir plus clair quant au fait que l' Empire ait pu nous surprendre et entrer sur Coruscant avec tant d' aisance ... ... ... Si une guerre ouverte éclate, jusqu' à quel point la République pourra t'elle compter sur vous ?


Leelou resta imperturbable lorsque le Recruteur lui proféra ses vérités, gardant pour elle les réflexions de ses intuitions, elle écouta ainsi avec une grande application Van, ne sourcillant nullement à son manque apparent et nonchalant d' intérêt ou d' implication, elle se demanda s' il comptait mettre autant de conviction dans son rôle de protection ... Finalement, la Chancelière interrogea Maître Ombrelune sur les mêmes et dernières questions, elle se doutait pertinemment de sa réponse mais sans doute avait elle besoin de certitude en ce début de trouble ... Au loin l' Empire avançait ...


- D' après vous combien de temps mettront ils encore avant d' enfoncer nos défenses ?


Ainsi, songeuse, Leelou El'y Ja Valtym continua d' observer le théâtre qu' était devenu Coruscant, pensive, inquiète mais ferme et résolument déterminée à ne pas se laisser impressionner ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Jeu 24 Nov - 11:37

    Arrivée sur la capitale depuis peu de temps, la Jedi regardait à présent le ciel se déchainer sur la ville monde. La pluie venait s'écraser avec force contre la large baie vitré par laquelle la Maitre Jedi observait sans vraiment voir, son esprit plongé dans les méandres de la Force. Son regard azuré était terne et cette douce lueur, qui brillait d'ordinaire au fond de son regard, avait disparue, laissant sa place à un vide glacial. Pourtant, la Jedi demeurait droite et forte, ne laissant rien paraitre sur les trais fins de son visage pale.

    - Venir jusque ici est bien présomptueux de leur part ...

    Les paupières de la Jedi se fermèrent un instant puis celle-ci posa son regard sur la Chancelière. Lello Valmy était une femme forte dont la volonté était inflexible. Arsenicia ne doutait pas un seul instant qu'elle défendrait la République jusqu'à son dernier souffle. Cependant, à ces quelques mots, la Jedi ne put qu'acquiescer, gardant le silence, il n'y avait rien de plus à ajouter ... L'arrivée de l'Empire aux portes de la capitale avait causée d'énorme trouble dans les affaires de laRépublique, suite à cela il avait fallut expliquer la situation à la population. Certain étaient inquiets, d'autre s'en moquaient et continuaient à vivre leur vie, sans se soucier un seul instant du danger qui planait sur chacune des millions d'âme peuplant Coruscant. Pour ce qui était des plans de l'Empire, Arsenicia craignait une tentative d'assassina sur la Chancelière, présente à ses côtés, c'est pour cela qu'elle se trouvait ici, auprès de l'Ysanna et non avec sa collègue, Eleanor Yunstar. Arsenicia avait toujours était plus à l'aise dans un combat que lorsqu'il fallait parler politique ou prendre des décisions stratégiques. Elle s'en remettrait donc à la Force pour la guider dans le chaos qui menaçait de s'abattre sur la galaxie.

    - [...] Maintenant, que nous avons le temps, si vous êtes porteuse de nouvelles, je vous suis toute ouïe ...

    « J'aurais également préférer vous rencontre dans d'autres circonstances, Chancelière. Pour l'heure, je n'ai aucune nouvelle à vous transmettre, cependant je crains que l'Empire tente quelque chose contre vous, personnellement, c'est pour cela que je souhaite rester à vos côtés, où que vous alliez, temps que l'Empire sera à nos portes. »

    Quelques minutes passèrent dans le silence, uniquement troublé par la pluie, qui fouettait, impitoyable, la large fenêtre. Le ciel était également éclairait à intervalle régulier par la foudre, dont le grondement résonnait aux oreilles effilées de la Jedi, la faisant frissonner. C'est alors que quelqu'un pénétra dans le bureau de la Chancelière. Arsenicia posa sur lui son regard interrogatif, son visage lui étant totalement inconnu. Cependant, ses questions furent rapidement élucidées alors que Lello prenait la parole. La Jedi gratifia le Lieutenant officieux d'un hochement de tête, une part de son esprit toujours concentré sur les troubles dont la Force était agitée. La Jedi se tourna de nouveau vers la large baie vitrée, plissant les yeux pour tenter d'apercevoir l'ameutèrent impérial que les lumières de Coruscant éclairaient. Ce n'était pas les Impériaux que la Jedi craignait le plus, mais les Sithe. Par le passé, ces deux camps avaient été liés, il ne serait donc pas étonnant de voir des Sithe dans les rues de Coruscant. Fourbe, mais également très puissant, Arsenicia pensait que, si quelque chose allait être tenté contre la Chancelière, ce seraient eux qui le ferait.

    La Grand Maître pouvait sentir la colère de la Chancelière, à qui on ne cessait de répéter que tout allait bien, que tout était en ordre. La Jedi pouvait comprendre sa colère, elle-même l'aurait ressentit si elle avait été à sa place. Mais pour l'heure, Arsenicia gardait tout son calme, s'aidant de la Force pour conseiller au mieux la jeune Ysanna.

    « Apaisez vous, ce n'est que l'esprit au calme que vous parviendrez à réfléchir convenablement. Je vous aiderais au mieux à planifier la défense Coruscant on l'absence de vos généraux, la Force nous aidera. »

    - Comprenez-moi bien Maître Ombrelune, je ne craints pas l'Empire, et leur démonstration de force ne m'effraye nullement ... Bien que de voir leur flots sur ce lieu irrite mes humeurs .... Je persiste à penser que vous seriez mieux employée avec vos confrères que de rester ici ...

    « Comme je vous l'ai dis il y a quelque minute, je crains pour votre vie. Les impériaux auront du mal à atteindre votre bureau, mais il se peut que les Sithe se soient joint à eux. Dans ce cas la, ma place est à vos côtés, faites-moi confiance. »

    Un garde républicain pénétra alors dans le bureau de la Chancelière, annonçant l'arriver d'un certain Van Siam, membre de l'Eglise. Sans vraiment y faire attention, les doigts de la Jedi se crispèrent sur l'accoudoir. Elle ne connaissait pas cet homme et n'avait dès lors aucune confiance en lui ou en son ordre. La Jedi adressa un sourire polit à Siam, laissant la Chancelière l'accueillir comme il se devait.

    « L'Ordre Jedi fera de son mieux pour collaborer efficacement avec l'Eglise de la Perception Infinie, vous avez ma parole, Chancelière Valtym. »

    La Grand Maître échangea quelques paroles avec Siam. Elle tenterait de cerner cet homme et de lui faire confiance en ces temps troublés. Comme venait de le dire la Chancelière, il était inconcevable de refuser l'aide de l'Eglise alors que l'Empire était aux portes de la République.

    « Pour l'heure nous n'ont savons pas plus que l'Eglise sur les plans de l'Empire. Ces derniers temps, nous nous sommes beaucoup concentré sur les Sith, qui ont fait parler d'eux à de nombreuses reprises. Mais soyez certaine que l'Ordre Jedi se trouvera aux côtés de la République si une guerre ouverte éclate, telle est et à toujours était notre place. »

    La Jedi se releva prestement et s'approcha de la Chancelière, sa sombre bure noire flottant derrière elle. Les bras croisés sur sa poitrine, elle observait également le théâtre qu'était devenue Coruscant, soucieuse.

    « Je ne saurais vous répondre avec exactitude, l'avenir est obscurci par l'Empire. Tout dépendra des forces de la République et de leur organisation. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Sam 26 Nov - 23:38

Spoiler:
 

Lukan devait admettre qu’il n’avait pas vu une telle tempête depuis longtemps. La pluie était si forte qu’il pouvait l’entendre marteler contre les parois extérieures de la navette tel un torrent furieux. Des éclairs illuminaient parfois l’extérieur par les hublots mais sinon, la Capitale de la République n’était éclairée que par les innombrables lumières artificielles qu’on pouvait apercevoir à sa surface.

L’Amiral avait laissé le commandement du Chimaera, son Star Destroyer de classe Pellaeon, à sa seconde, le Capitaine Mylena Cooper. La jeune femme aux cheveux violets était tout à fait en mesure d’assumer cette responsabilité, même s’il espérait qu’elle n’ait pas affaire à des stratèges trop talentueux du côté républicain.

Pour l'heure, Reige préférait s'inquiéter de sa propre mission. Assis à bord de cette navette sigma en compagnie du Commandant Fel, de Walter et d'une petite douzaine de commandos impériaux, le jeune homme entreprit de vérifier que son armure était convenablement installée.

Cela faisait un moment qu'il n'avait pas troqué son uniforme immaculé pour une véritable tenue de combat, en dehors des combinaisons qu'il portait du temps où il pilotait un chasseur predator, mais l'habitude de manier une lourde épée en beskar lors de ses entraînements lui avait permis de garder sa musculature en état.

L'armure grise était inspirée non seulement de celle des Stormtroopers mais prenait son origine dans les commandos clones qui avaient servi l'Ancienne République puis le premier Empire Galactique en tant que forces spéciales. En effet, l'armure katarn avait été l'évolution la plus poussée des armures utilisées par les soldats clones.

Partant du même principe, le commando revêtait une combinaison thermique noire, capable d'isoler son porteur du froid de l'espace pendant quelques minutes si besoin. Par dessus, l'armure était faite de plusieurs plaques amovibles, conçues par un subtile mélange de plastoïde et métal. Elle était en mesure de bloquer un tir de fusil blaster à bout portant mais le porteur pouvait quand même ressentir l'impact.

Le gantelet droit était équipé d'une vibrolame rétractable tandis que le gauche était équipé d'un générateur de bouclier miniature, capable de procurer une couverture pendant quelques minutes avant d'avoir à se recharger. A sa ceinture, se trouvait son pistolet blaster DC15s mais pas son fusil blaster EE3. Ce dernier se trouvait dans son pack dorsal, et c'était un lointain descendant du fusil de combat DC 17m que le jeune homme tenait entre ses mains. Ce fusil possédait l'avantage d'être modulable, pouvant passer de son mode fusil blaster à répétition à un fusil sniper ou encore à un fusil anti-blindages.

Néanmoins, la partie la plus intéressante de l'armure était sans doute son casque, avec sa visière en forme de T héritée des armures mandalorienens. Equipé d'un système HUD, il pouvait afficher en temps réel les données tactiques nécessaires à la réalisation d'une mission. Son système d'affichage permettait également de voir sans difficulté dans tous types de conditions, et le système de communication dont il était équipé s'avérait suffisamment puissant pour contacter des vaisseaux en orbite si besoin.


- Je dois vous avouer que je ne pensais pas porter de nouveau cette armure un jour, Amiral.

Ces paroles avaient été prononcées par Walter d'un ton nostalgique et le jeune homme ne comprenait que trop bien sa joie à l'idée de retourner à sa vocation première : celle d'un commando de l'Empire. Il ne se passait pas une journée sans que Reige lui-même ne songe à sa carrière de pilote, et aux sensations que procurait le pilotage d'un chasseur predator lancé à pleine vitesse.

- Espérons que ce ne soit pas la dernière, lieutenant. Se contenta de répondre Lukan, un léger sourire aux lèvres.

L'Amiral se leva ensuite et procéda au briefing, comme cela avait été convenu avec le Commandeur, qui venait de se rendre dans la cabine de pilotage.

- Cette navette va nous déposer dans le district du sénat. Notre objectif est de rejoindre le palais républicain et d'enlever la Chancelière Leelou Valtym.

Lukan utilisa l'holoprojecteur miniature intégré au niveau de son avant-bras gauche pour leur montrer l'image de la chef d'Etat républicaine, telle qu'elle était lors de son élection.

- Il est impératif que la Chancelière soit prise vivante. Son identité doit être vérifiée à l'aide du kit de reconnaissance génétique dont vous avez tous été équipés. Tout individu qui se mettra en travers de notre chemin, civil ou militaire, est considéré comme un ennemi de l'Empire et peut-être choisi comme cible. Cependant, nous ne sommes pas ici pour nous livrer à un massacre ou nous faire remarquer. C'est une mission d'infiltration et d'exfiltration, qui devrait se dérouler préférablement sans attirer l'attention sur nous.

L'Amiral fit une courte pause avant de montrer un petit objet métallique qui pouvait être accroché sur la plaque pectorale droite de leurs armures.

- En cas de rencontre avec des forces ennemies, activez immédiatement vos dispositifs de brouillage. Leurs liaisons à longue portée seront inutilisables, de même que les nôtres mais nous serons en mesure de communiquer grâce aux fréquences de très courte portée de nos casques. Des questions ?

Seul le silence lui répondit, signe que tous avaient compris ce qu'ils avaient à faire. Les trois escouades de commandos, douze hommes qui les accompagnaient, Gra'an, Walter et lui-même, faisaient partie des meilleurs hommes de l'Empire, tous surentraînés et vétérans de missions particulièrement dangereuses. Le lieutenant Stark avait d'ailleurs servi avec plusieurs d'entre eux par le passé et répondait de leur efficacité.

Lukan les salua avant de se diriger lui aussi vers le cockpit, où il prit le commandeur à part.


- Commandeur, les hommes sont briefés et prêts au combat. Je pense qu'il serait plus prudent que la navette ne se pose pas tout à fait à terre et que nous finissions le chemin en rappel. On ignore s'ils auraient pu piéger les plateformes d'atterrissage avec des explosifs après tout.

Une fois la procédure agréée, ils se rendirent tous à l'arrière de la navette, dont la plateforme s'abaissa. Un puissant courant d'air s'infiltra dans la soute mais ils avaient tous déjà revêtus leurs armures et ne sentirent qu'à peine la caresse du vent et de la pluie au niveau des jointures.

- A mon signal ! Trois, deux, un... Allez !

Deux par deux, les commandos attrapèrent les cordes et se lancèrent dans le vide, suivis par leurs camarades, jusqu'à ce que le Commandeur Fel et Lukan lui-même ferment la marche. La sensation était assez étrange, sachant que l'Amiral descendait à vive allure vers le sol tout en portant une armure de près de vingt kilos mais ses réacteurs dorsaux lui permirent d'adoucir un peu sa descendante et il n'entendit que le claquement métallique de ses bottes lorsqu'ils atteignirent le sol de Coruscant.

L'avantage de la communication par casque, c'était que personne autour d'eux ne pouvait entendre ce qu'ils se disaient entre eux.


- Formation Delta ! Nous sommes à six kilomètres de la cible. Messieurs, au pas de course ! Il serait impoli de faire attendre notre future invitée !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Lun 28 Nov - 5:22

Une tempête de tous les diables, un véritable temps de cochon, les expressions pour qualifier le temps qu'il faisait sur Coruscant ne manquait pas. Darman se disait que sans les hauts tours illuminés de la capitale de la République on se serait presque crus sur Kamino par temps calme. Le lieutenant était à la place du copilote et à la grande satisfaction du reste de son escouade ce n'était pas lui qui pilotait mais bien un pilote professionnel. Mais malgré les trombes d'eau et les éclaires qui zébraient le ciel, le membre de l'armée républicaine ne quittait pas son objectif des jumelles. Un vaisseau de débarquement Impériale, cette espèce de saleté était passée au travers le barrage aérien comme de nombreux autre malheureusement. Darman avait dû en choisir un a intercepté dans la masse, il avait pris celui-lui, encore son instinct qui avait parlé. Le but premier était de le descendre en plein vol mais le vaisseau qu'il avait était un vieux transport de troupes qui ressemblait plus à une bétaillère qu'un a fière vaisseau de l'armée, ce qui expliquait surement pourquoi les impériaux qui étaient dans cet astronef ne les avait pas encore descendu, et il avait longtemps que les canons était HS.

Darman aperçu le vaisseau impérial se mettre à piquer, il allait visiblement se poser. Il prenait de la vitesse et s'éloignait de ses poursuivants. Darman se mit à tapoter nerveusement le casque du pilote tout en le houspillant.

-Y sont en train de nous semer, tu peux pas la pousser un peu plus ta brouette, bordel ?!

Le pilote répondit par l'affirmative à condition que le lieutenant arrête de lui taper dessus. Darman s'arrêta mais n'en était pas moins nerveux, ou énervé. Faut dire que depuis le temps que lui et sa section attendait de pouvoir rentrer sur Coruscant pour profiter de quelques jours de permissions pour se reposer, après avoir parcouru la galaxie en tous sens pendant x temps. Mais non à peine avait-il posé un pied sur le sol de la caserne, que l'on signaler un débarquement en force de l'Empire. Comme si cela ne suffisait pas de leur courir après à travers l'espace, voilà maintenant que ces chakaaryc se ramenait ici. On ne leur avait pas dit grand-chose, juste que les Impériaux étaient là et qu'il fallait les arrêter, donc dès que Darman et ses hommes verraient un truc portant le symbole de l'Empire l'ordre était de tirer jusqu'à ce se soit mort ou détruit.

-Lieutenant le vaisseau Impériale est en vol stationnaire !! Visiblement il procède à un débarquement.

Darman régla ses jumelles, en effet à travers la pluie on pouvait voir des ombres et des silhouettes qui semblaient tomber du vaisseau. Ce n’était pas bon, pas bon du tout. Il indiqua au pilote la marche à suivre. Il fallait empêcher ces gus de s'éparpiller en ville, quel que soit leur objectif. Le lieutenant des forces républicaines passa dans le compartiment arrière ou tous les hommes de sa section étaient en train d'attendre l'ordre de débarquer. Lorsqu'ils le virent entrer ils comprirent que c'était donc imminent. Darman mit le casque de son armure et brancha le com'link pour s'adresser à tous ses hommes.

-Bon les gars, on va y aller !! On a une dizaine d'Impériaux qui s'imagine pouvoir faire du tourisme dans le coin sans payer pour la visite. L'ordre est simple, on les élimine. Des questions ?

Le pilote informa le lieutenant que les Impériaux marchait au pas de course en direction du palais. Leurs objectifs était donc on ne peut plus claire. Darman donna l'ordre au pilote de rester en altitude et de les dépasser d'environ 500 mètres, une fois cela fait le vaisseau se posa à un coin de rue et les quarante hommes de la section débarquèrent et le vaisseau repartit. Ils étaient tellement habitué à faire cela que tout avait duré moins d'une minutes. Les ordres étaient simples, Darman et vingt hommes feraient une première ligne de défenses, tandis que les vingt autres attendraient en réserve bien à l’abri de toutes attaques un peu plus loin. Tous les hommes de Darman chargèrent leur blasters à répétition T-21, derrière des caisses de marchandises deux soldats se dépêchèrent de mettre en batterie le blaster lourds à répétition E-Web, ce truc était peut-être encombrant mais quand il se mettait à cracher valait mieux être du côté de la crosse que de celui du canon.

-Laissez les venir. Personne ne tire avant moi.

