Partagez| .

Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Mer 10 Juil - 22:57

"Une alliance entre vous et moi serait très profitable, Monsieur Gokor."

"Je suis de cet avis, Seigneur Cain. Cependant, vous me demandez quelque chose sans que vous puissiez me donnez quelque chose en échange..."

"Vous oseriez me demander quelque chose à moi, un Sith?"

"Oui, mais, c'est que... euh..."

"Mais vous avez de la chance, je me suis levé de bon pied. Alors? Que voulez-vous? Une femme? Un homme peut-être?"

"Rien de tout ça, Monseigneur. je voudrais que vous tuiez quelqu'un."

Silence de Cayne.

"Ca ne devrait pas poser de problème. Qui?"

"Il s'appelle Lianor. c'est un petit dealer sur Nar Shaddaa. Ca ne devrait pas être compliqué."

Encore un silence.

"Pourquoi?"

"Disons que je suis resté insatisfait de ses services."

"Je vous recontacte lorsque ç'est fait."

Cayne coupa l'holocommunication. Il se détendit dans son fauteuil, puis s'adressa à son droide.

"R6. Contacte Yuri. Demande-lui tout ce qui peut trouver sur un certain Lianor, sur Nar Shaddaa. Puis dirige-toi y."

Bip affirmatif. Cayne se leva puis alla dans sa cabine de sa Navette de classe Lambda T4-a. Il s'assit, les jambes croisées, puis commença à méditer. Les images de tous ses combats lui revinrent en tête, comme à chaque fois. Bien qu'il soit un Sith, Cayne détestait ,depuis récemment, tuer pour le plaisir. Il trouvait ça ennuyeux, et ça n'aboutissait jamais à rien. Il tenta d'apaiser les images dans sa tête, en vain comme d'habitude. R6 bippa sa chambre, ce qui lui fit reprendre la notion du temps. Alors qu'il avait passé cinq minutes dans sa tête, il s'était écoulé trois cycles horaires. Il se releva puis se dirigea vers la cabine de pilotage. Quand il y pénétra, la navette était encore dans l'hyperespace, mais tout indiquait qu'elle n'était plus très loin de Nar Shaddaa. Nouveau Bip de R6.


"Communication de Yuri? Allume l'holocommunication."


L'image du contact s'afficha lentement, puis apparu plus net que jamais. Cayne releva encore plus sa capuche, pour ne laissait entrevoir que son respirateur.


"Monseigneur. Vous avez demandé des informations sur Lianor, sur Nar Shadda? Pourquoi?"


"Je ne pense pas que cela te concerne, Yuri."

"Bien, Seigneur. Tant que vous payez...."

Derrière son respirateur, Cayne affichait un sourire en coiin. Yuri avait le don de se rendre insolent avec lui, sans se soucier des risques.

"Alors. Lianor est en charge de la négociation de faibles contrats, autrement dit, il doit s'occuper des petits dealers en manque de fourniture, des petits gangs en manque d'arme... rien de bien important, sinon la quantité et la famille qu'il sert. Il sert les Costigans depuis longtemps. Le parrain de la mafia de Nar Shaddaa est le chef de cette famille. Un certain William Costigan. Un homme dangereux.  Sinon j'ai réussi à localiser Lianor. Il est bien sur Nar Shaddaa, mais dans une planque sécurisée. Gardes, tourelles, alarmes... Ce n'est pas un homme de terrain, mais il est capable de se défendre. Je ne pense pas qu'une attaque de front soit possible. Soyez discret, Monsieur. Si vous vous faites capturez...."

"Tu t'inquiètes pour moi, Yuri?"

"Non. Vous payez très bien, c'est pour ça."

"Transmets-moi les coordonnées, et je te ferai le virement."

L'holocommunication s’arrêta au moment où la navette sortait de l'hyperespace. Elle fila vers la planète et quand elle atteignit l'hyperespace, la voix du contrôleur se fit entendre.

