Partagez| .

De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Dim 27 Mai - 19:11

-Allez ,flemmard des sables. Tu ressemble presque à un Hutt en train de dormir. Lève-toi, c'est ton premier jour à la caserne! Tu ne voudrais pas être en retard en plus, hein!

Charlie, entendant la voix de son abominable oncle, se leva tant bien que mal. Cela faisait à peu près trois mois qu'il attendait ce jour avec impatience. Et cet homme impertinent lui en voulait déjà!! Il n'avait pas d'ami en raison de son caractère méprisable et son influence d'ivrogne faisait fuir tous les jeunes hommes que Charlie fréquentait. Donc il revenait au point de départ: il ne connaissait PERSONNE!!

Quand il frôla le vieil homme, il se sentit le devoir de le rabrouer par une remarque qui lui clouerait le bec mais sa peur de ce qui arriverait ensuite le dissuada. Mangeant à sa faim dans la cuisine du gratte-ciel, assez étroite pour un aussi impôsant batiment, il réfléchit. Oui, il savait réfléchir et penser à une personne pendant des heures jusqu'à ce qu'il la rencontre à un endroit. Il avait donc en tête une personne qu'il avait rencontré sur sa planète natale, Tatooïne. D'une espèce qu'il ne connut que bien plus tard sous le nom de Cathar, cet esclave avai eu une vie des plus remarquables. Il était né selon certaines personne dans un vaisseau marchand qui avait été capturé par des pirates. Mais Avner(c"était son nom) n'avait pas su la nouvelle, car sa mère avait été tuée par un pirate. Charlie avait juré qu'il ne lui dirait rien sur sa naissance et qu'il la garderait secrète. Mais Charlie ne cachait jamais rien à ses amis. Pourvu qu'il ne croise pas Avner par hasard dans la rue!

Charlie revint enfin à lui alors que son oncle le réprimandait pour un simple bout de nourriture tomb par terre. Avant qu'il ne se fasse de nouveau grondé pour ne pas lui répondre, il se dirigea vers sa chambre, où il avait rangé son armure de soldat et son blaster bridé. Quant à la nouvelle arme qu'il utiliserait( la carabine blaster de circonscrit), son lieutenant la lui donnarait avant qu'il ne commence son entrainement.
Après avoir lancé un "au revoir" qui en disait long sur sa relation avec son oncle, il prit l'ascenseur du bâtiment, qui ne contenait à sa grande surprise, que deux twi'leks.

Enfin sorti de la grande "maison", il prit un taxi et demanda au pilote de l'amener à la caserne militaire de Coruscant. Le pilote, un wookies, lui demanda au moins cinquante crédits, qu'il donna non sans se lamenter du prix des taxis ces temps-ci. N'ayant aucun autre traducteur que le prix du voyage accroché devant lui, il essaya de répondre même s'il ne comprenait rien. Charlie, ayant prit l'habitude de la folie des grandeurs de Coruscant et des couleurs lumineuses la nuit ne fut point surpri par le gigantesque bâtiment de la République lui faisant face.
Ce bâtiment regorgait de toutes sortes d'espèces, des wookies aux shistavénéens, et le nombre de dortoirs ne pouvait être compté.

Quand il entra dans le monument, il ne fut point surpri de rencontré un lieutenant qui lui ordonna soit de partir s'il n'était pas soldat ou de le suivre s'il l'était. L'homme faisait dix centimètres de plus que Charlie et avait bien une trentaine d'années, ce qui rassura Charlie amplement. Sans qu'il ne puisse réagir, le lieutenant lui ordonna de prendre une réplique d'une carabine blaster qui se trouvait contre le mur, juste à côté du centre d'entrainement. La carabine était malheureusement plus grande et plus précise dans ses rêves mais il réussit quand bien même à toucher ses holo-ennemis. Regardant d'un côté l'homme le juger de toute sa hauteur et de l'autre les stormtroopers qu'il tuait d'une balle en pleine tête. Après qu'il eut terminé le premier entrainement, sonpatron le félicita:

-Bravo mon petit gars. Je suis sûr que tu feras un très bon soldat de la Nouvelle République. Maintenant que tu as fini de massacrer ses pauvres stormtroopers, nous allons te congédier. Mais avant, tu dois être prêt pour toutes les formes de combat, donc nous allons t'initier au détonateur thermique et au combat à mains nues. Ce n'est pas un problème J'ESPERE!!

