Partagez| .

Devant les usines d'armement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Mar 8 Mai - 12:17

    Alors que la fumée se dissipait, je fus soudainement surprise de constater que mon adversaire n’était non plus à sa position initiale mais juste à coté de moi. Laissant mes réflexes me guider, je préparais une attaque pour contrer cette soudaine surprise. Hélas je n’en eus guère le temps. La Jedi parvint à me saisir à la gorge et en profita pour m’administrer des éclairs de Force ce qui bien entendu me paralysa sur le coup. J’étais quelque peu sonnée mais toujours consciente. Je me savais en mauvaise posture. Pendant un long moment, je n’allais pas pouvoir me défendre… Or dans un combat au sabre laser quelques instants suffisaient pour faire passer un adversaire de vie à trépas. Cependant, contre toute attente, la Jedi n’en profita pas pour m’achever. Quel projet avait-elle donc en tête ? Je n’aurais su le dire. Tenter de me convertir au coté lumineux aurait été une pure perte de temps. Me faire prisonnière alors qu’une bataille faisait encore rage était une attitude tout aussi stupide…

    « Merci lady Vi Valthiery, mais malgré votre ténacité et votre sens de l'honneur je ne peux vous laisser partir et continuer vos actes dans la Galaxie. »

    J’avais oublié ce point… Les Jedi et leur fichu utopie d’une galaxie en paix. Quand comprendront-ils que leur combat était voué à l’échec dans que la Force existait ? Sans doute jamais. Certes il s’en était fallu de peu pour que les Sith disparaissent définitivement… Mais nous avions survécu ! Nous traversions les siècles en nous riant des Jedi et en parvenant même à leur infliger des dommages non négligeables. Car après tout même si ne vainquions pas les membres de cet ordre, nous pouvions leur rappeler le gout de la défait en montrant à leurs yeux certaines choses qu’ils n’ont pas pu empêcher.

    Fixant son regard, je fus stupéfaite quand je compris ce qu’elle comptait me faire. Mon adversaire profitait de ma « passivité » pour me couper en partie de la Force ce qui bien entendu allait amoindrir mes compétences et m’obliger à reprendre l’entrainement pour me relever de cette « chute ». Cette attitude bien qu’extrêmement clémente m’énervait quelque peu. Que croyait-elle en m’épargnant ? Que j’allais stopper toutes mes activités ?! Elle se trompait lourdement. Jamais je ne m’arrêterais de donner la mort… Même si j’en étais réduite à perdre mon rang, je comptais bien revenir… Cette situation était peut être une défaite pour le moment mais plus tard elle se transformerait en victoire. Le jour où j’aurais retrouvé toutes mes capacités, je pourrais rendre la monnaie de sa pièce à mon adversaire… Désormais je connaissais le visage de l’ennemi et de ce fait je pouvais mieux me préparer pour notre prochaine rencontre qui n’allait sans doute pas avoir lieu avant plusieurs mois.

    La regardant partir, je dus me résoudre à patienter ce qui me permit de calmer ma colère et ma rancœur à l’encontre de la Jedi. D’un simple coup d’œil je pus constater que l’apprenti du seigneur noir s’en était allée comme prévu. Je savais qu’elle ne comptait pas me venir en aide et je n’en voulais pas de toute façon. J’avais déjà été rabaissée…il était hors de question que l’on me le rappelle.
    Je profitais également de ce moment pour réfléchir à la situation. Une partie de ma connexion avec la Force était bloquée… Or il me semblait que je n’étais pas le seul cas dans l’Histoire galactique… 2 Jedi avaient connu cette situation… Ces deux personnes avaient, contrairement à moi, été coupées totalement de la Force. L’une de ces personnes était l’apprenti d’Exar Kun… Certes celui-ci n’avait jamais pu renouer un quelconque lien avec la Force…mais le second d’après ma mémoire avait pu se relever ce qui me donnait bon espoir de retrouver ce que j’étais. Encore me fallait-il retrouver l’identité de ce Jedi…