"Navette 3C-O89Y. Déclinez identité et cargaison."

"Spatioport, ici Navette 3C-O89Y. Navette commercial, aucune cargaison, nous venons nous ravitailler."

"Navette 3C-O89Y, ici spatioport. Attendez Confirmation... c'est ok, vous pouvez vous posez. Bon séjour sur Nar Saddaa."

La voix s'éteignit et la navette se posa lentement sur un des docks privés. Cayne resserra sa cape, réajusta son respirateur, et mit son sabre à sa ceinture. Il descendit de la navette, et l'air infect se logea dans le respirateur. Cayne activa le filtre. En attendant qu'il se règle, il regarda autour de lui; Nar Shaddaa. Planète du crime, des vices et de la luxure. Avec ses grattes-ciels aussi haut que ceux de Coruscant. Si il n'y avait pas toute cette pègre, elle aurait très bien pu être la capitale galactique. Le filtre venait de se régler. Dark Cain appela un taxi, qui se présenta une minute après.

"A cette adresse, vite. Vous serez grassement payé."

Cayne n'avait jamais vu de rodien aussi pressé de toute sa vie. Il le conduisit rapidement à destination, et lorsqu'il arriva, il toucha son esprit et, avec un geste de la main, lui dit:


"Vous n'avez pas besoin d'être payé."

"Je.. n'ai pas... besoin d'être payé."

Cayne regarda les alentours pendant que le taxi repartait, et repéra bien vite sa cible. Un immeuble bien protégé, ça courait les rues. Alors pourquoi celui là ne l'est pas? Parce qu'il ne veut pas être repéré. C'est manqué. Il se dirigea, et alors qu'il atteignait la porte, un garde se mit en travers de son chemin. Cayne réitéra la même action qu'avec le chauffeur du Taxi.

"Je suis en affaire avec Lianor. Vous allez me laisser passer et débrancher votre système de sécurité."

"Vous êtes en affaire avec Lianor. Je vais vous laisser passer et je vais débrancher notre système de sécurité."

*Trop facile.*

Il s’infiltra dans la planque. Il évita le plus de gardes, mais ceux qui n'étaient pas évitables étaient manipulés. Ainsi, il atteint une porte blindée qu'il ouvrit avec l'aide de la Force. Un homme, assis dans un siège, lui tournait le dos. Il regardait l'holonet, puis s'aperçut d'une présence.

"Je vous avais dit de ne pas entr..."

Il se retourna et aperçut le Sith. Il dégaina rapidement un blaser qui toucha Cayne au bras. Ce dernier regarda sa blessure puis Lianor. d'un mouvement de la main il lui arracha le blaster. Lianor, pris alors une des vibrolames sur le mur et chargea sur Cayne. Celui-ci dégaina son sabre et contra l'attaque. Considérant Lianor indigne du Dün Moch et du Vaapad, il décida d'utiliser la technique du Makashi. Face à la supériorité technique du Sith, Lianor fit une erreur qui lui couta sa main directrice. Sans armes, il passa aux suppliques. Cayne lui révéla tout, y compris son identité, avant de le tuer avec ses éclairs de Force. Il jeta ensuite le corps par la baie vitrée. Satisfait de son boulot il sortit de la pièce. Mais dehors, il y avait tout une armée qui l'attendait. Même un Sith céderait en combattant. Alors Cayne pris le risque de leur donner son sabre. Puis il tendit les mains, auxquels on passa des menottes électroniques. On lui mit un sac sur la tête, et il fut trainé dehors sans ménagement.
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 27

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Sam 13 Juil - 3:24

Il existe dans l'univers des êtres plus puissants que d'autre, l’instinct fait que bien souvent, ces êtres sont crains, mais seuls. Ce sont des êtres terrifiant, créant des mythes de par leur simple existence, les sith en font partit.