Cette dernière remarque avait fait trembler le pauvre humain. Non seulement il était nul à mains nues, mais il venait d'aprercevoir un jeune Cathar à la peau orangé-brun. Cela se pourrait-il qu'Avner se soit échappé de chez son maître? Non, c'est impossible. Mais Papa et Maman m'avaient bien dit qu'une personne était portée disparue depuis quatre mois.

Quand Charlie reprit ses esprits, il se trouvait dans une pièce, sûrement adjacente à la première, et devait se battre. Oui, se battre, et à mains nues en plus. Heureusement qu'il pouvait choisir son partenaire et non son "patron". Avec courage, Charlie se dirigea vers le jeune Cathar de tout à l'heure et lui demanda s'il pourrait bien être son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Dim 27 Mai - 21:52

Avner Khajit bien qu'il comptait désormais dans les rangs de l'armée n'était plus un novice qui apprenait le metier de millitaire, il était retourner dans la caserne afin de s’entraîner. Il avait beau être dans l'armée, il n'était qu'un "bleu" débutant complètement inexperimenter qui avait connu aucune mission. Le soldat se devait donc de fréquenter plusieurs fois la caserne militaire pour progresser davantage, et surtout ne pas perdre ce qu'il avait acquis lors de ceux ans de formation.

Le soldat Khajit situé dans la pièce d'entrainement du combat au CaC cherchait un adversaire pour s'exercer. Au beau milieu de sa recherche, il avait été abordée par une personne qui semblait être un novice. Celui-ci, étrangement avait de nombreux point communs avec un ancien ami qu'il avait rencontré à Mos Esley a ces 6 ans, suite à un problème avec une twilek qu'un ami Wookie aurait frappé par accident, au beau milieu d'une rue de Mos Esley.


~Flashback~

Alors que Avner portait une lourde charge, il appercevit un Wookie accompagné d'un jeune homme blond tapé amicalement le dos d'une twilek Hélas, le tas de poile, ne maîtrisant pas sa force avait fait mal à son interlocutrice.Apparemment le coup avait été si fort qu'elle avait faillit mourir. Trois gardes gamorrean, situé à proximité de l'accident débarquèrent et accusèrent à tort son ami d'enfance pour une raison inconnue. Les gardes, voyant que le camarade du Wookie tenait à ce moment même a un couteaux avait conclu que c'était lui qui avait blesser la twilek. Avner Khajit témoin de cette accident témoigna pour son futur ami d'enfance, courageusement en s'interposant entre les trois gardes Gamorrean et l'innocent...

A peine qu'il avait prononcé un mots qu'il avait été repousser viola-ment par un coup de coude. Le jeune Cathar tomba à la renverse et fît trois roulades sur le côté, a moitié assourdit. Il vit deux gardes Gamorrean s'emparer chacun d'un des petit bras du jeune garçon, le trainant avec force tandis que le dernier caressa la fourrure du Wookie en lui disant " Toi, tu es un brave, jamais tu iras à l'encontre de la sécurité de Mos Esley ! ". Aussitôt relever, Avner lança une grenade assourdissante sur les deux gardes qui traînaient son ami. A peine que les gardes avaient entendu le "bips" familier de la grenade étourdissante qu'il se retournait avec une expression complétement horrifier, mais lorsqu'ils savaient ce qui allait arriver, il déjâ trop tard. Sous l'impact de la déflagration, les deux gardiens ainsi que l'ami de Avner s'était retrouver au tapis, assommer. Le dernier garde quant a lui, s'était retourner alerter par le bruit de la grenade, cessant de caresser et complimenter le Wookie pour maitriser le jeune Cathar. Par chance, alors que la garde s'apprétait à foncer vers le cathar, l'humanoïde vert tombât maladroitement au sol, suite à un croche patte porté par le tas de poile humanoïde. Le guerrier eût beaucoup de mal pour se relever, au cause du poids de son armure. Le jeune Cathar en traînant aussi vite qu'il le pouvait la victime des Gamorrean, il s'enfonça dans les ruelles de Mos Esley qu'il connaissait comme sa poche, avant de disparaître complètement du champ de vision de ces trois ennemis. Quand le Gamorrean s'était relever après vingt secondes, il était déjâ trop tard, les enfants avaient disparu dans les ruelles de Tatooïne. Ces chances de les retrouver dans de tel cirscontance étant médiocre, il abandonna sa course poursuite...

