Partagez| .

Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Liam D. Kuran

avatar
Messages : 232
Âge réel : 29

Feuille de personnage
Âge:
Armes: Deux sabres lasers à lames rouges
Alignement: Obscur
MessageSujet: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Lun 16 Mai - 1:07

Dromund Kaas ! Planète sombre reflétant tout le côté obscur qui s’y trouve. Sur cette planète se trouve le temple Sith, là où toute la vermine adepte du côté obscur se retrouvait pour s’entraîner et devenir sans cesse de plus en plus forts. Ici, seule la loi du plus fort règne. Les forts commandent les faibles, et cela a toujours été ainsi. Pour survivre, un Sith n’a guère d’autre choix que de devenir puissant. Sans ça, il disparaît de l’histoire et son nom est rapidement oublié. Si on y regardait bien, les Sith menaient vraiment une vie plus que pathétique … Leur planète ne leur offrait guère lueur d’espoir lorsque l’on voyait dans quelle noirceur elle était plongée, comme si chaque être issu du côté obscur l’avait corrompue, obscurcie …
Pourtant, deux silhouettes semblaient s’avancer d’un pas déterminée vers l’ambassade impériale. A la fin de la guerre, le nouvel Empereur, Liam D. Kuran, avait instauré une paix entre l’Empire et les Sith. Une sorte d’alliance avait alors débuté entre ces deux grands groupes dans un intérêt pour le moins commun : la conquête de la galaxie. Cette alliance avait été permise grâce à la création du Krath, association impériale qui a pour but d’obtenir une place importante au sein de l’Empire. Cette recherche de pouvoir les avaient tout naturellement conduit vers les Sith, ce qui permis de joindre les deux camps. On assistait donc à une augmentation croissante des Sith voulant influence les décisions de l’Empire en échange de leur enseignement.
Mais revenons-en à ces deux silhouettes qui finirent par arriver sans accrochage à l’ambassade. Très étrangement, le bâtiment était plutôt clair sur cette planète sombre, certainement pour qu’il soit repérable à des centaines de kilomètres. De taille imposante, le bâtiment reposait sur plusieurs étages, servant à accueillir les différents bureaux permettant la gestion de l’influence impériale sur cette planète. Doucement, les deux silhouettes pénétrèrent dans le bâtiment fortement gardé pour paré éventuellement à une rébellion Sith. Après tout, ces êtres étaient difficiles à canaliser. Toutefois, et très rapidement, la première silhouette se fit reconnaître …
Il s’agissait de Liam D. Kuran, actuel Empereur du nouvel Empire galactique, proclamé suite à la défaite de l’ancien Empire contre la République. Cette guerre fut un véritable désastre, l’Empire ayant perdu nombreuses planètes. Mais, heureusement pour lui, il avait réussi à conserver les planètes les plus importantes comme Kuat et Kamino. Toutefois, en ces temps de nouvelle guerre, il était essentiel de renforcer les liens qui unissaient Sith et Impériaux. D’où la raison de la présence de l’Empereur sur cette planète.
Malgré son enseignement Sith, Liam n’était venu que très rarement sur cette planète et, pour tout dire, il ne l’aimait guère. Toute cette noirceur ne l’inspirait guère. Mais il fut rapidement sorti de ses pensées par une jeune femme, frêle, qui s’avança vers lui :


« Monseigneur … Nous n’attendions pas votre visite aussi soudainement … »

Elle semblait un peu perturbée par la présence du jeune homme mais peut-être que la silhouette qui le suivait l’était aussi pour beaucoup. Cette silhouette semblait mystérieuse, prête à surgir au moindre danger et, autour d’elle, il semblait régner comme un malaise permanent, comme si elle allait nous égorger si on s’approchait trop prêt. D’un sourire assez froid, Liam prit la parole :

« Je souhaite voir le Seigneur Tek’Nak ! »

« Oh euh … oui bien sûr ! Je vais l’informer de votre présence … »

La jeune femme repartit aussi vite qu’elle était venue, comme pressée de quitter cette atmosphère pesante qui semblait provenir de la silhouette mystérieuse qui suivait l’Empereur. Doucement, le jeune homme se tourna vers cette même silhouette avant de dire calmement :

« Détends-toi Fang ! Je te demande juste d’être sur tes gardes lorsque Tek’Nak arrivera … »


Pourquoi se méfier d’un Sith ? Tout simplement puisque, comme dit précédemment, ces personnages étaient assez durs à canaliser et à maîtriser, et surtout, il fallait faire preuve de beaucoup de discernement pour les cerner. De plus, Liam avait eu pour écho qu’une personne proche de Kabrox Tek’Nak avait été tuée à cause de l’Empire. Ou par l’Empire … Il n’avait pas plus d’informations à ce sujet mais il souhaitait que ce différent n’altèrent pas la négociation qui allait se joeur aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mar 17 Mai - 1:34

    Quoi de plus pathétique que la vie d’un Sith ? Si ce n’est l’existence d’un soldat ? Cela peut sembler certes dévalorisant pour toute institution militaire mais, un soldat ne menait-il pas son quotidien en ne réalisant réellement que ce qu’on lui intimait de faire ? Ses jours et ses nuits n’étaient-ils pas dictés par les ordres provenant d’officiers et d’autres supérieurs ? Être un bon soldat n’avait rien de compliquer en soi. Il suffisait simplement d’accepter les directives, de les remplir et de revenir avec une réussite digne de ce nom à la clé, rien d’autre. La vie même de ce personnage pouvait dés lors s’arrêter, se mettre en pause, se suspendre jusqu’au moment où on ferait de nouveau appel à lui. Mais, une telle perfection se veut tellement difficile et rare à trouver… L’imprévisibilité humaine et la fougue du psychisme y étant lié faisaient des êtres vivants des créatures bien souvent indomptables. S’enfermer dans un carcan aliénant et sans aucune valorisation quelconque n’était un choix que personne ne voulait réaliser avec sincérité. Pourtant, vous me direz que bon nombre de volontaires se bousculent généralement aux portes des services de recrutement ! Et, vous aurez parfaitement raison ! Cependant, les aspirations de tous ces êtres ne sont généralement aucunement l’obéissance mais bien la renommée et l’image de puissance qui devient nôtre une fois que nous jouissons d’un tel statut particulier. L’insubordination ? Ils n’osent l’avouer comme trait caractéristique indéniable de leur personnalité. Certains s’en prôneront même immuniser… Jusqu’à ce qu’une situation clé se présente et révèle les limites de la fidélité et de l’obéissance de tout un chacun. Peut-être que si la vie d’un soldat tel que l’on en rêve ne se voulait guère aussi pathétique, alors trouverions nous des êtres dignes de remplir ce rôle à la perfection ! En attendant, la seule et unique possibilité s’offrant à nous n’était autre que celle de la création volontaire. Tenir le rôle d’un dieu, d’un grand maître du Destin, et se vouloir comme seul intervenant capable d’influer sur les décisions d’une personne et les entraves du quotidien que celle-ci se devra d’affronter. Être le grand représentant de ce spectacle par lequel notre marionnette nous fait honneur en répondant à chaque impulsion indiquée et dirigée. Être un soldat équivalait à être cette marionnette. Et aucun esprit un tant soit peu mature ne pouvait concevoir d’être esclavager de la sorte ! A moins que cela se fasse à son insu ?

