Partagez| .

Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Lun 30 Avr - 10:24

La chaleur du bûcher funéraire était intense, mais Shasi’asta’narida se refusait à détourner le regard. Ses yeux restaient obstinément fixés sur la silhouette au milieu des flammes. Elle était complètement inconsciente de son environnement, des pleurs du reste de l’assemblée, de la fatigue de son corps. Une seule chose revenait encore et encore dans sa tête. Hugues Grant était mort. L’un des seuls amis qu’elle avait jamais eu. Et même plus : presque un mentor, qui l’avait aidé à rentrer dans la Guilde, à s’y intégrer. Qui n’avait cessé de veiller sur elle, d’essayer de l’aider à se reconstruire. Elle n’arrivait toujours pas à admettre qu’il n’était plus là. Abattu dans le dos par un de ses confrères de la Guilde.

La Chiss se força à se contrôler. Toute son éducation, autant que son caractère, lui soufflaient de ne pas montrer ses sentiments en public. Mais elle n’avait qu’une seule envie à ce moment précis : hurler de rage et de douleur devant l’absurdité de ce sort. L’Humain avait été apprécié de tous ses proches, admiré non pas pour ses talents martiaux mais pour sa capacité à se lier avec tout le monde, à obtenir des renseignements de n’importe qui, sans que son interlocuteur ne s’en rende compte. Et il avait finit ainsi parce qu’elle lui avait demandé de se renseigner sur ce qu’étaient devenus certains des anciens coéquipiers de son père. Culpabilité, tristesse, haine, douleur ; autant de sentiments qu’elle s’efforçait de réfréner. Elle y parvenait de justesse. Seuls ses yeux laissaient transparaître ce qu’elle ressentait. Elle resta immobile tout le long de la cérémonie, puis se détourna du bûcher sans un mot. Elle savait déjà où aller. Vala Nado. Maintenant devenue l'une des pointures de la Guilde. La Twi’lek l’appuierait pour retrouver la pourriture qui avait fait ça. Ne serait-ce que parce que cette entorse à l’un des principes centraux de la Guilde ne devait pas rester impunie.

***

Shasi’asta’narida se retint de justesse d’exploser. Ses efforts débouchèrent sur un couinement presque comique. Elle se ressaisit et fusilla son interlocutrice du regard.

- Non … c’est une blague ? Pitié, dis-moi que tu plaisante !

Vala la regarda avec un petit sourire. Sa petite protégée n’était jamais aussi craquante que lorsqu’elle abandonnait son masque habituel, et laissait transparaître ses émotions. Elle secoua la tête, tout en continuant de lui tendre la pièce de tissu concernée. Elle lui répondit d’une voix mi-amusée, mi-triste :

- Désolé, Iastana, mais tu n’as pas le choix si tu veux arriver à lui mettre la main dessus. Je crois que ça vaut bien ce petit sacrifice !

- Une robe … du maquillage … et pourquoi pas des talons hauts !

- A vrai dire, j’y ai pensé, mais tu n’arriverais jamais à marcher avec … quel dommage, je suis sûre que …

- C'est bon, je me rends ! Mais explique-moi clairement pourquoi je dois m'habiller comme ça !

La Twi'lek poussa un petit soupir, puis repris ses explications que l'éclat de la Chiss a interrompu. Le gars qui avait descendu Hugues s'appelait Barark. Un Bothan particulièrement doué pour l'espionnage, mais pas un assassin en temps normal. Bien sûr, il s'était caché tout de suite après avoir accompli son forfait. Et le seul à connaître de manière certaine sa planque était son ancien coéquipier, un Clawdite nommé Darel Dariti. Problème : il était détenu en ce moment même dans une prison Corellienne, sous haute sécurité. Donc impossible de l'interroger sans l'appui d'un haut dignitaire corellien ... comme la nouvelle sénatrice, Lilith Elkin.

Un rendez-vous avait été pris avec ladite sénatrice à son bureau du Sénat. Mais il était hors de question que Shasi'asta'narida se rende là-bas dans sa tenue habituelle, affirma Nola. Et ce pour trois bonnes raisons : d'abord pour respecter un certain standing. Impossible de se rendre à une entrevue avec une sénatrice vêtu comme une chasseuse de prime, si on voulait obtenir un certain respect de sa part, sans même parler de résultats. Ensuite, pour éviter que la Chiss ne détone au milieu des autres. La Guilde ne voulait pas attirer l'attention, ce qui ne manquerait pas si l'une d'entre eux se pointait en tenue "normale" au Sénat.


- Et la troisième ?

- Parce que ça m'amuse ! Cesse donc de discuter et laisse-toi faire !

Deux heures plus tard, lorsque Shasi'asta'narida prit place à bord du véhicule civil qu'on avait loué pour elle, elle était méconnaissable. Son visage maquillé avec soin, elle était habillée d'une longue robe d'un violet sombre, couvrant l'intégralité de son torse, le cou compris, ceci afin de dissimuler ses cicatrices dues à l'acide. Ses bras étaient découverts, par contre, avec des longs gants noirs, cachant l'ancienne blessure de blaster. La Chiss eut un grognement tout en conduisant. Elle n'aimait pas se sentir vulnérable, sans ses armes, même si elle gardait son blaster B 22 contre sa cuisse droite. Et attirer les regards des hommes, comme elle ne manquerait pas de le faire dans cette tenue, la mettait toujours vraiment mal à l'aise. Au moins, elle n'avait pas beaucoup de formes ... et elle avait réussi à éviter les talons hauts, même si la paire de chaussures qu'elle portait était presque aussi inconfortable !

La conduite jusqu'au Sénat se passa sans incidents, et elle se posa tranquillement sur l'une des plate-formes. Délaissant son véhicule, elle suivit le chemin qu'elle avait pris soin de mémoriser au préalable. Elle prit soin de se composer sa façade habituelle, impassible, pour cacher complètement son malaise devant les coups d'oeil qu'on lui jetait de temps à autre. Moins pour sa beauté physique, qui n'était pas exceptionnelle, que par curiosité, les Chiss restant rares en dehors de Csilla, et surtout du côté impérial pour les quelques exceptions. Après quelques minutes à suivre des couloirs, elle déboucha finalement sur le bureau concerné. Se présentant à la secrétaire, elle prit un ton froid mais poli.


- Agriogata, envoyée de la Guilde des Chasseurs de Prime ... j'ai rendez-vous avec la Sénatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Sam 5 Mai - 12:15

robe

Lilith se réveilla à six heures précises comme tous les matins depuis qu’elle avait élue récemment au poste de sénatrice. Elle se trouvait dans son appartement sur Coruscant, de sa chambre elle avait vu sur de nombreux immeubles aussi luxueux que le sien.

Elle s’assit sur son lit, s’étira doucement pour réveiller chaque muscle de son corps en douceur, une fois son petit rituel matinal terminé elle se dirigea vers sa salle de bain, la jeune sénatrice n’était jamais complètement réveillée si elle n’avait pas prit de douche dès son réveil.