Ainsi s'était connus Avner et son ami d'enfance, après cette mésaventure, Avner fréquenta régulièrement la personne qu'il avait sauvé des griffes des trois gardes Gamorrean. Ils étaient de grands ami, s'aidant chacun mutuellement et s'échangeant de manière hebdomaire les nouvelles de leur vie.


~Fin du flashback~

Avner Khajit était face à Charlie Chattlebot, sur un tatamis situé dans une grande salle ou s’exerçait au corps à corps des milliers de personnes. Au cause du grand nombre de personne présent, ont entendaient régulièrement des cries de douleur, des hurlements de rage.

Vous ressemblez comme deux gouttes d'eau à un ami d'enfance. Il se nommait Charlie Chattlebotin il me semble... Les coïncidences sont grandes dans cette univers, n'est-ce pas ? Assez parlez commencons !


Avec agilité, Avner porta un puissant coup de coudes dans les abdos de son adversaire, ceux-ci assez résistant grâce à l'entrainement amortis-sa l'impact et rendit le choc beaucoup moin douloureux au niveau de l'estomac... Il recula deux pas maladroitement avant de ressaisir et contre-attaquer. Celui-ci fît un pas en arrière pour esquiver la main de son adversaire qui voulait lui saisir son bras droit, il assena un puissant poing dans la figure du soldat Khajit. Celui-ci se le recût en reculant légèrement, mais il riposta immédiatement en saissisant le poing gauche de son ennemi qui se dirigeait vers son visage. Avec technique il saisissa le bras gauche de son adversaire puis il le plaça derrière son propre dos. Charlie Chattlebot grimaça quelques instant au cause de la douleur de son bras. Avner, enchaina en donnant un coup de pied dans l'arrière des genoux de son adversaire. Celui-ci tomba aussitôt au sol, tandis que le jeune Cathar tentait de lui faire une prise de soumission a son ennemi qui était désormais allonger sur le ventre. Il coincait deux jambes a l'aide d'un coude au niveau de l'arrière des deux genoux, et avec sa main droite il tentait de saisir le dernier bras libre de son adversaire. A voir cette technique de soumission, ainsi que l'adresse et l'agilité de ces précédents coups, Charlie conclua qu'il n'était pas face à un novice du combat au corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Ven 1 Juin - 10:57

Vous ressemblez comme deux gouttes d'eau à un ami d'enfance. Il se nommait Charlie Chattlebotin il me semble... Les coïncidences sont grandes dans cette univers, n'est-ce pas ? Assez parlez commencons !

Charlie se demandait franchement s'il n'était pas comme le disait son oncle un vrai flemmard. Car il rêvassait toujours devant cet ancien ami. Et il fut heureux de le rencontrer, mais avant qu'il ne prononce un seul mot, celui-ci lui donna un coup de coude dans les abdominaux qu'il sentit passer. Mais avant qu'il ne se ressaisisse, il était par terre, sur le ventre, en train de subir une prise de soumission de son adversaire. Il se releva tant bien que mal et lui dit en esquissant un sourrire:

-Oui, je vous connais également. Mais allons prendre une boisson, j'ai envie de vous connaître encore plus depuis notre enfance. Je vais aller demander à mon patron si cette journée est terminée pour moi et nous irons.

Charlie alla vers son lieutenant, un sourrire aux lèvres. Il lui dit qu'il avait fini le combat au-corps à corps et demanda aussi s'il avait fini journée. Mais l'homme le réprimanda en lui disant qu'il avait oublié une chose: le combat à arme lourde.

Pour cela, Charlie devait surpasser sa faiblesse habituelle et forcer pour bien viser l'hologramme représentant un engin de l'Empire. Après avoir explosé dix de ces forces de l'Empire, il prit la direction dans laquelle son ami se situait et lui parla de son travail. Ëtre soldat n'était pas facile et Avner le savait sûrement car il en était aussi un.