    Sentant que j’avais récupéré le contrôle de mes membres, je me relevais aussitôt malgré la protestation de mon corps tout entier. J’étais épuisée… Je n’étais plus d’aucune utilité sur ce champ de bataille. Comme l’avait dit l’apprentie du seigneur noir, il nous fallait partir…
    Soupirant, je regardais le champ de bataille… Des tirs de blaster se faisaient encore entendre… mais cela allait bientôt cesser. Les troupes impériales allaient sans doute se replier. Enjambant un cadavre, et gardant un sabre laser en main je me mis en marche. Il était temps que je rejoigne mon vaisseau… Me concentrant pour utiliser tout ce qu’il me restait, je rejoignis grâce à la Force, une plateforme située en hauteur. Sur le moment je faillis m’effondrer sur le sol tellement cela m’avait demandé d’effort… Mais grâce à ma volonté, je parvins à éviter cela et je repris mon chemin disparaissant dans les ombres à la manière d’un Anzat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Jeu 17 Mai - 9:35

Ki’a était assise sur un restant de mur, la jedi et la sith se tapant joyeusement sur le crâne. La jeune sith s’ennuyait franchement a force de resté passive, elle aurait bien voulu intervenir dans le combat mais elle connaissait très bien le niveau de maitre Yunstar c’était du suicide de s’intercaler entre les deux femmes.

La zabrak regardait le paysage en attendant la fin du combat, il y avait de nombreux murs en miettes, le résultat de nombreuses explosions déclenché par les soldats républicains. Elle voyait aussi des navettes impériales évacuant des civils surement, on lui avait demandé de faire des dommages collatéraux, il lui serait facile de se rendre a l’un des points d’évacuations et de faire explosé plusieurs navettes lors de leurs décolages.

Ki’a ramena son regard sur le combat qui faisait rage devant elle, les deux femmes se battaient au meilleur de leur capacité. La jedi avait l’avantage mais la seigneur sith ne lâcher pas le morceau pour autant, la zabrak ne savait pas grand-chose de cette sith et d’un coté elle s’en fichait un peu de sa vie mais elle aimait cependant avoir un minimum d’information sur les autres membres de l’ordres. Un manque d’information pouvait être fatal chez les sith, pour l’instant elle restait prés du seigneur noir ce qui lui évitait quelques ennuis avec les autres mais elle ne pourrait pas éviter éternellement les problèmes surtout avec sa malchance chronique.

Elle vit la maitre Yunstar attraper a la gorge Vi Valthierry et lui envoyé des éclairs, chose qu’elle avait rarement vu de la part d’un jedi, Ki’a fut plutôt étonnée mais ne bougea par pour autant. Ce n’était pas son truc d’aller aidé un autre sith et surtout point de vue évolution dans la hiérarchie c’était mieux que ceux en dessus d’elle meurt. Elle continua donc de regardé sa « supérieur » tombé au sol sans la possibilité de bouger, la jedi lui parla rapidement puis quitta les lieux sans s’occuper de Ki’a, la jeune zabrak ne représentait aucune menace pour elle apparemment et d’un coté tant mieux elle ne voulait pas finir dans le même état que l’autre sith.
Ki’a s’approcha un peu de Vi Valthiery, elle s’accroupit et pencha la tête en souriant.


-« Vous êtes vraiment dans un sale état seigneur Vi Valthiery, il semblerait que vous soyez trop faible pour abattre une grand maitre jedi…Dommage pour vous. »

Elle fit lévité son sabre jusqu'à sa main puis regarda la seigneur sith, il lui serait facile de la tué et ainsi de libéré de la place chez les seigneurs sith mais abattre un ennemi incapable de bouger ce n’était pas vraiment son genre. Elle préférait la laisser ici sans l’aider. Elle se releva et enleva la poussière sur son pantalon.

Elle prit la direction de l’endroit où était poser son chasseur, elle avait pas mal de chemin à faire surtout qu’elle voulait éviter les patrouilles républicaines, elle avait eu assez de combat et n’était plus d’humeur. Elle ne voulait qu’une seule chose, rentré sur Dromund Kaas rapidement et vivante si possible.