Bien que personne d'autre que ses hommes ne puisse entendre, Darman avait pris soin de chuchoter et les réponses affirmatives se firent tout aussi doucement. Le lieutenant était placé derrière une barricade de fortune faites de containers et d'un speeder retourné. L'accident qui avait eu lieu ici était surement dut a la panique des habitant en apprenant que l'Empire revenait, mais cela servait bien ses affaires. Il vérifia que sa vibrolame était bien à sa place ainsi que ses détonateurs thermique, puis il épaula. Il commença à les distinguer dans sa mire, dieu qu'ils étaient moche et puis le gris sa fait sale. Darman visa avec soin, son choix se porta sur Impériaux qui avait l'air plus petit que les autres, il visa juste en dessous du centre du plastron, c'est en général a cette endroit que les armures on parfois des faiblesses. Ils étaient à peu près 100 mètres. Lorsqu'il estima les forces ennemies à moins de 40, il tira, suivit de peu par les vingt hommes qui étaient derrière lui.

-BIENVENUE SUR CORUSCANT MES MIGNONNES !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Lun 28 Nov - 23:12

Gra'an n'aimait pas porter cette armure de commando. Il était rare qu'un commandeur décide d'aller lui même au charbon, mais le jeune homme n'avait pas connu l'exaltation de combattre en première ligne depuis qu'il était devenu Amiral, et il n'avait pas eut à beaucoup insister pour avoir une place en première ligne. Lukan, de manière assez "étrange" était venu lui aussi. Le commandeur aimait bien Lukan, il avait suivi avec intérêt la carrière de son cadet et avait favorisé sa monté en grade, sentant de grandes qualités de stratèges en lui.

Pour l'heure, Gra'an s'entretenait avec les pilotes de la navette. Lukan, à l'arrière, briefait les hommes, il ne semblait pas mal à l'aise lui, dans cette armure Katarn. Son garde du corps, un ancien commando, avait déjà du l'habitué à cette tenue. Dans la cabine de pilotage, les pilotes juraient contre l'orage qui sévissait sur la ville. Ils n'avaient, selon leurs dires, jamais vu ça. Le jeune homme rit dans sa barbe, il avait connu une tempête de Bespin lui, et cet orage n'était rien en comparaison.

Il contempla un moment les sommets des immenses buildings alors que les pilotes menaient d'une main experte la navette jusqu'aux quartiers du Sénat. Lors de sa précédente mission sur la planète cité, il avait fait la connaissance d'une jeune et belle pilote de ligne. Malgré qu'elle soit républicaine, le commandeur n'avait pas honte de se le dire, il s'était franchement épris d'elle. Mais cela n'avaient en rien émoussé son patriotisme et sa volonté de servir l'Empire, il espérait juste qu'elle ne figurerait pas sur la liste des victimes. Il rêvassa un moment en se souvenant des délicieux moments qu'ils avaient passés ensemble...

- Commandeur, les hommes sont briefés et prêts au combat. Je pense qu'il serait plus prudent que la navette ne se pose pas tout à fait à terre et que nous finissions le chemin en rappel. On ignore s'ils auraient pu piéger les plateformes d'atterrissage avec des explosifs après tout.

La voix de Lukan le tira de sa rêverie. Il resta le regard braqué sur la baie en transparacier et, après avoir donné une petite tape sur l'épaule du pilote, se retourna et répondit à son subordonné.

-Bien Lukan, nous connaitrons les joies du rappel et s'ils ont piégé les plates formes, nous essaierons de récupérer les explosifs... à nos casques, nous ne tarderons pas à arriver...

Gra'an n'aimait pas son casque non plus... Pour le peu d'intérêt qu'il portait à sa coiffure, il en portait suffisamment pour ne pas apprécier l'effet des casques dessus. Son casque bien placé sur sa tête, il ne sentait pus rien d'autre que la textures moussue contre sa joue. La baie s'ouvrit et les hommes se tirent près. Une dernière pensée pour Nayeli et Gra'an se laissa glisser le long de la corde. une fois au sol, il s'éloigna et surveilla les alentours, pour s'assurer qu'il n'y ait rien. Un mouvement attira son regard sur la gauche, mais il constata que ce n'était que la réverbération d'un éclair d'orage sur une vitre...

- Formation Delta ! Nous sommes à six kilomètres de la cible. Messieurs, au pas de course ! Il serait impoli de faire attendre notre future invitée !

Gra'an pouffa sous son casque. Lukan n'avait pas la langue dans sa poche, c'était un fait clairement établit, et il savait motiver les hommes. Il avançaient doucement, se protégeant les uns les autres, vers le quartier du sénat. Gra'an eut soudain une vision, floue, un chaos indescriptible, des hommes tombant, tous équipés d'une armure Katarn. Il s'arrêta un moment, troublé par cette vision que lui envoyait la force. Et sa vision se concrétisa quelques secondes plus tard alors qu'une vois hurlait :

-BIENVENUE SUR CORUSCANT MES MIGNONNES !!

quatre soldats tombèrent sous les tirs croisés d'un E-Web, très mauvaise surprise, et d'une vingtaine de républicains. Les autres se protégèrent en reculant.

- On recule par là bas !!! Walter, tir de barrage, maintenant !!!

Gra'an indiquait une plate forme en retrait et légèrement en hauteur, d'où ils pourraient mieux anticiper les mouvements républicains. Ils refluèrent en ordre, par vagues successives, tenant les républicains en respect malgré leur écrasante supériorité numérique. Gra'an pu apprécier l'excellence de l'entraînement de ses hommes et, alors qu' reculait lui aussi, il déposa une petite balise à l'endroit qu'il venait de quitter. Une idée venait de germer dans sa tête. Il contacta son ami Thran qui volait en protection des barges de débarquement avec ses hommes.

-Gra'an pour Razgriz Leader, Thran tu m'entends ?
- 5 sur 5 vieux !! Pourquoi as-tu actionné une de tes balises ? Des problèmes ?
- Disons que le comité d'accueil est un peu trop chaleureux...
- Tu veux être évacué ?
- Non, toi et tes affreux, attaquez la zone entourant immédiatement ma balise, les Rep s'y cachent.
- Roger !!

Les Impériaux continuèrent de refluer, mais leur dernier tir de barrage fut un fiasco, deux hommes supplémentaires mordirent la poussière. Jurant comme un Dug, Gra'an se plaça derrière une caisse en plastacier et continua à arroser les républicains. Lukan vint se poster à ses côtés. Tout les hommes avaient entendu la conversation de Gra'an avec Thran, et ils savaient que des prédataors allaient bientôt venir nettoyer la zone. Les Républicains devaient aussi se douter que quelque chose viendrait d'en l'air, vu la position des Impériaux, mais ils ne s'attendraient sans doute pas à ce qui allait leurs tomber dessus.

- Lukan !! dès que les prédators seront ici, on fera exploser des grenades fumigènes et on se dispersera, vous avec moi, Walter, choisissez votre compagnon de fortune, et les deux autres formeront la dernière équipe. Lukan et moi, on passe par dessous !! Gra'an désigna une trappe qu'une onde de choc d'explosion avait surélevé, en position normale, la trappe disparaissait complètement dans le sol. Les autres, essayez d'entraîner un maximum de républicains derrière vous et perdez les, si vous le pouvez, regroupez sur le sénat, sinon, regroupez sur nos troupes régulières.

Les républicains progressaient pas bonds, bien couverts par le E-Web qui, bien que très loin, fournissait un feu d'appuis très efficace. Les soldats ennemis se trouvaient pile à l'endroit de la balise, et un *bip dans le casque de Gra'an l'averti que Thran était à 15 secondes de son intervention. C'était une habitude qu'ils avaient prise quand ils étaient encore à l'école.

- Attention, préparez les fumigènes !!

Les prédators arrivèrent et sous leurs tirs, les républicains se concentrèrent d'avantage sur ce qui leur tombait dessus du ciel que sur leurs proies. Profitant du désordre, les Impériaux firent exploser leurs fumigènes, flash et autres grenades déstabilisantes. Gra'an et Lukan sautèrent par la trappe et la refermèrent derrière eux, pendant que les deux autres binômes se séparaient, essayant d'entraîner quelques républicains derrière eux. Les deux officiers eux, se retrouvaient dans un conduit de maintenance, des fils, des câbles des tuyaux courraient partout. Les deux hommes cheminèrent rapidement dans le conduit, rectiligne à s'en lasser. Ils débouchèrent dans une salle après un voyage sans encombres.

- Avez vous une idée de l'endroit où nous sommes, Amiral ? Est-ce déjà le sénat ?

Gra'an inspecta la pièce. Aucune trace d'une quelconque surveillance de l'endroit, apparemment ils étaient seuls. Les républicains n'avaient peut être pas aperçu la trappe, ou peut être étaient-ils tous partis à la poursuite de Walter et ses hommes ? Peut être encore préparaient-ils une réception pour les deux hommes , dans tout les cas, la prudence était de mise, après tout ils étaient dans la gueule du Vorns'k, entre la glotte et le gosier...
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Ven 2 Déc - 1:42

L'humanoïde amphibien se trouvait dans la porte qui menait à la salle où se trouvaient la chancelière et une jedi.Il se remémorait ce qui l'avait entrainer dans une telle situation, le mon calamari semblait nostalgique.Un retour dans le passé de quelques semaines fit son apparition dans la tête du lieutenant officieux de la République.Tout avait commencé avec son intervention pendant l'expansion de l'empire sur la planète Mandalore.De retour de cette mission, les supérieurs avaient commandé au mon calamari de venir dans une salle annexe au Sénat galactique.Le dépanneur stellaire ne comprit pas pourquoi on le demandait sa présence dans ces lieux réservés aux politiciens pour des tractactions secrètes.Nogget frappa à la porte et on lui donna l'ordre d'entrer avec une voix féminine .Il vit devant lui une femme et il reconnu le capitaine bothan accompagnés par deux gardes républicains.Cerberus Soul lui annonça une nouvelle affectation temporaire car on manquait de main d'oeuvre digne de confiance.L'officier supérieur présenta l'humaine aux cheveux noirs comme étant la fameuse chancelière Leelou.Elle avait entendu parler des améliorations technique apportées par Nogget dans les transports stellaires.Mais son action sur Mandalore l'avait décidé à l’enrôler comme un personnel d'escorte.Le lieutenant fut désappointé de cette nouvelle nomination, mais il ne montra pas sa stupeur devant la chancelière et le capitaine.Le Bothan lui informa que sa garde sur Leelou se déroulait dans quelques semaines dans le palais républicain.L'humanoïde trapu était conscient que Nogget allait devoir se préparer spécialement pour ce type de mission.Le mon calamari partait suivre un entrainement spécial pour escorter et protéger une personnalité officielle cette fois.

Nogget commença son entrainement par les techniques basiques de corps à corps, suivi d'une utilisation plus offensive de sa lance blaster .Grâce à ses bracelets il pouvait se protéger efficacement contre une nuée de tirs de blasters.Mais l'un des officiers lui lança un défi en quelque sorte quand il lui annonça que son ennemi pouvait être un sith .Le mon calamari n'avait pas imaginé qu'il pouvait être confronter à un représentant du côté obscur.L'officier laissa la parole à un maitre jedi qui avait déceler la force que recelait Nogget dans son corps.La jeune femme aux cheveux bruns expliqua qu'il existait une règle de base quand on affrontait un seigneur sith.On devait le combattre en équipe.Nogget savait qu'il allait avoir un partenaire pour cette mission mais il ne savait pas quelle était cette personne.Le mon calamari eut une idée ingénieuse pour être dans la condition évoquée par Eleanor.Il fit appel à son droïde espion qui pouvait prendre n'importe quelle apparence humanoïde ou pas.L'amphibien humanoïde le programma spécialement pour mémoriser les mouvements de réplique avec la lance blaster face à sabre laser.De plus le petit génie composa une lance blaster uniquement de phrik mais il le rendit encore plus résistant.Nogget inclut un champ électromagnétique en forme d'arc sur son arme .Eleanor leur montra quelques ouvertures les différents de combattre avec un sabre laser . Le grand maitre jedi évoqua le second paramètre, Nogget était obligé définir très rapidement le style de combat de son adversaire pour avoir une petite de contrer un sith.Le dernier conseil que la jeune femme aux cheveux bruns prodigua que le mon calamari devait se protéger face au contrôle de l'esprit d'un utilisateur de la force.L'amphibien humanoïde se posa un implant pour avoir une certaine résistance face à une attaque psychique.Une semaine plus tard le dépanneur stellaire ne revit plus Eleanor et il continua son entrainement avec son droide pour accorder leurs mouvements.Le droïde espion prendrait la forme d'un mon calamari avec une couleur de peau gris orangé. Ils étaient tous deux enfin prêts pour accomplir la mission.

Le mon calamari n'avait pas pu couvrir tout le palais républicain avec un système de surveillance mais il avait placé quelques droïdes surveillance dissimulés dans les endroits stratégiques qui relaient à cette salle.Son droïde espion était situé dans l'une des galeries de ventilations il pouvait débouler plus rapidement pour aider son maitre si celui-ci devait affronter plusieurs adversaires ou un sith.Le jour J approcha, le mon calamari faisait le point avec d'autres gardes notamment sur le grand nombres de failles que laissait cet immense bâtiment.Nogget devait se présenter officiellement comme membre d'escorte devant la chancelière Leelou.Suite au stress que ce poste engendrait la peau d'amphibien humanoïde virait au gris très clair.De plus il avait dû conduire de manière précipitée une demi heure plutôt car le Bob Wing Stellaire avait été victime d'une tentative d'intrusion mais celle-ci fut repoussée par les différents droides de sécurité.Le nouveau membre d'escorte marcha tranquillement dans le palais pour se rendre à la salle.Son esprit revenait au moment présent, il fit son entrée de manière discrète mais le lieutenant officieux fut vite remarqué par la chancelière.Elle accueillit avec tous les honneurs, la représentant politique fut ravie de l'avoir à ses côtés. Leelou lui donna un conseil sur le fait ne pas se laisser amadouer par l'empire comme Nogget était connu officiellement comme hors-la-loi.La chancelière n'approuvait pas les nominations derrière le voile,cela faisait trop penser à une pratique de l'empire.Le transporteur salua la jedi et Leelou puis il se dirigea vers la baie vitrée.Il fut spectateur de la pluie annonciatrice d'un prélude de tensions.

Tout à coup il eut un signal d'alarme qui résonna sous forme de vibreur, Nogget sortit de la salle rapidement.Une fois derrière la porte, il plia son avant bras horizontalement vers lui , son bracelet apparut.L'appareil projeta une scène holographique qui mettait une escouade d'impériaux au prise avec une vingtaine de soldats de la République mais deux prédators déposaient des fumigènes.Cela permit aux impériaux se s éparpiller et l'enregistrement s'arrêta sur cette scène.Mais cette fois le bracelet émit cette fois une autre scène qui se passait en directe, elle montrait deux impériaux qui avait réussi à s'infiltrer à l'intérieur du palais.Un droïde S6 avait un camouflage optique qui se confondait avec l'éclairage de la pièce.Nogget avertit son droïde espion de le rejoindre à partir de sa position.L'amphibien partit au pas de course en direction des deux intrus mais il devait descendre des escaliers.Il fut rejoint quelques minutes par son droide espion qui arrivait par une bouche aération.La créature robotique se déversa comme une chute d'eau et elle prit la forme d'un mon calamari gris orangé.Les deux amphibiens humanoïdes s'apprêtaient à traverser l'immense hall et ils voulaient bifurquer quand deux êtres en capuches faisaient leurs apparitions.Le droide fit une analyse d'apparence rapidement, c''étaient deux siths.Mais il perçut aussi un autre trace de chaleur qui venait par ici rapidement.Nogget lança de suite une grenade flash en direction des deux envahisseurs de l'ombre.Pendant ce temps le droide lança l'alerte auprès des autres gardes, il laissa deux scènes d'enregistrement sur communicateur du jedi nommé Ombrelune.L'une portait sur la présence de Luke et Gran dans une pièce et l'autre sur le futur combat qui se préparait dans le grand hall.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Sam 3 Déc - 0:11

Aujourd'hui nous n'avions rien à perdre. Car aujourd'hui nous avions tout à gagner. Quel résumé simpliste de la situation n'est pas ? À vrai dire nous avions eu un court briefing et pour résumer le tout la République venait d'exposer une magnifique et béante faille il y avait ça et aussi le fait qu'ils nous prenaient un peu trop à la légère pour n'avoir pas conçu un plan plus ambitieux. Le sénat était divisé au point même ou certain de ces "démocrates pourries" se torchaient avec les nombreux traité républicains et venaient à notre table jouir de la bonne soupe impériale en venant baver les faits et gestes de la République dans le creux d'oreilles ne venant pas d'un sourd.

C'est depuis très peu de jours que nous avions appris cette mission c'est d'ailleurs en très peu de jours que nous avions dû mettre un plan pour frapper fort, là où ça fait très mal. La République sordide allait comprendre que l'Empire n'était pas qu'une bande de dégénéré planquée loin, très loin dans la galaxie.

Depuis ma disparition je n'avais jamais vu un temps aussi merdique sur Coruscant, un temps sombre, un temps parfait pour tuer. Je me trouvais à l'intérieur du Palais Sénatorial, comme le plan initial l'avait prévu, pénétrer dans ce lieu Républicain avait été d'une simplicité presque enfantine, leurs surveillances était simpliste à déjouer étant donné que leurs yeux se tournaient plus vers les Impériaux qui débarqué que sur nous. D'ailleurs en parlant de nous, je ne suis pas mégalo au point de parler de moi à la première personne du pluriel mais Didyme Kagrash et moi avions été convié à la fiesta républicaine.

Tout était d'un calme ... Il y avait comme un début de guerre civil dehors et ici on se sentait coupé du monde et de la tempête qui faisait rage. Je soufflais déçu de la situation un peu comme une gamine lassée, à la limite j'aurais traîner les pied mais je préférais manifester mon mécontentement à haute voix.


- Didyme, on va se promener longtemps comme ça, j'en ai marre ! On a encore rencontré personne et ça sent bizarre ici ... D'ailleurs combien de temps on va se laisser suivre ? À moins que les Républicains soient totalement débile j'aurais déjà fait quelque chose comme je sais pas moi, envoyer une petite troupe pour accueillir les invités avant qu'on ne puisse entrer aussi loin dans leur foutu palais ?

Je sentais comme une excitation parcourir mon corps, un léger sourire apparu sur mes lèvres : nous n'étions plus suivi ce qui voulait dire qu'enfin quelqu'un allait s'occuper de notre petite visite de courtoisie. Si mon intuition était la bonne, je gardais mon sabre à porté de main en attendant une quelconque attaque surprise. C'est alors que nous nous prenions une grenade aveuglante en pleine poire, je tenais fermement mon sabre dans ma main et je cachais rapidement mes yeux afin de conserver ma vue aussi intact que possible une fois que la lumière disparu je tournais la tête vers Didyme lui disant d'un air amusé.

- C'est pas ce que j'avais demandé ! Je voulais une escouade de minable à tuer, pas un asticot stupide qui nous balance des effets son et lumières pour essayer de nous ralentir !

Il était celui qui avait le plus d'expérience sur le terrain alors je lui laissais prendre le recul de la situation en surveillant attentivement la zone ou nous nous trouvions. On m'avait ordonnait de l'écouter et de suivre ses ordres alors je le faisais même si c'était pénible et irritant de se faire dicter sa conduite, je n'avais pas le choix même si nous étions aussi imprévisible l'un que l'autre. C'est sans un mot que j'attendais les ordres jouant avec mon sabre dans ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Sam 3 Déc - 6:15

    Coruscant était certes une planète adapté pour être la capitale de la République, mais pour ce qui est de la sécurité en général ce n'était pas le pied, en effet tout le monde pouvait y venir et beaucoup d'Impériaux avaient été identifiés à cet endroit par certains des contacts d'Eleanor. Cette dernière était venue sur la planète avec Maître Ombrelune pour protéger la Chancelière Valtym, car une possibilité d'enlèvement n'était pas à écarter, l'Empire étant à deux doigts de créer un conflit à grande échelle.