Ils se racontèrent leur vie quand Charlie dit à Avner de le suivre. Il allait le présenter à son oncle. Peut-être que cette fois il ne ferait pas peur à leur invité. Regardant l'immeuble de quatre étage juste devant leurs yeux, Charlie demanda:

-Je te préviens, mon oncle est très arogant et brutal. Je vais te le présenter mais tiens-toi tranquille, sinon ça ne va pas bien se passer.

Ils franchirent donc la porte, attendant la suite des évènements.

(HRP: Désolé pour le retard, j'étudiais trop. Et aussi si c'est trop court.)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Lun 4 Juin - 5:58

A la fin de son combat qui s'était conclue par une victoire pour Avner, il apprena que son adversaire était son ami d'enfance Charlie Chattlebot. Le Cathar s'estimait être très chanceux de l'avoir croisé ici, l'univers de Star Wars était immense. De même que le nombre de soldat que possédait la République, Avner avait conscience qu'il était un soldat parmi des plusieurs dizaines de milliers. Avoir croisé son ami d'enfance dans cette immense caserne était pour le soldat un vrai coup de chance.

Quand Charlie Chattlebot l'invita à prendre un verre avec lui, il se montra consentant. En revanche il était déçu de la réaction du lieutenant. Pour passer le temps, Avner s'entraina à ces côtés. Les armes lourdes contenaient de fausse munition qui étaient de simple hologrammes, question de sureter et d'économie. Lorsque le missile touchait une cible holographique ou encore le sol, une explosion virtuel de couleur bleu, similaire à une vrai détonation apparaissait. Là oû l'ami d'enfance du Cathar était rendu à sa dixième cible toucher, Avner était déjâ rendu a vingt-cinq.


-Si tu t'entraînes autant que moi, tu parviendras au moin à faire le double de dix.Annonça le camarade de Charlie en signe d'encouragement.

Charlie et Avner discutaient ensemble tout en se dirigeant vers l'habitation de l'oncle de Chattlebot. Le camarade du soldat Khajit fît une mise en garde qui avertissait l'abondance de l’arrogance et de la brutalité de son futur hôte. Le Cathar répondit avec une voix confiante :

-Je tacherai d'être prudent...

Avner, accompagner de son ami d'enfance rentrait à l'intérieur de l'habitation. L'oncle de Charlie Chattlebot, situé au hall grimaça de haine quand il appercevit que Charlie était accompagner, avant de rétorquer aussitôt :

-Bon sang, quelle clown tu m'as encore ramenés crétin ?! Si ce chat perd des poiles ici, je te préviens tu nettoies toute la baraque !!

Avner Khajit répondit avec calme :

-Bien le bonjour, je suis Avner Khajit un ami de Charlie Chattlebot...

Avner Khajit avait la mauvaise impression qu'il n'était pas le bienvenue ici et que sa présence allait provoquer des ennuis à son ami. Il éspérait que son interlocuteur se montrerait moin aggresif en apprenant qu'il n'était autre qu'un simple copain à Charlie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Mar 5 Juin - 8:07

Le Cathar avait déjà répondu à la remarque arrogante de l'oncle de Charlie. Et dès qu'ils furent entrés, il avait le sentiment que cela allait mal se finir. Charlie intima alors à son ami de l'accompagner dans la cuisine pour manger quelque chose. Car ils n'avaient pas déjeuner après le café qu'ils avaient pris ensemble. Charlie fit chauffer la viande, qui ressemblait fort aux créatures qui hantaient le désert de Tatooine. Mais une fois cuite, il décida de ne pas manger. Il n'avait pas faim par cette journée de dur labeur à la caserne et par la joie de retrouver un ancien ami. De l'autre côté de la pièce, l'oncle de Charlie les observait d'un air mechant. Qui voulait sûrement dire "pars petite boule de poil, tant qu'il en est encore temps!"

Entre deux quintes de toux de la part du vieil homme, Charlie avait senti l'alarme au fond de lui-même. sans qu'il ne s'en apercoive, son oncle gisait par terre. Il rejetait avec force beaucoup de sang par la bouche. Charlie courrut vers la salle de bain où son oncle cachait ses médicaments. Cela faisait malheureusement quinze jours que l'état de son oncle se déteriorait. Et il croyait que c'était les effets secondaires des médicaments. Ce qui n'est pas le cas, désormais. Mais quand il vérifia pour quels usages ces cachets servaient, il en resta bouche bée. Son oncle souffrait d'un syndrôme qui avait pour synptômes les innombrables quintes de toux mais aussi les rejets continus de sang via la bouche. Rien qu'à voir le nom, Charlie en avait la nausée. Il retourna en trombe dans la cuisine où le malade était couvert de sang. Il lui enfuit de force les cachets dans la bouche et le sang commença à se dissiper.