Alors qu’elle venait d’éviter un nouveau groupe de républicains elle trouva enfin son chasseur, il semblait en état de voler ce qui fut un soulagement pour la zabrak. Une fois installé dans son petit chasseur elle effectua les différentes manœuvres nécessaires au décollage et quitta enfin le sol de Kuat. Elle n’avait plus qu’à sortir de l’atmosphère de la planète et pourrait enfin prendre la direction de la planète des sith.


hors rp : j’suis désolée de la qualité de mon post mais je n’avait vraiment pas d’idée, 20 lignes pour dire que je quitte Kuat c’est une torture. Bref c’est mon dernier post pour la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Ven 18 Mai - 9:58

Nogget et son compagnon métallique avaient vu deux soldats impériaux mais ceux-ci partaient dans le sens inverse. Le plan de repli était lancé et les deux mercenaires tiraient avec les lances blaster sur les deux standtroopers. Ils furent touchés par une salve sonique qui les pertuba . Nogget et son droïde métamorphe en profitaient pour les assommer . Ils cachèrent l'ennemi derrière dans une salle d'entrepôt et ils activèrent le système de camouflage optique. Les deux mercenaires descendirent les escaliers et ils suivirent les troupes impériales qui appliquaient l'ordre de repli vers la piste d'envol. Nogget et son compagnon métallique se retrouvèrent dans un petit peloton qui s'engagea dans un des transports de troupes. Entretemps le Bob Wing Stellaire commença à s'élever lentement et le droïde pilote avait lançé un mouchard sur la coque du transport de troupe. Le mon calamari ordonna au GD-16 de notifier à la jedi et au wookie, sa présence dans l'un des vaisseaux impériaux qui effectuaient le repli. Nogget et son droïde métamorphe se firent passer pour des gradés et ils purent monter dans les étages supérieurs sur vaisseau impérial. Le mon calamari voulait accéder vers la cabine du pilotage mais il fallait trouver un gradé impérial en tenue.


Ils rencontrèrent un droïde astromécano et le droïde métamorphe en profita pour pirater la base de données. Il trouva un nom d'un gradé qui lui permettait d'entrer dans la cabine de pilotage. Ils allèrent vers sa cabine et ils entrèrent en prétextant remettre un rapport privé. Ils l’assommèrent sur le champ et Nogget prit son apparence visuelle. Le droïde métamorphe prit l'apparence d'un garde impérial. Ils entrèrent dans la salle de pilotage et son compagnon métallique s'approcha d'un ordinateur. Il se brancha sur une prise et il chercha le plan vol mais surtout la destination prévue. Nogget savait que dans cette situation, les coordonnées étaient déjà programmées mais elles étaient surement cryptés. La seule manière pour trouver la destination était quand le pilote allait activer les coordonnées préprogrammées. Les deux mercenaires enverraient la prochaine destination dès que le vaisseau prendrait de la vitesse. Nogget attendait juste que la destination apparaissait sur l'écran du transport de troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Dim 20 Mai - 1:50

- Monsieur, l'Amiral Erices nous attend sur la piste d'atterrissage.

Lukan se contenta d'acquiescer de la tête, observant les fumées qui s'élevaient au loin, là où les usines d'armement s'étaient autrefois trouvées. D'après les senseurs, il n'en restait plus grand chose... toute cette zone était devenue un gigantesque champ de bataille, et les corps paraissaient s'amasser par centaines sur le sol de durabéton.

- Karen, dirige-toi vers la piste en suivant la trajectoire la plus erratique possible. Selena, puissance maximale dans les boucliers. Leurs lasers ne peuvent pas nous faire de mal mais leurs lance-torpilles à protons en sont tout à fait capables. Melinda, Teresa, abattez tout ce qui ressemble de près ou loin à un républicain, je veux un tir de barrage total. Pas de missiles, la Jedi pourrait les renvoyer. Walter...