    Le soucis était que les êtres de l'ombre, qui soutenaient l'Empereur, sur Coruscant pouvaient se dissimuler aussi aisément que des simples gens qui ont volé une pomme dans un marché. Le flux de vie étant très dense rendait les auras difficiles à sentir et si les Sith utilisaient un camouflage grâce à la Force pour dissimuler leur présence même un Maître ne pourrait pas les sentir.

    Eleanor avait laissé la Chancelière sous la protection de Maître Ombrelune, cette dernière étant une combattante hors pairs pourrait veiller et protéger la politicienne au cas où Eleanor soit occupé autre part avec des Sith. La Jedi continuait sa recherche des êtres de l'Ombre, elle avait mis ses informateurs sur ce travail pour qu'ils surveillent certaines zones qu'elle ne pourrait couvrir sans en exposer une autre. La Jedi tenait à ce que toute la zone soit la mieux protégée possible et malgré le fait que la République dispose de nombreux moyens de défenses, les Impériaux étaient des as dans l'art de réussir des missions que beaucoup pouvaient concevoir comme impossibles.

    La Jedi arpentait la ville d'un pas tranquille tout en évitant de laisser sa présence dans la Force trop visible, elle savait que les Sith auraient du mal à la sentir, mais elle ne voulait pas leur offrir des cartes supplémentaires à jouer en cas d'attaque surprise. Eleanor finit par revenir du côté du Palais Républicain, mais quelque-chose attira son attention vers le hall d'entrée, il s'y passait quelque-chose c'était sûr. La Jedi utilisa sa vitesse de Force pour foncer vers l'endroit où elle avait sentie cette perturbation de la Force. Elle entra dans le Palais et une fois à l'intérieur elle prit la direction du hall en marchant cette fois.

    Elle arriva dans l'endroit où elle vit deux Sith qui avait été stoppés par Nogget Hawk, sa signature dans la Force étant très facile à identifier. La Jedi reconnue aussi celle du Seigneur Sith qui avait attaqué Kashyyyk quelques mois auparavant, un acte odieux que la Jedi avait mis dans les priorités de l'Ordre pour éclaircir au maximum le mystère, même si grâce au peu de précautions qu'avait pris le Sith les Jedi avaient pu facilement l'identifier. Ce retrouver de nouveau devant lui était une occasion de la capturer et de la faire traduire en justice pour ses crimes. La Jedi entendit la phrase de la Sith qui accompagnait le meurtrier, elle souhaitait avoir de l'adrénaline apparemment, cela n'était pas très important me direz-vous? Avec un Sith oui, car cela les rendait plus agressifs et donc plus coriaces. Un Sith seul n'étant déjà pas facile à vaincre, mais et de leur puissance s'annonçait déjà comme une épreuve.


    « La fête est terminée dans ce cas! »

    Eleanor sauta et atterrie avec fluidité devant les Sith. Elle les regarda d'un air impassible en conservant un calme de marbre, elle n'avait même pas son Sabre-laser en main il pendait toujours à sa ceinture. Elle resta tout autant de marbre quand elle entendit la voix métallique de son droïde derrière elle.

    « Jubilation : Enfin des Sith à détruire! »

    La Jedi observa les Sith puis elle ferma les yeux, elle laissa la Force couler en elle alors qu'elle savait que son droïde avait déjà les Sith dans sa ligne de mire. Son droïde étant un spécialiste dans l'art de tuer les Sith et son métal suffisamment résistant pour contrer un Sabre-laser, elle avait toute confiance en son droïde et elle savait que son centre de comportement ne demandait qu'à ouvrir le feu. La Jedi rouvrit les yeux vers les deux Sith.

    « Vous n'êtes pas les bienvenues ici, dites vos revendications et nous pourrons éviter un conflit inutile. »

    La voix de la Jedi était aussi déterminée que ses yeux, elle fixait les deux Sith sans broncher et surtout sans montrer un signe d'hostilité, elle savait que le combat s'annonçait difficile puisqu'ils étaient deux, mais elle ne reculerait pas pour ça et puis elle avait toujours un bon soutien derrière elle avec son droïde et Hawk qui pouvait sortir pas-mal de chose intéressantes de ses poches.

    Le but de la Jedi n'étant pas de détruire les deux Sith, mais plutôt d'empêcher qu'ils atteignent la Chancelière, c'était des alliés puissants et si deux Sith venaient au Palais alors l'Empire ne devrait pas tarder à montrer le bout de son nez, les Sith étant suffisamment intelligent pour ne pas attaquer directement le Palais sans soutien derrière eux. Au moins le fait de savoir Arsenisia aux côtés de la Chancelière ôtait un danger à la situation en espérant que la Jedi ne commette pas l'erreur de venir aider sa consœur laissant la Chancelière seule même avec ses gardes du corps. Après Eleanor avait confiance en Maître Ombrelune et savait que les décisions qu'elle prendrait seraient les bonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mar 6 Déc - 1:42

Alors que les combats débutaient un peu partout dans la ville, tout le monde pouvait sentir la tension qui s'engouffrait bâtiment par bâtiment. Certains résidents, peu enclin à participer au conflit qui opposait l'Empire et la République en combat ouvert et à découvert, et les Sith aux Jedi, en combat discret, restaient terrés dans leurs maisons, leur lieu de travail ou un endroit quelconque qu'ils avaient pu trouver pour se protéger. D'autres, bien que cacher, semblaient lancer des petits coups d'œil pour savoir comment évoluait la situation. Autant avouer que pour le moment, le seul bruit qui résonnait dans la capitale était celui des tirs blaster des deux camps.

Le combat opposant le Grand Amiral Lukan Reige et le Commandeur Gra'an Fel face à l'armée républicaine faisait pour le moment rage. C'était celui qui était le plus destructeur car les Impériaux étaient bien décidé à ne pas subir la colère de l'Empereur en cas d'échec. Les deux Impériaux, après un tir de predator admirablement réussi, avait trouvé refuge dans un conduit de maintenance qui, peut-être, les conduiraient sans encombre jusqu'au Sénat. Mais c'était sans compter sur l'habileté et le raisonnement correct du jeune lieutenant des forces républicaines, Darman Skarati, qui réussit à ne pas passer outre cette trappe et qui se retrouva bientôt face aux deux Impériaux Estimant qu'il fallait mieux ne pas perdre de temps, Lukan Reige demanda à son coéquipier de partir seul et de suivre le chemin tout tracé par le conduit tandis qu'il retenait le Républicain. Le conduit n'était pas très large ce qui coffrerait un combat difficile entre les deux hommes.

De son côté, Gra'an Fel écouta les conseils de Lukan Reige et continua inlassablement dans ce conduit qui semblait sans fin. Au hasard d'un détour, il aperçut une nouvelle sortie qu'il se décida à emprunter, peu enclin à se faire prendre en sandwich dans un endroit si confiné. A sa sortie, il constata que le Sénat était à présent à portée et se dirigea donc vers le bâtiment avant de tomber face à face avec Nogget Hawk qui s'apprêtait à rejoindre le combat en cours. Un nouveau combat allait éclater devant le Sénat, un combat qui sera entendu par tout ceux qui y travaillent … Si bien sûr, ils ont le temps de tendre l'oreille.

Car, des troupes Impériales avaient finis par rentrer dans le Sénat. Ne rencontrant que peu de résistance vue que toutes les troupes républicaines étaient mobilisées pour défendre la ville, ils atteignirent rapidement la salle dans laquelle était retranchées Leelou E. Valtym et Arsenicia Ombrelune :


« Au nom de l'Empire, nous vous arrêtons Chancelière ! »

Fusils blaster armés et pointés sur les deux jeunes femmes, ils espéraient bien sûr ne pas avoir de résistance. Ou alors, les garder suffisamment longtemps en vue en attendant l'arrivée des renforts.





Dans un autre coin de la ville, Dydime Kagrash et Kira Valyria furent rapidement stoppés par l'arrivée d'Eleanor Yunstar. D'un calme et d'une sagesse qui étaient digne d'un Grand Maître, Eleanor ne souhaitait qu'une chose, bloquer la route aux deux êtres du côté obscur. Mais un élément perturbateur vint croiser la route du Jedi qui ne s'attendait sûrement pas à ça. Un troisième Sith fit son apparition, au début dissimulé parmi ses deux alliés : Abadonn Glittertind. Seule face à trois Sith, quelles étaient les chances de vaincre pour Eleanor Yunstar ? Heureusement pour elle, ou pas selon la situation dans laquelle on se place, un membre de l'Eglise fit son apparition. Xaveric, lancé contre les troupes Impériales, arriva un peu par hasard sur le lieu du combat et profita de l'effet de surprise pour assommer Dydime Kagrash par derrière. A présent, les chances étaient plus équivalentes et une nouvelle page se tournait …




H.S: Désolé pour Dydime qui se fait un peu avoir bêtement mais c'était la seule manière de l'écarter de la mission. Prenez tous acte de vos nouvelles positions ainsi que du nouvel ordre de passage suite à l'arrivée des troupes Impériales et de Abadonn :

Leelou E. Valtym / Arsenicia Ombrelune / Troupes Impériales (joué par moi-même alors les défoncent pas tous Nicia sinon vous allez vous ennuyer xD) / Lukan Reige / Darman Skarati / Gra'an Fel / Nogget Hawk / Xaveric / Kira Valyria / Eleanor Yunstar / Abadonn Glitterind
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 7 Déc - 4:03

Les combats commençant, les troupes adverses entamèrent alors les hostilités; avisant cet obscur théâtre du haut de son office, la Chancelière s' impatientait de devoir rester ainsi inerte et prostrée ! Les bras croisés, qui plus est! Un regard sévère sur la pluie et l'orage qui s' enhardissaient de par leur intensité, un soupir d' exaspération s' échappa de sa poitrine, observant résolue et pleine d'espoir les troupes républicaines qui subissaient les méandres de l' agitation nouvelle de l' Empire. Un éclair créa une légère baisse de tension, dont l' échos pénétrant gronda sourdement de sa puissance véhémente, mais personne dans cette salle n' y portait d' importance ...


- Je ne saurais vous répondre avec exactitude, l'avenir est obscurci par l'Empire. Tout dépendra des forces de la République et de leur organisation.

- Une nouvelle guerre me semble presque inévitable ... Après cette intrusion la République ne pourra rester aussi indolente qu' elle ne l'a été sous le joug de mon prédécesseur ... Cela serait afficher ouvertement notre faiblesse à l' Empire, et je le refuse catégoriquement.


Un instant silencieuse, Leelou Ely' Ja lissa distraitement sa longue natte ambrée qu' elle avait gracieusement déposé sur la courbure de son épaule droite laissant ainsi sa nuque fraiche à découvert, écoutant de biais ce qu' on lui annonçait. Finalement, Van Siam décida de sortir de la pièce, laissant la Chancelière et la membre de l' Ordre Jedi à leur discussion, il quitta la pièce, saluant respectueusement les deux femmes d'un signe de tête.
Nullement troublée par ce changement de position de ce membre de l' Eglise, la ysanna retourna à son bureau, jetant un oeil sombre sur un projecteur holographique qui résumait les mouvements des troupes républicaines.


- D' ailleurs, a t' on réussi à joindre nos alliés ? Sont ils au courant de la trame actuelle, où bien les vaisseaux impériaux ont neutralisé nos communications avant que nous puissions ...


Son attention dériva en apercevant un trouble dans le calme et la lumière azurée de la Grand Maître Jedi qui apparaissait soudainement en état d' alerte. Se tournant puis se levant prestement à la rencontre d' Arsenicia, Leelou Ely' Ja posa ses vives noisettes d' un air interrogatif sur sa protectrice, cherchant à connaître l' origine de cette perturbation dans les moeurs de la jedi ...


- Maître Ombrelune ?


Une mine de franche stupéfaction chassa l' allure posée de la ysanna, laissant ses lèvres s 'entrouvrirent sous le poids de cet émois, lorsque la Grand Maître lui révéla son pressentiment qui apparemment était plus qu' imminent.



* ... Des troupes seraient déjà ici ? Mais les combats viennent à peine d' être entamé ! ... Enfin, sachons les accueillir. *


Un léger sentiment d' inquiétude s' éprenait doucement du coeur vaillant de la Chancelière, un noeud se serra dans son ventre, et peu à peu sa respiration s' accélérait. Bien que cette nouvelle perspective d' attaque la troublait, Leelou n' en était pas effrayé pour autant, affichant alors un air contrarié, elle recula lentement jusqu' au bord de son bureau, regardant avec vigilance la porte fermée de son office, derrière laquelle une succession de bruit intrigant, mais surtout alarmant tendaient à confirmer l' avance studieuse du Maître Jedi.

Malgré sa réaction d' appréhension, la ysanna gardait la tête froide, sachant pertinemment que son esprit devait demeurer calme et éclairé si elle souhaitait en réchapper. Elle poussa un soupir bref, décidé et déterminé. En effet, il était gênant que des troupes impériales se soient immiscés aussi vite dans leur système. Cependant, en aucun cas ! Ces agents fiellons de l' Empire sauraient défaire sa volonté ! Qu' ils viennent s ' insurgeait elle au fond ' elle même ! Jamais elle ne reniait ses valeurs et la politicienne qu' elle incarnait si dument, resterait ferme dans ses décisions ! Et si la clairvoyance de Maître Ombrelune persistait avec autant d' acuité qu' elle avait jusque ici présenté, alors elle n' avait rien à craindre concernant une éventuelle tentative d' assassina que cette dernière lui avait avoué, puisque Leelou avait entièrement confiance quant aux facultés de la Grand Maître.

Un nouvel éclair tonna dans les ténèbres de Coruscant, tonnerre rugissant qui fut tout aussi fort et sonore que le garde républicain qui ouvrit subitement les portes encadrant la salle ...


- Leelou ! Chancelière reculez ! Une escouade impériale a pénétré dans le Palais, elle est juste ...


Des effluves de blaster atteignirent violemment le dos du garde qui sombra lourdement à terre d' un bruit sourd et atténué. Dans un geste de secours, Leelou s' avança d' un pas vers le soldat tombé au combat, néanmoins sous la vive improbation du Grand Maître Ombrelune, elle se ravisa. Reculant vers la fenêtre, elle s' adressa à sa protectrice d' un regard posé et d'une voix mesurée par laquelle une indignation tendait néanmoins à se faire entendre. Assurément la Chancelière n' avait que peu apprécié de voir ainsi un de ses hommes se faire abattre sous son nez ...


- Je ne me laisserais pas impressionner !

Ayant ainsi rejoint le devant de son bureau, Leelou Ely'Ja ne comptant guère jouer les dames chaperonnées, poussa d'une main ferme son siège puis, d ' une impulsion du pouce sur un loquet, une ouverture s' étira du meuble, un tiroir fit alors son apparition. Compartiment dans le lequel deux blasters reposaient, choisissant le premier, la ysanna s 'en saisi ainsi que de plusieurs recharges. Sans prendre attention aux répliques de la jedie, elle chargea résolument l' instrument.

La foudre sabat à nouveau, coup de tonnerre qui servit de mise en scène à l' arrivée de la troupe de l' Empire. Bien qu' Arsenicia les tint en retrait elle investit la salle avec rapidité, bloquant ainsi l' entrée. Réfrénant son irritation quant à cette vile apparition, demeurant sereine de son allure posée et fière, la Chancelière, étant restée debout à son bureau, avisa de ses imperturbable noisettes les hommes de l' Empire ne leur demandant que d' un calme déconcertant ...


- Souhaitez vous négocier votre retrait des troupes de Coruscant ou bien devons nous dés lors perpétuer les hostilités engagée ?


Évidement n'y voyez ici que du miel dans les dernières paroles de la politicienne, sachant judicieusement que ces hommes de mains n' avaient en aucuns cas l' ordre ou même le désir ! De se retirer du Joyau des Mondes du Noyau ! Imperturbable face à ce danger maintenant imminent, restant de marbre et de glace, elle ne sourcilla en aucune façon lorsque les armes de l'escouade se fixèrent sur sa position. Leelou Ely ' Ja se contenta d' émettre un faible sourire, gardant pour elle son appréhension ne leur offrant alors que la détermination et l' avenance que sa vaillance d' ysanna savait lui conférer ...


- Au nom de l'Empire, nous vous arrêtons Chancelière !


En guise de réponse, notre Chancelière, élevant un unique sur-cils de son regard imposant, amusée mais sincèrement dédaigneuse, et profitant de ce moment de silence, pointa son blaster paralysant de son zéle prévenant sur le premier sbire de l' Empire qui se trouva sur la trajectoire de celui-ci, s 'en suivit alors cinq tirs qui brisèrent la visière du casque de l'agent de l' Empire, qui après une série de spasmes s' étendit brutalement sur le sol.


- Vous me semblez bien empressé ...


Les négociations n' ayant que peu perduré, Leelou se baissa prestement, obéissant au Maître Ombrelune, dont la lame venait de s' embraser. Elle porta ses mains au dessus de son visage ovale, étreignant la crosse de son blaster de la finesse de ses doigts, elle s' accroupi derrière son bureau, obtempérant dans un premier temps aux commandements d' Arsenicia. Des tirs fusèrent, un vrombissement éclata, des cris et des ordres s' élevèrent.

Songeant toutefois que de rester prostré ne lui serait d' aucune utilité, relevant son nez et ses prunelles noisettes, Leelou leva son blaster paralysant, laissant son visage dépasser du meuble qui la préservait des tirs de ses belligérants, ses lèvres s' étirant de concentration afin que ces tirs n' atteignent la jedi, elle déversa sur eux une dizaine de salves, perturbant ainsi ces agents de l' empereur. Son chargeur vide, elle pesta, et ce autant contre sa charge qu' envers ses agresseurs.

Un agent roulant soudainement sur le côté, elle recula lentement, avisant sur le qui-vive cet homme qui venait d'éclater la défense du Maître Jedi. Leelou chargea prestement son blaster, puis élevant sa main droite, elle tira de toute sa hauteur, le tir bien qu' ayant touché sa cible, n' altéra que très peu l' armure de son assaillant, ce dernier repoussant brutalement la main qui tenait la crosse, attrapa violemment Leelou Ely' Ja part le col, se saisissant ainsi fermement de la longue natte que ses cheveux roux formés, geste qui fit basculer son minois en arrière, la forçant à serrer des dents. Cependant notre teigne d' ysanna, ayant gardé fermement son blaster dans la paume de sa dextre, bloqua le canon de son arme sur la poitrine de son assaillant, qui sembla lui souffler quelque chose, mais n'y portant pas d' attention, ne souhaitant que se libérer de cette étreinte, elle tira successivement sur la détente de son arme jusqu' a ce que l' impérial la lâcha, paralysé par les salves proféré qui venaient de percer l' épaisseur de son armure.