Après que tout le monde se soient calmés, Charlie réprimanda avec une certaine affection son oncle qui restait par terre, choqué:

- Mon oncle, vous devez aller à l'hopital de suite. vous n'avez pas pris vos médicaments, n'est-ce pas? Et de plus, vous ne m'en avez pas prévenu, de cette maladie. Vous me l'avez cachée depuis tellement longtemps que cela ne me surprend pas que vous êtes en train de.... MOURRIR! Je pourrais d'ailleurs être là pour vous au moins. Je vis sous votre toit et je veux vous protéger de cette maladie, quoi qu'il arrive. Maintenant venez! J'appellerai une ambulance qui nous amenera au meilleur hopital de Coruscant.

Sur le même ton de réprimande, l'oncle lui fit son petit discours. Celui-ci accepta d'aller à l'hopital si Charlie dormirait autre part. Il lui couperait définitivement les vivres et ne le financerait en aucune facon. D'ailleurs, il ne voudrait plus jamais entendre parler de cet ignoble personnage qu'était son propre neveu. Sur ce dernier point, Charlie doutait de la somme qu'il gagnerait. Il ne pourrait pas payer le loyer de son immeuble s'il en trouve un avec le petit salaire de soldat qu'il gagne. Mais il ignora vite fait ces désavantages et porta son oncle dans son lit en attendant. De son côté, Avner restait à l'équart. Sûrement pour ne pas se mêler des affaires familiales de son ami.

Dix minutes plus tard, les trois hommes étaient emportés dans une ambulance en direction d'un hopital. Après être resté aux chevets de son oncle, Charlie intima à Avner de rentrer chez lui. Il ne lui serait pas d'un grand secours à attendre la mort de l'oncle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Jeu 7 Juin - 6:31

Avner, immobile, le dos adossé aux murs et les bras croisés sur sa poitrine, assistait patiemment à la mort de l'oncle de son ami. La violence et la souffrance était des choses qui lui étaient familier, il avait grandit dans cette atmosphère, dans une ville contrôlé par des la cupidité et l’égoïsme. Les plus fort parvevaient à vivre dans d'exelente condition au détriment des autres, tandis que le plus faible avait une pitoyable existence. A l'époque, Avner faisait partie des faibles, là ou il avait aucune notoriété, très peu d'argent, peu de technique et de force mais surtout... Il avait une épée de damoclès au dessus de sa tête, la puce d'esclave pouvait exploser à tout moment de la main de son maître. En cas de rébellion, il aurait imploser sur place... Charlie Chattlebot intima à son compagnon de rentrer chez lui, celui-ci répondit aussitôt :

Je suis désolé de ne rien pouvoir faire pour la mort de ton oncle... Je te dis aurevoir, et je souhaite que ton oncle n'ait pas une mort lente et horrible...

Alors que Avner s'apprétait à sortir, un militaire de race humaine, de couleur noir et assez muscler rentrait à l'intérieur de la pièce. Celui-ci avec une voix autoritaire annonça a Avner et Charlie :

Vous deux, le général Banclier vous ordonne de vous rendre immédiatement dans les quartiers inférieurs de Coruscant ! Je vous donnerai les détails que nous serons conduit dans le transporteur de troupes !