-... je vais tout de suite à la rampe d'embarquement pour préparer l'arrivée de l'amiral. Termina le lieutenant avec un sourire avant de s'exécuter.

Lukan se remit à sa console et prit le contrôle du canon blaster. L'ordinateur de visée n'était pas aussi performant que ceux des tourelles mais il faisait largement l'affaire pour leur procurer un feu de couverture face aux troupes ennemies. L'atterrissage prit plus longtemps que prévu mais il leur fallait absolument minimiser les risques d'être abattu en plein vol.

Une fois posés, Reige alla accueillir l'Amiral Erices en personne, facilitant son embarquement et celui de ses deux gardes du corps. Les républicains étaient encore tenus un peu à l'écart par les troupes impériales mais cette situation ne durerait pas éternellement.


- Pardonnez-moi du retard, Amiral Erices mais la circulation n'est pas tout à fait évidente par ici. Je ne vois pas les Sith... je suppose qu'elles ont dû trouver un autre moyen d'évacuer.

Il fit une courte pause, voyant que la jeune femme était sur le point de prendre la parole mais il leva une main pour l'en dissuader avant de poursuivre d'une voix sombre, solennelle.

- Je sais ce que vous voulez me dire mais l'ordre d'évacuation n'émane pas de moi. C'était une directive donnée par l'Empereur en personne. Je ne peux encore rien vous dire à ce sujet mais sa majesté a ses raisons... Pour le moment, il nous faut évacuer d'urgence.

- Amiral Reige, nous avons besoin de vous dans le cockpit. Lui annonça la voix de Walter par son comlink.

- J'arrive tout de suite, lieutenant.

Courant dans la coursive, il manqua de tomber quand le cargo s'éleva brusquement dans les airs et se rattrapa de justesse à la poignée d'un boitier d'alimentation fixé au mur. Pestant intérieurement contre la manière de piloter de Karen, il arriva finalement au cockpit et s'installa dans son siège. Walter ne tarda pas à le briefer sur la situation.

- Les transports de troupes ont commencé à décoller mais nos senseurs ont détecté une anomalie. Il s'agirait d'une transmission sur une fréquence non impériale par l'un de nos transports... peut-être un mouchard ou une communication à courte portée.

- Ordonnez l'autodestruction du transport, code d'activation d'urgence 17645 Oméga Kassshyk.

- Et le personnel à bord ?

- Transmettez l'ordre d'évacuation mais par comlink uniquement, sur fréquence cryptée. Chaque destinataire devra entrer son code d'identification pour recevoir l'information. Dites-leur également de purger complètement l'ordinateur de bord, je veux qu'il ne reste plus la moindre donnée accessible... et ordonnez également à tous les transports de se séparer selon la plan Epsillon, et de suivre les itinéraires auxiliaires.

- Bien, Amiral. Je transmets, autodestruction dans trois minutes.

Selena prit alors la parole, haussant un sourcil en signe de curiosité.

- Il leur faudra plusieurs semaines pour rallier la base à ce rythme. Surtout que les trajets secondaires passent chacun par des zones assez dangereuses.

- C'est justement le plan. Je suspecte que les républicains essayent de suivre les transports avec de petits vaisseaux... mais s'ils essaient de le faire de manière approximative, ils en perdront la plupart dans des étoiles ou des trous noirs. Dans les deux cas, le secret de notre destination d'arrivée sera sauf.

Il reporta ensuite son attention sur l'écran tactique. Quinze chasseurs stellaires subsistaient face à leurs homologues républicains, démontrant leur ténacité et leur habileté face à des adversaires en surnombre. Les bombardiers avaient encore perdu deux de leurs membres mais ils avaient réussi à faire défaillir certains des boucliers du MC150, au moins de façon temporaire. Les Reaper l'attaquaient d'ailleurs à ces endroits précis, réussissant à endommager ses turbolasers sur tourelle grâce à leurs torpilles à protons.