Cependant, d'autres êtres, certes beaucoup moins puissants, faute de pouvoir surpasser ces mythes, ces légendes vivantes, se sont rassemblés, pour former des entités puissantes, intelligentes et capable de contrer les premières créatures de part la force du nombre, c'est le cas des Costigans. Un affrontement en ces deux existences serait comparable à la lutte de deux titans, mais le nombre prit le dessus sur la force, et maintenant elle s'en félicite à coeur joie !

Adreï venait d'entrer dans la pièce où le fameux sith était enfermé, où plutôt le lieu de détention. William n'avait jamais été confronté à un forceux et surtout, il n'avait jamais entendu parler d'un sith qui se rendait sans combattre, c'était donc forcement un piège. Aussi, ils avaient fait Cayne prisonnier d'un ascenseur, configuré pour aller s'écraser 30 étages plus bas, en accélération maximale dans cette direction. L'activation de l’ascenseur était déclenchable par William, Adreï et le mercenaire responsable de la capture du sith. Si Adreï voulait se débarrasser du sith immédiatement, William souhaitait l'interroger et surtout tenter de le rallier aux Costigans. Après tout, s'il restait fermé à toute proposition, il sera plongé dans les souterrain des Nar Shaddaa, en passant à travers les fondations de l'immeuble. C'était à cette seule condition que William avait sut convaincre Adreï de considérer sa requête. Aussi, Adreï disposa un projecteur holographique devant le sith, avant de faire demi-tour et quitter cet prison suspendue.

Immédiatement, l'image de William apparue, il était dans le même bâtiment, non loin de là, mais suffisamment pour se sentir en sécurité, il assis dans un fauteuil simple, dans un costard impeccable, un écran allumé non loin de lui, pour continuer à suivre l'activité au sein de Vivo Ultra en temps réel. Une rune rouge était présente sur le comlink de William, elle ne pouvait être que le bouton d'expulsion de Cayne vers les profondeurs de Nar Shaddaa. Le parrain, un peu outré de voir l'un de ses alliés tué aussi facilement, s'adressa au responsable en ces termes :
" Dark Aldo, Dark Cayne, je ne sais trop comment on est supposer vous nommer. Je me présente, William Costigan, j'imagine que, si vous vous êtes attaqué à Lianor, vous avez entendu parlé de moi et donc des Costigans. Hors, et c'est précisément là que je veux en venir : Lianor était un Costigan. Non pas par le sang, mais par la conviction, le coeur et vous l'avez tué, nous savons comment, pourquoi et qui vous êtes grâce aux enregistrements. Ma question est donc : pourquoi vous êtres rendu aussi facilement ? Quel est votre autre objectif ici ?

William s'affichait comme étant détendu, mais la réalité était toute autre, partagé entre rage et suspicion. Lianor était un élément efficace, peu fiable, mais efficace, aux chiffres toujours bien garnis et avec une discrétion recevable. Ce fameux Gokor, il faudra régler ce problème, mais le plus efficace serait de lui retourner le Sith. William se pencha de nouveau en avant, avec un sourire aux lèvres, une provocation en tête :
" Je ne vois que deux scénarios possible à cette histoire :
  • Vous êtes en sith de pacotille et de ce fait, vous avez besoin de ce Gokor pour protéger vos arrières et mettre du carburant dans votre vaisseau, cependant, il vous confit des missions en plus de celles que vous vous imposez, afin de gagner votre part et rendre satisfaction. Auquel cas, loin d'être une menace, c'est plutôt un coup de chance que d'avoir réussit à tuer Lianor et surtout, d'y avoir survécu, mais votre lâcheté et votre trop faible niveau vous à conduit à vous rendre devant une poignée de mercenaire sur-entraînés. Ou...
  • Vous avez un objectif supplémentaire à atteindre et vous faire capturer faisait partit de votre plan. Auquel cas, vous avez peut-être même prévu ce qui allait se passer, peut-être saviez-vous déjà que j'allais dire cela. Dans ce cas, j'attends avec hâte la suite !