Une fois sa douche terminée elle alla de nouveau dans sa chambre, une de ses suivantes s’y trouvait déjà, elle avait prévu sa tenue ainsi que tout ce qui allait avec, sa robe était rouge et noire, les deux couleurs s’enroulant autour du corps, un col montant cacher le cou de la jeune femme alors que le dos était ouvert. Elle avait aussi un foulard rouge clair en tissu transparent pour habiller un peu ses bras, sur ses poignets de simples bracelets en or, Lilith voulait une tenue simple aujourd’hui. Elle releva ses longs cheveux blonds en un chignon simple et entourant ses yeux gris perle d’un simple trait noir. N’ayant aucune réunion importante au sénat elle resta simple.

Une fois prête elle se rendit dans son salon, son assistant, un jeune politicien Corellien, devait lui dire les différents rendez vous qu’elle avait aujourd’hui. Lilith savait a quel point ce travail était ennuyeux, elle avait été a sa place durant huit longues années mais si le jeune homme espérait devenir sénateur il devait supporter les corvées des assistants.


-« Bonjour mademoiselle Elkin, il semblerait qu’aujourd’hui vous n’ayez qu’un seul rendez vous important. »

Lilith s’assit sur son canapé face à lui, il était toujours nerveux comme le premier jour qu’il avait commencé à travailler pour elle. Il avait ressemblé à un enfant lors de son premier jour d’école n’osant pas regarder la nouvelle sénatrice dans les yeux. Lilith avait eu plus de fierté lorsqu’elle était assistante. Sa suivante s’approcha d’elle avec un verre, la jeune femme le prit et commença à le boire, pour elle rien ne valait un verre de whisky de sa planète natale pour bien débuté sa journée.

-« Un seul rendez vous ? C’est plutôt rare mais je ne vais pas m’en plaindre. Au moins j’aurais le reste de la journée pour m’occuper de moi. Alors qui est donc la personne qui souhaite s’entretenir avec moi ?

Lilith finit son verre puis regarda son assistant, son visage n’exprimant toujours pas d’émotion, elle était toujours froide avec lui comme avec la plupart des gens l’entourant. Seule sa suivante l’avait vu énervée pour l’instant, un rendez vous c’était mal passer et Lilith avait lancé un vase a travers son appartement la pauvre suivant avait failli se le prendre en plein visage.

-« Vous avez rendez vous avec une certaine Agriogata, c’est une personne travaillant pour la guide des chasseurs de primes. Apparemment ils auraient besoin d’un service.

Lilith haussa légèrement ses sourcils, la guilde avait besoin de l’aide d’une politicienne ? En général c’était les hommes politiques corrompu qui demandaient leur aide. Cette future entrevue l’intriguait déjà, cela la changerait un peu de ses rendez vous habituels.

-« Parfait, allons y alors. »

La sénatrice se leva puis se dirigea vers son vaisseau privé qui devait l’emmener au sénat. Durant le trajet Lilith ne cesser de se demander ce que les chasseurs de primes pouvaient bien lui vouloir. Elle n’était sénatrice que depuis peu, elle n’avait donc dérangé personne pour l’instant, évidemment elle comptait bien remettre un peu d’ordre sur Corellia mais pas ailleurs.

Le pilote prévint Lilith qu’ils étaient arrivé au sénat, elle descendit donc du vaisseau et prit la direction de son bureau. Elle marchait dans les longs couloirs du sénat, la tête droite et regardait droit devant elle, elle c’était approprié son rôle de sénatrice glaciale tout le monde la prenait pour une insensible.
Une fois arrivé a son bureau elle rentra a l’intérieur et ne vit personne a part deux gardes sénatorial, elle s’installa a son bureau et renvoya d’un geste de la main son assistant et sa suivante, si elle avait besoin de quelque chose elle les préviendrait. Alors qu’elle continuait à réfléchir sa secrétaire l‘appela pour la prévenir que son rendez vous était là. Elle appuya sur un bouton et s’adressa a sa secrétaire.


-« Laissez là rentré et faite en sorte que personne nous dérange. »

A peine quelques secondes plus tard une Chiss entra dans le bureau, Lilith l’observa de haut en bas, elle n’avait aucun mal pour deviné que la jeune femme n’était pas dans son élément. Elle lui fit signe de s’asseoir face à elle.

-« Ravie de vous rencontrée mademoiselle Agriogata.

Lilith posa ses coudes sur son bureau, joignit ses mains et posa sa tête dessus. Son visage toujours aussi inexpressif.

-« Bien, qu’est ce que je peux faire pour la guilde ? Il est rare que les chasseurs demandent de l’aide à une sénatrice fraichement élue.

Lilith était prête à presque tous les scénarios imaginables, elle jeta un coup d’œil aux gardes se demandant si elle devait les congédier ou pas, au final elle ne fit rien. Elle ramena son regard gris sur la jeune chiss essayant de deviné ses pensées mais n’y arriva pas.

hors rp : désolée pour la qualité du post.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Lun 7 Mai - 9:50


Tout en patientant, Shasi'asta'narida cherchait à se rappeler ce que Nola lui avait dit à propos de la nouvelle sénatrice de Corellia. Peu de choses, en définitive. Elle avait été l'assistante du précédent sénateur pendant huit ans, avant de se présenter aux élections lorsque celui-ci avait décidé de prendre sa retraite. Il avait d'ailleurs appuyé sa candidature. A part ça ... pas de particularités notables. Une politicienne comme tant d'autres : polie mais froide, peu expansive en public, très attachée à l'apparat et au décorum.

- Mademoiselle Agriogata, la sénatrice Elkin est prête à vous recevoir.

La Chiss prit une profonde inspiration avant d'entrer dans le bureau. Elle n'était vraiment pas à l'aise dans ce milieu policé et diplomatique. Son environnement à elle, c'était les bas-fonds, les rues mal famées, là où la violence et le sixième sens qu'elle s'était forgé l'aidait à se débrouiller. Elle en connaissait les codes, les comportements, les faux pas à ne pas commettre. La chasseuse de primes se sentait complètement vulnérable, maintenant que tout ce savoir lui était complètement inutile. En temps normal, elle n'aurait même pas dû se retrouver ici, dans une tenue pareille. Mais elle le devait à Hugues. Quoi qu'il se passe, elle retrouverait l'enflure qui l'avait trahi ... En dépit de ce malaise, elle parvint sans difficulté à conserver la maîtrise de son corps, maintenant une façade d'impassibilité sur son visage. Puis elle franchit la porte.

La première chose qu'elle remarqua en entrant dans le bureau, ce fut la décoration. Pas vraiment au niveau du choix des couleurs, ou de l'agencement du mobilier, ces aspects-là ne l'intéressaient pas. En revanche, les quelques oeuvres d'art corelliennes présentes dans la pièce, oui. Elle s'y connaissait un peu, étudiant l'art en général comme passe-temps. D'après ses maigres connaissances sur cette culture, il s'agissait en tout cas de pièces onéreuses, et d'une facture remarquable. Largement au-dessus de ses maigres moyens, en tout cas ...