Se replaçant avec hâte, elle usa du bureau derrière lequel elle se situait afin de se protéger des tirs tout en envoyant de son côté de nouvelles charges sur la horde de l' Empire. Elle se doutait bien que son petit blaster n' avait que peu d' effet sur eux; néanmoins, cela suffisait à les dissuader d ' approcher de trop près lorsqu' Arsenicia ne pouvait s' en occuper. Et puis, Dame Valtym se gardait bien de dévoiler tout ses atouts.

Dans un fracas général, un éclat de verre se brisa, la baie du Palais devant laquelle la Chancelière se tenait, se fissura. Deux soldats entrèrent par la fenêtre explosant la vitre sur leur passage. Des particules de cristal jaillirent en tout sens, éraflant la peau de la politicienne qui lâcha un cris de surprise lorsqu' elle fut soudainement soulevée de terre par les deux hommes, leurs bras passant par dessous ses fines épaules, comprimèrent violemment sa poitrine, cherchant à neutraliser ses mouvements.

Répugnant d' être ainsi piégée sous la force brute de ces deux hommes, elle se débâtit fermement. Lucide elle savait que frapper l' impénétrable carapace de l'armure de ses petits poings ne mènerait à rien, ainsi réitéra t' elle ses frappes ankylosantes, bloquant le canon sur un coin d' armure et y déversant une dernière bordée de tir jusqu' a ce qu' il s' effondre. Hébété, il lâcha sa prise sur la Chancelière qui pu remettre pied à terre. Cependant, le deuxième soldat de l' Empire ne l' avait pas pour autant lâché.
S' agrippant à son poignet droit, il lui assena un coup rude et sec sur l' avant-bras récupérant ainsi le blaster, il heurta la crosse de l' arme sur le crâne de la Chancelière qui sous le heurt de cette frappe, tomba lourdement à terre, se cognant contre le bureau. Portant sa main sur son front, le toisant d' un regard noir, plissant ses lèvres rosées, elle releva sa main d' un geste vif cherchant à récupérer le deuxième blaster ...

Néanmoins, le soldat profita que la femme fut sonnée pour fermer le conteneur d' un coup de pied sec et posant furtivement son arme au travers du cou de Leelou, il la souleva sèchement. Celle-ci chancela, tituba puis fut immobilisée et neutralisée par l'emprise de cet homme de main de l' Empire qui neutralisa toute possibilité de mouvement, appuyant fortement sur sa gorge, l' étouffant légèrement tâchant ainsi de la dissuader de toute représailles, un autre vint rapidement le seconder, second pion qui sortit puis enclencha un grappin ...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 7 Déc - 7:19

    Arsenicia demeurait là, immobile, observant la Capitale depuis le bureau de la chancelière, son visage proche de la baie vitrée qui donnait sur l'extérieur et à travers laquelle la Jedi avait bien du mal à voir, la pluie s'abattant sans relâche ni pitié contre le verre. Dehors, elle pouvait sentir les vies s'éteindre les une après les autres. Cette attaque avait déjà fait beaucoup de morts, dans les deux camps. Dans son dis, assise à son bureau, elle entendait et sentait l'impatience de la Chancelière. Celle-ci n'aimait pas rester ici, les bras croisés, alors que d'autres étaient en train de se faire tuer pour préserver la République, sa République

    - Une nouvelle guerre me semble presque inévitable ... Après cette intrusion la République ne pourra rester aussi indolente qu'elle ne l'a été sous le joug de mon prédécesseur ... Cela serait afficher ouvertement notre faiblesse à l'Empire, et je le refuse catégoriquement.

    « La guerre semble, en effet, être la seule issue. Nous devons vaincre, nous devons repousser l'Empire ou il nous écrasera. Et lorsque ce sera fait, nous devrons prendre des mesures avant de subir une nouvelle attaque. L'Empire veut la guerre, j'en suis certaine. Et même si ça ne me réjouit pas de consentir à la mort de milliers d'Impériaux, je le ferais. Pour la paix. »

    La Grand Maître demeura immobile, tournant le dos à la Chancelière, les paupières closes. Immergée dans la Force, elle sentit Siam quitter la pièce en silence, laissant Leelou et Arsenicia seule à seule. La femme politique reprit la parole, mais sa voix n'était qu'un écho affaibli aux oreilles de la Grand Maître, dont l'esprit et les sens étaient tournés vers l'extérieur. Elle se pencha très légèrement en avant, les sourcils froncés, et posa deux doigts sur sa tempe droite, concentré dans la Force. Lentement, la Jedi se tourna vers la Chancelière, posant ses iris azuré sur les siens, noisettes.

    « Les impériaux approchent, ils viennent pour vous. »

    Dès lors, la Jedi saisit ses deux sabres lasers, qui jusqu'ici pendaient à sa ceinture. Elle imbriqua leur extrémité l'une dans l'autre et verrouilla les deux sabres, formant ainsi son arme de prédilection, son double sabre laser. Un soldat arriva, son approche couverte par le grondement du tonnerre. Il mit en garde la Chancelière, mais il fut malheureusement abattu sous les yeux des deux femmes.

    « Restez là, Chancelière, n'avancez pas. »

    Celle-ci, après avoir jetée un regard lourd de sens à la Jedi, ouvrit un compartiment secret et en sortit un blaster. Arsenicia ne fit aucun commentaire, mais il était clair qu'elle désapprouvait Leelou. Cependant, elle n'eut guère le temps de le lui faire savoir. En effet, les troupes de l'Empire débarquèrent dans le bureau de la Chancelière. Arsenicia prit alors les devant et s'avança, sa bure noire flottant à ses pieds, son sabre laser à la main, maintenant les impériaux à distance par sa seule présence. Dès lors, son pouvoir entra en action et avec une habileté légendaire, elle commença lentement à user du Malacia sur quelques soldats, qui peu à peu seraient prit de vertiges et de nausée, pour finalement être incapable de bouger sans courir le risque de s'évanouir. Debout à son bureau, la Chancelière demeurait impassible face à cette soudaine apparition. Droite et fière, elle prit la parole. La réponse de l'Empire ne se fit pas attendre et les soldats braquèrent leurs armes sur l'Ysanna. Un lourd silence prit possession de chaque personne présente. Pendant ce court laps de temps, les soldats du fond commencèrent à avoir d'importants vertiges.

    Cinq coups de feu. Cinq détonations et le combat débuta. Activant son double sabre laser, Arsenicia se plaça sur la trajectoire des tirs et les renvoya à l'expéditeur avec une rapidement et une habilité légendaire, abattant quelques stormtroopers au passage.

    « Chancelière, à couvert ! Maintenant ! »

    Une fois la Ysanna à l'abri des tirs de blaster, la Grand Maître Jedi empoigna son arme à deux mains et s'avança inéluctablement vers les soldats, renvoyant ou esquivant leur tirs. Un premier soldat tomba, le coeur brulé par la lame incandescente que Nicia maniait avec une aisance rare. Désormais, plus question d'épargner qui que ce soit. Son but était de protéger la Chancelière et elle ferait tout pour y parvenir. Son sabre trancha des membres, des têtes, des corps... Afin de se protéger des assauts qu'elle n'était pas certaine de pouvoir éviter, elle usa de la Protection de Force. Ainsi, tant qu'elle se concentrait sur l'utilisation de ce pouvoir particulier, son corps ne subirait aucun ou très peu de dommage de la part des tirs lasers.

    On aurait dit qu'elle dansait au milieu des armures blanches alors que la Ysanna tirait sur les impériaux qu'Arsenicia ne pouvait vaincre, les dissuadant d'approcher de sa personne. La Grand Maître se mit à couvert dans un coin de la salle et désactiva son sabre laser, avant de se concentrer sur un autre pouvoir de la Force. L'illusion qu'elle créa était simple, mais très efficace. En un instant, les soldats de l'Empire purent voir une vingtaine de soldat Républicains approcher.

    C'est alors que la Maître Jedi sentit la détresse de la Chancelière. Un discret coup d'oeil dans sa direction lui suffit pour comprendre la situation. Réactivant son sabre laser, elle quitta sa cachette et s'approcha à très grande vitesse des deux soldats. Elle en tua un, transperçant son abdomen d'un coup de sabre sans lui laisser le temps de comprendre, cependant le second raffermit sa prise sur la Chancelière, posant le canon de son arme sur sa tempe. Arsenicia ne savait pas si l'Empereur souhaitait vraiment l'avoir morte, mais elle ne prit pas le risque de le vérifier. Sans lever la main afin de ne pas lui révéler son plan, elle fit appel à la Force. Le blaster du soldat quitta ses mains, bien que celui-ci tenta de s'y accrocher. L'instant d'après, la Jedi leva le bras et envoya une puissante poussée de force sur l'impériaux, attrapant la Chancelière par le bras avant qu'elle ne tombe avec lui. Propulser sur plusieurs dizaines de mètres et sans réacteur dorsaux, le soldat impérial fit une très longue chut jusqu'aux pieds du sénat...

    « A couvert, vous ne bougez pas, vous restez là. » ordonna telle à la Ysanna alors qu'elle forçait celle-ci à se mettre à couvert dans un coin de la pièce, à l'abri des regards.

    La Grand Maître retira alors sa bure noire, qu'elle lança négligemment sur le bureau de la Chancelière, puis elle réactiva son sabre laser, la lueur des deux lames bleutées éclairant son visage aux trais durcit par la concentration. Il était hors de question que Leelou Ely'ja Valtym perde la vie sous la protection d'Arsenicia. Elle en fit le serment, alors que ses illusions, réduit désormais à une dizaine, se rapprochaient des impériaux, qui furent dès lors prit en étau. Les Républicains devant, la Jedi derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Jeu 8 Déc - 12:05

L'ordre avait été donné et les troupes impériales semblaient venir sans cesse dans le Sénat. Les différentes navettes qui posaient des troupes tout autour du bâtiment semblait laisser croire qu'une véritable guérilla s'opérait dans le palais. Les troupes se dispersaient par centaine, entrant dans le bâtiment avec ferveur et conviction. D'autres, en revanche, se contentaient d'encercler le bâtiment et de ne laisser passer personne, civil ou militaire sauf si celui-ci était membre de l'Empire, naturellement. En quelques minutes seulement, le Sénat et ses alentours furent bouclés et complètement sous domination impériale. Les quelques poches de résistances républicaines furent matées. Certains furent prisonniers, d'autres, moins chanceux, trouvèrent la mort, lâchement exécutés par les forces impériales.

Les diverses troupes qui avaient prit possession du bâtiment continuaient inlassablement de se diriger vers l'unique endroit qu'il n'avait pas fouillé : la salle où se trouvait la chancelière et la Jedi qui la protégeait. D'ailleurs, quelques troupes étaient déjà sur place :


« Au nom de l'Empire, nous vous arrêtons Chancelière ! »

Ce furent les paroles prononcées par l'escouade qui avait localisé la chancelière. Malheureusement pour le pauvre homme, la seule réponse qu'il reçut fut 5 coups de blaster paralysant. Le reste des soldats regardèrent le corps de leur coéquipiers lorsqu'un d'eux hurla :

« Feu à volonté, je ne veux voir personne debout sauf la chancelière. »

A cet instant, des tirs fusèrent dans toute la pièce avec pour unique cible la Jedi qui accompagnait l'Ysanna. Quelques soldats, restés en retraite, se hâtèrent de prévenir toutes les forces impériales :

« Ici escouade Alpha de la position Sud-Sud-Est ! Avons repéré le colis. Je répète : avons repéré le colis. Elle se trouve dans la dernière salle située au Nord-Est du bâtiment. Envoie urgent de renfort, la cible n'est pas seule ! »

Les troupes impériales subissaient les assauts combinés de la Jedi ainsi que de la chancelière, bien abritée derrière son bureau. Alors que le combat faisait rage, un des soldats arriva, par une roulade, à se retrouver au côté de la chancelière. Voyant là sa future promotion, il ne broncha que très peu devant le tir de la jeune Ysanna et se saisit de celle-ci par le col, sans aucun respect qui était dû à son rang. Toutefois, ce manque de respect, il le paya très cher lorsque la chancelière, peu enclin à se laisser attraper de la sorte, parvint à passer son armure à l'aide de son blaster paralysant. Le soldat tomba la tête la première sur le sol, secoué de spasmes violents.

La salle était devenu un vrai champ de bataille. Et bientôt, un début de renfort impérial arriva. Deux hommes, bien équipés, apparurent par la vitre qui se trouvait derrière la chancelière. La brisant, de nombreux morceaux de verre se répandirent sur le sol et la pluie et le vent s'engouffrèrent dans la pièce, créant un véritable climat apocalyptique. Les deux hommes empoignèrent sauvagement la chancelière. Par leur force, on pouvait tout à fait aisément voir qu'ils n'étaient pas du même gabarit que l'autre soldat. Pourtant, un de ses soldats finit par s'effondrer sous les coups répétés de l'Ysanna. Toutefois, le deuxième fut un peu plus réactif et donna un violent coup sur l'avant-bras de celle-ci pour qu'enfin, l'arme qui semblait causé tant de maux aux impériaux qui l'approchaient, soit à jamais écartée de ses mains. D'ailleurs, le soldat prit soin, afin de calmer la petite teigne, de lui assener un coup avec la crosse avant de se débarrassé de cette arme en la lançant par la fenêtre. D'ailleurs, ce soldat était un peu plus futé que les autres car il ne baissa pas sa garde pour autant et remarqua ainsi rapidement le geste de la chancelière qui cherchait à agripper le second blaster. D'un coup de pied sec, et sans doute parce que le jeune femme était sonnée, il referma le conteneur et immobilisa enfin l'Ysanna en glissant son arme sous son cou. Il fut rapidement rejoint par un autre soldat :


« Prêt pour extraction ! »

L'impérial qui l'avait rejoint sortit un grappin mais se fit rapidement liquidé par la Jedi venu en renfort. Inutile de dire que le deuxième soldat, bien qu'en menaçant la chancelière, ne fit pas long feu. De l'autre côté, les troupes impériales étaient confrontés à des troupes républicaines créées par une illusion de la Jedi. Mais tout à coup, une voix se fit entendre :

«Nos troupes nous l'ont certifié : plus aucune troupes républicaines n'occupent les lieux. L'Empereur Kuran a été clair. Tout ce qui provient des Jedi ne sont qu'illusions ou folies. Ne relâchez pas votre concentration et tuez la Jedi »

Et oui. D'entraînement Sith, Liam connaissait le principe de l'illusion de Force et en avait donc avisé la majeure partie de ses troupes avant l'assaut. De quoi donner quelques difficultés aux Jedi qui seraient sûrement de la partie. De ce fait, les troupes regagnèrent en aplomb et concentrèrent les tirs sur la Jedi tandis que quatre autres escouades arrivèrent derrière la première escouade en combat. Rapidement, ils pénétrèrent dans la salle et se séparèrent pour occuper tout l'espace. Côté vitre, la fenêtre brisée par les deux impériaux offrirent une occasion inespérée à d'autres impériaux de pénétrer dans la salle. Bientôt, tout l'espace se retrouvait cerné de stormtroopers, fusils pointés sur la Jedi et la chancelière.

Profitant d'ailleurs que la Jedi, se retrouvant face à tant d'hommes pour elle toute seule, soit légèrement en difficulté, une navette de classe Nune se posa en vol stationnaire prêt du bâtiment. A son bord, un soldat d'élite armé fusil de précision E-11s prit le temps, et bien sûr la précision, de loger une balle dans la jambe de la Jedi, diminuant ainsi ses capacités.


« Rendez-vous Chancelière. Et le nombre de victimes pourra s'arrêter là ... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Ven 9 Déc - 1:45

-BIENVENUE SUR CORUSCANT MES MIGNONNES !!

L'attaque des républicains avait été fulgurante, au point que quatre commandos périrent dès les premiers instants de l'affrontement, sous les tirs croisés d'un E-Web et d'une vingtaine de fusils blaster plus conventionnels.

- On recule par là bas !!! Walter, tir de barrage, maintenant !!!

Lukan avait réagi avant même que le Commandeur n'ait donné ses ordres, plaçant son fusil blaster en mode rafale pour essayer de ralentir l'avancée des républicains. Ces derniers s'avéraient malheureusement être à la fois plus nombreux et mieux armés.

Heureusement, Gra'an Fel n'avait pas été nommé à la tête des Forces Impériales pour rien. En l'espace de quelques instants, il avait déjà ordonné une frappe aérienne sur les troupes ennemies. Il ne restait plus qu'à espérer que ce soit suffisant.


- Lukan !! dès que les prédators seront ici, on fera exploser des grenades fumigènes et on se dispersera, vous avec moi, Walter, choisissez votre compagnon de fortune, et les deux autres formeront la dernière équipe. Lukan et moi, on passe par dessous !! Les autres, essayez d'entraîner un maximum de républicains derrière vous et perdez les, si vous le pouvez, regroupez sur le sénat, sinon, regroupez sur nos troupes régulières.

- Cinq sur cinq, Commandeur.

Préparant les grenades fumigènes, l'Amiral profita aussi du peu de temps imparti pour télécharger sur son datapad toutes les données disponibles relatives aux conduits et autres sous-sols de Coruscant. Hélas, il n'aurait sûrement guère le temps de tout recevoir, il ne pouvait compter que sur la chance pour que les données GPS soient suffisamment précises...

- Attention, préparez les fumigènes !!

Ensuite, tout se passa très vite. Les chasseurs stellaires arrivèrent avec leurs bruits si caractéristiques et les deux hommes eurent à peine le temps de jeter leurs fumigènes avant de se précipiter vers la trappe. Un bruit assourdissant se faisait entendre au-dessus d'eux, pourtant déjà bien amorti par le casque qu'il portait.

Le Commandeur et Lukan se mirent à courir dans ce qui ressemblait beaucoup à un conduit de maintenance avant de déboucher dans une salle assez vétuste, équipée d'un vieux poste de contrôle datant sûrement d'avant la Guerre des Clones. Derrière eux se trouvait un tunnel assez large qui se divisait ensuite en deux boyaux un peu plus loin.

Appuyant sur un bouton de son casque, il fit apparaître les voyants lumineux qui correspondaient aux senseurs qu'il avait laissés sur leur passage, pour les avertir de l'arrivée d'éventuels poursuivants. Pour le moment, aucun n'avait été activé.


- Avez vous une idée de l'endroit où nous sommes, Amiral ? Est-ce déjà le sénat ?

Affichant les données téléchargées depuis le Chimaera avant de les trianguler selon leur dernière position connue, Lukan arriva approximativement à les localiser.

- Non, Commandeur. Nous nous trouvons à la limite du secteur sénatorial mais encore à près de 3 km du Palais et du Sénat. Ce conduit et cette pièce servaient à l'entretien des immeubles situés au dessus de nous, à l'époque où ils étaient encore utilisés. Depuis, les gratte-ciels sont montés encore plus hauts et ces niveaux ont été abandonnés...

Il fit apparaître ensuite une carte holographique, montrant la pièce où ils se trouvaient ainsi que le chemin que poursuivaient les deux couloirs.

- Le couloir de droite mène juste en dessous du palais, et on pourra utiliser les conduits de ventilation pour ressortir dans les niveaux supérieurs. S'ils s'avèrent scellés, une échelle de secours sur l'un des murs, ici, peut nous amener juste à l'extérieur du palais, sur la façade sud. Le couloir de gauche s'arrête à environ 600 mètres du palais mais à découvert et...