William était volontairement provocateur, il savait que les siths étaient des boules de nerf ambulantes, voir comment celui-ci réagirait. De toute façon, privé de sabre-laser et enfermé dans cette prison, même énervé, il ne représenterait de menace pour personne, William en était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Sam 13 Juil - 7:28

Trainé sans ménagement vers l'extérieur, Cayne se sentit embarqué dans un véhicule puis amené dans un batiment. Il n'usa pas de ses pouvoirs pour influencer les gens, se libérer ou même connaitre les lieux. En fait, si se faire capturer ne faisait pas partie du plan d'origine, il pouvait se réveler une aubaine pour Aldo comme pour ce Costigan. On le fit s'asseoir et il sentit quelqu'un poser devant lui un Objet, puis on lui ota son capuchon. Il identifia tout de suite l'objet comme un projecteur holographique, et une image apparu. D'abord trouble, elle se stabilisa pour montrer un jeune homme brun et ténébreux. Cayne utilisa pour la première fois ses pouvoirs pour connaitre la situation. Il était dans un ascenseur piégé à 30 étages de hauteur. Bon.... Il avait vu pire, mais pas souvent. Pourtant, il ne fit rien pour se libérer. Puis l'homme commença à parler.

  " Dark Aldo, Dark Cayne, je ne sais trop comment on est supposer vous nommer. Je me présente, William Costigan, j'imagine que, si vous vous êtes attaqué à Lianor, vous avez entendu parlé de moi et donc des Costigans. Hors, et c'est précisément là que je veux en venir : Lianor était un Costigan. Non pas par le sang, mais par la conviction, le coeur et vous l'avez tué, nous savons comment, pourquoi et qui vous êtes grâce aux enregistrements. Ma question est donc : pourquoi vous êtres rendu aussi facilement ? Quel est votre autre objectif ici ?

Il semblait outré, et bien que compréhensible, Cayne ne nota qu'une chose, Ce Costigan n'avait jamais eu à faire avec un forceux, et ne le connaissait pas, sinon il l'aurait appelé par son vrai titre. Bien que détendu, Cayne sentait Costigan hésiter entre rage et suspicion. Puis il se pencha en avant, un sourire aux lèvres.

" Je ne vois que deux scénarios possible à cette histoire :

-Vous êtes en sith de pacotille et de ce fait, vous avez besoin de ce Gokor pour protéger vos arrières et mettre du carburant dans votre vaisseau, cependant, il vous confit des missions en plus de celles que vous vous imposez, afin de gagner votre part et rendre satisfaction. Auquel cas, loin d'être une menace, c'est plutôt un coup de chance que d'avoir réussit à tuer Lianor et surtout, d'y avoir survécu, mais votre lâcheté et votre trop faible niveau vous à conduit à vous rendre devant une poignée de mercenaire sur-entraînés. Ou...
- Vous avez un objectif supplémentaire à atteindre et vous faire capturer faisait partit de votre plan. Auquel cas, vous avez peut-être même prévu ce qui allait se passer, peut-être saviez-vous déjà que j'allais dire cela. Dans ce cas, j'attends avec hâte la suite !"


De la provocation? Intéressant. Mais depuis que Cayne avait fais la rencontre d'un Jedi sur Tython dans le passé, il avait adopté une chose chez eux: le contrôle des émotions. Pourquoi toujours rage, brutalité et colère? L'objectif premier des Siths, selon Cayne, était de rétablir la paix dans la galaxie. Et bien qu'ils aient pris un chemin diamétralement opposés aux Jedis, les Siths pouvaient faire demi-tour. Ou alors Cayne était trop optimiste... Il prit tout de même la parole, de sa voix la plus douce, la plus diplomate et la plus chaleureuse possible.