*T'es pas là pour ça ... concentre-toi !*

La sénatrice était assise à son bureau, et lui faisait signe de s'asseoir. Shasi'asta'narida s'inclina poliment, puis se posa sur le fauteuil en face. Elle s'installa aussi confortablement que possible, les mains jointes au dessus des cuisses.


- Ravie de vous rencontrer mademoiselle Agriogata.

La politicienne posa ses coudes sur son bureau, joignit ses mains et posa sa tête dessus. Tout en l'écoutant, la Chiss l'examina attentivement. Comme elle l'avait prévu, son visage était complètement inexpressif et froid, comme celui de la plupart de ses collègues. Cependant, le sixième sens de la chasseuse de primes ne se limitait pas à l'étude du visage, mais englobait aussi tout le corps de la personne qu'elle observait. Certes, elle était très difficile à lire, mais on pouvait tout de même deviner quelques éléments. L'Humaine était dans son élément, à l'aise, et tout son corps renvoyait le même message. "J'ai confiance en moi, je suis à ma place, et fière de l'être." Quand à savoir si c'était vrai ... Shasi'asta'narida n'était pas capable de lire les pensées. En tout cas, elle était habillée de manière plutôt simple (enfin, selon les critères sénatoriaux), tout en restant élégante.

- Bien, qu’est ce que je peux faire pour la guilde ? Il est rare que les chasseurs demandent de l’aide à une sénatrice fraichement élue.

De la curiosité, mais sans inquiétude. Elle ne devait pas être au courant de l'affaire. Enfin, à moins qu'elle ne le dissimule très bien, ce qui restait toujours possible. La sénatrice jeta un coup d'oeil vers les gardes, sans rien dire, puis la fixa à nouveau de ses yeux gris. La Chiss se demanda avec amusement si elle craignait pour sa vie. Mais rien dans son attitude ne le laissait transparaître. Il devait juste s'agir d'une précaution standard, peut-être aussi d'une manière de montrer son rang pour impressionner son interlocutrice. En tout cas, Shasi'asta'narida devait être prudente dans ce qu'elle dirait. Elle savait bien que la Guilde n'aimait pas voir ses affaires internes exposées au grand jour. Et encore moins devant une politicienne !

- Merci de m'avoir reçu aussi vite, sénatrice.

Bon, c'était assez pour les politesses. Même si elle avait conscience de ne pas agir de manière tout à fait diplomatique, la Chiss voulait rentrer sans attendre dans le vif du sujet. En même temps, c'était à peu près ce que l'on attendait d'une chasseuse de primes : de l'efficacité, pas de la prise de gants.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins. La Guilde aimerait avoir votre appui pour une requête présentée à l'administration carcérale de votre planète.

Tout en parlant, la Chiss glissa un regard sur le côté, évaluant l'intérêt des gardes pour leur conversation. Rien d'inquiétant. Tout dans leurs corps trahissait un profond ennui pour leur tâche, et aucun ne semblait tenté de recueillir quelques bribes de l'échange. Ne serait-ce qu'en raison des ennuis que pourraient leur valoir une telle attitude. Elle revint à la sénatrice. Celle-ci continuait de la fixer du regard, l'écoutant avec intérêt. Shasi'asta'narida s'éclaircit la voix, puis reprit.

- Un détenu de l'une de vos prisons est en possession de certaines informations, que la Guilde aimerait vraiment récupérer. Cependant, pour pouvoir l'interroger, il nous faut l'appui d'un haut dignitaire. Comme vous devez sûrement le savoir, d'ailleurs ?

Elle marqua une pause, réfléchissant rapidement à la suite. Les négociations, ce n'était pas vraiment sa tasse de thé. Devait-elle en dire plus ? Non, décida-t-elle. Pas avant d'avoir exposé le marché, et que la sénatrice se soit montré intéressée par ce qu'elle proposerait. Son expérience dans les rues lui avait au moins appris ça : éviter de tout déballer tant qu'on était pas sûr que l'autre serait partant.

- Si la Guilde obtient votre soutien, elle saura se montrer reconnaissante. Je ne pense pas que l'argent vous intéresse. Mais un service pour une occasion future, oui.

Voilà, c'était dit. La balle était maintenant dans le camp de la sénatrice Elkin. Shasi'asta'narida n'avait aucune idée de sa réaction. Dans le milieu des rues, une telle offre était courante, du moment que la fiabilité des deux gars impliqués était reconnue. Mais au Sénat ... elle n'en savait rien ! Et elle n'avait pas non plus d'information sur la fiabilité de son interlocutrice, ni sur son ambition, ou sur la manière dont elle agissait dans sa profession. Bref, elle avait l'impression de piloter un vaisseau dans un champ d'astéroïdes, sans censeur et sans copilote. Tout ce qu'elle espérait, c'était d'éviter le crash, pas de réduire les dégâts à néan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Lun 14 Mai - 5:28

Lilith écoutait attentivement la chiss se trouvant face à elle, apparemment la guilde avait besoin d’aide pour discuter avec un prisonnier qui se trouvait dans une prison de haute sécurité sur Corellia. La jeune sénatrice regarda les gardes et s’adressa à eux.

-« Laisser nous seules, je ne veux que personne nous dérange. »

La jeune femme se leva et se dirigea vers la baie vitrée se trouvant derrière elle, elle avait vu sur l’extérieur du sénat, elle voyait les vaisseaux des différents sénateurs décoller et atterrir. Elle n’avait qu’une vue limitée de son bureau mais cela ne la dérangeait pas, elle n’était pas ici pour profiter de la vue pour ça il lui suffisait de retourner sur Correlia. Elle regarda le reflet de la chiss dans la vitre.

-« Vous me demandez donc de vous laissez parler à un dangereux criminel.

Elle refit face a Agriogata et la regarda de haut, c’était elle qui maîtrisait la situation pour l’instant. »

-« Vous pensez réellement que je vais laisser une chasseuse de prime discutait tranquillement avec un criminel ? Ça serait idiot de ma part d’accepter votre offre. »

Elle ferma quelques instants les yeux puis les ré-ouvrirent pour focaliser son regard sur l’une des œuvres d’arts présents dans son bureau, un vase plus exactement, un objet dont elle avait fait l’acquisition à Coronet , sa ville natale. Elle repensa vaguement a son enfance, tout aurait pu être parfait si son père n’avait pas était tué par un hors la loi, le même genre d’homme que la femme assise dans son bureau face à elle. Il serait tellement simple pour elle d’appeler les gardes sénatoriaux et de leurs demandé d’arrêter la jeune chiss.

L’humaine serra les dents puis écarta cette idée de sa tête, ce n’était pas elle qui avait abattu son père, Lilith ne pouvait pas s’amuser à mettre tout les criminels derrière les barreaux juste pour se vengé. Cela ne changerait rien au fait que son père était mort, ça ne ferait que mettre les hors-la-loi en colère et leurs donneraient surement envie de lui faire un joli trou entre les deux yeux.


-« Bien, je vais accepter votre requête. Il y aura cependant des conditions non négociables. Tout d’abords j’irai avec vous au centre pénitentiaire, je ne peux pas vous laisser vous promenez seule, nous aurons évidemment une escorte avec nous. Ensuite votre entrevue avec ce criminel sera enregistré je ne veux pas prendre de risque.