    Xilia était un soldat parfait. Obéissante, talentueuse et dangereusement mortelle, elle n’avait eu de cesse de remplir la tâche qui lui était incombée sans se rendre réellement compte que l’ensemble de ses convictions et de ses réussites ne dépendaient que de la manipulation dont elle était victime. Un mental sculpté selon les volontés d’hommes et de femmes sans conscience et sans limites. Une dévotion malicieusement imposée à son esprit sans qu’elle ne cherche à le souhaiter réellement, tout en ne possédant pas la force de s’en défaire ou de s’en rebeller. Le goût d’une vie d’action, de sang, de conflit et de guerre car cela s’avérait être la seule image du monde qu’on le lui avait inculqué durant l’ensemble de sa jeune vie. Nous ne pouvons même plus parler d’être humain et de personne concrètement consciente la concernant puisque, dans cette logique, elle n’était en réalité qu’un produit magistralement conçu et fabriqué pour le bien d’une autorité suprême et conquérante. Ses qualités en tant que soldat et chef d’unité s’évoquèrent sans cesse pour ne pas revenir sur le pathétisme de son existence. Creusons derrière les honneurs et les légendes et nous verrons que seul un grand trou béant et obscur s’y trouve, sans aucune trace de dorure, de richesse ou de noblesse. Plus qu’un soldat, elle demeurait telle une ombre. Une ombre car tel était ce que l’on attendait de sa part, car c’est ainsi qu’elle se voulait d’avantage dangereuse et efficace. Mais une ombre car elle ne représentait qu’une tache dérangeante et mortelle au sein de laquelle on ne pouvait y trouver ni trace d’humanité, ni trace de bonté, ni trace de souffrance. Les sentiments humains ne sont qu’une barrière défavorisant notre efficacité sur le terrain et nous empêchant d’atteindre ce stade d’élitisme en tant que soldat. De ce fait, il était bien évident que cela ne pouvait se concevoir comme existant et présent dans l’âme de l’ancien cobaye du projet soldat de l’Empire. L’ancien Alpha l’avait formé, l’avait drillé, lui avait inculqué quelques réflexes humains, sociaux, de savoir-vivre. Mais tout cela n’était qu’un ensemble de réflexes dont elle n’avait l’occasion de faire preuve au quotidien. Dés lors, depuis la mort de son mentor, le chemin s’empruntait sur une route où seul le silence et la violence avaient tous les deux droits. Elle était à l’image d’un Sith sans en être un. Elle apportait la destruction sans la demander. Elle causait mort et désespoir autour d’elle parce qu’on l’avait ‘créé’ pour ça et qu’on lui donnait l’ordre de le faire. Sa seule véritable différence, c’est qu’elle sera l’apôtre d’un espoir renaissant si cela devait un jour s’avérer être sa mission. Ni bonne, ni juste, ni mauvaise. Un simple masque de neutralité se contentant d’obéir aux directives d’une seule et unique personne dans cette galaxie : Liam Kuran !

    Unité A. – Alpha ? Nous venons d’entrer dans l’Ionosphère.
    Xilia – Très bien unité A. Restez en vol stationaire et demeurez hors de portée des radars. Je vous recontacte le moment venu. Terminé.
    Unité A. – Bien reçu !

    Le regard attentif sous sa visière et l’esprit alerte, Xilia marcha aux côtés de son Maître. Un Maître, au même titre qu’un père, qu’un ami ou qu’un amant. Non pas que la présence de contact physique existait réellement entre eux. Mais de par l’importance qu’il avait dans le quotidien de notre soldat, Liam tenait ce rôle assez étrange d’être le premier homme de sa vie, tout comme avait pu l’être le défunt Alpha du temps de son vivant. L’homme de sa vie, l’homme de sa destinée… L’homme qui méritait cette considération par le simple fait qu’il était le seul à avoir droit de vie et de mort sur la nouvelle chef Alpha. Un homme que, aujourd’hui, elle avait pour mission d’accompagner et de protéger. Pourtant, au diable la formalité entre eux deux. Elle était son esclave et son bras armé. D’un simple geste, elle apportait une trace vigoureuse de la volonté de son Empereur. Il n’avait même besoin de s’exprimer en certaines occasions, laissant simplement son ‘homme’ de main, sa ‘femme’ de confiance, agir de la manière la plus adéquate possible afin de préserver le nom, la réputation et la sécurité du ‘monarque’.

    Xilia – Je suis déjà sur mes gardes Kuran. Cette rencontre ne me dit rien qui vaille.

    Si la femme ne pouvait être mue d’émotions quelconques, les pressentiments eux ne cessèrent de demeurer. Pourtant, ils furent tout autant victime des nombreux formatages cérébraux de notre ancienne patiente. Néanmoins, ce point sensible était une variante naturelle, mue par les expériences, par les rencontres, par les conflits et par le savoir du monde que nous avions qui s’exprimait d’une façon totalement aléatoire, positivement ou négativement, selon le contexte où nous nous trouvions. Un point autant jugé gênant au départ de l’expérience que devenu fondamental dans l’efficacité de cette ombre d’élite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Dim 22 Mai - 12:18

Dromund Kaas, c'était le nom d'une planète très sombre et anarchique. Cette planète était le lieu de tous les vices, de l'arrogance, du mal, du pouvoir, etc... C'était un peu comme l'antre des démons, c'était plus particulièrement l'antre des êtres les plus maléfiques de toute la Galaxie. La seule et unique loi connue des habitants de cette planète était bien entendu la loi du plus fort. Fort heureusement, le Seigneur Noir des Sith, nommé Kabrox Tek'Nak avait réussi à s'imposer auprès de ses compères Sith. La plupart des Sith redoutaient la présence du Seigneur Noir des Sith. Les autres qui tentaient de le provoquer étaient tués ou gravement blessés. Durant ses trois années de règne, Kabrox Tek'Nak avait déjà subi une bonne dizaine de tentatives de putsch, et aucune de ces tentatives n'avaient abouti à la réussite. Alors que le Twi’Lek de trente sept ans s’ennuyait depuis quelques temps dans la Salle du Conseil noir, un hologramme d’une jeune Sith fit son apparition face au Seigneur Noir qui était seul :

    « Seigneur Tek’Nak, deux membres de l’Empire souhaiterez vous rencontrer… »

    » Je n’ai pas le temps de rencontrer ces maudits impériaux…

    » M…mais Mon seigneur, il s’agit de l’Empereur Kuran, qui est accompagné d’une jeune femme.

    » Prévenez-les de mon arrivée.

    » Ce sera fait, mon Seigneur.


Le Seigneur Noir des Sith ne sortait que très rarement de la salle du Conseil Noir, sauf quand il devait se déplacer dans un lieu officiel, ou qu’il devait se rendre sur une autre planète pour rejoindre sa tendre femme. En cette sombre journée, on ne pouvait pas savoir si c’était le jour ou bien la nuit. Le Seigneur Noir des Sith devait se rendre à l’Ambassade Impériale, qui était le seul bâtiment blanc et très voyant sur la surface de Dromund Kaas. Le but de Kabrox Tek’Nak était de récolter certains renseignements qu’il avait auparavant demandé sur le nouveau dirigeant de l’Empire, dont le Sith ne connaissait absolument rien à part son nom. Après quelques minutes de marche , le Seigneur Noir des Sith put enfin pénétrer dans le bâtiment de l’Ambassade Impériale, en empruntant un autre passage que celui de l’Empereur et de son accompagnatrice. Lorsque le Seigneur Noir des Sith était entré dans l’Ambassade impériale, les utilisateurs de la Force pouvaient aisément ressentir l’aura très sombre qu’il dégageait continuellement, et c’est pour cette raison qu’il vit certains visages effrayés par l’arrivée du Twi’Lek.

Quelques minutes plus tard, la jeune femme qui l’eût contacté fit son apparition face au Seigneur Noir. Elle s’agenouilla pour montrer son respect pour Kabrox, puis demanda à ce dernier s’il voulut bien la suivre. Il acquiesça, puis se mit en route vers la salle d’entrée où se situait l’Empereur Kuran et l’une de ses nombreux sbires. Durant son trajet peu palpitant, l’utilisateur du Côté Obscur de la Force ne put se retirer quelques anciennes images de la tête, comme des tirs de blaster provenant de toutes parts qui touchaient le couple le plus improbable de la Galaxie. L’image de sa tendre femme agonisant suite à de nombreuses blessures provoquées par l’Empire, était la raison pour laquelle le Seigneur Noir avait une très grande rancune contre l’Empire.

Le nouvel Empereur avait pris contact avec le Seigneur Noir des Sith afin de négocier une alliance entre l’Ordre SIth et l’Empire. Le Twi’Lek ne connaissait que le nom de l’Empereur, un dénommé Liam D. Kuran, et cette rencontre allait lui permettre de cerner sa personnalité. Les négociations entre l’Empereur et le Seigneur Noir des Sith allaient probablement être tendues, et il fallait espérer pour le dirigeant impérial que Kabrox ne fasse pas usage de ses sabres lasers dont il avait pris soin d’apporter avec lui.