"William Costigan... Un plaisir. Tout d'abord, je voudrais vous faire noter que ce n'est pas Dark Cayne ni Dark Aldo, mais Dark Cain. Je pourrais vous répondre Oui aux deux affirmations, mais je ne suis ni lache, ni trop faible pour affronter vos mercenaires, et encore moins un Sith de pacotille. Enfin, ca dépend pour qui... Pourquoi tuer Lianor? C'est vrai, je ne le connaissais pas avant aujourd'hui, et je l'ai tué. D'accord. Je vous payerai le trou qu'il causera si vous voulez. Gokor? Un débile de première que je souhaitais manipuler pour arriver à mes fins. Me faire capturer ne faisait pas partie de mon plan, et je n'avais pas d'objectif supplémentaire ,si on peut parler ainsi, jusqu'à maintenant.  Je serais en mesure de vous proposer un marché si vous me permettez de vous parler façe-à-façe. Pas avec un holoprojecteur. Quel manque de savoir-vivre.... Rassurez-vous, mes intentions sont tous sauf hostiles, surtout avec un allié potentiel comme vous..."


Ca y est, Cayne avait abattu toutes ses cartes, et il ne restait plus qu'à savoir si William Costigan était le genre d'homme à vouloir un Sith comme allié...
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 27

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Lun 15 Juil - 5:52

"William Costigan... Un plaisir. Tout d'abord, je voudrais vous faire noter que ce n'est pas Dark Cayne ni Dark Aldo, mais Dark Cain. Je pourrais vous répondre Oui aux deux affirmations, mais je ne suis ni lache, ni trop faible pour affronter vos mercenaires, et encore moins un Sith de pacotille. Enfin, ca dépend pour qui... Pourquoi tuer Lianor? C'est vrai, je ne le connaissais pas avant aujourd'hui, et je l'ai tué. D'accord. Je vous payerai le trou qu'il causera si vous voulez. Gokor? Un débile de première que je souhaitais manipuler pour arriver à mes fins. Me faire capturer ne faisait pas partie de mon plan, et je n'avais pas d'objectif supplémentaire ,si on peut parler ainsi, jusqu'à maintenant.  Je serais en mesure de vous proposer un marché si vous me permettez de vous parler façe-à-façe. Pas avec un holoprojecteur. Quel manque de savoir-vivre.... Rassurez-vous, mes intentions sont tous sauf hostiles, surtout avec un allié potentiel comme vous..."
William était fou de rage, lui, qui était prisonnier, se permettait de se moquer de lui, William Costigan, le Parrain de Nar Shaddaa ! Il proposait même un marché à William, rare étaient ceux qui avaient osé se moquer de lui en de telles circonstances et la plupart d'entre eux avaient disparut aussitôt, parfois bien moins agréable que dans une chute d'ascenseur. William se leva brusquement en criant :
" Espèce de petite merde ! Tu crois que j'ai besoin de toi ?! Tu viens chez moi et tue l'un des miens, après tu oses me proposer un marché ? Je savais les siths orgueilleux mais pas stupide ou suicidaire. Nan, moi j'ai un marché à te proposer, si tu t'en sors vivant, je t'autorise à m'indiquer où trouver Gokor à moins que tu ne préfères que je ne te pourchasse jusqu'à la fin de ton existence ! Si tu veux connaitre la fureur d'un Costigan, tu es à deux doigts d'en profiter ! "
Cria William avant d'écraser la rune lumineuse sur son comlink sous le regard satisfait d'Adreï, aussitôt un grincement se fit entendre, l'instant d'après, l'ascenseur fut propulsé vers le bas, une explosion coupa les contrepoids, accélérant encore la course de la cage. Willam se tourna vers le chef des mercenaires :
" S'il survi, vous le trouvez et le ramenez ici, je double votre salaire si vous faites ainsi, sinon vous pouvez dire adieux à votre contrat ! Adreï, tu vas avec eux, je ne veux pas de dérapage ! Plus vite que ça, il est hors de question que cet enfoiré s'en sorte aussi facilement. On va lui faire ravaler sa fierté de Sith ! "

William sortit son revolver et fit tourner son barillet, dans grand bruit de métal, les 4 mercenaires qui étaient restés avec lui armèrent leurs armes et se tinrent aux aguets.