Lilith laissa le temps à la chiss d’assimiler les différentes conditions, comme elle l’avait dit c’était non négociable. Elle n’avait pas le choix car la sénatrice ne changerait pas d’avis sauf si la chasseuse de prime lui proposé quelque chose de plus intéressant.

Elle croisa les bras et regarda droit dans les yeux Agriogata, les chiss avaient tendances à mettre mal ç l’aise leurs interlocuteur, Lilith s’en fichait un peu. Elle regardait toujours les gens droit dans les yeux, c’était une sorte de défi.


-« Vous pouvez me donner votre réponse maintenant ou plus tard si vous le souhaitez…Mais ne tarder pas trop, il se peut que je change d’avis.

Lilith fit un léger sourire en coin, elle se doutait bien qu’elle aurait une réponse rapidement. De son coté il ne lui serait pas difficile de convaincre le directeur du centre de détention enfin seulement s’il c’était toujours le même depuis sa dernière visite sur Corellia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Ven 18 Mai - 1:14


Shas'naith'arida resta impassible devant la réaction de la sénatrice. Si jamais elle avait réellement voulu refuser l'offre, elle n'aurait pas renvoyé les gardes. Non, ça devait plutôt être une manière pour elle d'affirmer sa supériorité, se disait la Chiss. Tout comme la manière dont elle la regardait de haut. La chasseuse de primes était loin d'apprécier le comportement de la politicienne, mais elle prit sur elle de ne pas agir en conséquence. Ce n'était pas le moment de tout gâcher par amour-propre. Retrouver ce satané Bothan. C'était la seule chose qu'elle devait garder à l'esprit.

*N'empêche, sont tous pareils. Ils nous méprisent, ils nous traitent comme la lie de la galaxie ... mais ils font toujours appel à nos services. Bande d'hypocrites ...*

Lorsqu'elle écouta la réponse d'Elkin, la Chiss haussa un sourcil. Elle s'attendait à tout, mais pas à ça. Que la sénatrice prenne elle-même la peine de l'accompagner, c'est-à-dire la surveiller de fait ? Elle ne savait pas vraiment comment le prendre. Un manque de confiance ? C'était peut-être un peu excessif, non ? De la curiosité malsaine ? Un besoin de tout contrôler ? Impossible de trancher, la Corellienne était illisible. La chasseuse de primes s'efforça de réfléchir à vive allure, ignorant le fait que la sénatrice la regardait désormais droit dans les yeux. Même si la première demande l'intriguait, elle ne la gênait pas vraiment. La deuxième, en revanche ... le fait que "l'entrevue" soit filmée, oui. Parce qu'elle devait s'attendre à ce que le Clawdite ne se montre pas très coopératif. Et donc qu'un interrogatoire plus ou moins brutal s'impose. Bien sûr, elle n'était pas ravie de laisser une preuve pareille à la disposition d'un politicien. Même si elle s'était toujours tenue à l'écart de la politique, elle savait que le chantage y était l'une des activités principales. La sénatrice Elkin ne devait sûrement pas faire exception !


- Vous pouvez me donner votre réponse maintenant ou plus tard si vous le souhaitez…Mais ne tarder pas trop, il se peut que je change d’avis.

Le sourire en coin qui accompagna cette déclaration ne lui échappa pas. Cette satanée politicienne avait toutes les cartes en main. En temps normal, elle aurait pu envisager de l'envoyer chier. Mais pas là, pas avec ce poids sur sa conscience. Elle se redressa son fauteuil et rendit son regard de défi à la sénatrice. Parfois, il fallait y aller un peu sur la provocation. Ce n'était pas vraiment son genre, mais elle avait retenu la leçon. Enfin, il s'agissait plutôt d'un baroud d'honneur, la Chiss en était consciente. De toute façon, elle finirait par accepter ...

- Je ne sais pas si vous avez clairement compris. Je doute que celui que je dois voir se montre très coopératif. Il se peut que le recours à des méthodes plus ou moins violentes s'impose. Êtes-vous réellement sûre de vouloir assister à ça ?

La torture était quelque chose qui lui répugnait. A la fois par expérience personnelle et par conviction. La victime comme le tortionnaire y perdaient quelque chose. Et les cicatrices ne s'effaçaient jamais complètement. La chasseuse de primes avait toujours essayé de recourir à d'autres moyens. Mais dans ces circonstances précises, elle n'aurait sans doute pas le choix. D'instinct, elle avait pris un ton glacial. Et c'était en partie volontaire. Les politiciens, les hauts dirigeants, se prononçaient généralement contre ce type de mesures, mais les cautionnaient par ailleurs au nom d'intérêts plus grands. Du moment qu'ils ne le voyait pas par eux-mêmes, ils s'en fichaient complètement ...

- C'est une chose de lire sur un rapport comment des informations on été obtenues. C'en est une autre, de voir ça de ses propres yeux. Après, si vous voulez vous infligez ça, libre à vous ...

La Chiss s'efforçait tant bien que mal de ne pas laisser transparaître son mépris. Si elle arrivait dans le ton ou les intonations, en revanche, le choix des mots était très clair sur ce point. Enfin, il était peu probable que la sénatrice renonce pour si peu. Ne serait-ce que parce qu'afficher sa faiblesse devant une vulgaire chasseuse de primes devait être hors de question, pour une politicienne. Mais bon, ça valait toujours le coup d'essayer ... Elle reprit, d' un ton neutre :

- La personne en question est Darel Dariti. Clawdite, arrêté pour terrorisme après plusieurs attentats à la bombe. Un maniaque des explosifs. Incarcéré depuis maintenant huit ans.

Shas'naith'arida croisa les mains devant elle, tout en continuant de maintenir le contact visuel avec la sénatrice. En lui donnant les informations, elle marquait clairement qu'elle acceptait les conditions de la sénatrice. Elle poussa un soupir. Il fallait espérer que la Guilde en soit satisfaite. De toute façon, elle s'en fichait, du moment qu'elle parvenait à mettre la main sur Barark. Une bouffée de haine la prit lorsqu'elle repensa à la mort de Hugues. D'instinct, elle la refoula. Garder les idées claires était trop important. Les sentiments ne devait jamais influencer son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Mar 29 Mai - 9:02

Lilith écouta attentivement la chiss, elle avait apparemment l’intention d’utiliser la torture pour faire parler le prisonnier. D’après les différentes lois de la république c’était interdit mais d’un coté tout ce qui ce passer dans la salle d’interrogatoire rester dans la salle, c’était l’une des règles du centre de détention. Elle s’approcha de son bureau et appuya sur un bouton pour communiquer avec son assistant.

-« Kodan prépare mon vaisseau, on va sur Corellia avec notre invité. »

-« Bien mademoiselle Elkin…Mais pourquoi allons nous sur Corellia ? Il y a une réunion du sénat de prévu bientôt. »

-« Tu n’as besoin de le savoir pour l’instant…Nous en discuterons plus tard. »
Lilith coupa la communication et s’adressa cette fois ci a Agriogata.