Néanmoins le MC150 avait quasiment rejoint le reste de la flotte à proximité des chantiers navals situés en orbite de Kuat et d'ici peu, les essaims de chasseurs Crossfire ne tarderaient pas à fondre sur eux. Le temps leur était compté.

Lukan dut se raccrocher à sa chaise en manquant de tomber à nouveau lorsque le vaisseau fut fortement secoué, comme par un impact.


- On a été touchés par un tir de canon laser mais les boucliers tiennent bon. Nous sommes dans l'espace.

Effectivement, les paysages dévastés de Kuat avaient laissé place au vide sidéral, éclairé par l'étoile distante du système. Par la verrière, il pouvait également observer des étincelles de lumière rouges et vertes, là où les combats devaient se dérouler entre la flotte républicaine et les forces impériales.

- Bien. Le transport suspect a-t-il été détruit ?

- Oui, Amiral. Plusieurs nacelles d'évacuation ont quitté le vaisseau avant l'explosion et leurs occupants ont reçu pour ordre de considérer la planète comme un terrain hostile et d'organiser des opérations de guérilla contre les forces républicaines sur la durée.

Reige se contenta de hocher la tête. Si les républicains voulaient tant s'emparer de ce monde, grand bien leur en fasse mais ils se rendraient vite compte que c'était un cadeau empoisonné qui venait de leur être fait.

- Nous sommes sortis de la zone de conflit. Quelles sont vos instructions, Amiral ? Demanda Karen.

- Dirigeons-nous vers l'extrême limite du puits de gravité du système. Une fois là-bas, on attend. L'Empereur a des instructions de dernière minute à nous communiquer alors veillez à ce que nos systèmes de communication fonctionnent de manière optimale.

Les yeux toujours rivés sur l'écran tactique, Lukan tapotait nerveusement ses doigts sur la table. La prochaine partie du plan serait sans doute la plus douloureuse et la plus coûteuse de son point de vue... mais telle était la volonté de l'Empereur. Si seulement ce dernier pouvait les contacter rapidement...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Dim 27 Mai - 22:42

    Les Impériaux étaient en train de se replier, ils ne tenaient plus le coup mais étrangement Eleanor sentait que la prise de la planète n'était pas une bonne idée, ils l'abandonnaient bien trop facilement, il y avait donc quelque-chose soit contre les Jedi et la République dessus ou alors l'Empereur n'était pas ici... Et pourquoi pas? L'Empereur aurait pu leur tendre un piège et ils auraient foncé tête baissée dedans et malgré la défaite Impériale il n'y avait pas de véritable victoire pour la République.

    La Jedi changea donc immédiatement de stratégie et contacta la flotte Républicaine au-dessus de la planète.


    « Armez les canons et bombardez la zone à mon ordre! »

    L'officier répondit "à vos ordres" et alla transmettre les ordres à son supérieur alors qu'Eleanor montait à bord d'une des nacelles d'évacuations. Elle alla se placer au poste de pilotage pour observer la zone et avoir accès au système de communication alors que le pilote faisait décoller la nacelle. Tous les soldats Républicains étaient à bord et quittaient la zone, à présent le champ de bataille était en dessous d'eux et arrivé à bonne distance Eleanor prit le système de communication et ordonna le feu nourrit sur la zone pour tout détruire.

    Les tirs lasers fusèrent et la zone avec les usines et les entrepôts fut prise sous le feu des Républicains qui détruisaient tout ce qui s'y trouvait, les droïdes, les armes et les créations des Impériaux. Les Républicains avaient bien-sûr emprunter quelques munitions aux Impériaux mais l'essentiel était de faire des dégâts à Kuat pour que les Impériaux soient retardés dans leur avancé même si Eleanor se doutait que s'ils abandonnaient les positions c'était parce qu'ils n'avaient pas grand intérêt à conserver la zone à tout prix.