** Sith peut-être, qu'il essaye de digérer une de ses balles là, on verra s'il fera toujours le fier **

William était en colère, vraiment en colère, on s'était moqué de lui ouvertement, devant ses alliés et ses collaborateurs. Il était déjà en train de réfléchir à la prime qu'il pourrait mettre sur sa tête si jamais il s'enfuyait. Combien de millions pour pouvoir lui faire payer son audace. C'est alors qu'un des mercenaires regarda William :
" Et s'il disait vrai ? S'il voulait vraiment collaborer avec vous ? "

William haussa les sourcils et fit feu sur le mercenaire en question, la balle traversa son bouclier personnel et sa combinaison par-balle comme du beurre, l'homme tomba raide mort après quelques bref spasmes. William s'énerva de plus belle :

" Je vous ai recruté pour vos armes et votre maîtrise militaire, pas pour vos putain de conseils ! Fermez là et faites votre job ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Ven 19 Juil - 7:17

Tel qu'il le vit de là où il était, Cayne ressentit l'intense fureur du Costigan. Bien qu'il fasse partie de la vie de Sith d'être détesté, haï... Cayne n'aimait pas ça. Même si il savait que la colère faisait commetre des erreurs, le Costigan était très bien préparé.

" Espèce de petite merde ! Tu crois que j'ai besoin de toi ?! Tu viens chez moi et tue l'un des miens, après tu oses me proposer un marché ? Je savais les siths orgueilleux mais pas stupide ou suicidaire. Nan, moi j'ai un marché à te proposer, si tu t'en sors vivant, je t'autorise à m'indiquer où trouver Gokor à moins que tu ne préfères que je ne te pourchasse jusqu'à la fin de ton existence ! Si tu veux connaitre la fureur d'un Costigan, tu es à deux doigts d'en profiter ! "

*Petite merde? Orgeuilleux? Suicidaire? La fureur d'un Costigan? Mais qu'est-ce que j'ai dit, putain? Je croyais l’honnêteté utile, ben c'est raté."


Il vit William Costigan, enragé, presser quelque chose hors de son champ de vision. Aussitôt, la cabine fut projeté à une vitesse folle vers le bas, avec une vitesse qui ne fit qu'augmenter. Par réflexe, il se mit en méditation, et freina le plus possible la cage d'ascenseur. Cependant, elle arriva quand même en bas trop vite, et elle percuta le sol dans un vacarme assourdissant. Ayant traversé toute la cage dans tous les sens, Cayne se releva, et en mettant une main sur son visage, sentit son sang couler. Il sortit tant bien que mal de la cage d'ascenseur, prêt au combat. Plusieurs mercenaires arrivèrent. Cayne en projeta un contre le mur et en grilla trois autres, mais il était plus nombreux que lui, et il était désarmé. Un homme s'approcha de lui et lui donna un coup de pied dans le bas-ventre. Bien que souffrant, il ne cria pas, ne donnant pas ce plaisir aux Costigans. Il fut emmené sous bonne garde trente étages plus haut, et pénétra dans une pièce où se trouvait Costigan, sous bonne garde. Il savait qu'il serait facile de le tuer, mais il serait abattu ensuite. Il fut mis sur un fauteuil, un blaster pointé sur sa nuque. Il se mit à parler. Sa lèvre explosé lui faisait mal, mais il ne s’arrêta pas.

"Vous êtes non seulement un homme d'honneur, mais aussi un homme loyal, et je le respecte, Costigan. Je reconnais que votre état d'esprit est compréhensible, et si vous voulez me butez, allez-y. J'aimerai vous aider à combler le vide que la mort de Lianor vous as causé, mais je n'ai pas le pouvoir de ramener les morts à la vie. Voici les coordonnées de Gokor. Il est tout à vous."

Il mis un holopad sur le bureau et s'essuya le sang qui coulait de sa lèvre.