-« Vous pourrez faire ce que vous voulez de cet homme sauf le tuer bien évidemment. Si je tiens a gardé une trace de votre rencontre c’est pour évité certains ennuis. Bien suivez moi à présent. »

La sénatrice sortit du bureau et prit la direction de son vaisseau, elle était encore escorté des deux gardes sénatoriaux puis sa suivante qui l’accompagnait dans tout ses déplacement, c’était surement la personne qui la connaissait le mieux parmi son entourage. Le trajet du bureau sénatorial jusqu’au vaisseau se fit dans un silence de mort, aucune paroles ne fut prononcer Lilith se contenta juste de marcher jusqu'à son vaisseau, elle ne faisait que son travail rien de plus ni rien de moins. Si elle avait accepté la demande de la chiss c’était par rapport au service que lui devrait cette dernière, avoir une chasseuse de prime sous le coude était toujours utile aux politiciens, il n’était pas rare qu’un sénateur veuille écarter l’un de ses collègues cela arrivait même plus souvent qu’on ne le penser.

Elle arriva enfin a son vaisseau elle vit son assistant l’attendre prés de la rampe d’accès, il vit la chiss et commença à devenir un peu plus nerveux, Lilith arriva face a lui elle soupira puis s’adressa à lui.


-« Oubliez pas de respirer Kodan…Vous aller devenir aussi bleu qu’elle à force. »

La sénatrice monta a bord de son vaisseau et se dirigea vers une sorte de salon qu’elle avait fait aménager pour elle lorsqu’elle voyageait avec des invités. Elle s’assit sur un fauteuil face à une table basse, un autre fauteuil se trouvant face à elle. Lilith demanda à sa suivante de leur servir à boire cette dernière revient quelque instant plus tard et posa deux verres de whisky corellien sur la table. La sénatrice attrapa son verre et bu quelques gorgées, elle regarda le contenu de son verre et s’adressa a la Chiss.

-« J’aimerai bien que vous le disiez la vrai raison de pourquoi vous souhaitez voir cet homme, nous avons encore du temps devant nous avec d’arriver a Corellia et d’un coté je ne souhaite avoir aucune mauvais surprise. »

Elle regarda vaguement dans le vide, elle devrait trouver les bons mots pour convaincre le directeur du centre pénitentiel et si la diplomatie ne fonctionner pas elle pouvait toujours le payer ou le faire changer de poste.

-« Je ne vous oblige pas à me raconter toute l’histoire de ce Dariti, je veux juste avoir le plus d’informations possible une fois que je me retrouverai face au directeur, j’ai certes plusieurs moyen de le faire accepter ma demande mais j’aime avoir le plus de cartes en mains. »

La jeune humaine parut réfléchir durant quelques instants.

-« Inutile de préciser qu’au moindre agissement suspect de votre part je vous fait enfermer dans une cellule du centre, je ne veux aucun problème. »

La sénatrice se calla dans son siège, il avait encore pas mal de temps à attendre avant d’atteindre sa planète natale, cela lui faisait bizarre de revenir elle avait passé trop de temps sur Coruscant, revoir un environnement familier lui ferait surement du bien même si y’avais mieux qu’un centre pénitentiaire.

hors rp: si tu veux que je rajoute quelque chose a la fin,dis le moi via mp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Sam 2 Juin - 10:17


Shasi'asta'narida emboîta le pas à la sénatrice sans rien dire. La dernière remarque de la politicienne l'avait laissé de marbre. Elle n'avait jamais eu l'intention de tuer Dariti. Ce n'était pas sa mission. Tout ce qu'elle attendait de lui, c'était la localisation de la cachette de son ancien coéquipier. Elle était prête à le malmener pour l'obtenir, mais le descendre ne lui serait d'aucune utilité.

L'escorte des deux gardes sénatoriaux ne la dérangeait pas non plus. La Chiss n'avait pas la moindre intention de nuire à la politicienne, du moment que celle-ci s'en tenait à leur marché. Tout en suivant Elkin vers son vaisseau, elle commença à réfléchir à la manière d'obtenir l'information dont elle avait besoin. Hors de question de le passer à tabac : non seulement elle n'en avait pas la force physique, mais l'efficacité de cette méthode laissait à désirer. Elle pouvait bien sûr utiliser son blaster ... mais cela risquait de déclencher une réaction malvenue de la part des gardes. Si jamais ils croyaient qu'elle voulait le descendre ... Puis la chasseuse de primes se rappela le flacon qu'elle possédait dans une petite bourse, à son côté.

*J'espère vraiment qu'il ne va pas m'obliger à en arriver là ...*

La silhouette du vaisseau se dessinant au loin, elle cessa aussitôt ses réflexions et l'inspecta soigneusement. Un yacht stellaire Baudo. Rien d'étonnant de la part d'une sénatrice. Shasi'asta'narida fit la grimace. Elle n'aimait pas vraiment voyager à bord d'un vaisseau aussi peu armé et fragile. Enfin, une attaque était très peu probable ...


- Oubliez pas de respirer Kodan…Vous aller devenir aussi bleu qu’elle à force.

La Chiss haussa les épaules devant cette phrase. Elle se contenta d'étudier froidement du regard l'assistant sénatorial, tâchant d'évaluer la cause de sa nervosité. Après quelques instants, elle rompit le contact visuel et entra dans le vaisseau, à la suite de la sénatrice. Rien de bien menaçant chez l'assistant. Il devait juste être surpris par la présence d'une chasseuse de primes aux côtés de sa supérieure, sur son vaisseau. Elle effaça aussitôt sa présence de ses pensées.

Une fois installée dans le salon, en face d'Elkin, la Chiss ne se détendit pas pour autant. Elle regarda d'un air méfiant le verre que la suivante venait d'amener. Un vieux réflexe de la vie dans les rues. Ne jamais accepter un verre que vous n'aviez pas vu servir. Juste au cas où quelqu'un aurait eut la fâcheuse idée de glisser un produit quelconque dedans ...

*Mouais. M'étonnerais qu'elle aille jusque-là. Si jamais elle me voulait du mal ... elle m'aurait foutu en taule !*

Elle saisit le verre et prit une gorgée de la boisson. Au goût, elle reconnut tout de suite un whisky corellien. Mais de largement meilleur qualité que ceux qu'elle avait eu l'occasion de boire jusque-là. La chasseuse de primes savoura sa gorgée, puis reposa le verre et écouta avec attention ce que disait la sénatrice.

Il était normal qu'elle veuille en savoir plus sur cette affaire. Par contre, la Chiss était loin d'apprécier qu'elle la menace. Au pris d'un violent effort, elle parvint à rester calme. Mais la sénatrice commençait vraiment à lui taper sur le système ! Shasi'asta'narida prit une profonde inspiration avant de commencer à parler, afin de ne pas craquer. Mais qu'est-ce qu'elle avait envie de lui coller son poing dans la figure !