Un bip se fit alors entendre dans son casque et il constata que le premier senseur avait été activé. Les républicains étaient sur leurs traces et ils ne mettraient pas longtemps à les rejoindre...

Otant son sac à dos, il ne tarda pas à dévoiler son contenu : des munitions, des rations de survie, des éléments interchangeables de son fusil blaster, son propre pistolet blaster DC-15s... et deux petits Ysalamiri.

En attrapant un délicatement, il le tendit alors à Gra'an.


- Il n'est pas encore arrivé à maturité donc son rayon d'action sera plus faible mais tant que vous l'aurez avec vous, les Jedi comme les Sith ne pourront pas vous sentir arriver dans la Force. Attention, ne vous éloignez pas à plus de cinq ou six mètres de lui car la bulle qui repousse la Force autour de lui n'agira pas plus loin...

L'Amiral fit une courte pause et entreprit de modifier la configuration de son fusil blaster avant de poursuivre d'une voix calme et mesurée.

- Des troupes républicaines se dirigent vers nous et nous n'avons aucune chance de les distancer. C'est pourquoi vous allez emprunter le tuyau de droite et courir sans vous arrêter pendant que je vais m'efforcer de tenir cette position le temps de m'occuper d'eux avant de vous rejoindre.

Voyant que les sourcils froncés du Commandeur, Lukan ne lui laissa même pas le temps de répliquer qu'il poursuivit d'un ton sans appel, son index pointé vers lui.

- L'Empereur nous a confié une mission : lui ramener la Chancelière, quel qu'en soit le prix. Vous êtes le Commandeur des Forces Impériales, les hommes auront besoin de vous pour mener à bien leur mission et surtout pour que le maximum d'entre eux reviennent vivants!

Se détournant de lui, Lukan commença à barricader la porte par laquelle ils étaient entrés tout en laissant un interstice suffisant pour pouvoir faire feu avec son arme. Les senseurs s'activaient les uns après les autres et ce n'était plus qu'une question de minutes avant que les républicains n'arrivent à portée de vue.

- Allez Commandeur, je n'ai aucunement l'intention de mourir ici. Partez devant et surtout partez vite parce que si je vous prends à traîner en route quand je vous rejoindrai, supérieur ou pas, vous allez comprendre votre douleur !

Ce n'est qu'une fois Gra'an parti que Lukan se sentit apaisé. Bon gré mal gré, le Commandeur mènerait à bien leur mission. Il revenait maintenant à Reige de faire tout son possible pour lui laisser le maximum de temps pour l'accomplir.

L'adrénaline se déversa progressivement dans ses veines et l'Amiral se sentit à nouveau dans la peau du chasseur, comme à l'époque où il n'était qu'un simple pilote.

Le premier groupe de soldats républicains n'eut aucune chance. Grâce au mode Lance-Grenades de son fusil blaster DC-17m, la majorité d'entre eux moururent sur le coup et les rares survivants agonisaient de douleur sur le sol, ayant souvent perdu un membre ou deux au passage. Malheureusement, Lukan ne disposait que de cinq de ses petits bijoux, si bien qu'il fit son possible pour les utiliser au mieux. Une vingtaine de soldats républicains avaient déjà été mis hors combat lorsqu'il se retrouva à court de grenades.

Toutefois, c'était loin d'être suffisant. Leurs renforts arrivèrent en grand nombre et tout ce qu'il pouvait faire, c'était tenter de riposter en remettant son fusil en mode rafale. Ayant déjà épuisé un chargeur lors de l'attaque initiale en surface, il ne lui restait plus énormément de munitions et il lui apparut bientôt qu'il ne pourrait pas résister plus de cinq, peut-être dix minutes à ce rythme.

Surtout que les murs commençaient sérieusement à souffrir des impacts de tirs énergétiques et si ce n'était pas lui qui finissait à court de munitions, ce serait la pièce qui tomberait en morceaux autour de lui comme un château de cartes...

Pestant contre cette situation difficile, il attrapa son sac et se saisit d'un autre chargeur lorsqu'il se rendit compte d'une étrange sphère marron qui avait une forme similaire à celle des grenades qu'il avait utilisées quelques instants auparavant. Un enregistrement s'activa alors sur son datapad, probablement mis en route lorsqu'il avait touché la sphère...

...et révéla le visage rieur du professeur Llwyd, qui se trouvait visiblement au labo au moment du message.


- Salutations, Amiral Reige... j'imagine qu'au moment où vous verrez ce message, vous vous trouverez dans une situation suffisamment périlleuse pour fouiller au fond de votre sac.

Satané Peter ! Ne pouvait-il donc jamais aller à l'essentiel ? Surtout vu la situation et ses munitions qui fondaient comme neige au soleil...

- Mais je m'égare. Cette étrange balle que vous avez trouvée n'est autre que ma dernière invention. Vous savez, vous m'aviez demandé de me pencher sur les propriétés de la gelée blorash, jadis employée par les Yuuzhan Vong. Et bien, à force de temps et avec un peu d'aide d'une amie versée dans la biotechnologie Vong, j'ai réussi à créer cette petite merveille...

- Abrège, abrège, abrège... Murmurait Lukan entre ses dents tout en attrapant son avant-dernier chargeur.

Les républicains avançaient lentement mais sûrement. Une minute, c'était tout au plus ce qu'il lui restait avant d'être mis en pièces ou de se faire exploser pour en emporter le plus possible avec lui dans la tombe...

- Cette munition est tirée comme une de vos grenades, je l'ai adaptée spécialement pour votre fusil blaster DC-17m. Elle fonctionnera aussi bien sur les êtres que sur les objets mais son efficacité est maximale dans un endroit clos. Elle génère alors une sorte de mur de gelée mais contrairement à la gelée blorash traditionnelle, elle ne devient pas complètement solide...

Intrigué par les paroles de Llwyd et voyant peut-être une possibilité de gagner un peu de temps, Lukan modifia rapidement la configuration de son arme tout en chargeant la munition expérimentale. Il continua néanmoins ses tirs de barrage avec son pistolet blaster, même si l'effet était nettement moins dissuasif.

Prenant son sac à l'épaule, il fit exploser une grenade fumigène et se replia vers le couloir derrière lui, et vers les deux tuyaux tout en continuant d'écouter le discours de Llwyd, directement dans son casque.


- Oui, l'aspect le plus intéressant de cette nouvelle matière, c'est qu'elle ne sera pas dégradée par les éventuels tirs énergétiques à son encontre. Bien au contraire, les organismes vivants qui la composent vont s'en nourrir et la gelée va croître en densité, encore et encore de manière quasi-infinie...

Sacré Peter ! En cet instant, alors que les tirs ennemis commençaient à pleuvoir derrière lui, l'Amiral ne savait pas s'il avait envie d'embrasser ou d'étrangler l'excentrique professeur. Ce qu'il venait de lui dire allait peut-être lui sauver la vie, si ça marchait, mais le timing était tout simplement juste, trop trop juste...

Courant aussi vite que ses jambes pouvaient le porter, Lukan atteignit enfin le tunnel de droite. Faisant immédiatement volte-face, il tira la munition expérimentale et fut étonné par le "splash" qu'il entendit lorsque la substance entra en contact avec les parois du tunnel. Presque instantanément, les républicains commencèrent à lui tirer dessus, il pouvait encore apercevoir leurs silhouettes indistinctes au travers de la gelée et pendant l'espace d'un instant, Reige crut que la théorie de Llwyd avait échoué et que sa dernière heure était venue...

... mais c'est à cet instant précis que le mur commença à s'épaissir, comme un ballon en train de gonfler mais tout en étant rempli à l'intérieur. Les soldats ennemis continuèrent de s'acharner dessus pendant plusieurs minutes, si bien que le mur gagna au moins plusieurs centimètres d'épaisseur.

Soupirant de soulagement, Lukan se rendit compte à cet instant qu'il tremblait de tous ses membres, sans doute autant à cause du soulagement que de l'adrénaline dans ses veines. Demandant un diagnostic rapide de son armure, il constata que celle-ci avait été touchée à plusieurs endroits, notamment au niveau des côtes mais que seules les plaques avaient souffert. Tout ce qu'il aurait, ce serait des bleus... et il ne préférait pas imaginer à quoi il ressemblerait s'il n'avait pas revêtu le dernière modèle d'armure Commando.

Se remettant péniblement debout, l'Amiral remit son fusil en mode standard et constata qu'il ne lui restait qu'un chargeur et demi pour le DC-17m et deux chargeurs pour son pistolet blaster. Caressant doucement la tête du petit Ysalamir tandis qu'il vérifiait qu'il n'avait pas été touché, Lukan croqua dans une barre énergétique au goût infect avant de repartir de l'avant, en espérant rattraper le Commandeur.

Finalement, le chemin ne fut pas aussi long qu'il l'aurait pensé et il rejoignit le Commandant juste après être sorti du tunnel. Il s'avérait finalement déboucher juste à l'extérieur du sénat. Ce n'était pas un problème mais cela les retarderait un peu quand même. Ils étaient sur le point de se diriger vers l'entrée lorsqu'une communication se fit entendre dans leurs casques.


- Commandeur Fel, la flotte a besoin de vous sur l'Apocalypse. La situation s'est compliquée en orbite depuis l'arrivée des renforts ennemis...

Il y avait pas de temps à perdre. Confiant la majeure partie de ses munitions à Lukan, le Commandeur se dirigea vers le point de rendez-vous où une navette le ramènerait à bord du Star Destroyer...

... et en attendant, l'Amiral avait lui-même une mission à remplir.

Malheureusement, tandis qu'il se rapprochait de l'entrée du sénat, il aperçut un Mon Calamari portant un uniforme républicain et visiblement bien armé qui en sortait. Se jetant à couvert derrière une statue, Reige prit position et dirigea le canon de son fusil blaster sur son adversaire, tout en maudissant sa malchance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Dim 11 Déc - 7:15

Tout avait pourtant si bien commencé, dès que les blasters de sa section avait commencé à cracher leurs mortels rayons ils avaient eu la joie de voir les Impériaux tomber puis reculer. Mais griser par la sensation de victoires proches certains hommes avaient commencé à partir à leur poursuite, Darman avait bien tenté de les empêcher mais ce fut trop tard, un épais nuage de fumée les avaient enveloppés, puis ce fut le silence. Petit à petit un grondement commença ce faire entendre, enfin plutôt un chuintement, qui grossissait de seconde en seconde et cela était loin d'être rassurant. Le lieutenant reconnus alors ce bruits, c'était la terreur de l'infanterie en terrains découvert, le type qui avait planifié l'assaut des force de l'Empire avait visiblement de la suite dans les idées. Le cri du lieutenant raisonna dans tous les casques avec la force d'une explosion.

PREDATORS !!!!

Il se mit à couvert le plus vite possible ainsi qu'un bon nombre de ses hommes, certains pourtant restèrent sans bouger comme des flans dans le magnésium. Les salves meurtrières des chasseurs de soutiens de l'empire s'abattirent sur la troupe, en fauchant une dizaine avant de repartir vers les cieux. Darman sortie de son abris, (un container a ordure, c'est dingue comme ces truc peuvent être solide), juste à temps pour voir disparaitre par une ouverture du sol quelques impériaux. Le dilemme était donc de savoir si lui et son escouade allaient suivre les soldats impériaux qui c'était enfuis en profitant des prédators ou de suivre les autres qui étaient parties dans les égouts de Coruscant. Ne voyant plus les autres soldats de l'escouade Imperial, Darman jugeât qu'il valait mieux suivre dont on savait le chemin, il appela rapidement la deuxième partie de son escadron rester en retrait ainsi que les survivant de raid aérien et tous s'engouffrèrent après avoir appelé les unités paramédic de l'armée de la république pour les pauvres gars resté sur le carreau.

La vingtaine de soldats et Darman avancèrent avec prudence dans le dédale de conduites, sa puait, c'était sombre, on entendait des bestioles difficilement identifiable courir un peu partout, bref on comprenait pourquoi les impériaux étaient passé par là, ils devaient ce sentir comme chez eux. Certain soldat ne se génèrent pas d'ailleurs pour plaisanter à ce sujet, en temps normal Darman aurait plaisanté avec eux, mais là ce n'était pas le moment. La capitale était attaqué et les ennemis avaient visiblement mit le paquet, ils étaient supérieures en nombres et en armement. Au-dessus d'eux ils entendaient des bombardements et des bruits de batailles. D'après son radar ils n'allaient pas tarder à tomber sur une grande salle, mais plus important le lieutenant constaté qu'ils allaient aussi en direction du sénat il devenait donc urgent de rattraper les impériaux et de les neutraliser. Mais Darman fit une erreur à cause de l'étroitesse des lieux et des matériaux présent sont radar fut perturbé et il ne remarqua que trop tard la présence de l’Imperial.

Les grenades se mirent à pleuvoir partout dès l'entrée de la salle, ce fut pire encore que les predators, certains de ces soldat n'eurent pas le temps de répliquer qu'ils étaient déjà en morceaux, quand ceux qui y arrivaient ils se prenaient une grenade dans la foulé. Darman tira à son tour en direction de l'origine des projectiles, sans grand effets. Tout en tirant il essayait de mettre les blessé à l’abri dans le tunnel par où ils étaient arrivé. Comment avait-il put faire autant d'erreur, la moitié NON les trois quart de sa section était mortes ou agonisantes. Sentant la rage lui monter au nez, il se mit à courir vers ceux qui était responsable de tout cela, il traversa la grande salle souterraine en hurlant et en tirant, mais quand il arriva sur place, il n'eut que le temps de voir l’Imperial disparaitre derrière une espèce de gelée, il déchargeât son blaster dans ce nouvel obstacle sans résultat.

De rage il finit par mettre des coups de crosse et à taper dessus avec ses poings. Puis finalement il retira son casque et le brisa par terre de rage. Cette merde électronique ne servait à rien de toute façon. Penaud et désemparé le lieutenant revint sur ses pas, et constata avec horreur l'état de ses hommes, beaucoup étaient mort, d'autres blessé plus ou moins gravement et secouru par ceux qui par miracle étaient encore capable de se tenir debout. Même s'il était abattu il devait ne rien laissait paraitre, le chef devait être fort en toutes circonstance.

Sergent !!

Un soldat se levât confiant le blessé dont il s'occupait a un autre homme, il courut vers Darman, ce dernier constata qu'il avait le bras en écharpe avec un pansement de bacta de premier secours posé dessus.

Oui mon lieutenant ?

Qu'elle est le bilan ?

Pas terrible mon lieutenant d'après les rapports de surface les impériaux sont partout et convergent vers le sénat. Nous somme en infériorité sur tous les fronts, on a bien des renforts en route de partout dans la galaxie mais personne ne sait s'ils seront la a temps.

Que dit le QG ?

Le QG ne réponds plus, sur aucune fréquence, soit il a été détruit, soit tout le monde a foutu camp. Leur dernier message disait que la chancelière avait été capturée, mais cela a été dit sans que l'auteur du message ou le lieu de transmission ne puissent être clairement identifié, donc sa peut être du pipo de la part des Impériaux.

Y a-t-il un moyen d'aller au sénat rapidement ?

Cet endroit semble une ancienne cave d'immeuble, d'après l'holoplan le tunnel qui reste praticable devrait mener juste devant l'entrée du sénat ou du moins pas très loin.

Darman réfléchit un moment. Une grosse pierre s'écrasa soudainement juste en eux, le lieutenant leva la tête et constata que le plafond commencer a méchamment se lézarder c'était déjà un miracle qu'il est tenu jusqu'à maintenant. Il regarda les hommes et le tunnel.

Très bien sergent, vous et les hommes qui peuvent encore marcher vous emmener les blessé par le chemin par ou on est venus, moi je file par le passage jusqu'au sénat !! Une fois que vous serez sortie de la prévenez les unités médics et demander que l'on envoie des renforts au sénat. Exécution !!

Le sergent ne se le fut pas dire deux fois, Darman passa rapidement à travers les hommes pour prendre des chargeurs supplémentaires ainsi que d'autres détonateurs thermique puis il fila jusqu'au passage. En chemin il envisagea toute les situations, il allait peut-être débouler tout seul comme un gland en plein milieu d'un régiment d'impériaux mais tant pis. Il devait le faire au moins pour ses hommes qu'il avait mené à la boucherie. Le chemin fut rapide. Il sortit devant le sénat et il y avait ici beaucoup d'agitation que dans les autres coins de la ville. Cette place était grande était vide l'exception de deux types un qui semblait se carapater et l'autre que se mit à courir vers l'entrée du bâtiment le plus important de la République. Le lieutenant reconnut les armures des mecs qui les avaient attaqués dans la cave.

Payback time

Il arma deux détonateurs et les lança en direction des républicains, dans le même mouvement il attrapa son blaster a répétition et commença à canarder. Les détonateurs explosèrent au moment où ils touchèrent le sol, le lieutenant sentit le souffle des explosions sur son visage car il n'avait plus son casque, son armure quand a elle était noircie par endroit et on pouvait y voir des impacts, il avait surement quelques cotes fêlées mais l'adrénaline qui circulait dans ses veines inhibait encore la douleur. Il se mit à courir à travers la place bien décidé à achever ces deux raclures et à pendre leurs têtes à sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Lun 12 Déc - 6:59

Nogget s'apprêtait engager le combat contre les deux siths mais la grenade flash avait été plus forte que prévu.Quelques secondes plus de traces des deux combattants de l'ombre,ils avaient disparu ou était ce une illusion.Le droïde à côté fit une analyse thermique et confirma la disparition de la présence des adversaires du côté obscur.Tout à coup, l'amphibien humanoïde et le droïde recevaient une image holographique, des troupes de l'empire qui débarquaient en masse.Les standstroopers foulaient le sol du palais et investissaient la pièce où se trouvait la chancelière. Une autre image succéda à cette scène, prise dans un autre angle, on voyait une navette de classe Nune en vol stationnaire.Un petit zoom montrait une petite gerbe de lumière qui partait du vaisseau pour atteindre comme cible la jedi.L'officieux lieutenant réfléchit à une stratégie car la situation devenait grave.

*J'ai mon droïde ,il va pouvoir grandement m'aider sur ce coup-là, je devais devoir lancer cette opération.Je ne pensais en arriver là, mais la chancelière est en grave danger.Voyons un peu la situation pour que tout se déroule comme prévu.*

L'étage où se trouvait Leelou et les troupes impériales, se dévoila par le biais du datapack en trois dimensions.Il y avait une autre pièce à côté qui était vide suite à la venue de la représentant de la République.L'officieux lieutenant voyait que la structure du bâtiment ne permettait pas d'approcher la scène sans revenir sur ses pas.Nogget lança au droïde un ordre spécial qui empêchait peut être l'extraction de Leelou .Puis il ordonna à celui-ci de se changer de forme , le droïde se modela en droïde destroyer.Le mon calamari activa son projecteur holographique sur lui, il donna l'ordre à son droïde d'activer l'illusion de troupes de droïdeka en nombres qui revenaient vers la pièce.Entretemps, une présence était détectée par le droïde destroyer, qui afficha la position supposée de l'ennemi.Il était juste devant, un nouveau rempart se dressait, Nogget allait observer si son subterfuge fonctionnait ou pas.