Soudain, deux grandes portes s’ouvrirent, laissant apparaître le Seigneur Noir des Sith et une jeune femme qui l’accompagna vers les deux silhouettes qui se situaient à l’entrée de l’Ambassade. Marchant d’un air impérial et menaçant, le Twi’Lek avait l’air d’être la représentation parfaite de la mort. Sa longue bure Sith noire, accompagnée d’une capuche, camouflait entièrement son visage, et les deux étrangers ne pouvaient point deviner que le Seigneur Noir des Sith n’était pas un humain. Une fois que le Twi’lek fut arrivé devant les deux impériaux, à deux mètres de distance environ, ce premier ôta délicatement sa capuche, laissant apparaître son visage et ses lekkus rouges, à rayures noires. Les yeux du Twi’lek laissaient apparaître un regard terrifiant et paralysant pour ceux qui n’étaient pas habitué à le croiser. L’aura sombre autour du Seigneur noir était grandissante, en raison des images qu’il gardait en tête, ce qui le rendait de plus en plus terrifiant aux yeux de certaines personnes. La jeune femme, qui accompagna Kabrox auprès de l’Empereur et de sa sbire, s’agenouilla faiblement , visiblement très atteinte par l’aura sombre que dégageait le Sith. Ce dernier, exaspéré par cette réaction, tendit le bras droit vers cette femme, puis il usa de la force pour projeter cette faible en dehors de la salle d'entrée. Puis, il usa de nouveau de la Force pour fermer les deux grandes portes par lesquelles la jeune Sith venait de ressortir malgré elle. En observant l’Empereur de son regard assassin, il déclara d’une voix glaciale:

    » Ainsi, vous êtes donc l’Empereur Kuran. Je vous imaginais plus imposant, bien que je puisse ressentir en vous un certain pouvoir…


[Si quelque chose ne vous plaît pas, dites le moi par MP ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Liam D. Kuran

avatar
Messages : 232
Âge réel : 29

Feuille de personnage
Âge:
Armes: Deux sabres lasers à lames rouges
Alignement: Obscur
MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mer 25 Mai - 10:54

Liam commençait à s’impatienter. Etait-on aussi long pour recevoir des invités ? Surtout qu’il n’était pas n’importe quel invité. Après tout, il représentait la force de frappe la plus importante de toute la galaxie. Un seul ordre de sa part et la plus grande armée s’avancerait sur les planètes souhaitées, en détruisant tout sur son passage. Bien que son armée soit imposante, il pouvait compter sur un soutien aérien de grande ampleur, capable de déployer une flotte conséquente en très peu de temps. Et Liam était à la tête de ce groupe, donnant les ordres et jouant avec ses pions comme s’il était sur un échiquier. C’est cela, le pouvoir ! Il s’agit de diriger, d’imposer ses choix même en cas de réticences de la part de certains soldats. Le fait d’être au sommet ne laissait pas de place à la désobéissance et au non-respect des règles. Tout ce qui émanait de Liam était un ordre direct, qui faisait pratiquement office de loi ! Ne pas la respecter conduirait à des sanctions exemplaires et parfois cruelles. C’était ça l’Empire ! Un dirigeant exigeant mais génial dont la réputation, malgré le peu d’année qu’il exerçait, n’était plus à faire.

Toutefois, la personne que Liam et Xillia attendaient tous les deux finit par arriver. A son entrée, on pouvait ressentir à quel point la Force était grande en lui. Quoi de plus normal pour un Seigneur Noir mais pas assez pour impressionner l’Empereur. En effet, ce dernier avait été lui aussi formé aux arts obscurs. Il avait donc une certaine aptitude à ne pas fléchir ou sourciller devant un tel dégagement de Force. Pour Xillia, son accompagnatrice, cela devait être autre chose par contre. Mais elle avait été soigneusement formée pour subir les pires tortures qu’il soit. Ainsi donc, il était fort peu probable qu’elle se laisse impressionner par une telle chose. Le seigneur Tek’nak s’avança d’un air fier et impérial jusqu’à l’Empereur. Et bientôt, seulement quelques mètres séparaient les deux protagonistes. Retirant lentement sa capuche, le Sith révéla alors à ses hôtes son visage, ce qui, il fallait l’avouer, n’avait aucun secret pour Liam. En effet, l’Empereur était arrivé au pouvoir depuis peu et Kabrox Tek’nak était déjà membre du conseil Sith. Ainsi donc, son visage était connu des services de l’Empire et Liam avait prit le soin de bien le retenir pour être sur de ne pas se retrouver devant une tierce personne qu’il ne voulait pas voir. Avoir croisé son regard menaçant l’avait, en quelque sorte, rassuré !

Une jeune femme, certainement au « service » de Kabrox, s’approcha alors et s’agenouilla près de son maître, visiblement atteinte par la Force qui se dégageait de son maître. D’un geste las, le Sith utilisa la Force et envoya sa sbire au dehors de l’entrée avant de refermer les deux grandes portes par lesquelles il était arrivé. Il n’y avait pas à dire, le Sith n’avait pas l’air de très bonne humeur. Il faudrait à Liam beaucoup d’habilité pour ne pas déclencher un conflit qui ne ferait que le retarder dans sa conquête de la galaxie. Car, pour lui, les Sith n’étaient pas une force assez importante pour porter préjudice à l’Empire. Mais valait mieux les avoir de son côté en cas de contre-attaque Jedi. Le Twi’lek prit enfin la parole afin de faire une remarque sur la présence de l’Empereur. D’un léger sourire, ce dernier répondit :


« Je pensais que les grands guerriers ne se fiaient jamais au physique de son adversaire. Vous savez, les personnes comme moi ont généralement beaucoup de ressources ! »

« Personne comme lui » ! Il entendait par là les personnes de petites tailles qui n’en imposait pas vraiment par leur présence. Mais Liam n’était pas là pour faire étalage de sa force et montrer qui avait la plus grosse aura des deux. Tout simplement ridicule ! Il jeta un léger coup d’œil à Xillia, son garde du corps avant de reprendre la parole :

« J’imagine que vous vous doutez légèrement du pourquoi je suis là ! Donc je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’espère bien pouvoir compter sur vous pour une éventuelle alliance. Vous n’ignorez certainement pas que nous avons un ennemi commun : les Jedi »

Liam commença à faire les cents pas tout en reprenant la parole :

« Il me semble qu’ils ne souhaitent pas prendre part au conflit qui oppose la République à l’Empire mais ils ne pourront pas ignorer longtemps la menace que nous représentons, nous, les impériaux. Ils voudront forcément mettrent leur grain de sel et j’espère pouvoir compter sur votre force d’attaque pour nous aider à les repousser. Bien sûr, votre récompense sera à la hauteur de vos engagements … »

Il jeta à nouveau un coup d’œil à Xillia comme pour lui indiquer qu’elle reste toujours sur ses gardes. Après tout, ils étaient en plein cœur de la planète Sith et l’idée qu’une embuscade puisse tomber n’était jamais vraiment mise à l’écart.

[PV : Ordre de postage : Liam/Xillia/Kabrox !
Je suis conscient que parfois, tu n'auras rien à répondre Xil' ! Si c'est le cas, fais-le nous savoir Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mar 31 Mai - 8:48

[Hors Rp : Voilà, étant donné qu'on m'a dit que je pouvais rejoindre le rp et qu'on m'ait bien incitée à répondre je l'ai fais donc j'espère que ça ne dérangera personne.^^]

      Encore une de ces interminables discussions dans la chambre du Sénat de Coruscant qui tourne en rond, n’ayant absolument aucune chance d’avancer à cause des deux personnes concernées dont les propos tourne irrémédiablement en rond. En temps normal, Elah, Seigneur Noire des Sith, aurait quitté la pièce pour ne plus entendre toutes les jérémiades du sénateur d’un système éloigné dont le nom lui échappait sans cesse mais là, en temps que fausse sénatrice jouant le rôle d’infiltrée pour pourrir la République de l’intérieur tout en glanant quelques informations au passage, il ne fut pas surprenant de la voir se comporter différemment afin de ne pas griller sa couverture et prendre la parole, parvenant par ses propos parfois insultant à provoquer un conflit entre les deux sénateurs concernés, conflit qui aboutit à une déclaration de guerre en bonne et due forme entre ces deux système malgré le mécontentement de la foule et du Chancelier lui-même. Satisfaite de son petit manège du jour, la fausse sénatrice retourna dans ses quartiers après avoir quitté la chambre du sénat dans les dernières personnes, ayant la mauvaise surprise de trouver l’un des deux sénateur qu’elle avait insulté plus tôt, celui-ci ayant comprit son petit manège visant à semer le trouble entre les deux système. Qu’il comprenne ça n’intéressait pas la jeune femme qui se souciait surtout de cacher sa véritable identité aux yeux de tous mais ce qu’il fit la surpris tout de même. Plutôt que de la blâmer, il tenta de la mettre de son côté pour manipuler ses ennemis réels et persistants avant d’essayer de la séduire en lui proposant des choses pas très chaste en échange d’une sorte d’alliance pourrie censée lui être profitable en même temps qu’il l’a tripotait sans la moindre gêne.