    Eleanor réfléchit un instant et ferma les yeux pour s'immerger dans la Force et isoler les différents flux de celle-ci, à présent les Sith n'étaient plus sur la planète et leur présence n'affectaient plus la perception des auras Obscur, l'Empereur pouvait donc être localisé et même s'il pouvait se dissimuler dans la Force il ne pouvait dissimuler toutes les auras Obscur et Eleanor savait comment les isoler pour se focaliser sur une seule et savoir d'où elle émanait.

    Durant ce sondage la Jedi ne sentit absolument rien qui laissait penser que l'Empereur était là ou était venu quelques heures auparavant, ni même la Chancelière... Les Impériaux qui quittaient la planète, l'Empereur qui n'était pas présent signifiait clairement que l'Empire devait être ailleurs avec son précieux otage. Une seule explication était donc possible : ils rassemblaient leur flotte pour empêcher les Républicains d'attaquer en force et libérer la Chancelière. Seulement le piège avait été repéré et Eleanor n'était pas dupe, elle savait comment repérer la Chancelière car même si des auras sont dures à sentir à travers la Galaxie celle de la Chancelière Valtym était aisée à isoler vu le nombre de fois où Eleanor avait été à ses côtés.

    Elle prit le système de communication une nouvelle fois et contacta le croiseur Républicain.


    « Passez-moi immédiatement le Capitaine Nes! »

    La Jedi patienta quelques instants et au-moment où elle eu de nouveau l'officier, il la prévint qu'il la mettait en communication avec le Capitaine de l'Escadron Spectre. Eleanor ne perdit pas son temps en formule de politesse vu l'éminence du danger et surtout de l'erreur qu'ils avaient commis.

    « Capitaine Nes! Il y a de très fortes chances pour que la Chancelière et l'Empereur ne soit pas sur Kuat! Soyez discret et montez au bureau de l'Empereur en moins de quinze minutes! Nous couvrirons votre retraite depuis les airs!»

    Eleanor savait qu'elle demandait beaucoup mais les Républicains avaient perdu assez de temps à combattre pour finalement rien du tout, certes les dégâts matériels étaient colossaux pour les Impériaux et les pertes des troupes avaient été conséquentes pour eux, mais la victoire n'était pas pour autant là pour les Républicains, ils avaient subi une défaite en se laissant berner et avoir foncé tête baissée dans ce piège aussi gros qu'un Rancor.

    La Jedi arriva au croiseur Républicain et quitta son siège rapidement pour rejoindre l'officier de pont pour lui donner les ordres, cette fois Eleanor prenait le commandement pour la suite de la bataille et elle s'occuperait de la suite... Certes elle n'aimait pas l'idée mais dans ce genre de situation il fallait bien compter sur la vitesse et des coups éclairs.


    « Je veux trois escadrons de Chasseurs CF9 Crossfire prêt à décoller d'ici trois minutes. Je veux que deux nacelles d'évacuation les suivent à bonne distance et récupère tous les Républicains en charge de libérer la Chancelière! »

    Eleanor se tourna vers le Commandant Chakaëlle.

    « Commandant vous prenez le commandement de l'escadron qui va soutenir le Capitaine Nes, vous avez carte blanche! »

    La Jedi laissa les hommes sur le pont de lancement s'organiser et elle monta jusqu'à la passerelle pour y retrouver l'Amiral, la Jedi demanda à avoir une carte détaillée de la Galaxie et des systèmes Impériaux connus des services de la République.

    Eleanor observa la chose de manière approfondie effectuant des calculs dans sa tête sur quelle planète avait la plus forte probabilité pour y retenir la Chancelière... Bastion lui sembla la meilleure planète, c'était l'ancienne capitale de l'Empire, elle était solidement fortifiée et se trouvait assez éloigné puisqu'elle se situait à l'extrémité de la Bordure Extérieure. Eleanor marqua la cible sur la carte et retourna auprès de l'Amiral qui pour le moment n'avait aucune nouvelle du groupe du Capitaine Nes...

    Le temps était compté mais la stratégie était déjà en place dans l'esprit d'Eleanor et elle savait que le plan de bataille de l'Enclume serait excellente en cas d'attaque de Bastion... Toutefois avant de donner ses ordres elle attendit le rapport de situation du Capitaine Nes et du Commandant Chakaëlle.