"Quand je vous ai parlé d'un marché, j'étais sérieux. Mais, en ce moment, vous avez le pouvoir, donc à vous de décider. Epargnez-moi et vous aurez un allié Sith, avec vos conditions, ou tuez-moi, et j'espère avec plus de réussite que cette tentative, magnifique, de l'ascenseur."


Il fixa le Costigan, malgré ses os qui réclamaient grâce, et son corps meurtri.
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 27

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Dim 21 Juil - 11:32

Le Sith chut, mais il se releva de nouveau, pourtant, même Adreï ne pourrait survivre à une telle chute, William fut forcé d'admettre qu'il d'un tout autre niveau, tout du moins pour ce qui est sur le plan physique, bien que ce qu'ils appelaient la force, semblait bien les aider, en toutes circonstances. Adreï avait observé le Sith à sa sortie de la cage d'ascenseur, sa façon de combattre, l'étendue de ses pouvoirs. Adreï se rendit compte qu'au final, avec ses pouvoirs, presque aucun humain standard ne pouvait lui nuire au corps à corps. D'ailleurs si c'était le cas, Adreï n'en ferait qu'une bouchée, car il était tout sauf un humain standard. Il supervisa le rapatriement du Sith afin qu'il soit interrogé par William en personne. Le niveau d'alerte serait maximal et au moindre geste du Sith sans le consentement de William, il ressemblera plus à une grappe de raisin cuit qu'à un humanoïde. Assis sur une chaise, Adreï se plaça derrière lui, blaster en main, prêt à faire feu, mais écoutant ce qu'ils avaient à se dire avec intérêt.

William quand à lui avait un peu apaisé sa colère, essayé de se montrer plus modéré, plus clairvoyant, plus réfléchit. En effet, le sith était une abomination qui visiblement avait autant de manière qu'un Wookie, cependant, il pouvait s'avéré puissant allier, précieux face aux Jedis, face aux Hutts, mais surtout, serait un point de départ pour des négociations futures avec l'Empire, peut-être même d'autre Siths. Il finissait une troisième cigarette quand Dark Caine fit son entrée, fort bien accompagné. En même temps qu'il écrasait le mégot et crachait les derniers volutes de fumée, William contacta que le Sith était tout de même blessé, il était donc salement résistant, mais bien loin d'être intouchable.

"Vous êtes non seulement un homme d'honneur, mais aussi un homme loyal, et je le respecte, Costigan. Je reconnais que votre état d'esprit est compréhensible, et si vous voulez me butez, allez-y. J'aimerai vous aider à combler le vide que la mort de Lianor vous as causé, mais je n'ai pas le pouvoir de ramener les morts à la vie. Voici les coordonnées de Gokor. Il est tout à vous."

William ne bougea pas, il conserva le silence, il toisa l'holopad avant de le ramasser, sans un mot, il jeta un rapide coup d'oeil aux coordonnées affichées.

** Elles ont l'air exactes, il serait donc prêt à jouer franc-jeu ? Un Sith qui se serait laissé capturé, pour négocier un contrat avec un mafieux, une première dans l'histoire si je ne m'abuse **

"Quand je vous ai parlé d'un marché, j'étais sérieux. Mais, en ce moment, vous avez le pouvoir, donc à vous de décider. Épargnez-moi et vous aurez un allié Sith, avec vos conditions, ou tuez-moi, et j'espère avec plus de réussite que cette tentative, magnifique, de l'ascenseur."

William posa son revolver sur le bureau, devant lui, il manquait une balle dans le barillet, d'ailleurs, le corps du mercenaire avait été ramassé rapidement, il ne restait plus que les vestiges d'une tache de sang.