      Naturellement, Elah ne le laissa pas faire et le calma rapidement de façon violente, visant les bijoux de famille de cet homme en premier lieu avant de le rouer de coup jusqu’à le jeter hors de ses quartiers privés. Franchement, en plus d’être un être inférieur à elle il se croit irrésistible. Si ça n’avait tenu qu’à elle il serait passé à travers la fenêtre suite à une projection de Force mais ce n’était pas la meilleure façon de faire si elle voulait rester sous couverture et ne pas perturber le conflit qu’elle venait de déclencher entre deux systèmes disposant de ressources stratégiques pour la République qui en était maintenant privée. Après cette scène qui ne lui était pas inconnue, la Sith reçu un message codé d’un informateur à elle au sein de l’Empire, lui annonçant que l’Empereur lui-même se dirigeait vers Dromund Kaas. Cette planète ne lui était pas inconnue, y ayant passé de nombreuses années après sa chute dans le côté obscur, s’étant hissé jusqu’à la meilleure place bien qu’elle n’était jamais là durant les réunions du Conseil Noir et qu’elle ne savait pas si les rumeurs sur l’existence de deux Seigneur Noir était totalement vraie. L’occasion était trop belle pour la laisser passer et la jeune femme s’empressa d’enfiler sa tenue habituelle démunie de pantalon ou short pour laisser juste une culotte noire en bas, assez sexy quand même, et fonça vers l’endroit où se trouvait sa navette, entrant les coordonnées de sa destination avant de passer en vitesse lumière.

      Le signal sonore retentit finalement avant que le vaisseau ne quitte l’hyperespace pour laisser l’interminable tunnel bleu laisser sa place à la planète toujours aussi sombre que dans les souvenirs de la jeune femme. Elle reconnut vaguement le complexe vers lequel elle se laissait guider par la Force si on peut dire, posant sa navette monoplace devant avant de se diriger vers le bâtiment, pouvant laisser son aura de Force obscure se dégager sans devoir la masquer comme elle faisait habituellement, se sentant enfin « à l’aise » pour une fois et ça ne lui déplaisait vraiment pas. Déambulant au hasard dans les couloirs froids et sombres jusqu’à ce qu’elle entende des voix s’élever de derrière une porte assez lourde, ouvrant celle-ci à l’aide de la Force pour faire irruption juste à la fin de la dernière phrase que prononçait quelque chose à propos d’engagement et de récompense.

      « L’Empire n’est donc pas si fort que sa si ses représentants viennent chercher de l’aide jusqu’ici… »

      Dit-elle en marchant pour entrer dans la salle, son regard se fixant sur deux hommes tour à tour, chacun dégageant eux-aussi une puissante aura. Si la rumeur était vraie, l’un d’eux était l’Empereur alors que le Twi ‘Lek ne disait pas grand-chose à la jeune femme. Celle-ci portant d’abord son regard sur la personne d’apparence humaine.

      « Empereur je présume ? Humpf… Se déplacer comme ça seulement pour implorer l’aide de l’Ordre Sith… L’Empire n’est pas aussi fort actuellement que ce que vous vous plaisez à croire. »

      La Seigneur Noire des Sith se tenait tranquillement debout, les bras croisés sous sa poitrine en fixant toutes les personnes présentes dans la salle, n’étant pas venue ici depuis fort longtemps. Tout laissait à croire que les choses n’allaient pas tarder à prendre une tournure intéressante, en bien ou en mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Sam 4 Juin - 6:20

    « Je pensais que les grands guerriers ne se fiaient jamais au physique de son adversaire. Vous savez, les personnes comme moi ont généralement beaucoup de ressources ! »


Ces paroles avaient probablement été prononcées par l'Empereur dans le but de lancer une certaine provocation, et surtout pour tenter d'intimider le Seigneur Noir. Ces paroles étaient futiles pour le Twi'Lek et ne méritaient pas la considération de ce dernier. Son regard assassin se plaça en direction de la jeune femme impériale, dont il ne connaissait pas le nom. Le Seigneur Tek'Nak était bien conscient que l'Empereur n'était pas là pour une simple visite de courtoisie, mais le Twi'lek refusait de négocier quoi que ce soit avec des inconnus, et c'est pour cette raison qu'il demanda d'une voix glaciale :

    » Quel est ton nom, femme ?

Après avoir obtenu sa réponse provenant de la jeune femme, le Seigneur Noir put enfin se focaliser de nouveau sur les paroles de l'Empereur. Toutefois, Kabrox ne put s'empêcher de remarquer qu'une autre personne très importante avait pénétré dans l'Ambassade Impériale. Il ferma les yeux quelques secondes afin de ressentir cette aura si sombre, si dense. Pas de doute , cette personne était probablement du même niveau que le Seigneur Tek'Nak. Certaines rumeurs disaient qu'il y avait un second Seigneur Noir des Sith. Toutefois, on ne l'avait jamais aperçu dans la Salle du Conseil Noir, là où Kabrox siégeait durant la majeure partie de ses journées sombres et monotones.

    « J’imagine que vous vous doutez légèrement du pourquoi je suis là ! Donc je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’espère bien pouvoir compter sur vous pour une éventuelle alliance. Vous n’ignorez certainement pas que nous avons un ennemi commun : les Jedi. Il me semble qu’ils ne souhaitent pas prendre part au conflit qui oppose la République à l’Empire mais ils ne pourront pas ignorer longtemps la menace que nous représentons, nous, les impériaux. Ils voudront forcément mettre leur grain de sel et j’espère pouvoir compter sur votre force d’attaque pour nous aider à les repousser. Bien sûr, votre récompense sera à la hauteur de vos engagements … »

    » Vous prétendez être une menace pour la République, mais vous cherchez tout de même l'aide des Sith ? Cette tentative d'alliance montre que votre Empire faiblit, Empereur... Cela dit, je crois qu'une autre personne aimerait s'exprimer sur le sujet...

Dès que ces paroles du Seigneur Noir furent prononcées, la grande porte s'ouvrit de nouveau, laissant apparaître une jeune femme avec un certain charme qui ne pouvait pas passer inaperçu auprès de certains hommes. Son charme n'influait pas sur le Seigneur Noir Kabrox Tek'Nak, étant donné que ce dernier était déjà fou amoureux d'une autre créature toute aussi séduisante. Par la pensée, Kabrox referma violemment la grande porte, laissant un calme morbide que l'on pouvait retrouver en général dans les cimetières. Le silence fut brisé par les paroles glaciales de la femme qui venait de pénétrer dans les lieux. D'après cette aura si dense, si sombre, il ne faisait aucun doute que cette femme ténébreuse n'était rien d'autre que la seconde Seigneur Noire. Afin de confirmer ce fait, il utilisa la télépathie pour communiquer discrètement avec elle.
    » J'ai eu vent de certaines paroles qui prétendaient qu'une femme sulfureuse possédait le rang de Seigneur Noir, tout comme moi. Je pense que votre présence confirme la véracité de ces propos. Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Liam D. Kuran

avatar
Messages : 232
Âge réel : 29

Feuille de personnage
Âge:
Armes: Deux sabres lasers à lames rouges
Alignement: Obscur
MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mer 15 Juin - 10:31

La rumeur était donc vraie … les Sith se croyaient vraiment au dessus de tout. Le simple fait que seul la loi du plus fort prime avec eux montrait déjà une certaine lenteur d’adaptation de ce groupe. N’importe quelle personne civilisée peut atteindre le pouvoir par la présence d’esprit dont il fait preuve. Monter toute une hiérarchie en fonction de la puissance ne pouvait résulter que d’un déséquilibre désorganisée et soucieux de n’apporter aucune évolution dans la galaxie. En gros, les Sith étaient condamnés à stagner tout au long de leur existence et n’atteindraient, au final, jamais la vraie puissance. Et leur planète était à l’image de ce monde désorganisé que représentait les Sith. Sans une once de source lumineuse, seul le chaos régnait en maître, et personne ne pouvait espérer survivre sans la puissance adéquate. Mais que faisaient-ils de la puissance mentale ? La puissance, la vraie ! Car n’importe qui pouvait acquérir la puissance, surpasser l’entendement et les facultés physiques. Sans cesse repousser les limites. Mais la puissance mentale accordait le tout en un. Et elle ne s’obtenait pas. Elle était innée. Même le plus fort des hommes peut s’écrouler et mourir face un esprit rusé et habile. Car dans le monde d’aujourd’hui, c’est celui qui possède le mental le plus fort qui domine la galaxie. Et les Sith étaient loin de posséder cette faculté essentielle …