- Darel Dariti est un ancien chasseur de primes, un indépendant. Comme je l'ai dit, il a été arrêté sur votre planète il y a quelques années, pour terrorisme après une série d'explosions. Réclusion à perpétuité.

La chasseuse de primes marqua une pause. Il ne fallait pas qu'elle en dise trop. Les affaires internes de la Guilde ne devaient pas être exposées au grand jour. Et surtout pas devant une politicienne ! En un éclair, elle décida ce qu'elle allait lui révéler.

- Nous recherchons son ancien coéquipier. Un Bothan du nom de Barark, qui a commis un meurtre. Et Dariti est le seul qui connaisse l'emplacement de sa planque.

Elle s'interrompit et but encore un peu de whisky. Elle n'avait pas l'intention d'en dire plus. C'était tout ce qu'elle était disposée à révéler à son interlocutrice. Autrement dit, tout ce qui ne risquait pas de la mettre sur la voie du réel crime de Barark. Puis elle décida de rassurer un peu la sénatrice sur ses intentions. Inutile de la faire stresser plus que nécessaire.

- Pas la peine de stresser. J'ai juste besoin de cette information, et aucune envie de le tuer. Il s'en sortira forcément vivant. Après, tout dépend de sa bonne volonté ...

Sur ces mots, Shasi'asta'narida s'étira et s'installa plus confortablement dans son fauteuil. Elle ferma les yeux et sa respiration se ralentit, sans s'endormir pour autant. Il s'agissait simplement pour elle de se reposer un peu, tout en écoutant ce qui se passait autour d'elle. Elle avait souvent récolté de précieuses informations en agissant ainsi, poussant les autres à baisser leur garde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Mar 26 Juin - 5:38

La sénatrice regardait son verre, elle assimilait les informations de la chiss. Lilith se doutait qu’elle aurait des difficultés a parler avec le terroriste, en général ils étaient isolés et ne ressortait jamais de prison.

Elle réfléchit, la chiss souhaitait des informations et Dariti voudrait surement sa liberté chose qu’il n’aura jamais. Lilith devait s’assurer qu’Agriogata ne négociera pas.


-« Ce Dariti…Il a été jugé pour terrorisme d’après vos dire, il voudra surement sa liberté en échange des infos qui vous intéresse cependant il vous sera hors de question de négocier avec cet homme. Vous n’aurez aucune autorité donc vous ne pouvez rien promettre a ce hors la loi. Il est derrière les barreaux et il restera jusqu'à la fin de sa vie. Peu m’importe si ses informations sont importantes s’il vous demande sa liberté je vous ferais sortir de la salle d’interrogatoire. »

Elle posa son verre sur la table, elle avait un mauvais pressentiment à propos de cette affaire, quelque chose n’allait pas, elle savait très bien qu’un petit détail insignifiant pouvait tout faire tombé à l’eau. Son assistant Koran arriva avec un datapad, il ignora la chiss et si dirigea directement vers la sénatrice.

-« Sénatrice, votre mère vous a envoyé un message pour savoir si vous revenez à Coronet pour lui rendre visite ? »

Lilith tourna rapidement son visage vers son assistant, si elle avait pu tuer quelqu’un avec un simple regard elle l’aurait fait immédiatement. Elle n’avait prévenu personnes qu’elle revenait sur Corellia soit son assistant l’avait fait soit sa propre mère la surveiller encore comme si elle était encore une enfant. Elle s’adressa à Koran d’une voie glaciale, une fois cette affaire terminée elle devrait avoir une conversation avec lui.

-« Koran…Tout d’abord j’espère pour toi que tu n’as pas prévenu cette vieille peau. Ensuite répond lui que je reviens sur Corellia seulement pour mon travail et que je retourne immédiatement sur Coruscant après. Je n’ai pas le temps de satisfaire les envies de cette folle. »

Koran s’inclina légèrement puis repartit, il avait de la chance que la sénatrice n’ai rien dans la main ou sinon il aurait surement mal fini la journée. Lilith regarda la chiss avec un sourire gêné, la seule émotion qui apparut sur son visage pour le moment.

-« Veuillez m’excuser pour ce désagrément…Mon assistant doit encore apprendre qu’il ne faut pas toujours déranger les gens qui discutent autour d’un verre.

La sénatrice se leva pour se servir un nouveau verre de whisky, à cet instant elle en avait besoin, elle venait de vivre l’une des situations les plus gênantes de sa vie, sa propre mère voulait la discréditer aux yeux des autres, elle soupira puis regarda par l’une des vitres de son vaisseau.
La jeune femme reprit un visage impassible et s’adressa de nouveau à la chiss.


-« On aperçoit les chantiers navals, nous sommes enfin arrivé à Corellia. Mon vaisseau va se poser directement à la prison se trouvant dans Coronet. La discussion avec le directeur risque d’être longue donc soyer patiente, j’arriverai à le convaincre. »

Son vaisseau se posa sur la plateforme prévue a cet effet et Lilith descendit de la rampe avec la chiss et deux gardes du corps, elle avait dit a son assistant et sa suivant de rester dans le vaisseau. Elle ne voulait pas être déranger pour des petits détails.

Elle arriva face a un homme légèrement plus petit qu’elle, vu son physique plutôt imposant dans le sens où sa chemise avait du mal à retenir le surplus de son ventre, elle se douta que c’était le directeur. Habitué à faire de la paperasse il se laissait aller alors que les autres gardes de la prison étaient plus athlétiques.


-« Sénatrice Elkin que me vaut le plaisir de votre visite ? C’est plutôt inattendu de votre part. »

-« Directeur Kawael je suis ici pour vous demandez de laisser mon…associée interrogé l’un de vos prisonnier. Il se nomme Dariti. »

-« Dariti ?...Sénatrice, cet homme est un terroriste. Il est en isolement, personne ne peut le voir… »

-« Je le sais parfaitement directeur, n’oublier pas que je connais toutes les lois de Corellia en étant sénatrice. J’ai aidé mon prédécesseur durant huit ans j’ai donc eu le temps d’apprendre tout ce qui avait à savoir sur ma planète natal. Ce Dariti a en sa possession des informations importantes pour la république…Vous voulez donc mettre la république directeur ?

Lilith fit un petit sourire, elle le regarda avec un regard bienveillant même si en réalité elle aurait préférait lui mettre des claques mais une sénatrice qui frappe le directeur d’une prison ça risquait de mal passer auprès de certaines personnes.

-« Bien sur que non Sénatrice. Il s’adressa aux gardes a coté de lui.
Allez chercher Dariti et mettez le dans la salle d’interrogatoire numéro cinq. Mesdames suivaient moi, je vais vous conduire jusqu'à lui.


Tout le monde entra dans la prison, la plupart des murs étaient de couleur gris, c’était déprimant aux yeux de l’humaine, elle et la chiss devaient être les seules touches de couleurs dans toute la prison. Après avoir marché plusieurs minutes à travers des couloirs et ascenseurs ils arrivèrent devant la salle d’interrogatoire.

-« Mademoiselle Agriogata vous savez ce que vous faire, je vous laisse donc vous débrouillez. Je serais dans la salle d’à coté avec le directeur, les gardes resteront devant la porte de la salle d’interrogatoire au cas où.