Dans un statioport, le Bob Wing Stellaire, les réparations étaient finies, tout à coup, tous les droïdes, se mettaient à bouger dans tous les sens.Un ordre spécial avait été donné, le vaisseau cargo fut détaché des différents cordons d'alimentations qui le tenaient.Le YT1300 modifié décolla lentement du hangar mais avant il prit la forme viuselle d'un chasseur mandalorien, et il partit en direction du palais Républicain.Dans le cokpick, un androïde était au commande, de fabrication mandalorienne, à côté de lui un droïde astromécano R7.La manette d'accélération fut poussée au maximum,le vaisseau arrivait sur place en quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mar 13 Déc - 9:47

" Ici l'Eglise, unités républicaines, répondez ! "

Aucune réponse. Rilke, l'opérateur radio, qui essayait désespérément de joindre les forces de la république laissa échapper sa frustration. Xaveric et le reste de ses hommes firent de même. Tous se trouvaient dans un vaisseau de débarquement, un des modèles Salamander utilisé par l'Eglise. Une trentaine de mètres de longs, équipage de 10 hommes, assez de place pour en transporter une vingtaine. L'Eglise était loin d'avoir les effectifs des autres factions en présence, et se basait plus sur des opérations commandos ou en petit nombre que sur des débarquements d'hommes par milliers.

" Capitaine, j'ai bien peur qu'ils soient injoignables. Les transmissions sont coupées, à sec, ou avec personne à l'écoute. "

Xaveric fit la moue. Ils étaient en retard. Un accrochage avec une partie des vaisseaux de l'immense flotte impériale leur avait coûté deux vaisseaux sur les six d'origine. Heureusement, ils avaient réussi à passer entre les mailles du filet, et voilà maintenant qu'ils survolaient le champs de bataille dévasté, en formation lâche.

" Larkin, tu peux nous poser quelque part ? "
demanda Xaveric au pilote

" Impossible capitaine, le lieu des combats est saturé de frappes d'artilleries, de combats aériens, et il n'y a aucun endroit digne de ce nom pour une manœuvre d’atterrissage ou de largage propre. Le seul que j'ai repéré est à plus d'un kilomètre ! "

Comme pour corroborer ses dires, le vaisseau trembla fortement après une embardée dans le but d'échapper à plusieurs tirs anti-aériens. Xaveric regarda l'écran des senseurs. Il avait quelque bases dans la lecture des radars, mais la seule chose qu'il comprit devant l'écran saturé de points lumineux divers et variés, c'est qu'ils étaient au beau milieu d'un bordel monstre. Larkin, d'une voix plus paniquée que d'ordinaire, prit la parole.

" Capitaine, je peux pas survoler le champs de bataille indéfiniment, on prend trop de risques et nous sommes trop haut pour vous larguer ! "

Silence. Seconde embardée. Un des deux pilotes auxiliaire se mit à parler de boucliers gravement touchés. Xaveric demanda à Rilke de le brancher sur la fréquence commune. Après quelques instants, il était en ligne avec les autres vaisseaux de l’Église. Cela faisait déjà quelques minutes, des minutes de trop, qu'ils tentait le diable en restant ici à rien faire. Les hommes s'impatientaient.

" Ici un, répondez. "
" Ici deux, recu. "
" Ici quatre, on vous écoute. "
" Ici cinq, en ligne. "

" Il n'y a pas de lieu de largage dans les environs à cause du milieu urbain, excepté à plus d'un kilomètre de ma position. Deux, quatre et cinq, allez vous poser là bas, vous avez les coordonnées. Mieux vaut arriver en retard que jamais. "

" Et vous, un ? " demanda une voix que Xaveric reconnu comme étant celle de Cuu.

" Un vous rejoindra. Pas moi. Signur prendra le commandement de un, et c'est Zertimonas qui commandera le tout en mon absence compris ? "

Ils auraient pu lui demander quelle idée il avait en tête, mais personne ne le fit. Après quelques acceptations laconiques, ils coupèrent la transmission. Rilke regarda Xaveric d'un air inquiet, alors que ce dernier allait enfiler son casque, s'étant déjà équipé de son armure complète, avec le symbole de l'Eglise sur le torse. Alors qu'il se dirigeait vers la passerelle, il s'adressa à Larkin.

" Larkin ! Survole le palais républicain, et ouvre la passerelle ! Je vais atterrir moi-même. "

Le vaisseau vibra en réponse et changea de direction. L'excitation commençait à se répandre dans le corps de Xaveric, qui tremblait déja d’adrénaline. Mais aucune raison de s'inquiéter. Il s'était déjà battu sur l'aile d'une navette en plein vol, alors un largage solitaire au milieu des combats, ce serait de la rigolade. Il donna les dernières instructions à ses hommes, qui ne lui souhaitèrent même pas bonne chance. Il n'en avait nul besoin. Xaveric prit ses armes, son fusil à pompe, ainsi qu'un fusil modulaire. Puis, il enfila son réacteur dorsal, avec l'aide de Leandros. Avec tout son équipement enfilé, Xaveric dépassait largement les 200 kilos. Les servomoteurs de l'armure grise ronronnaient doucement à chaque pas. Un léger bruit d'aspiration se fit entendre alors qu'il allumait le réacteur. Il passa le sas, et les portes se refermèrent derrière lui.

" Rilke, met moi sur la fréquence la plus proche que tu peux trouver. Je veux qu'on m'entende venir. "

Il alluma son casque, lui donnant une vision partielle des combats. Ils se trouvaient à un demi-kilomètre de la surface. Il entendait parfaitement malgré l'isolation totale de son visage. Signur, nommé chef du premier groupe par Xaveric, faisait un briefing personnel, tandis que tout le monde fourbissait son équipement. Le Juggernaut espérait qu'ils s'en sortiraient. Rilke le tira de sa rêverie, lui annonçant qu'il l'avait branché à la fréquence civile des environs. Dans le même temps, Larkin signala qu'ils survoleraient le palais républicain dans quelques instants.

L'écoutille latérale coulissa. Xaveric hurla dans le micro de son casque.

" ICI LE JUGGERNAUT !A TOUTES LES UNITES REPUBLICAINES ! TENEZ BON ! "

Il sauta dans le vide, et mit en marche ses réacteurs. A plus de 700 mètres d'altitude, il se dirigeait à toute vitesse vers le toit du palais impérial. Il désactiva mentalement la visière de son casque afin que sa vue reste nette. Quelques instants avant de percuter le toit, il se redressa, jambes en avant, afin de ne pas se fracasser la tête. Le Juggernaut, qui pesait près de 250 kilos, percuta le toit à plus de 700 kilomètres/heures.

La structure, déjà affaiblie par les armes lourdes et les bombardements, et en aucun cas concue pour résister à ce genre de traitement, fut pulvérisée sur place. Xaveric traversa une demi-douzaine d'étages au plafond fin. Dans un fracas assourdissant, il atterit sur le sol du palais, en plein milieu d'un couloir, des morceaux de plasbéton s'écroulant autour de lui alors que le sol s'était fissuré sous son poids. Il sentit les jambes de son exosquelette hurler à la mort, mais ils tinrent bon. L'onde de choc se repercuta dans son corps, à travers tous ses os, lui donnant l'impression que ses muscles s'étaient transformés en coton. Habitué des atterrissages brusques et du défilement dû à la vitesse, Xaveric garda son esprit au clair. Alors que son aterissage avait amené une ambiance de fin du monde à une dizaine de mètres à la ronde, il distingua une demi-douzaine de silhouettes, dont une métallique. Et plusieurs d'entre elles avaient des sabres lasers, de couleur rouge.

* Sith *

Aucune des personnes présentes n'avait eu le temps de réagir à l'arrivée fulgurante du soldat, exceptée une. Le Sith s'était retourné, et avait levé son sabre laser, prêt à frapper Xaveric. Les réacteurs se ré allumèrent dans un bruit d'orage, et Xaveric, alors que le sabre rappait son armure dans un crissement métallique, percuta à plus de 300 km/h le Sith. Il percutèrent un mur et le traversèrent, avant que leur course commune ne fut stoppée par un second. Le coude droit de Xaveric était enfoncé dans l'épaule du Sith. Il prit son poignet droit avec sa main gauche, et passa son propre bras droit autour du cou de son adversaire, et dans un mouvement rotatif circulaire, le plaqua au sol dans un craquement assourdissant. Aussi fort qu'il pouvait être, il n'était qu'un adolescent contre la force démesurée de l'exosquelette de Xaveric. Il s'écarta rapidement, afin de ne pas essuyer de contre-attaque. Mais ce n'était pas nécessaire. La violence des chocs accumulés avaient mis son adversaire dans un état d'inconscience, et nul doute qu'il devait avoir quelques os cassés. Le Juggernaut porta sa main à son flanc droit, auquel était fixé son fusil à pompe. Puis, il décolla, n'étant plus gêné par le plafond pour réatterrir de manière plus "douce" là ou il était arrivé, se tenant derrière les deux personnes qui accompagnaient le Sith qu'il avait réussi à isoler et qui reposait à plusieurs mètres d'ici. A travers son casque, il prit la parole.

" Mesdemoiselles. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 14 Déc - 6:32

L'imbécile heureux qui venait de nous jeter sa belle grenade venait soigneusement de se planquer alors que nous prenions soin de nous protéger du violent éclat lumineux puis de changer d'air, ce vulgaire poiscaille ne valait pas le coup de s'acharner sur lui.

C'est en chemin que nous croisions Mephist, nous courions à travers le palais avant de ressentir un tremblement de la structure, puis quelque chose venant de l'extérieur percuta le toit et traversa les étages m'obligeant à reculer vivement au risque de me recevoir des débris ou n'importe quoi alors que celui-ci vint finir sa course à terre avec fracas et poussière.

Les dégâts qu'avait causé cette chose était très impressionnant d'autant plus qu'il s'agissait d'un être humain rien qu'en voyant les traits se dessiner derrière l'écran de poussière.

Mon coeur se mit à battre la chamade, enfin un adversaire sérieux se présentait devant nous. Au point même où l'un d'entre nous (apparemment Didyme) s'était fait méchamment calmer dans une lutte qui n'avait durer que peu de temps. Je ne pu réprimer un air surpris en regardant le corps au sol de l'un de mes compagnons. Se faire expulser contre un mur grâce à un réacteur tout en se bouffant une foutue tatane, ce type là n'avait rien d'un gentil petit gars. Je pouvais voir que mon camarade respirait encore, il ne l'avais pas achevé, cela nous donnait une chance si l'autre reprenait conscience et se régénérer mais le contraire pouvait être tout aussi envisageable avoir un boulet pourrait nous faire perdre notre temps et notre concentration. Ma main se glissa lentement vers mon sabre alors que le soldat apparemment membre de l'Eglise prit son envole pour atterrir dans notre dos.


" Mesdemoiselles. "

Ma main se serra contre mon sabre, il fallait agir vite et mettre au point un plan pour pouvoir se débarrasser de lui. Je ne me sentais pas d'humeur à jouer mais un sourire apparu sur mon visage, un sourire complice que j'échangeais avec Mephist. Il fallait tout de même être prudente, le risque de se faire broyer par ce type était élevé, il fallait donc prendre du recul, je me retournais le plus rapidement possible face à lui feintant une attaque physique pour passer derrière lui et activer mon sabre, faisant en sorte que Mephist et moi nous le prenions en tenaille. C'est ainsi que je lui répondais sur le même ton :

- Monsieur

J'étais plutôt rapide mais lui possédait la technologie, la lui priver permettrait d'avoir temporairement le dessus et d'une manière ou d'une autre c'est soit Mephist soit moi qui pourrait la lui supprimer si on attaquait en équipe. détourner l'attention afin qu'il oublie Mephist permettrait à ma camarade de l'attaquer par surprise.

- Moi qui pensais que l'Eglise ne souhaitait rien à avoir à faire avec les petits Jedis ... Quel déception et dire que je vous pensais indépendant ! Non mais la je suis déçu, à la rigueur vous auriez pu vous allier avec autre chose que ces prétentieux voleurs d'enfants coincé et acariâtre.

Le plan numéro deux c'est que si mon détournement d'attention échoue ce qui est probable, il se retournera pour s'en prendre à Mephist et là ça sera à moi de frapper reste plus qu'à savoir si elle a su comprendre mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 14 Déc - 9:34

    Toujours d'un calme et d'un visage aussi tranquille qu'un lac sans un souffle de vent, Eleanor observait les deux Sith, elle sentit la présence d'une nouvelle arrivante, cette dernière avait une aura peu ordinaire, elle était vraiment froide et dangereuse. La jeune femme qui se mit en position rendit l'action plus compliquer pour Eleanor, elle était en face de trois Sith et malgré HK-47 derrière elle, elle ne pourrait probablement pas les vaincre sans perdre la vie, cela ne lui faisait pas peur, et elle était prête à cela pour ne pas les laisser passer.

    Tranquillement Eleanor prit en considération les nouveaux arrivants, seulement un nouveau facteur entra en jeu et elle demeura calme malgré que quelque-chose fonçait vers elle à très grande vitesse, un soldat arriva en trombe et mis un Sith au sol, seulement il en restait deux et non des moindres.

    La Jedi ne répondit pas aux railleries de la première, son visage ne lui était pas inconnue, son aura n'était pas totalement sombre comparer au Sith K.O. et à sa voisine, elle ne devait pas être passé depuis très longtemps du côté Obscur. Apparemment elle n'avait pas conscience de la puissance et surtout de la mesquinerie de l'Église...


    « La force des choses conduit à d'étranges alliances. »

    Tranquillement Eleanor attira son Sabre-laser à elle, apparemment la jeune fille avait oubliée sa présence, commettre une telle erreur n'était pas vraiment digne d'un Sith, Eleanor profita de l'action de la Sith pour glisser rapidement et placer sa lame verte sous sa gorge.

    « N'en arrivons pas à une telle extrémité! Quittez les lieux ou alors ce sera par la voie des armes. »

    La Jedi n'aimait pas trop faire appel à ce genre de choses, mais face à deux Sith il n'y avait aucune communication possible surtout que la seconde semblait encré dans le côté Obscur comme si sa vie en dépendait, un être si jeune déjà assassin et tueur n'était vraiment le résultat que des Sith. La seconde Sith semblait être plus intéressée par la Jedi que par le membre de l'Église, Eleanor stoppa une vague d'éclair de la part de la fille aux cheveux vert et sauta sur le côté pour éviter une nouvelle action.

    La Jedi regarda la seconde Sith qui semblait souhaiter le combat, aucune des deux n'étaient venues pour aider l'Empire par amitié, mais uniquement par obligation on dirait. Voir cela fit plaisir à la Jedi, car cela prouvait que les Sith n'approuvaient pas la décisions de leurs chefs et que des mouvements de rébellions pouvaient s'intensifier chez eux, plus encore que d'habitude. Eleanor en discuterait avec le Conseil après s'être occupé des Sith, elle se plaça en position pour le combat alors que la Sith sortait le sien, au moins si elles étaient retardées, Arsenicia aurait moins de travail et surtout plus de facilité à protéger la Chancelière.


    « Je vous le demande une dernière fois, quitter les lieux! »

    Le visage de la Jedi changea, elle était cette fois prête au combat si jamais les deux Sith ne souhaitaient pas repartir, elles n'avaient rien à gagner à combattre avec les Impériaux et elles risquaient de mourir, même si, aussi bizarre que cela puisse paraitre, l'idée de combattre semblait amusé la Sith aux cheveux vert.

    Cette dernière était la copie d'Anaru même si elle dissimulait son visage via un crane, Eleanor enregistra le visage dans son esprit pour être capable de le restituer dans les moindres détails. Peut-être que certaines choses allaient s'éclairer aujourd'hui, néanmoins elle conserva une posture calme et prête à utiliser sa Technique de prédilection.

    La Jedi ne s'adressa pas au membre de l'Église, c'est vrai que dans le cas présent les détails entre eux devaient être oubliés, mais elle savait qu'il serait en train de dire "non" à tous et même s'il se croyait tout puissant dans son armure, face à des Sith il n'avait pas beaucoup de chance. La Jedi préférait affronter les Sith avec le duel entre personne maîtrisant la Force, un combat égal et surtout qui ne ferait intervenir personne d'autre que des utilisateurs de la Force. La guerre entre les Sith & les Jedi devaient être réglé entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Mer 14 Déc - 11:08

    Quand on m'avait dit que je devrais aller sur Coruscant pour aider les Impériaux à capturer la Chancelière j'avais tellement rigolé que j'avais manqué de tomber par terre, j'avais craché aux pieds du Sith qui m'avait dit ça et je l'avais regardé dans les yeux en lui disant que c'était du n'importe quoi qu'on s'abaisse à aider ce genre de types qui n'avaient rien dans le pantalon et qui étaient infoutues de s'en sortir sans nous. C'était une preuve de faiblesse et si je m'écoutais je collerais une raclé à ce genre de personne pour les virer de la Galaxie.

    J'étais arrivé sur Coruscant avec Kira, une Sith que je connaissais relativement bien, après ne choisirait-elle pas ce moment pour me poignarder et essayer de récolter tous les honneurs? Enfin bref je m'en fichais un peu, la traitrise était égale à la Mort pour moi. Je restais silencieuse et parfaitement calme malgré que j'avais envie d'en découdre, je voulais rejoindre la Chancelière et participer à un beau massacre dans lequel je tuerais tout le monde, Impériaux et Républicains, je ne laisserais que la Chancelière vivante histoire de la ramener par moi-même devant le Conseil Noir.

    Je fis mon entrée dans le hall après que Didyme se soit fait casser la gueule par un membre de l'Église en armure, je le regardais avec dégout, comment pouvait on présenté des types aussi repoussants? C'était vraiment impossible, par contre la Jedi attira plus mon attention, je savais qui elle était et j'avais toujours eu envie de me frotter à elle, Yunstar étant bien connue pour être une adversaire redoutable, je me doutais que le combat serrait dure, mais au combien intéressant.

    Je repoussais la Jedi quand celle-ci menaça Kira, j'attirais mon double Sabre-laser dans ma main droite et je l'activais, laissant deux lames rouges sortirent, je n'avais pas eu l'occasion de trouver un nouveau cristal à mettre dedans pour remplacer la couleur, malgré que j'étais Sith j'aimais trop le rouge en couleur de sabre, je préférais le vert.


    « Ultea occupe-toi de cette merde de l'Église! Je m'occupe de la Jedi, j'ai toujours eu envie de m'en faire une de son calibre! »

    Un sourire sadique vint naitre sur mon visage, je me foutais du soldat, mais je ne laissais pas Kira tomber pour autant, je commençais directement les hostilités en sautant vers le gars et usant de la Force pour le pousser violemment vers ma sœur Obscur, son armure était peut-être lourde, mais pour quelqu'un qui maîtrisait la Force c'était tous léger. Je pris appuis sur lui pour utiliser ma vitesse de Force et ainsi attaquer la Jedi rapidement, je lâchais un déluge de coup en utilisant les propriété de mon double sabre, elle paraît tous sans difficulté et voyant que la simple force brute n'aurait pas raison d'elle je changeais de stratégie.