Alors que Liam et Kabrox entamaient à peine leur conversation, ils furent rapidement dérangés par l’arrivée soudaine d’une jeune femme. Le regard de l’Empereur se posa sur la nouvelle arrivante et distingua parfaitement son train haut niveau dans la Force. Ainsi donc, c’était elle, le nouveau Seigneur Noir des Sith qui avait remplacé l’ancien il n’y a pas si longtemps de ça … A première vue, elle semblait plutôt frêle, bien qu’elle disposait de formes généreuses qui devaient faire leur petit effet sur les hommes plus influençable par la physique que par la cellule grise. A peine fut-elle arrivé qu’elle se permit de critiquer l’Empire et sur les raisons de la venue de Liam sur Dromund Kaas. Cela fit d’ailleurs grandement sourire notre Empereur. Elle était trop peu mature pour supporter un tel rôle visiblement et c’est ce qui ferait sa faiblesse plus tard … D’un ton las et détaché, le jeune homme prit la parole à l’intention de la nouvelle arrivante :


« Seigneur Cyneel je présume ? Vous a-t-on apprit à ne pas vous introduire de façon si brutale dans la conversation des autres ? On ne peut pas dire que vous faites honneur à votre rang … »

Il lui adressa un sourire moqueur avant de concentrer son regard sur le Sith qu’il était venu voir. Les Seigneurs Noirs immatures ne l’intéressaient pas. Il était venu là uniquement pour conclure une alliance et n’allait pas perdre son temps à répondre à chaque pique que lui lançait le Seigneur Cyneel. Si elle souhaitait prendre part à la discussion, il faudrait qu’elle fasse preuve d’un peu plus de politesse, si ce terme existait parmi les Sith. Toutefois, le Seigneur Tek’nak tint le même discours que sa comparse, insinuant que lui était ici pour « implorer de l’aide » aux Sith. Leur conseil était-il donc composé uniquement d’incapables ?

« Je suis las de voir que les Sith ne représentent pas une valeur sûre de nos jours … Faites-vous donc preuve de si peu d’ouverture d’esprit concernant la politique et les combats indirects ? »

Dans un soupir, il reprit doucement la parole :

« Bon, je vais vous expliquer depuis le début pour que l’on puisse partir sur les mêmes bases. Il n’est pas question de faiblesse ou de puissance mais plutôt d’intérêt. Vous, les Sith, étiez tout aussi perdant que l’Empire lors de la dernière guerre cependant, sachez que notre force armée ne fait qu’augmenter depuis lors et je doute qu’employer le mot de « faible » qualifierait l’Empire actuel ! Il ne faut pas se fonder sur les rumeurs que lance la République vous savez, essayez de voir au-delà ! Je repartirai d’ici sans alliance si il le faut mais cela ne jouera en rien sur notre victoire. Car, je vous l’assure, nous serons victorieux. La République ne s’attend pas à ce qu’une telle force leur tombe dessus. Disons simplement que cette alliance me permettrait d’éviter d’entamer une guerre sur un autre front … Vous pouvez être une menace, qui n’est pas insurmontable, ou vous pouvez faire preuve d’ingéniosité et rejoindre un ancien ami, un ancien allié qui vous a toujours soutenu : l’Empire ! »

Espérons que ce discours fasse fonctionner les neurones de ces deux Sith et que l’on puisse repartir sur de bonnes bases et ainsi, conclure ou non cette alliance. Car, malgré tout, l’Empereur était assez occupé. Il était déjà très étonnant de le voir si loin de Kuat et le simple fait d’avoir sa présence était signe qu’il prenait cette alliance à cœur. Restait à savoir si les deux protagonistes en face de lui partageaient le même avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Ven 17 Juin - 1:25

      Dromund Kaas… Cela faisait bien des années maintenant qu’Elah ne s’y était plus rendue en personne, les dernières fois remontant à l’époque ou elle vivait avec son maître dans un coin reculé et dangereux de la planète pour apprendre les voies du côté obscur de la Force. C’est à cette époque que repensait la jeune femme à bord de son vaisseau qui survolait la planète en direction de la plateforme d’atterrissage du bâtiment le plus imposant de l’architecture actuelle. Des visions de son entraînement lui revenaient en mémoire, les punitions d’éclairs de Force qu’elle recevait lorsqu’elle échouait dans une étape de son entraînement ou lors d’une mission un peu particulière. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, aucune colère ne laissait paraître quand elle y repensait, se disant que ça n’avait toujours été qu’un maigre prix à payer pour acquérir la puissance dont elle disposait actuellement et que ça n’avait fait que décupler ses multiples talents. Une fois son vaisseau posé et les souvenirs chassés de sa mémoire le temps de faire ce qu’elle avait à faire en ce lieu, la Seigneur Noire ne tarda pas à faire une entrée imprévue dans la salle ou se tenait la petite réunion, ayant presque immédiatement droit à une conversation mentale avec le Twi’Lek à la peau rouge qui dégageait une aura aussi sombre et charismatique que la sienne, chose qui ne pouvait dissimuler son rang auprès des personnes présentes aussi dans cette même pièce, esquissant un petit sourire à ces paroles avant de lui répondre, toujours pas télépathie.

      « J'ai eu vent de certaines paroles qui prétendaient qu'une femme sulfureuse possédait le rang de Seigneur Noir, tout comme moi. Je pense que votre présence confirme la véracité de ces propos. Je me trompe ? »

      « Sulfureuse ? Je vais prendre ça comme un compliment… Vous êtes perspicace, Twi’Lek. C’est bien de moi qu’il s’agit en effet mais ce n’est qu’un détail… »

      Entre-temps, la petite pique qu’avait lancé d’entrer la jeune femme semblait avoir eu son effet puisque l’Empereur lui-même y avait répondu avant de lui aussi tenir des paroles qui étaient forts déplacées à l’encontre des deux Seigneurs Noirs présents dans la salle de réunion. La première chose dont il parlait fut de sa façon de s’immiscer dans la conversation qui se tenait avant son arrivée, disant qu’elle ne faisait pas honneur à son rang et tout le tralala habituel que peut dire un mec qui se pense intouchable de part sa position, des paroles ennuyeuses en somme…

      « Quant à vous, on ne vous a vraisemblablement pas apprit à vous présenter à une personne dont vous connaissez le nom mais pas l’inverse… Mais ne vous donnez pas cette peine, ça ne m’intéresse pas le moins du monde. Par contre, le but de votre venue, là c’est autre chose… »

      L’Empereur avait rapidement enchainé sur d’autres paroles qui cette fois-ci manquèrent de faire rire la Sith qui le regardait de façon froide, un sourire au coin des lèvres. Il parlait comme si tous les Sith se moquait des répercutions politiques mais il était complètement à côté de la plaque, surtout en ce qui concernait le cas d’Elah qui savait parfaitement quel genre d’arme cela pouvait être, elle qui s’était infiltrée au sein du Sénat Galactique pour y semer le trouble depuis de nombreuses années, elle qui savait si bien dans quel état était la République à l’heure actuelle. Pourtant, elle ne répondit pas à cela, gardant le silence tout en jetant un bref coup d’œil au second Seigneur Noir afin de voir la façon dont il réagissait sous ces dires. La discussion arriva enfin à ce qui intéressait la Sénatrice infiltrée en temps normal, ne devant pas prendre la peine de masquer son aura pour une fois, celle-ci écoutant ce que disait le chef de l’Empire.