La sénatrice laissa donc la chiss, désormais elle n’avait plus grand-chose à faire à part assister a l’interrogatoire comme elle avait dit.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Mar 17 Juil - 1:26

A l'approche de la prison, la chasseuse de primes pouvait sentir sa tension monter, même si elle n'en laissait rien transparaître, comme la plupart de ses congénères Chiss. Shasi'asta'narida prêta à peine attention au babillage de la sénatrice. Négocier ? En voilà une idée incongrue. Elle ne négociait jamais avec les pourritures comme Dariti. Quand à l'altercation entre la politicienne et son assistant, au sujet de la mère de la première, elle ne l'amusa qu'un instant. Même si c'était un spectacle assez hilarant, elle n'avait pas l'esprit à s'intéresser à ça. Non, ce qui la préoccupait de plus en plus, c'était l'interrogatoire qui s'annonçait l'horizon. Elle avait besoin à tout prix des informations que le terroriste détenait pour trouver la planque de Barark. Si nécessaire, elle emploierait des méthodes plus ... directes.

Mais d'un autre côté, des fantômes du passé en profitaient pour resurgir, et elle devait refouler de toutes ses forces certains souvenirs. Une prison humide et noire. Des coups, des insultes, sans répit, sans le moindre instant de repos. La faim, le manque de sommeil, la soif qui poussait à boire de l'eau croupie. Puis l'acide ravageant la chair. Et finalement ....

*STOP !!*

D'un effort de volonté, elle repoussa ces images qui l'assaillaient, juste avant de perdre pied. Elle ne devait pas laisser son jugement être altéré par son passé. Elle avait un boulot, quelqu'un à venger, quelqu'un d'autre à châtier. Même si elle devait briser tous les os du Clawdite, elle aurait ce qu'elle était venue chercher. Après tout, songea-t-elle avec une ironie amère, ne disait-on pas que les anciennes victimes font les meilleurs tortionnaires ?

Sa résolution était à nouveau ferme lorsqu'elle débarqua sur Corellia, suivant d'un air froid la sénatrice jusqu'à la prison. Elle resta complètement indifférente à tout leur environnement, jusqu'à ce qu'elles arrivent enfin au bâtiment concerné. Elle adopta la même attitude durant tout le dialogue entre la politicienne et le directeur de la prison, puis lors du trajet en direction de la salle d'interrogatoire.


-« Mademoiselle Agriogata vous savez ce que vous faire, je vous laisse donc vous débrouillez. Je serais dans la salle d’à coté avec le directeur, les gardes resteront devant la porte de la salle d’interrogatoire au cas où.

La Chiss hocha la tête d'un air distrait, comme si les paroles n'étaient qu'une mouche agaçante, puis pénétra dans la pièce. Celle-ci était dépourvue du moindre mobilier, à l'exception de la table et des deux chaises, et pour seul aménagement, une baie vitrée, derrière laquelle devait sans doute se trouver la sénatrice et le directeur. Les mains menottées, le Clawdite était assis sur l'une d'elle, dans l'uniforme pénitentiaire habituel, un air goguenard plaqué sur le visage. Lorsqu'elle referma la porte, elle se rendit compte qu'il la reluquait ouvertement de la tête aux pieds, et ce constat diminua encore le peu de scrupules qu'il lui restait. Il siffla, puis s'exprima d'une voix amusée :

- Hé bé ... j'peux savoir c'qui m'vaut c'te visite, poupée ?

Sans dire un mot, adoptant un masque encore plus glacial que d'habitude, elle s'approcha de lui, détaillant les quelques cicatrices que son visage et ses bras arboraient. Dues à une explosion, sans aucun doute. Elle rajusta ses gants. Ce n'était pas le bon moment pour que sa phobie du contact physique direct, peau contre peau, ressurgisse. Et heureusement que Vala avait pensé à ce détail ! Les gants étaient bien adaptés, afin qu'elle ne ressente pas la moindre impression de ce genre ... Une fois arrivée à côté du prisonnier, elle laissa tomber d'une voix polaire :

- Tout d'abord ...

Puis, aussi vive qu'un chat, elle plaqua sa main contre l'arrière de son crâne et le plaqua avec violence contre la table, lui brisant le nez. Elle le releva aussitôt par la peau du cou, et le tira en arrière, sans montrer la moindre émotion.

- C'est moi qui pose les questions, Dariti.

Puis elle recula d'un pas, indifférente aux gémissements de douleur de sa victime. Celui-ci ne devait pas s'attendre à ça. Et surtout pas dans une prison républicaine. Elle attendit calmement qu'il la regarde à nouveau. La peur commençait à remplacer son arrogance. Bien. C'était déjà ça de fait. Maintenant, il fallait rentrer dans le vif du sujet.

- Barark. Ton ancien coép. Je veux sa planque. Et tu vas me la donner.

- Va t'faire f...

D'un coup de pied, Shasi'asta'narida faucha l'un des pieds de la chaise, envoyant le Clawdite au sol. Puis elle lui expédia un série de coups dans le ventre. Une part d'elle-même était horrifiée par ce qu'elle était en train de faire. Une autre s'en réjouissait. Mais elle resta de marbre. C'était sont travail et elle devait l'accomplir. De plus, ce n'était pas un innocent qu'elle molestait de la sorte. Cet enfoiré était responsable d'énormes dommages collatéraux, et de plusieurs centaines de victimes innocentes, tout ça pour atteindre une poignée d'individus. Il n'avait aucune éthique, aucun code moral, pas comme elle-même et le chasseur de primes qu'il avait abattu. Un déchet. Et qui se préoccupait d'ordures pareilles ?

Ce coup-ci, il avait laissé échapper plusieurs cris de douleur. Elle espérait qu'il allait se montrer plus coopératif. Après tout, dès qu'il lui aurait donné l'information, il serait tranquille. Elle s'accroupit alors qu'il haletait, puis lui murmura sur un ton détaché :


- Ne t'attends pas à ce que les matons interviennent, hein. Tu te fais du mal pour rien. Donne-moi ce que je veux et ça s'arrête aussitôt. Après, si tu veux jouer au dur ...

Elle était sûre qu'il craquerait tôt ou tard. Après tout, la solidarité était réduite à portion congrue dans ce milieu des terroristes et hors-la-loi. Il ferait passer son propre bien-être avant celui du Bothan qui avait été son compagnon. Et un lâche comme lui ne devait pas vraiment pencher vers l'altruisme et la bravoure ... Cependant, il resta silencieux, la fusillant du regard.

*Ok. Tant pis pour toi ...*

Elle se pencha sur lui, le bâillonna d'une main et agrippa sa main droite, saisissant fermement son index avec ses deux mains. Puis, d'un geste brutal, elle le lui brisa. Le hurlement qu'il poussa fut étouffé dans sa gorge par sa poigne implacable, et des larmes commencèrent à couler sur ses joues. La douleur était atroce, elle le savait pour l'avoir déjà subie, sur tous ses doigts. Et à cela s'ajoutait le fait de savoir qu'aucune guérison ne serait possible avant un long moment ...