Avner accompagner de Charlie suivait en courant le messager. Apparement, d'après la précipitation du militaire, la situation semblait être très grave. Une fois à la sortie de l'hopital, un vaisseaux aussi grand et large qu'un bus les attendait. Le soldat Khajit rentrait à l'intérieur et constata qu'il y avait une cinquantaine de "bleu"(Soldat qui débute dans la guerre, tout juste sortit de leur formation) de l'armée de corscucant. Le véhicule était presque plein, ils faisaient partis des dernier arrivée... Il y avait beaucoup de bruit à l'intérieur du transporteur, les soldat discutaient bruyamment entre eux... Parmi ces têtes, il y en avait certaine qui lui était familière. Il reconnu immédiatement Buck, un humain cyborg blond qui ne pouvait s'empêcher de se moquer des poiles de Avner. Celui-ci se moqua du Soldat Khajit dès qu'il le vit en criant " Hahaha, un chat !! ". Il y avait également Hartur, un zabrak sympathique qui salua respectueusement l'homme-félin. Avner s'installa sur un des cinq sièges restant du transporteur. Une fois que tout le monde était assis, le transporteur démara et fonça aussitôt a l'intérieur du réseaux de circulation très dense de coruscant. Le messager, qui dorénavant semblait être le sergent chef hurla fort à travers l'immense foutoir que provoquait des dizaines de discussion simultanément entre les nouveaux soldat. :

Taisez-vous !! Ordonna-t il à ces soldat de se taire. Suite à cette ordre, il n'y avait plus un bruit...Comme convenue, je vais vous expliquer... un groupe de vingt soldat de la république ont été envoyer dans les quartier inférieur pour capturer le criminel Goshek. Celui-ci vend illégalement des stupéfiants ! Hélas, Boshek à de nombreux ami et il à appeler en masse des renforts. En tout, ils sont une centaine...

Le messager, fît une légère pause avant de continuer :

Nos dix soldat sont coincés à l'intérieur d'un immeuble, entourée d'une centaine de hors-la-loi. Cela fait approximativement une demi-heure qu'ils sont coincés à l'intérieur, nous devons leur portée secours en toute urgence. Nos soldat ne tiendront pas étèrnelement face à cette véritable meute de criminel !

Quelques minute plus tard, le transporteur était arrivé dans les quartiers inférieur de coruscant. Le conducteur desactiva l'alarme afin d'arriver plus discrètement. Le véhicule, ne ressemblait aucunement a un transporteur militaire, mais plutôt a un vehicule qui contenait de la nouriture. Une attaque en toute discretion était plus efficace. Le moyen de transporteur quelques secondes plus tard se posa en douceur, approximité du lieux du crime. Le sergent donna ces instructions une fois que le vehicule avait atterit...

Cette une mission va nous demander la plus grande discrétion ! Surtout aucun bruit, et nous nous déplacerons en rampant ! Ah et aussi j'oublie, avant de sortir servez-vous en arme dans la caisse situé approximité de la sortie du transporteur.

Aussitôt les militaires se leva calmement, chacun se servant avant de sortir. Il n'y avait hélas qu'une cinquantaine de simple pistolet dans la caisse. Une fois à l'extérieur, chacun des soldat rampaient discrètement en direction du lieu de la mission, situé à une trentaine de mettre. La maison était situé plus ou moin dans un énorme trou qu'ont pouvaient rejoindre avec un escalier, ce qui permettait aux troupes une totale discretion, complétement invisible aux yeux des criminels et un avantage stratégique clé. En effet, les hors la loi seraient pris entre les soldat et les bleu, de plus les criminels avaient aucun point de couverture alors que le groupe de Avner avait juste à reculer quelques dizaines de pas pour être hors de portée de tir. Quand les soldat découvrerent le contenue de cratère, ils ne voyaient pas une centaine de criminel luttant contre vingt soldat vétéran de la République... Non... Il y en avait 200, et ils avaient avec eux 5 droides de combat haut de 2,50 mettre. Ceux-ci étaient lourdement armé, et couvert de puissant métaux. Le sergent grommela quelque instant avant de demander à Charlie :

Toi tu as m'as l'air rusés, tu as une idée de ce qu'ont pourraient faire ?!

Les criminels étaient quatre fois plus nombreux que leur ennemi, dôtée de 5 puissant droide de combat. En outre ils étaient désavantager au niveau du terrain. Ils étaient coincé dans un cratère entre deux groupes d'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner) Mer 26 Sep - 1:56

Après la mort de son oncle, Charlie était sorti de l'hopital en pleurs. Cela était vrai que son oncle était dur avec lui de temps en temps mais il l'aimait néanmoins. Avner le rejoignit et le consola en disant:

- Je suis désolé de ne rien pouvoir faire pour la mort de ton oncle... Je te dis aurevoir, et je souhaite que ton oncle n'ait pas une mort lente et horrible...