      « Humpf… »

      Ce fut sans la moindre surprise que la Seigneur Noire put l’entendre parler de victoire pour l’Empire cette fois-ci. Combien de ses prédécesseurs avaient tenus le même discours avant lui ? Beaucoup en tout cas. Et combien avaient réussit à accomplir ce qu’ils disaient ? Aucun. A chaque fois, un mouvement s’était dressé contre eux et leur avait arraché la victoire bien qu’inférieur en tout point, comme ce fut le cas de l’Alliance Rebelle dans le passé. Pendant quelques instants, la jeune femme ferma les yeux afin de faire le vide dans son esprit, mettant ses pensées néfastes de côté pour entrer en communication télépathique avec le Twi’Lek à la peau rouge.

      « Il est beaucoup trop sûr de lui, ce genre d’attitude de l’écartera pas du chemin des précédents Empereurs et ne le conduira qu’à une misérable défaite… Cela dit, nous pourrions profiter de ressources dont il dispose dans le but de reconstruire l’Empire Sith. »

      C’était ça, le véritable but d’Elah. En réalité elle n’avait que faire de la politique, elle voulait simplement l’affaiblir et trouver des partisans pouvant fournir armes et ressources dans le but de reformer le prestigieux Empire Sith du passé. Au moins, les Sith avaient toujours la planète Dromund Kaas depuis des siècles et c’était un bon point de départ mais il leur fallait des dirigeants capables de les unir sous le même règne afin de gagner en puissance et ça ce n’était pas gagné…

      « Vous avez de belles paroles mais avez-vous vraiment des éléments à votre disposition capables de venir appuyer vos promesses de victoire qui sonnent pourtant creuses, comme celle de vos prédécesseurs. La République à prouver de nombreuses fois que malgré sa faiblesse apparente elle n’était pas sans ressource. Qu’est-ce que nous autre, Sith, avons à gagner en vous rejoignant dans votre guerre ? »

      Venir leur demander de se joindre à sa guerre pouvait se comprendre d’une certaine façon mais actuellement, le tout ressemblait plus à des menaces pour les forcer à se joindre à lui plutôt qu’à une proposition d’alliance profitable aux deux camps. S’il espérait pouvoir intimider les deux Seigneurs Noirs de la sorte il se trompait lourdement…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mar 6 Sep - 12:21

« Sulfureuse ? Je vais prendre ça comme un compliment… Vous êtes perspicace, Twi’Lek. C’est bien de moi qu’il s’agit en effet mais ce n’est qu’un détail… »

Ces paroles, «prononcées» par télépathie confirmaient bel et bien les rumeurs qui disaient qu’une très belle femme possédait le grade de Seigneur Noir des Sith. Il pouvait ressentir en elle un très grand pouvoir du côté obscur et une puissance monstrueuse, mais cela ne l’effrayait pas le moins du monde. La puissance du Twi’Lek était également d’une taille monstrueuse et difficilement canalisable, et il estimait que cette Seigneur Noire n’était pas capable de battre Kabrox si ce dernier utilisait toute sa puissance. Bien évidemment, ce n’était pas une personne à sous-estimer et elle pouvait peut être vaincre Kabrox par la ruse , étant donné que ce dernier était un adepte de la force brute. Suite aux paroles de cette charmante jeune femme, le Twi’lek répondit par télépathie avec un sourire plutôt narquois :

» Ce n'est qu'un détail, certes. Toutefois, je pense qu'il sera nécessaire, après cet entretien avec l’Empereur, de discuter discrètement de l'avenir de l'Ordre Sith et de ses projets en matière de politique, et ceci tout en gardant votre anonymat.

L’Empereur était un utilisateur de la Force, plus particulièrement du côté obscur de la Force, mais son pouvoir était beaucoup trop faible pour réussir à percer à jour la conversation télépathique entre les deux Seigneurs Noirs. Cette maîtrise de la télépathie était un réel atout pour transmettre des informations très importantes. De plus, lorsqu’on savait dissimuler nos communications et nos pensées aux yeux et aux oreilles des autres utilisateurs de la Force, n’importe quelle conversation compromettante était possible. Fort heureusement, c'était le cas des deux puissants utilisateurs du côté obscur de la Force.

« Il est beaucoup trop sûr de lui, ce genre d’attitude de l’écartera pas du chemin des précédents Empereurs et ne le conduira qu’à une misérable défaite… Cela dit, nous pourrions profiter de ressources dont il dispose dans le but de reconstruire l’Empire Sith. »

» Il semblerait que le destin a décidé de réunir deux personnes ayant un but commun, ma chère. Cet Empereur croit que nous sommes stupides et uniquement obsédés par le pouvoir. Un jour ou l’autre, cette croyance le conduira à sa perte…

Répondit-il en gardant son sourire narquois. En effet, un des buts principaux du grand Seigneur Tek'Nak, dont le charisme n'était plus à prouver ( Héhé, non je ne me la pète pas ), était bien évidemment de reconstruire l'Empire Sith. Pour parvenir à ses fins, il était nécessaire d'avaler l'Empire et donc par conséquent de démettre l'Empereur de ses fonctions, quitte à le tuer dans d'atroces souffrances, grâce à une méthode purement diabolique que les Sith adoraient pratiquer !
Décidément ! Cet Empereur ne comprenait rien à rien. Son esprit si faible n'arrivait pas à comprendre des choses aussi simples. Le fait était que pour vaincre la République , et par la même occasion les pitoyables êtres lumineux qu'on nommait les Jedi, il était nécessaire que l'Empire s'allie aux Sith. C'était l'unique chose qu'il avait comprise, mais cet imbécile heureux n'avait pas compris que les Sith pouvaient largement refuser la proposition impériale. De ce fait, il fallait que ces maudits impériaux montrent aux Sith un véritable intérêt en leur proposant des garanties à la hauteur de cette aide précieuse.

» Sachez, Empereur, que je n’ai aucunement déclaré que votre Empire était faible. J’ai uniquement dit qu’il faiblissait au fil des années… Ce qui provoquera la chute de votre Empire sera votre trop grande confiance en vous et en votre Empire, je peux vous l’assurer. Quoiqu’il en soit, et comme l’a dit cette charmante jeune femme, nous devrions connaître les termes exacts du contrat avant de vous suivre. Nous exigeons donc certaines garanties en contrepartie… Cher Empereur, je sais que vous ne pouvez nous faire une telle offre sans rien donner en échange, telle est la philosophie des Sith que vous avez fréquentez dans votre passé…



[ HJ : Pardonnez moi du retard, j'ai eu quelques problèmes persos IRL qui ont détruit mon inspiration. Mais ce problème est résolu. Ah et pour les membres qui lisent ce post, sachez que seuls l'Empereur et peu de membres privilégiés de l'Ordre Sith ( Comme Elah ) connaissent l'identité de Kabrox et son rang )
Revenir en haut Aller en bas
Liam D. Kuran

avatar
Messages : 232
Âge réel : 29

Feuille de personnage
Âge:
Armes: Deux sabres lasers à lames rouges
Alignement: Obscur
MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Jeu 6 Oct - 1:00

Il n'en avait peut-être pas l'air, mais Liam était quelqu'un de très observateur. Depuis le début de la conversation, il prenait garde à chaque geste, chaque mimique de ses interlocuteurs, essayant de déceler une éventuelle menace ou autre chose. Un geste trop menaçant, un mimique qui montrerait qu'ils sont pour ou contre l'alliance. De plus, il ne fallait pas oublier que l'Empereur avait été initié aux arts Sith. Pas aussi poussé que les deux seigneurs en face de lui, mais assez pour connaître les facultés dont était capable les Sith. Ainsi, il savait que les discussions télépathiques étaient tout à fait possibles pour les deux êtres qui baignaient dans le côté obscur depuis certainement plus longtemps que lui. Et ce fut tout naturellement qu'il remarqua qu'une discussion se passait à son insu lorsque l'on voyait les sourires que s'échangeaient les deux alliés. Pas très discret, il fallait l'avouer. Liam pensait qu'une bonne télépathie passait par une bonne neutralité de visage. Sourire alors qu'il n'y a aucun rapport avec la discussion qu'ils entamait avec l'Empereur … C'était assez stupide ! Toutefois, Liam resta indifférent, afin de montrer qu'il n'avait pas remarqué cette pseudo discussion dans son dos. Mais il en prenait note, naturellement. Difficile de confier l'avenir de l'Empire à des alliés qui n'étaient pas francs avec lui. Lorsqu'enfin, le seigneur Tek'nak remarqua que l'Empereur était toujours là, Liam écouta attentivement ce qu'il disait.