- C'est bon, décidé à parler ? Non ? Bah on recommence !

Elle renouvela l'opération avec son majeur, toujours sans obtenir de résultats. Ce fut alors qu'elle passait à son annulaire qu'il craqua, avec une voix brisée par la souffrance et la peur. Elle l'écouta tout en gardant son doigt dans sa prise.

- Tatooine ... entrepôt 14 des docks ...

La chasseuse de primes le regarda avec attention. Il mentait. Elle en était sûre. Le sixième sens qu'elle s'était forgée peu à peu, mélange d'instinct et d'études de pyschologie, le lui criait. Il s'efforçait de l'envoyer sur une fausse piste. Pas tant par solidarité que pour se venger de ce qu'elle lui faisait subir, estima-t-elle. Mais il avait fait une grave erreur en pensant la tromper de la sorte. D'une voix aussi froide que la mort, elle déclara :

-Tu mens.

Indifférente à ses protestations, elle lui brisa le doigt qu'elle tenait, puis passa aussitôt à l'auriculaire, lui faisant subir le même sort. Elle s'empara alors de sa main gauche, et commença à appuyer sur le majeur . Il fallait qu'elle lui fasse comprendre que non seulement cela ne servait à rien de lui donner des informations bidons, parce qu'elle le devinerait de suite, mais aussi que cela ne ferait que rajouter à sa souffrance. Le Clawdite l'arrêta en hurlant :

- Non !! Une station en ruine au dessus de Korriban. Par pitié, j'vous jure que c'est vrai !!

Il disait la vérité, cette fois. Sans un mot, elle se releva, le laissant sangloter au sol, et sortit de la salle. Elle avait à peine refermé la porte qu'elle se mit à trembler devant ce qu'elle venait de faire. Pas tant par remords que devant les souffrances mal cicatrisées que ses actes rouvraient. Elle se prit la tête dans les mains, et s'aperçut que ses gants étaient maculés de traces de sang. De même pour sa robe. Elle eut un rire amer. Pourquoi se préoccupait-elle autant de ces vêtements qu'elle n'aimait pas, ou même de son apparence ? Elle avait enfin obtenu l'information pour venger Hugues Grant. C'était la seule chose qui importait. Elle se redressa et rétablit aussitôt sa façade imperturbable, attendant la sénatrice, qui ne tarderait pas à débouler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin) Jeu 23 Aoû - 6:14

Lilith était assise tranquillement derrière une vitre sans teint et entourée de ses deux gardes du corps. Elle croisa les jambes puis ses bras, la jeune sénatrice n’aimait pas vraiment se trouver dans ce genre d’endroit elle était habitué au luxe et la prison était vraiment déprimant. Elle observa attentivement l’interrogatoire de la chiss, elle fut plutôt surprise, elle ne s’attendait pas a ce que Agriogata utilise autant la violence, elle l’avait prise pour une jeune fille fragile et au final elle c’était trompé.

La chasseuse de prime savait parfaitement ce qu’elle faisait.


-« Pardonnez moi Sénatrice mais si nous la laissons continuer elle risque de tué le prisonnier…

Lilith tourna son visage et fixa le directeur droit dans les yeux, son visage n’exprimant aucunes émotions mis à part l’ennui.

-« Et alors ? Cet homme est un criminel, un terroriste même. Si jamais il meurt vous n’aurez qu’à dire qu’il a perdu la vie durant une bagarre entre prisonniers, ce genre arrive souvent n’est-ce pas directeur ? J’espère qu’il est aussi inutile de vous précisez que ceci doit rester entre nous, si jamais j’entends quoi que ce soit à propos de cette entrevue, je ferais en sorte qu’on vous envois en poste au fin fond de la galaxie.

-« Bien sure Sénatrice…Rien ne sortira d’ici.

La jeune femme voyait le criminel souffrir sous la torture de la chasseuse de prime, elle eut quelques frissons le long de sa colonne vertébrale, évidemment elle détestait les criminels mais elle n’appréciait pas particulièrement voir les gens souffrir. Si elle avait accepté ce marché c’était tout simplement pour éviter des problèmes avec la guilde des chasseurs et aussi parce que cette chiss lui devra un service, les sénateurs critiquent toujours les chasseurs de primes, les contrebandiers etc…Mais ce sont les premiers à faire appel a leurs services, lorsqu’un politicien devient gênant il faut toujours trouver diverses manières pour le faire disparaitre du sénat.

Lilith eu un petit sourire en coin, le sénat faisait les lois, se permettait de juger les gens et pourtant la plupart des sénateurs étaient des pourris égotistes, elle devait bien se l’avouer même elle n’était pas blanche comme neige, si Corellia se trouvait menacé elle serait prête au pire magouille politique pour se tiré de la situation.

La sénatrice ce concentra de nouveau sur l’interrogatoire, l’homme avoua au bout de la deuxième fois où se trouvait la cache de son partenaire…Il avait aussi perdu l’usage de plusieurs de ses doigts mais la jeune femme n’éprouvais pas de pitié pour lui, il l’avait cherché en n’avouant pas rapidement. La Chiss sortit de la salle d’interrogatoire.


-« Directeur Kawael, allait me chercher l’enregistrement de cette petite entrevue. Je dois discuter avec Mademoiselle Agriogata.

Le directeur sortit par une porte et la sénatrice par une autre, elle se retrouva face à la chasseuse toujours aussi imperturbable.

-« Je dois bien avouer que vous m’avez surprise, je ne pensais pas capable de ça…Enfin je suppose qu’il a eut ce qu’il méritait. Nous allons enfin pouvoir quitter cette prison, suivait moi, on retourne à mon vaisseau.

Elle n’attendit aucune réponse de la Chiss et prit la direction de la plateforme où était posé son vaisseau, le chemin n’était pas particulièrement compliqué. Le trajet se déroula dans le silence, les deux femmes n’avaient rien de particulier à dire. Une fois arrivé au vaisseau la sénatrice vit le directeur, celui-ci venait lui donner l’enregistrement de l’interrogatoire, Lilith le remercia puis monta a bord du vaisseau suivi par la Chiss et ses deux gardes.
De retour dans le petit salon, elle observa la chasseuse.


-« Vous avez eu ce que voulez…Qu’allez vous faire maintenant ? Je ne vous apprends rien en vous disant que vous rendre prés de Korriban n’est surement pas l’idée du siècle. »

La sénatrice écouta attentivement Agriogata, elle ferait peut être appel à ses services dans le futur car au final la Chiss l’intriguait. Elle eu un petit sourire en la regardant.

-« Et n’oubliez pas, vous me devrais un petit service…Rien d’aussi salissant que votre interrogatoire mais les gens comme vous sont souvent apprécié par les politiciens. »

Elle laissa la jeune femme réfléchir, elles avaient encore le temps avant d’arriver a Coruscant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin)

Revenir en haut Aller en bas

Un rendez-vous sénatorial pas comme les autres ... (P.V Lilith Elkin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Coruscant [Empire] :: Sénat Galactique-