    Je puisais dans le côté Obscur pour repartir à l'assaut mais dans un style acrobatique à l'instar de la Jedi, je bougeais tout le temps, il était impossible de nous mettre en joue, nous sautions dans tous les sens et de mon côté je prenais appuis sur les murs pour prendre de l'élan et effectuer les manœuvres les plus suicidaires que j'avais tenté jusqu'à présent. La technique Ataru n'était pas vraiment génial avec un sabre à double lame, mais j'avais une autre carte à jouer contre la Jedi, quelque-chose que personne ne savait maitriser et sur lequel je travaillais depuis que j'avais quitté Alma.

    Je sautais en l'air en passant par-dessus la Jedi et j'atterrissais sur mes pieds, je parais une attaque en plaçant la lame supérieure au-dessus de mon épaule, le coup aurait pu me trancher la tête, mais j'avais déjà calculé mon action, je tenais ma double lame dans la main gauche, et d'un coup je dégainais ma lame simple verte de ma main droite et je me retournais pour trancher la Jedi en deux.

    Cette dernière esquiva mon attaque sans soucis, mais elle se retrouva avec trois lame face à elle, et oui depuis quelques temps je travaillais une technique pour manié trois lames simultanément, une double et une simple, je courrais le risque d'utiliser mes faibles connaissances face à Yunstar, je ne la craignais pas et j'étais prête à la mettre en difficulté dans ma danse mortelle de lame.


    « Là on va rigoler! Et oui ça casse hein Yunstar! »

    Je souriais comme une sadique et je repartais à l'attaque en dansant sur mes pieds et en tournant sur moi-même pour envoyer un déluge de coups meurtriers, j'avais envie de sang et cette technique bien que naissante pour moi je voulais la parfaire et quoi de mieux que face à un Jedi et surtout face à la meilleure duelliste de l'Ordre?

    Je me sentais pleine de vie en combattant de cette façon, j'avais enfin trouvé un vrai adversaire, elle au moins c'était du sérieux, pas comme cette Jedi pathétique que j'avais croisé sur Alma, dans cette pièce il n'y avait que trois personnes dignes de ce nom, moi, Ultea & Yunstar, le gars de l'Eglise était le furoncle ici, il avait qu'à retourner sur sa planète avant que je décide de lui trancher la tête, mais sur le moment je ne souhaitais que combattre la Jedi, je voulais un vrai défi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Jeu 15 Déc - 12:32

La Chancelière maintenue immobilisée par deux hommes qui avait traversé la fenêtre aspirait à se libérer de cette étreinte infernale que ces impériaux avaient fomenté sur elle. Se débattant, se révoltant, elle jeta un regard hautain et farouche sur celui qui venait honteusement de balancer son blaster par la baie maintenant grande ouverte ! Laissant ainsi le blizzard extérieur tonner de puissance, lui permettant de s' engouffrer dans l' office il glaça la moindre parcelle de peau de son froid grinçant et pénétrant !
Sa gorge comprimée par le poids que l' arme du soldat impérial exerçait sur la ysanna s' amplifiait avec l' adrénaline qui stimulait l' état d'esprit de son ravisseur. Leelou appuyant de ses mains sur le long du canon du blaster, essayait vainement de diminuer cette pression qui l' étouffait, elle lança un regard appuyé en coin sur la Maître Jedi qui se battait avec férocité contre ses assaillants dont le nombre s' accroissait dangereusement ...


- Prêt pour extraction ! 


Un vrombissement retendit, et surgissant sur sa droite, l'une des lames de la Jedi transperça le premier soldat qui lâcha sa prise, rendant l' âme sous l' intense influence de la chaleur du bourdonnement. Cependant le second ne se dégonfla pas pour autant, toujours emplis de vigueur, il posa le blaster sur le front de la Chancelière, elle n 'en perdit pas son calme, avisant posément sa protectrice et ces hommes de mains de l' Empire dont le nombre ne cessait de s' accroitre. La Maître Jedi ouvrit sa main et … L' arme collée sur la tempe de Leelou tomba soudainement dans la main d' Arsenicia, alors que, de sa dextre qu' elle leva, une onde à la puissance éthérée en s' échappa, percutant le stromstrooper et la ysanna de plein fouet qui choyèrent sous l' ardeur de la vague de Force, et le bord de la fenêtre se rapprochant dangereusement, une vision vertigineuse des toits du Palais Républicain se révéla, mais furtivement une main s' agrippa avec fermeté à son poignet l' empêchant ainsi de sombrer avec l' impérial dans le vide et ses vents tournoyants.

La tirant ainsi par la poigne, la ysanna sortit de l' impasse par la grâce de la Maître Jedi, son regard se tournant un instant sur la baie vitrée et délabrée, elle constata la hauteur du lieu et eu un sourire concis, rassurée des réflexes du Maître Ombrelune qui ne l' avait laissé échapper, tomber de cette fenêtre était sans aucun doute l' unes des dernières actions qu' elle envisagerait. Avec celle de se rendre à l' Empire, évidemment ...
Les assauts continuèrent, se baissant prestement afin d' éviter une salves de tirs qui se prédestinaient à éreinter la vie de sa protectrice Jedi, Leelou s' empressa de récupérer son deuxième blaster qui se situait dans la cache de son bureau. Armant le Dl-44 d' un coup sec, elle s' en saisi a deux mains puis tira calmement sur deux soldats à genoux qui encadraient la porte de l' entrée, ils sombrèrent sous la puissance des trois tirs que la fille d' Ossus leur assena. Avoir été happé par ses deux impériaux, avait quelque peu enflammé ses humeurs, et pour ses hommes qui étaient si nombreux à la défendre, elle ne songeait nullement à mettre leurs efforts sur la touche en se laissant emporter de la sorte !


- Dans la salle annexe !


Lançant cet appel à la Jedi, Leelou Ely' Ja fit choir de ses salves deux autres soldats de l' Empire qui lui bloquait résolument l' accès à la salle, la vitre de celle-ci étant toujours intacte les représailles de leur assaillants seraient ralentie et amoindrie, et cela aussi par le cadre de la salle, ce qui permettrait à Arsenicia d' avoir un espace plus réduit à couvrir.


* Enfin, pendant encore un moment *


Très vite rejoint par Maître Ombrelune dans la dite pièce, Leelou dût interrompre les bordées de son Dl-44, craignant de la toucher par erreur, la Jedi se mouvait si vite qu' il était ardue de prévoir ses déplacements. Contrariée, d' être bloquée elle se rebuta, tournant avec vivacité ses intenses noisettes dans la pièce à la recherche d'une idée quelconque qui puisse leur apporter un avantage non négligeable ...


- A couvert, vous ne bougez pas, vous restez là !


Il fallait tenir en attendant des renforts, ils ne pouvaient ne pas être au fait de l' intrusion de l'escouade impériale qui avait vicieusement percé leurs lignes, de l'aide devrait surement être en route pour les soutenir … Enfin, l' espérait elle. Cependant, il était étonnant que les tourelles d'auto-défense ne se soient pas déclencher, avaient elles été désactivé ? La Chancelière se dirigea vers un tableau de bord et d'une simple impulsion un signal de détresse fut émis et envoyé à ses renforts, bien qu' elle se doutait qu'il était fort possible que la plupart d' entre eux avait trouvé la mort, elle tenait à informer par quelconque moyens ses forces d' armées.

Un vaisseau passa rapidement au près de la baie, une explosion fit vibrer avec véhémence la salle annexe sous une intonation de violence, plusieurs vitres cédèrent à différents étages. Un tremblement s'en répercuta, faisant légèrement tituber la politicienne qui se rattrapa sur le bord du tableau. Un craquement cristallin se fit soudain entendre, la baie qui se fissurait dangereusement. Se redressant, ses prunelles se posèrent sur la vitre, néanmoins ce n'était pas l' état de celle-ci que la ysanna jaugea ainsi stupéfaite et inquiète, mais bien le vaisseau de l' Empire qui restant en vol stationnaire termina d' ouvrir les fissures à coups de canon laser, créant une nouvelle entrée, et très vite, de par ce chemin la horde de l' Empereur se répandit dans la pièce.
Répugnant à leur offrir le libre accès, la Chancelière ouvrit le feu sur ses nouveaux arrivants tenant son arme à deux mains, usant de sa maîtrise d'esprit afin de rester calme et centrée sur sa cible, sachant pertinemment qu' elle ne pourrait les tenir, elle semblait pourtant déterminée et résolue à leur complexifier la tâche ...

Débarquant férocement de leur navette, une masse de stromtrooper se forma dans la pièce et cela, malgré la prévenance de Leelou et les assauts de la Jedie, un cercle tendait à se former autour de la Chancelière qui posant brièvement ses noisettes sur sa protectrice eu un mouvement de recul, maintenant en proie au doute, la voyant chuter, se retrouver à genou, elle en déduisit que quelque chose semblait avoir heurté sa jambe ... Une expression de surprise passa sur le visage de la Chancelière, laissant ses lèvres rosées s 'entrouvrirent d' émois. Comprenant la difficulté apparente d' Arsenicia, elle courut vers elle, tirant sur quelques soldats qui tentaient de profiter de la chûte du Maître Jedi. Cependant, la voie lui fut subitement barrée, esquivant alors une main qui tentait de l'intercepter, Leelou bifurqua vers une lourde statue, et la poussant de toute ses forces, l' immense pierre tomba. Puis sans vérifier que son action fit mouche, la femme se retrouva derrière un sofa, usant de ce dernier afin qu'il puisse agir momentanément de barrière entre ses agresseurs et elle, la ysanna continua de déverser des salves sur les troupes, et pourtant l' étau se raffermit … Ils l' avaient coincée, aucune retraite ne pouvait être envisagée désormais ...
D' un geste vif, bien qu' elle ne tira pas, sa main droite s' étendit vers l'un des hommes de l' Empire, serrant le poing de la senestre, affichant son air fier et assuré, bien que certains de ses traits étaient tirés. Elle inspira profondément, se redressa posément, imposant son regard sur ces sbires, gardant son calme, avisant ses hôtes ...


- Rendez-vous Chancelière. Et le nombre de victimes pourra s'arrêter là ...


Elle ne baissa pas sa garde malgré l' interjection, laissant ses imperturbables noisettes sur le stromstrooper. La Chancelière considéra un instant l' annonce de ce dernier, elle refusait de se rendre, pourtant considérait elle sa vie plus importante que celle de ces hommes ? En aucune façon, évidement ... Néanmoins, elle ne pouvait se permettre de capituler après leur peine et elle ne voulait pas leur laisser l' image d' un Chef d' État faible et apeurée par l' Empire, affligeance qui ne la qualifiait guère … Son poing s 'enserra avec force, non, elle ne capitulerait pas ! Elle n' offrirait pas la République à leur Empereur !


- Quelle candeur de votre part ! Pensez vous vraiment que j' oserai faire l' affront à mes troupes de me rendre ? Réduisant ainsi à néant tous les efforts qu' elles ont effectué pour mon unique protection en ce jour ? Alors que, pour la plupart d' entre eux je ne suis qu' une simple politicienne qui sera bien vite remplacée par un autre ? Et tout comme eux ! Ce n'est pas pour ma vie que je me rebute ainsi ! Mais bien pour la République !


Le message ainsi proféré étant d' une clarté tout à fait commune des mœurs de celle qui l' avait proclamé, les impériaux refermèrent leur étau sur la Chancelière qui garda ses paumes sur la crosse de son arme, les menaçant du DL-44 à laquelle elles s' ancraient, les défiants effrontément de s' approcher … Puis il y a eu une vibration, une onde. Tous volèrent brutalement, percutant violemment le voisin ou le mur le plus proche. Leelou Ely' Ja, elle aussi fut soulever par cette vague qui semblait venir de nulle part, atterrissant lourdement contre le mur, lâchant son blaster sous la puissante poussée effectuée.
Fortement sonnée, sa vision se troublait, elle posa mollement le dos de sa main sur son front qui avait heurté la parois de la pièce. Mais son instinct la força à se reprendre, s' insurgeant à se relever, elle s' exécuta, chancela un instant la tête lui tournoyant légèrement. Elle entr'aperçut Arsenicia, debout avançant dans sa direction, aux même instant des soldats se relevaient …


* Mon blaster … *


Bien qu' elle s' abaissa pour le reprendre, quelqu' un l' en empêcha. Se saisissant d' elle avec ferveur, lui enserrant sa fine taille, lui enfonçant les côtes sous l' intensité de la vigueur du geste, sa respiration fut un moment coupée par le heurt. Des éclats et des tirs, la suivirent, elle et son porteur. Leelou tourna brièvement la tête, grossière erreur ! Ses yeux s' agrandirent de stupeur en constatant que le bord de la baie grande ouverte se rapprochait rapidement de sa personne. Son coeur, dans un bond, s' emballa ...



- Non, attendez ! … Maître Ombrelune !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Jeu 15 Déc - 13:38

    Dès l'instant où Arsenicia avait remarqué que ses illusions ne prenaient pas, elle les fit disparaitre d'un claquement de doigt. Aussitôt, sa protection de Force se remit en place, épousant les courbes de son corps, la protégeant aussi bien qu'une armure de stormtrooper l'aurait fait. Sa double lame pourfendaient les armures blanches sans retenues, couper les blasters en deux dans des gerbes d'étincelles. La Jedi se mouvait si vite que prédire le moindre de ses mouvements étaient impossible. Son style était rapide et meurtrier, ses deux lames bleutées frappaient toujours mortellement.

    La Grand Maître suivit Leelou dans l'autre pièce, envoyant poussée de force sur poussée de Force, faisant voler les corps de plusieurs stormtrooper, qui s'éclatèrent contre le mur d'en fasse, incapable de se relever... et lorsque la Force n'entrait pas en action, les tirs de blasters revenaient à l'expéditeur avec une incroyable précision. Une fois dans la salle, elle crut enfin pouvoir faire front, le vent et la pluie ne pouvant s'engouffrer dans cette pièce aux vitres encore intact. Cependant, alors qu'Arsenicia se pensait tiré d'affaire, un tir de canon laser brisa la vitre et la Jedi dut lever la main pour stopper les éclats de verre. Son bouclier encaissa un tire de blaster avant qu'elle ne soulève le malheureux soldat et le lance à travers la baie vitrée.

    Pendant ce cours laps de temps, un vaisseau impérial se positionnait en vol stationnaire au niveau de la fenêtre brisée. La pluie et le vent s'engouffraient par cette ouverture fraichement taillée et Arsenicia n'entendit pas la détonation du sniper, mais elle sentit clairement la balle être quasiment arrêté par la protection de Force. Voulant faire croire aux Impériaux qu'elle était enfin neutralisée, elle se laissa tomber à genoux en désactivant son sabre auquel elle se cramponna. Mimant une intense douleur, alors qu'elle était tout à fait supportable, elle serra les dents et posa sa main gauche bien à plat sur le sol. Les Stormtrooper pouvaient donc voir la Grand Maître Jedi au sol, incapable de se mouvoir et donc de protéger la Chancelière. Ce qu'ils ne pouvaient ni voir ni sentir, c'était la Force. Elle était éblouissante tant elle était présente dans la pièce. En effet, Arsenicia concentrer la Force dans son corps, une idée ayant germé dans son esprit afin de tirer la Chancelière et sa personne de cette situation qui paraissait pourtant sans issues.

    - Rendez-vous Chancelière. Et le nombre de victimes pourra s'arrêter là ...

    Courbant l'échine afin que ses cheveux viennent masquer son sourire amusé, elle laissa la Chancelière leur répondre, ne doutant pas un seul instant qu'elle ne se laisserait pas faire aussi facilement. Leelou était courageuse et nombres de politiciens auraient capitulés face à une telle situation, mais pas elle. Non, Leelou demeurait droite et fière et pour cela la Grand Maître l'admirait. Elle faisait preuve d'un sang froid et d'un courage exemplaire, digne d'un Jedi.

    Ne voulant pas prendre le risque de voir les Impériaux ouvrir le feu, elle relâcha brusquement et violemment son pouvoir, toute cette énergie qu'elle venait d'emmagasiner. Une onde de choc bleuté fut clairement visible alors que tout être se trouvant autour de la Jedi effectuait un vol plané, se heurtant violemment au premier obstacle venu. Aussi rapidement que possible, Nicia se releva et s'approcha de la Chancelière qu'elle saisit brusquement par la taille, la serrant fortement contre elle. Puis, à l'aide de la vitesse de Force, elle courut vers la fenêtre, alors que derrière elle les stormtrooper se relevaient enfin, encore sonnés. Elle tendit la main devant elle et envoya une poussée de Force vers le vaisseau le plus proche, celui qui avait le meilleur angle pour l'abattre, puis elle se jeta sans crainte dans le vide, se laissant tomber comme une pierre alors que la Chancelière hurlait à son oreille. Elle fit de son mieux pour calmer la Ysanna avec la Force, mais elle devait se concentrer sur leur chute. La pluie, le vent et le tonnerre couvraient leur chute et bientôt elles furent invisibles aux yeux et aux capteurs des vaisseaux impériaux. Tendant sa seule main libre devant elle, la Maître Jedi envoya plusieurs poussées de Force successive afin de ralentir leur chute puis, lorsqu'un toit incurvé vint à leur rencontre, elle se stabilisa et se laissa glisser dessus, gardant difficilement son équilibre tant le vent était violent.

    Lorsque le toit ne fut plus qu'un lointain souvenir, elle se propulsa à nouveau dans les airs. Elle ne voyait rien et le vent l'assourdissait. Dans cet exercice, seul la Force la guidait, la conseillait. Tendant de nouveau son bras devant elle, elle visualisa mentalement un mur gigantesque qui se rétractait au fur et à mesure que le sol se rapprochait. Finalement, juste avant que ses pieds ne touchent le sol, elle envoya une nouvelle poussée de Force qui lui permit de ne pas heurter le sol trop fort. Ne perdant pas de temps, elle chercha l'esprit d'Eleanor et lorsqu'elle le trouva, elle s'adressa à elle en prenant bien soin que personne ne puisse intercepter ce message mental.

    * J'ai quitté le bureau de la Chancelière et nous allons nous replier dans une pièce secrète et sécurisé du Sénat. Elle n'est pas sur les plans alors je vais vous montrer l'itinéraire, ne l'oubliez surtout pas. Je vais utiliser un pouvoir que je n'ai pas l'habitude de mettre en oeuvre, je vais très vite me fatiguer et si nous sommes repérés je ne pourrais pas me défendre. Faites en sorte que personne ne puisse nous trouver. *

    Leelou c'était enfin remise de ses émotions et la Grand Maître lui ordonna de la guider jusqu'à cette pièce. Elles empruntèrent un passage secret que la Grand Maître ne soupçonnait pas puis descendirent sous le sénat, bien loin des combats. Lorsqu'elles arrivèrent dans la pièce, la Grand Maître la verrouilla et usa de la Force pour placer autant de meuble que possible juste devant l'entrée.

    « Chancelière, pardonnez-moi pour cette sortie plus que terrifiante. A présent, je vais avoir besoin que vous vous prépariez à vous battre si jamais on venait à nous repérer, même si je doute qu'on nous trouve ici ... Je vais utiliser pouvoir que je n'ai pas l'habitude d'exercer et cela va énormément me fatiguer... Ce pouvoir s'appelle la Méditation de Combat. Par le passé, un seul Jedi put redonner courage à ses troupes et retirer toute envie de combattre à l'ennemis ... et c'est ce que je vais faire maintenant, mais j'ai besoin de calme pour me concentrer suffisamment ... »

    Ombrelune vint se placer au centre la pièce, à même le sol. Par chance, la pièce était totalement insonorisée et possédait amplement de quoi se défendre. De même à partir d'ici Leelou pourrait avoir accès aux caméras encore en fonctions ainsi qu'au système de défense de cette salle... et Arsneicia ne serait pas étonnée si elle apprenait qu'il existait une sortie cachée.