Ainsi, il ne considérait pas l'Empire comme faible. Voilà une bonne nouvelle. Certes, l'Empire n'était pas à son apogée pour le moment mais de plus en plus de personne désireuse de se venger de l'humiliation subie lors de la dernière guerre venait grossir les rangs de l'Empire. La puissance de l'Empire grandissait doucement mais sûrement, bien loin du regard de la République et des Jedi. Mais pour les Sith, la chute de l'Empire serait due à une trop grande confiance en soi. Tiens donc ! Ce n'est pas de la confiance, mais de la certitude pour le moment. L'Empire a toujours été une grande puissance armée, bénéficiant des meilleurs vaisseaux de guerre et de soldats expérimentés. Certes, ils n'étaient rien face à des Forceux mais ils restaient craint dans la galaxie. Mais là n'était pas le sujet. Les deux Sith voulaient connaître les termes d'un éventuel contrat. L'Empereur sourit et commença à faire les cents pas, les mains derrière le dos avant de prendre la parole :


« Et bien sachez que vous serez gagnats à réaliser une alliance avec l'Empire. Tout d'abord, en cas de victoire, sachez qu'il y aura bien sûr un partage équitable de la galaxie entre nos deux puissances. Quoi de mieux que d'étendre sa domination à d'autres planètes pour faire ressortir la puissance des Sith au grand jour. Par contre, comprenez bien que, pour le moment, les Sith ne pourront pas accéder aux fonds de l'Empire. J'espère que vous comprenez. Nous sommes en pleine reconstruction et tous les fonds que nous avons vont dans notre réarmement. Comprenez bien que je dois débourser des sommes colossales pour équiper de simples soldats alors que vous, vous êtes entourés de Forceux tous plus puissants les uns que les autres. Nous ne faisons tout simplement pas le poids pour le moment. »

Il s'arrêta et observa ses deux interlocuteurs pour voir leur réaction. Si, à la suite de cette annonce, ils montraient une réticence à rejoindre l'Empire, c'est qu'en effet, ils ne s'intéressaient qu'aux ressources que pouvaient proposer l'Empire et ainsi, il n'était pas nécessaire de prolonger cet entrevue. Inutile de financer des alliés qui ne veulent que profiter. Puis, de toutes les manières, il fallait vraiment que Liam garde un maximum de ressources pour se ré-équiper pour faire face à la République et aux chiens de gardes de la démocratie appelés Jedi. L'Empereur reprit doucement la parole :


« Bien sûr, une fois que notre force de frappe sera suffisante, vous bénéficierez à loisir des ressources que l'Empire pourra vous fournir. »

Liam reprit à faire les cents pas car rester immobile n'était pas vraiment adéquate pour une discussion. Il fallait dire que les deux seigneurs Sith n'avaient même pas prit la peine de mener l'Empereur dans un endroit plus confortable pour discuter. Se rendaient-ils compte que la discussion avait lieu en plein milieu d'un hall d'entrée, aux yeux et aux oreilles de tous. Pourquoi pas après tout. Ainsi, grand nombre de personnes ici présentes pourraient assister à la décision des Sith. Toutefois, Liam reprit la parole pour briser le silence qui s'était installé :

« Savez-vous à quoi reconnaît-on un chef seigneur Tek'nak et seigneur Cyneel ? »


Il se tourna vers les deux protagonistes :

« Vous me répondrez sans doute à la puissance et vous auriez certainement raison. La personne la plus forte est en effet celle qui est digne de régner, d'assouvir sa domination mais cette « qualité » n'est valable que dans un monde ou règne la loi du plus fort. Mais cette loi n'est valable que chez vous, les Sith ! Tous les grands Hommes de l'histoire se sont distingués par les grandes décisions qu'ils ont prises au nom de leur éthique et de leur respect des lois instaurées. Ils ne se souciaient que du bien-être de leur citoyens, de ceux qui croyaient en eux. Les grands Hommes n'étaient pas forcément les plus puissants. Ils faisaient partis de ceux qui ne courbaient l'échine devant personne mais qui savaient mettre leur fierté de côté lorsque un réel danger menaçait leur organisation. Je pense que la principale qualité d'un chef est ... »

Liam fixa le seigneur Tek'nak dans les yeux avant de finir sa phrase :

« … Le courage de montrer que l'on possède des faiblesses et d'accepter l'aide d'autrui »


Il sourit avant de détourner le regard :

« Comme je le fais actuellement. Il n'est donc pas question d'une trop grande confiance en moi puisque je viens vous demander votre aide ... »




[HS : Mouahaha désolé pour ce long retard impardonnable mais j'ai toujours pas de pc (obligé de prendre celui de quelqu'un d'autre) et j'ai eu une petite baisse de motivation mais je vais tenter d'être un peu plus présent maintenant Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Dim 6 Nov - 4:37

    Depuis son arrivée dans la pièce, la Seigneur Noire s’était principalement contentée d’écouter ce que se disaient les deux hommes tout en communiquant mentalement avec son confrère Twi’Lek, ne s’intéressant qu’assez peu à l’Empereur présent lui-aussi dans la pièce. Bien qu’elle soit sénatrice en temps normal, il faut avouer que pour cette fois, les questions de politique ne l’intéressaient guère et la jeune femme préférait se concentrer sur des choses jugées plus importantes pour elle et leur Ordre qu’une alliance, qui ne sera surement que temporaire, avec l’Empire. Elah avait enfin l’occasion de se retrouver face à face avec son confrère Seigneur Noir de façon directe et pas par hologramme ou messages vocaux et elle comptait bien en profiter pour préparer avec lui le futur des Sith, laissant à Kabrox le soin de s’entretenir avec l’Empereur venu leur rendre visite sur leur planète éloignée. Tandis que leur interlocuteur Impérial était en train d’expliquer des choses et d’autres, la sénatrice attira une chaise à elle grâce à la Force, s’installant dans celle-ci avant de croiser les jambes ainsi que les bras. Tout ce qu’elle avait à faire maintenant c’était attendre que les deux hommes finissent leur petit débat, rapidement si possible car pour le moment c’était tout à fait inintéressant pour la Sith qui attendait les yeux fermés, en profitant tout de même pour continuer de converser avec Kabrox par télépathie.

    « Je n’attend que la fin de cette entrevue afin que nous puissions tranquillement préparer le retour des Sith ensemble afin de reprendre notre place sur le devant de la scène. »

    Les paroles qu’avait prononcé le Twi’Lek sur la croyance de l’Empereur à leur sujet fit esquisser un sourire à la jeune femme qui ne trouvait tout ça qu’encore plus amusant. Pendant des générations, les Sith n’avaient pas brillés par leur pacifisme ou leurs méthodes efficaces sans contestations possibles mais ces choses-là étaient aussi au programme des changements qu’Elah souhaitait apporter. Un nouvel Empire Sith, de nouveaux Chefs, de nouvelles méthodes. Le temps des puissants qui se prenaient pour des intouchables étaient lui aussi terminer mais le fait que leurs adversaires pensent les connaître ainsi que leurs méthodes étaient un avantage pour les Sith car cela mettrait l’effet de surprise de leur côté lorsque le moment sera venu.

    « Entendre un membre de l’Empire parler du bien-être de ses citoyens... En voilà une chose hilarante et des plus inattendue, Empereur. En général cette chose n’est prônée que par les Jedis et pas par leurs opposants... »

    A ce moment-là, la belle Seigneur Noire n’avait pas pu se retenir d’intervenir dans la discussion, pas pour tenter de contester ce que disait leur invité car ça elle s’en moquait et plus longtemps il croirait à ce genre de choses mieux se sera pour eux mais plutôt car entendre le dirigeant d’un mouvement tyrannique parler du bien-être de son peuple avait quelque chose de surnaturel, pour ne pas dire impossible. Le précédent Empire se cachait derrière des prétextes comme la sécurité et l’ordre pour gouverner mais jamais il ne faisait attention au peuple, sinon il aurait compris depuis longtemps que laisser des garnisons partout n’était pas le mieux pour qu’on se sente en sécurité et chez sois... Enfin bon ce n’était pas le problème de la sénatrice tout ça, elle avait plus intéressant à penser en ce moment-même et s’adressa à nouveau à son confrère par télépathie.