Charlie n'eut pas le courage de lui dire que c'était fini et que son oncle venait de décédé mais un grand homme à la peau noire les accosta d'une voix autoritaire:

-Vous deux, le général Banclier vous ordonne de vous rendre immédiatement dans les quartiers inférieurs de Coruscant ! Je vous donnerai les détails que nous serons conduit dans le transporteur de troupes !

Charlie releva la tête, surpris. Non seulement il était pris pour une mission importante, mais de plus avec le général Banclier. Cet homme était un ami de son oncle et il se demanda s'il faisait exprès de les amener en mission pour leur remonter le moral ou si c'était un simple hasard.

Le militaire les emmena dans un véhicule qui ressemblait en dix fois plus grand et plus large à l'ancien vaisseau de l'oncle de Charlie. Il ne l'avait jamais dit à Avner car il le connaissait à peine mais le vrai nom de son oncle était Ernald Chattlebot, le frère de Herlona chattlebot, le père de Charlie. Dès qu'il reprit ses esprits, Charlie se trouvait à l'intérieur de l'engin militaire avec plus de cinquante jeunes soldats qui paraissaient inexpérimentés. L'un deux, une sorte de machine aux cheveux blonds, ria quand Avner passa devant lui et le traita de félin. Cela énerva particulièrement Charlie car il détestait qu'on se moque de quelqu'un de différent alors qu'on l'était soi-même.

Une fois tous les soldats assis, le vaisseau s'ébranla et le militaire qui les avait accosté cria et tout le monde se tut. Il énonca alors d'une voix distincte:

-Comme convenue, je vais vous expliquer... un groupe de vingt soldat de la république ont été envoyer dans les quartier inférieur pour capturer le criminel Goshek. Celui-ci vend illégalement des stupéfiants ! Hélas, Boshek à de nombreux ami et il à appeler en masse des renforts. En tout, ils sont une centaine...

Et après avoir repris son souffle:

-Nos dix soldat sont coincés à l'intérieur d'un immeuble, entourée d'une centaine de hors-la-loi. Cela fait approximativement une demi-heure qu'ils sont coincés à l'intérieur, nous devons leur portée secours en toute urgence. Nos soldat ne tiendront pas étèrnelement face à cette véritable meute de criminel !

Après ces brèves consignes, Charlie regarda par les vitres sales qui servaient de fenêtre et vit qu'ils arrivaient dans les souterrains. La lumière du jour commencait à s'évanouir et Charlie prit soudain peur. "Est-ce que ce sera mon tour? Est-ce que c'est le destin qui me fait venir içi? Est-ce que je vais mourrir?"Toutes ces pensées effrayaient Charlie. Il se demanda même si Avner allait s'en sortir.

Dès que le véhicule ralentit, le militaire reprit la parole:

-Cette mission va nous demander la plus grande discrétion ! Surtout aucun bruit, et nous nous déplacerons en rampant ! Ah et aussi j'oublie, avant de sortir servez-vous en arme dans la caisse situé approximité de la sortie du transporteur.

Charlie se servit dans la caisse dont parlait le grand monsieur et prit un fusil blaster que les policiers utilisaient. Cela fit rire un Zabrak qui lui dit qu'il ne serait d'aucune utilité de se servir de cela. Cette remarque découragea Charlie, mais avant qu'il ne redépose l'arme, le commandant en chef de la mission qui était en fait celui qu'il leur avait appris la nouvelle le regarda avec un grand sourrire en disant:

-Toi tu as m'as l'air rusé, tu as une idée de ce qu'ont pourraient faire ?!

Il lui demandait son avis car les criminels étaient à peu près deux cents et possédaient cinq droïdes de combat. Charlie ne savait pas quoi dire. Mais il savait les points faibles des droïdes, leur talon d'Achille. Qui n'était autre que les fils qui dépassaient de leurs chevilles.Il le savait car il était déjà allé demander quand il était jeune leur point faible car il voulait en savoir plus. Et sa curiosité fut récompensée ce jour là. D'une seule et même voix, il énonça son plan, aller derrière les droïdes sans qu'ils ne le remarquent et tirer sur leur point faible. Pour ce qui était des malfaiteurs, il avoua qu'il ne savait pas comment s'y prendre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner)

Revenir en haut Aller en bas

De corps et d'âme(caserne militaire)(PVAvner)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Coruscant [Empire]-