    Fermant les yeux, la Jedi se plongea dans la Force. Elle visualisa alors les troupes Républicaines puis les troupes Impériales puis elle se remémora alors ce qu'elle avait lut sur la Méditation de Combat, que ce soit dans son journal ou dans les archives du Temple... Elle s'employa alors à redonner vigueur et courage aux Républicains puis à saper le morale des Impériaux, à réduire leur volonté de combattre quasiment à néant. La Force commença lentement son chemin, s'enroulant autour des troupes alliées et ennemies, obéissant aux ordres de la Grand Maître Ombrelune... Et les effets de ce pouvoir ne tardèrent pas à se faire sentir...

    Tanna arta ëa nalehtë

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Sam 17 Déc - 11:25

Les troupes impériales avaient complètement encerclé la chancelière ainsi que sa protectrice et la victoire semblait enfin à porter de main. Ou à portée de blasters. Il suffisait que la chancelière se montre un tout petit peu coopérative et l'assaut de Coruscant se terminerait aussi rapidement qu'il avait commencé. Tout dépendait de la volonté d'un seul être. Accepterait-elle d'épargner les souffrances de son peuple ? Ou, par fierté envers elle-même et envers les convictions qu'elle s'était fixée, elle plongerait Coruscant dans un bain de sang où même les civils ne seraient pas épargnés ? Et sa réponse ne se fit pas attendre. Elle avait donc opté pour la seconde réponse ce qui, d'un certain point de vue, était préférable pour les impériaux. Au moins, ils repartiraient avec la chancelière et sa hargne et sa fierté ne causeraient que davantage de complications pour la planète. Devant la réponse de la jeune femme, un des stormtroopers, visiblement plus gradé que les autres, se recula légèrement et prononça d'une voix sérieuse :

« A toutes les unités. La chancelière a refusé de coopérer. Conformément aux ordres de l'Empereur, autorisation d'ouvrir le feu sur le personnel civil accordée. Investissez chaque bâtiment et chaque parcelle de la ville et ... »

Mais avant que la fin du message ne soit retransmis, la Jedi qui accompagnait l'Ysanna lâcha une onde de Force qui balaya tout le monde dans la salle, la chancelière compris. Difficile de reprendre connaissance après une telle violence mais pourtant, certains stormtroopers connaissaient l'ampleur de la mission et certains se relevèrent avec beaucoup de mal pour constater que la Jedi était debout et non blessée. Un des stormtroopers relevé fit signe à la navette impériale et celle-ci repartit en vol stationnaire hors de vue, pour le moment. Elle resta tout de même dans le ciel de Coruscant, prêt à intervenir en cas de problème. Pourtant, les soldats n'eurent même pas le temps de se concentrer sur le combat que le maître Jedi s'empara dans la chancelière et sauta dans le vide par le trou béant fait par cette même navette un peu plus tôt. Un peu alarmé, quelques soldats coururent vers la vitre en hurlant :

« Que quelqu'un les stoppent !! »

Mais trop tard, la chancelière et sa protectrice étaient déjà sur un toit un peu plus loin lorsqu'un des strormtroopers communiqua à toutes les troupes impériales :

« La chancelière s'est échappée. Je répète, la chancelière s'est échappée. A toutes les unités, surveillez le ciel, le Jedi se déplace rapidement dans les airs. Terminé !! »

Le stromtrooper coupa sa radio tandis qu'il regardait la chancelière s'éloigner. Il fit signe aux survivants de se regrouper et repartit immédiatement à l'assaut tandis qu'une escouade restait ici pour contrôler le bâtiment …

------------------------------------------

Au même moment, juste en bas du Sénat, Lukan Reige menait le front face à un soldat Républicain et un Mon Calamari qui était, visiblement, lui aussi du côté républicain. Le combat semblait plutôt rude puisque l'impérial était prit entre deux feux. Finalement, le Républicain Skarati lança deux détonateurs thermiques vers l'impérial qui réussi à s'échapper de justesse grâce à un jet-pack intégré dans son armure. Mais rapidement, plusieurs escouades impériales vinrent au secours de leur amiral et commencèrent un tir de couverture pour permettre à Lukan Reige de se rétablir et de profiter d'un appui :

« Amiral ! Nous sommes les escouades chargées du secteur sud ! N'ayant eu que très peu de résistance, nous sommes venus vous prêter main forte. Quelles sont vos ordres ? »

Les troupes impériales continuèrent de tenir à distance le républicain et le Mon Calamari tout en formant une sorte de bouclier humain autour de leur Amiral. En effet, lorsque l'un des stormtroopers tombaient sous les coups de blasters, un autre prenait sa place au même endroit dans une excellente organisation.

------------------------------------------

Les troupes impériales étaient présentes dans toute la ville, conformément aux ordres donnés avant la bataille. Et récemment, les nouveaux ordres avaient été de faire très attention au ciel car la chancelière s'était échappée. Chaque unité avançait donc prudemment, observant les moindres parcelles de rues pour éviter les embuscades, mais aussi le ciel pour espérer croiser ne serait-ce qu'un cheveu de la chancelière et de sa protectrice. Tout était en place. Certaines navettes arpentaient le ciel de Coruscant et les troupes au sol cherchaient sans relâche une quelconque trace. Ce fut une navette impériale, la même qui avait fait un ravage auprès de la chancelière, une navette de classe Nune qui détecta autre chose que des forces impériales sur son radar. Étant en trop haute altitude, le pilote envoya simplement un ordre à l'escouade la plus proche. Rapidement, un petit groupe de stromtroopers arriva sur les lieux et observa les alentours. Avec une bonne analyse, ils remarquèrent un léger cratère dû à la projection de Force faite par le Jedi :

« Ici l'escouade en charge de fouiller le secteur-cible. Avons repéré un cratère étrange. Nous vous envoyons les coordonnées. Terminé !»

Mais à ce moment-là, et certainement parce qu'ils étaient les plus proches, les soldats ressentirent comme un étrange mal-être, comme si cette mission était vouée à l'échec. Ils se regardèrent tous, en ayant l'air de se dire qu'il valait peut-être mieux qu'ils se replient mais, sans être sur ses gardes, ils se firent tirer dessus par un groupe républicain, plus enclin à gagner cette bataille et beaucoup plus motivé, qui terrassa le groupe impérial sans subir de pertes avant de continuer leur route vers la victoire.

------------------------------------------

Un peu plus loin, devant le Sénat, les escouades qui avaient rejoint Lukan Reige eurent vent du message lancé par l'escouade chargée de fouiller la zone cible. Immédiatement, un des stormtroopers se dirigea vers Lukan tandis que les autres firent un tir de couverture :

« Amiral ! La chancelière a été potentiellement retrouvée. Nous ne sommes pas sûrs de sa position mais un secteur nous semble un peu curieux. Malheureusement, nous avons perdu le contact avec l'escouade en charge de ce secteur. Voulez-vous vous rendre sur place vous-même ? »

Mais bientôt, la Méditation de combat du Jedi fit effet et bon nombre de stormtroopers furent rapidement tué par le Républicain Skarati qui profitait de cette même méditation pour reprendre le dessus malgré le fait qu'il soit tout seul. Son regard tourné vers Lukan, le soldat ajouta :

« Mais peut-être qu'il vaudrait mieux se replier ? Je ne suis pas sûr que nous puissions faire le poids à l'heure actuelle ... »




PS: Rappel de l'ordre de passage :
Leelou E. Valtym / Arsenicia Ombrelune / Troupes Impériales / Lukan Reige / Darman Skarati / Nogget Hawk / Xaveric / Kira Valyria / Eleanor Yunstar / Abadonn Glittertind
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Dim 18 Déc - 7:44

Tandis qu'il bondissait dans les airs grâce à son jet-pack, échappant d'extrême justesse aux explosions dévastatrices provoquées par les deux détonateurs thermiques, Lukan songea qu'il ne devrait plus jamais douter de l'utilité des gadgets qu'avait eu la présence d'esprit de leur fournir Llwyd. Sans le jet-pack et la munition spéciale que le professeur lui avait donné, l'Amiral ne serait sans doute déjà plus de ce monde...

Roulant sur le côté, Reige eut la bonne surprise de constater la présence de troupes impériales autour de lui. Les soldats ne tardèrent pas à prendre position et à déployer un feu nourri sur leurs ennemis.


« Amiral ! Nous sommes les escouades chargées du secteur sud ! N'ayant eu que très peu de résistance, nous sommes venus vous prêter main forte. Quelles sont vos ordres ? »

- Vous tombez à point nommé, lieutenant. Notre priorité n'a pas changé, il nous faut trouver la Chancelière de toute urgence. Etablissez une communication avec toutes les autres escouades et recherchez là.

S'ils avaient perdu la Chancelière, tout était perdu. Ils étaient allés trop loin pour reculer maintenant et dussent-ils échouer... l'Empire ne s'en relèverait probablement pas. Non, l'échec n'était pas une option.

Profitant du petit répit qui lui était accordé, l'Amiral fit le plein de munitions et fit changer les plaques de son armure trop endommagées tout en téléchargeant en temps réel les nouvelles données rassemblées par les équipes de rechercher sur son datapad. Contrairement à ce qu'il aurait pensé, l'attente fut moins longue que prévue avant que des nouvelles ne leur parviennent.


« Amiral ! La chancelière a été potentiellement retrouvée. Nous ne sommes pas sûrs de sa position mais un secteur nous semble un peu curieux. Malheureusement, nous avons perdu le contact avec l'escouade en charge de ce secteur. Voulez-vous vous rendre sur place vous-même ? » Déclara un stormtrooper en s'approchant de lui au pas de course.

Puis il se produit quelque chose d'étrange. Les stormtroopers parurent perdre une partie de leur vigueur et de leur combativité, alors que le lieutenant républicain semblait avoir retrouvé toute son énergie. Quelque chose de très bizarre était en train de se passer, une sorcellerie qui ne pouvait avoir qu'une seule origine...


« Mais peut-être qu'il vaudrait mieux se replier ? Je ne suis pas sûr que nous puissions faire le poids à l'heure actuelle ... »

Les paroles prononcées par le stormtrooper d'un ton abattu tirèrent brusquement Reige de ses pensées, il savait ce qui se passait maintenant. Ouvrant une communication sur tous les canaux impériaux, Lukan prit la parole d'une voix forte et remplie de colère.

- Soldats de l'Empire ! Je suis l'Amiral Lukan Reige de la flotte impériale et je vous ordonne de m'écouter ! L'abattement que vous ressentez est un leurre, une illusion employée par les Jedi qui sont trop lâches pour vous combattre de front !

Les stormtroopers parurent s'ébrouer un peu, comme s'ils émergeaient lentement d'une sorte de transe mais ce n'était pas encore suffisant.

- Demandez-vous pourquoi êtes-vous ici ! Est-ce que vous êtes venus pour mourir ou bien pour vaincre ?! Aujourd'hui, nous ne nous battons pas seulement pour l'Empire mais aussi et surtout pour notre famille, nos amis et nos frères de combat ! Nous nous battons pour un idéal en lequel nous croyons et pour lequel nous devons savoir non seulement mourir, mais aussi et surtout VIVRE !

Les dos se firent plus droits, les prises se resserraient sur les fusils blaster et en l'espace d'un instant, les stormtroopers faisaient de nouveau feu sur le républicain avec une ardeur renouvelée. Si la Jedi croyait pouvoir briser le moral des soldats impériaux aussi facilement, elle se trompait lourdement mais Lukan était loin d'en avoir fini.

- La Chancelière se moque de nos vies autant qu'elle se moque de celles de ses concitoyens! Elle n'est pas digne de se trouver à la tête d'un gouvernement galactique et c'est pourquoi nous allons la faire prisonnière et l'amener devant l'Empereur ! Longue vie à l'Empereur !

Le chant commença de manière assez progressive mais il ne tarda pas à être repris à l'unisson par tous les soldats... suivi par un autre cri qu'il mit du temps à réaliser.

- Longue vie à l'Empereur! Vive l'Amiral Reige!

Lui-même revigoré par la confiance que lui accordaient ses hommes, Reige se tourna alors vers le stormtrooper qui avait pris la parole à son attention et posa une main sur son épaule avant de lui répondre.

- Allons-y, lieutenant. Nous avons une Chancelière à capturer et une leçon à enseigner à une Jedi : ne jamais se mettre en travers de l'Empire et de sa cible !

- A vos ordres, Amiral !

- Je veux que la moitié des troupes restent ici pour contenir les renforts républicains. Tâchez de ne pas sacrifier inutilement vos vies pour autant, nous n'avons besoin que d'un peu de temps. Le reste des escouades va venir avec moi à la recherche de la Chancelière. Restez dans ma proximité immédiate et vous serez immunisés aux effets de la Force. Lieutenant...

Il sortit de son sac le second Ysalamir que lui avait rendu le Commandeur Fel et le lui confia.

- Maintenant, au pas de course. Rappelez-vous, la Chancelière doit être prise vivante et si possible la Jedi aussi. Tâchez de tirer simultanément mais évitez surtout les tirs croisés. Privilégiez les armes à projectiles, elle aura plus de mal à les renvoyer avec son sabre laser. N'hésitez pas à utiliser des grenades lacrymogènes si nécessaire mais là encore, n'oubliez pas qu'elle peut vous les renvoyer.

L'Amiral activa par la suite son comlink, se mettant directement en communication avec le Chimaera.

- Mylena, tu me reçois ?

- Oui, Amiral. Que puis-je faire pour vous ?

- Je vais avoir besoin de deux escadrons complets de predators en soutien aérien et de navettes pour assurer l'extraction de mes hommes et de la chancelière. Je veux que tous les chasseurs comportent au moins un Ysalamir adulte et au moins quatre par navette, répartis selon le plan Delta. J'ai également besoin que tu coordonnes les informations des différentes équipes pour savoir exactement où se trouve la Chancelière. Temps d'exécution estimé ?

- Les chasseurs pourront décoller dès réception des Ysalamiri et devraient être sur zone d'ici 8 minutes. Pour les navettes, je dirais environ 15 minutes... la coordination est en revanche déjà effectuée, les informations sont retransmises en temps réel à chaque chef d'escouade.

- Parfait. Dis-leur de mettre les gaz, notre fenêtre d'action risque d'être limitée... Je veux que toutes les troupes disponibles convergent vers le secteur où se trouve la chancelière en double formation pour s'assurer qu'elle ne s'échappe pas. Si des commandos dotés d'Ysalamiri sont encore présents, qu'un commando au moins assiste chacune des escouades... Des nouvelles de Walter ?

Il y eut quelques secondes de bruit de fond, pendant laquelle Lukan supposa qu'elle se renseignait, avant que la Capitaine ne se fasse entendre de nouveau.

- Oui, Amiral. Le lieutenant Stark se trouve à la tête de deux escouades situées du côté opposé du palais et ils convergent déjà vers la position indiquée. Le filet se resserre.

- Espérons simplement que cela suffira... Reige, terminé.

Il ne leur fallut que quelques minutes pour arriver dans le secteur, autour duquel un véritable cordon de sécurité avait été mis en place. Maintenant, il ne restait plus qu'à espérer que la Jedi n'avait pas encore un atout dans sa manche...

- Je veux un scan complet de la zone. Personne ne sort ni ne rentre sans ma permission. Que chacun scelle sa combinaison. Préparez-moi tout ce qu'on a en termes de gaz soporifique et faites acheminer par navette tous nos stocks disponibles. Je veux que l'endroit soit littéralement noyé dans le gaz. La Jedi a beau être très forte, elle doit être au moins partiellement affaiblie par la méditation de combat et elle n'a pas de quoi prémunir la Chancelière non plus... C'est maintenant ou jamais, exécution !

- A vos ordres, Amiral !

Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé] Lun 19 Déc - 23:15

L'humanoïde amphibien opposait une bonne résistance face aux troupes impériales car il avait un droïde destroyer de son côté. Son écran déflecteur et celui de Nogget leur permettaient d'engranger des dégats dans le camps des standstroopers. Cependant les hommes vêtus d'une armure blanche maintenaient leurs positions, de plus un officier supérieur se trouvait parmi eux.Entretemps, l'officieux lieutenant eut une appel de son droïde mandalorien qui lui signala le changement de positions des troupes ennemis,elles partaient de la pièce où se trouvait la Jedi et la chancelière. Le bob wing stellaire avait changé de forme visuelle pour rester dans la zone, il arborait maintenant une navette de classe Nune.

Nogget s'apprêtait à consulter la carte des lieux, quand il subit lui aussi la méditation du combat d'Arsenia . Mais contrairement aux autres soldats républicains qui possédaient une volonté guerrière les menant à effectuer un assaut intrépide,l'officieux lieutenant se mit légèrement en retrait. Il se tenait la main, une image un peu floue apparut dans sa tête.Il vit la chancelière,la jedi qui étaient étendues au sol, des troupes impériales qui les entouraient , ils portaient tous un masques. Autour d'eux, il avait un énorme gaz qui les enveloppait tous, la divination s'arrêta sur la représentation d'un autre bâtiment républicain,une navette impériale. Nogget fut surpris d'avoir une telle vision du futur alors qu'il n'était pas dans un vaisseau. Entretemps le lieutenant républicain avait effectué une offensive sous l' impulsion psychique de la femme aux oreilles pointues.

Le lieutenant officieux chercha avec un datapack intégré dans son bracelet, le bâtiment où se trouvaient Leelou et Arsenia. Il découvrit une représentation holographique en 3 d qui représentait la même image qu'il avait eu dans sa divination. C'était le Sénat,il eut un plan détaillé du bâtiment républicain, étrangement Nogget sut trouvé l'emplacement de la pièce cachée ,non indiqué sur le plan. La méditation de combat de la jedi avait temporairement accru cette capacité de la force chez le hors-la-loi.Il devait faire vite car il restait peu de temps pour changer le cours des événements dans le futur . Le représentant du syndicat galactique ordonna à son droïde de venir vers eux mais il devait usage du blaster lourd automatique et de bombes thermiques quand Nogget lui donnait l'ordre.

Le Bob Wing Stellaire arriva sur les lieux rapidement et Nogget fit rouler sur le sol plusieurs projecteurs holographiques en direction des troupes impériales.Il profita de ce petit moment de distraction visuel pour embarquer à bord de son vaisseau et il attrapa au vol Darman et quelques hommes. Les soldats impériaux voyaient le mon calamari qui sortait de sa cachette, suivi de son droïde destroyer quand une navette impériale apparut derrière. Elle les prit à revers avec un flots de tirs de blasters, suivi d'explosion de bombes.Quelques secondes plus tard, les standstroopers remarquaient une navette qui était en vol stationnaire,en dessous d'elle, les flammes des remparts constitués de véhicules terrestres. A l'intérieur du cockpit, Nogget commençait à positionner le vaisseau en direction du Sénat avec le blaster lourd automatique,toujours sorti.Il ne savait pas si son subterfuge avait fonctionner ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

[Mission] L'Empire se déchaîne [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Coruscant [Empire] :: Palais Républicain-