    « Je vous laisse le soin de négocier avec lui et de décider s’il y aura ou pas une alliance entre nous et eux. Moi je ne suis pas venue ici pour me plonger encore dans de la politique. »

    Le moment arrivait ou les termes concrets de cette alliance allaient être mis au grand jour et il faudrait les analyser attentivement sous peine de se faire duper ou entuber en l’acceptant sans avoir prit garde au moindre détail. Il serait dommage pour leur réputation que les Sith se soit fait duper par une alliance, surtout avec l’Empire. En espérant que celui-ci avait quelque chose d’intéressant à leur offrir en retour car si une guerre éclatait, les pertes dans les deux camps seraient nombreuses mais les Sith partiraient avec un léger avantage, celui d’avoir comme troupes principales des utilisateurs du côté Obscur, certains aguerris, prêts à déployer toute leur rage contre un ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox] Mar 6 Déc - 12:36

Depuis quelques temps déjà, le Twi'lek discutait inlassablement avec l'autre Seigneur Noir des Sith, par le biais de la télépathie. Il était vrai que les différents sourires malsains échangés entre les deux utilisateurs du côté obscur de la Force pourraient paraître suspects, mais tout ceci n'avait pas été laissé au hasard. Kabrox savait pertinemment qu'une personne telle que l'Empereur allait forcément analyser le moindre geste suspect provenant de ses interlocuteurs et le moindre sourire pouvait être interprété comme une chose suspecte. Toutefois, apparaître comme quelqu'un de suspect aux yeux de l'Empereur était l'un des buts du Seigneur Noir. Pour ce dernier, il était impossible de conclure une véritable alliance sans qu'il y ait de méfiance de la part des deux parties. En ce qui concernait le Twi'Lek, la méfiance envers l'Empire était claire depuis le début, étant donné que cette faction d'incapables avait osé s'en prendre à une personne qu'il chérissait, ou qu'il semblait chérir... Pour le Seigneur Noir, il lui était impossible de concevoir une alliance avec l’Empire sans qu’il n’y ait pas la moindre possibilité de les trahir. Sa haine envers l’Empereur était profonde, bien qu’il ne la montrait pas ouvertement. Kabrox était toutefois certain du fait que le dirigeant impérial entendait parfaitement que le Twi’Lek puisse le haïr. Suite aux paroles du Seigneur Noir, une réponse plutôt rapide se fit sentir, quant aux conditions de l’Alliance qu’il avait exigées.

« Et bien sachez que vous serez gagnants à réaliser une alliance avec l'Empire. Tout d'abord, en cas de victoire, sachez qu'il y aura bien sûr un partage équitable de la galaxie entre nos deux puissances. Quoi de mieux que d'étendre sa domination à d'autres planètes pour faire ressortir la puissance des Sith au grand jour. Par contre, comprenez bien que, pour le moment, les Sith ne pourront pas accéder aux fonds de l'Empire. J'espère que vous comprenez. Nous sommes en pleine reconstruction et tous les fonds que nous avons vont dans notre réarmement. Comprenez bien que je dois débourser des sommes colossales pour équiper de simples soldats alors que vous, vous êtes entourés de Forceux tous plus puissants les uns que les autres. Nous ne faisons tout simplement pas le poids pour le moment. Bien sûr, une fois que notre force de frappe sera suffisante, vous bénéficierez à loisir des ressources que l'Empire pourra vous fournir. »

Suite à ces paroles futiles, la sombre créature resta de marbre et observa son interlocuteur avec un air impassible. De même, il n’eut pas la moindre réaction lorsque son alliée, dont il était difficile de prévoir l’avenir, lui déclara par télépathie qu’il était temps que cette entrevue avec l’Empereur se termine au plus vite. Dans le discours de l’Empereur, qui semblait vouloir montrer un visage qui n’était pas celui que devait avoir un chef d’Etat, on pouvait discerner quelques bonnes choses. Toutefois, certains éléments de son discours commencèrent à énerver un petit peu le Seigneur Noir des Sith, même si le visage de Kabrox ne bougeait pas d’un poil. On ne pouvait lire aucune émotion sur le visage de ce Twi’Lek, lui qui savait si bien les cacher. Un long silence s’installa entre les trois protagonistes, jusqu’à ce que l’Empereur interrompe ce silence par des paroles qui paraissaient très étranges lorsqu’elles étaient dégagées de la bouche d’un Empereur…

« Savez-vous à quoi reconnaît-on un chef seigneur Tek'nak et seigneur Cyneel ? Vous me répondrez sans doute à la puissance et vous auriez certainement raison. La personne la plus forte est en effet celle qui est digne de régner, d'assouvir sa domination mais cette « qualité » n'est valable que dans un monde ou règne la loi du plus fort. Mais cette loi n'est valable que chez vous, les Sith ! Tous les grands Hommes de l'histoire se sont distingués par les grandes décisions qu'ils ont prises au nom de leur éthique et de leur respect des lois instaurées. Ils ne se souciaient que du bien-être de leur citoyens, de ceux qui croyaient en eux. Les grands Hommes n'étaient pas forcément les plus puissants. Ils faisaient partis de ceux qui ne courbaient l'échine devant personne mais qui savaient mettre leur fierté de côté lorsque un réel danger menaçait leur organisation. Je pense que la principale qualité d'un chef est … Le courage de montrer que l'on possède des faiblesses et d'accepter l'aide d'autrui. Comme je le fais actuellement. Il n'est donc pas question d'une trop grande confiance en moi puisque je viens vous demander votre aide ...»

Le Seigneur Noir des Sith eut une réaction plutôt étrange face à ces paroles. Le Seigneur Tek’Nak eut une petite absence, alors qu’Elah Cyneel avait déclaré à l’Empereur qu’il était plutôt hilarant et inattendu d’entendre un Empereur parler de bien-être de la population, puis lorsqu’il reprit ses esprits, il gardait toujours le même visage impassible. Toutefois, grâce au pouvoir de téléportation qu’il maîtrisait plutôt pas mal, il s’était glissé juste derrière l’Empereur. Il saisit sa nuque, puis plaça une lame contre son cou pour le menacer. Alors que certains membres de la sécurité s’alarmaient, le Seigneur Noir leur fit signe qu’aucun incident n’allait se produire aujourd’hui s’ils ne bougeaient pas le moindre de leurs poils de cul. D’une voix calme et posée, il susurra à l’Empereur :

» Vous êtes très amusant, Empereur. Votre naïveté vous rend aveugle. Nous vivons actuellement dans un monde où la loi du plus fort n’est pas valable que chez les Sith. Vous semblez oublier que nous avons subis de nombreuses défaites auparavant, et que nos adversaires sont actuellement aptes à nous écraser s’ils nous attaquent individuellement. Seuls les plus forts peuvent écraser les faibles, et ces derniers ne pourront pas lutter. Empereur, vous avez raison sur un point. Ensemble, nous vaincrons nos adversaires et c’est bel et bien la loi du plus fort qui sera appliquée. Vous avez besoin de notre force, et nous avons besoin de la votre. Mais sachez Empereur, que vos ennemis ne sont pas uniquement là où vous pensez qu’ils sont. Je vous l’ai déjà dit… Votre trop grande confiance en vous engendrera votre perte. Nous nous fichons éperdument de ne pas avoir accès à vos ressources financières. Nous ne voulons juste pas que vous nous preniez de haut. Nous sommes désormais sur le même pied d’égalité. Aucune des décisions concernant nos actions communes ne devront être prises sans l’accord des deux parties. Nous serons à votre service, tant que vous serez à notre service. Vous n’êtes pas idiot, Empereur, et c’est pour cette raison que nous allons désormais passer à la signature de notre Traité.

Après ce discours plutôt ridicule, qui n’avait que pour but final de prévenir l’Empereur qu’il devait faire preuve de méfiance envers ses alliés, il relâcha l’étreinte qu’il maintenait sur l’Empereur et reprit place face à l’Empereur. Une tension s’était maintenant installée entre les deux parties, et c’était exactement ce qu’il recherchait. Le Seigneur Noir aimait les relations conflictuelles, même lorsqu’il s’agissait d’une alliance, et ce qu’il avait fait était un bon point pour lancer ces relations tendues.


HJ : Comme je te l'ai dit, j'ai bâclé totalement ce post, ce qui explique la faible qualité de celui-ci. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox]

Revenir en haut Aller en bas

Solidification d'une nouvelle alliance Império-sith [PV Xillia et Kabrox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Dromund Kaas [Sith] :: Ambassade Impériale-