    Ordre de passage : Eleanor / Chakaëlle / Nogget / Ahsio (si ce dernier change de position)
Revenir en haut Aller en bas
Nogget Hawk
Criminel
Criminel
avatar
Messages : 129

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Armes: , projecteurs holographiques portatifs,arc-laser pliable
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement Jeu 31 Mai - 11:41

Nogget était dans la salle de pilotage quand la force lui transmettait une image d'une scène le montrant dans une partie des usines des armements en détruit. Il sortait d'une nacelle d'évacuation et il utilisait son lance blaster sur quelques soldats impériaux qui avaient attérrit pas très loin . Elle dévoila une nouvelle image qui montrait un décompte de trois minutes et la divination s'interrompit. Nogget ordonna discrètement de monter le chemin pour aller vers la salle de nacelle la plus proche . Quand il sut le chemin et le temps imparti qu'il fallait pour accéder à la salle. Le mon calamari donna l'ordre de pirater la base de donnée pendant le temps restant. Le Mon calamari et son compagnon métallique furent les premiers à sortir de la salle de pilotage. Le droïde avait réussi à récupérer une petite partie de la base de donnée.

Nogget et son compagnon avaient prétexter un contrôle technique dans les machines. Ils marchèrent tranquillement quand ils arrivèrent à la salle d'évacuation. Le Mon calamari avait demandé à son droïde de lancer le décompte de trois minutes. Le compagnon métallique de Nogget avait décidé de changer dans son état initial. Nogget fut le premier à décoller avec la nacelle d'évacuation et il fut rejoint par d'autres nacelles. Le mercenaire avait échoué son infiltration dans le transport de troupes. Il s'en voulait pendant qu'il redescendait sur la planète Kuat mais le Bob Wing Stellaire avait réçu le signal de positionnement des deux mercenaires. Le cargo YT1250 modifié commençait à s'élever dans les airs pour que le droïde GD-16 suivit à distance la descente de la navette.

La nacelle atterrissait violemment et Nogget et son compagnon métallique sortirent rapidement de l'engin. Quelques tirs de blaster fusèrent vers eux mais leurs boucliers déflecteurs s'activèrent. Le Bob Wing stellaire intervint et lança des salves à partir de ces canons laser jumelés. Les deux mercenaires couraient se protéger et commencèrent à répliquer avec leurs lances blasters. Grâce aux grenades flash, les deux mercenaires réussissèrent à se cacher. Nogget envoya un observateur pour avoir un chemin qui le mènerait vers les hauteurs. Une fois sur le toit il pourrait être récupérer par le Bob Wing Stellaire. Le mon calamari trouva une voie qui lui permettait de s'échapper de sa situation. Nogget lança deux projecteurs holographiques et ils montraient les deux mercenaires partirent vers un hangar en ruine. Les deux mercenaires en profitèrent de ce leurre pour regagner un escalier de intérieur et ils arrivèrent sur le toit. Le cargo YT1250 modifié arriva, sa soute ouverte, Nogget sauta en premier et il fit un mouvement vers le haut avec le bras. Le droïde métamorphe s'éleva en direction de la soute.

Le Bob Wing Stellaire partit en trombe et Nogget donna l'ordre au droïde pilote d'aller vers le croiseur républicain. Le mon calamari envoya une communication video avec Eleanor et il parla du piratage qu'il avait fait sur l'un des transports. Il précisa qu'il avait provoqué le plan d'évacuation express. Nogget proposa à la jedi de voir si le contenu pirate pouvait être utile pour trouver le lieu de la chancelière. Le mon calamari attendit la réponse d'Eleanor, entretemps, le Bob Wing Stellaire resta en position stationnaire juste en dessous du croiseur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Devant les usines d'armement

Revenir en haut Aller en bas

Devant les usines d'armement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Kuat [Empire] :: Mini-Event [Sauvetage Inespéré]-