" Ceci est une arme spécialement conçue pour le genre d'adversaire que vous êtes. Vous vous croyez invincible avec vos pouvoirs, votre sobriquet, votre intuition. Je n'ai certes jamais affronté qui que ce soit dans votre genre, mais j'ai tué bien plus gros que vous, dans des situations bien plus délicates que celles-ci. Sachez que je n'ai aucun pouvoir, cependant, j'ai le choix, tout comme vous, à ceci prêt que le votre n'implique que votre personne et le miens, implique énormément de monde, y comprit vous en ce moment. La perte occasionnée par la mort de Lianor ne pourra pas être comblée, même par son retour d'entre les morts et je doute que vous ayez, ne serait que l'idée de l'argent que vous m'avez fait perdre de part votre intervention. "

William cliqua sur l'une des runes de son comlink, Adreï fronça les sourcils, les mercenaires se tendirent. Un vaisseau se présenta au niveau de la baie vitrée à droite de William :

" Vous allez venir avec moi et nous allons discuter, peut-être aurez-vous le loisir de retrouver vos biens à l'issues de notre discutions, en attendant, ne faites pas de bêtise "

William se leva, se rendit jusqu'à la baie et entra dans le vaisseau qui se trouvait juste derrière, il y avait 4 places, deux banquettes l'une en face de l'autre. William s'installa, comme convenu, Adreï devait emmener Dark Caine jusqu'au vaisseaux et l'installer sur la banquette en face de William, mais ne devait pas s'y installé, à la demande de William. Il voulait testé le Sith, pouvoir lui poser les bonnes questions, loin des oreilles indiscrètes. Il en avait déjà une bonne quantité :

  • " Avez-vous un rang important au sein des Siths ? "
  • " Quels sont vos liens avec l'Empire ? "
  • " En quoi votre aide me serait profitable ? "
    ou encore
  • " Combien me coûterez-vous si je devais vous prendre en tant que partenaire ? "


Autant de questions qui ressemblaient à une démarche marketing standard, le domaine de William.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Dim 21 Juil - 20:37

William Costigan toisa l'holopad et sembla juger les informations correctes. Puis il posa un revolver sur le bureau, auquel il manquait une balle. Puis il reprit sa parole, ayant visiblement un peu enfoui sa colère, mais Cayne la sentait près à exploser.

" Ceci est une arme spécialement conçue pour le genre d'adversaire que vous êtes. Vous vous croyez invincible avec vos pouvoirs, votre sobriquet, votre intuition. Je n'ai certes jamais affronté qui que ce soit dans votre genre, mais j'ai tué bien plus gros que vous, dans des situations bien plus délicates que celles-ci. Sachez que je n'ai aucun pouvoir, cependant, j'ai le choix, tout comme vous, à ceci prêt que le votre n'implique que votre personne et le miens, implique énormément de monde, y comprit vous en ce moment. La perte occasionnée par la mort de Lianor ne pourra pas être comblée, même par son retour d'entre les morts et je doute que vous ayez, ne serait que l'idée de l'argent que vous m'avez fait perdre de part votre intervention. "

"Je ne me crois pas invincible. Seulement supérieur à une grande partie de la vie dans cette galaxie. Une partie dont vous ne faites pas partie, Monsieur Costigan."

Costigan cliqua sur une rune de son comlink, puis il se retourna vers le Sith.

" Vous allez venir avec moi et nous allons discuter, peut-être aurez-vous le loisir de retrouver vos biens à l'issues de notre discutions, en attendant, ne faites pas de bêtise "

Le Sith hocha la tête. William se leva et se dirigea vers le vaisseau. Empoigné par ce qui semblait être l'homme de main personnel de Costigan, il fut ammené dans le vaisseau, où il prit place. Il se retrouva seul avec William. Il devina les paroles de Costigan avant qu'il ne les prononce.

"Je suis un Guerrier Sith. Mon poste me permet d'avoir des relations importantes sans toutefois attirer l'attention. Mes liens avec l'Empire sont compliqués, pour ne pas dire tendus. Mais j'ai conservé plusieurs contacts dans ce camp. Je pourrai vous être utile dans plusieurs domaines. Reconnaissance, élimination... Et je ne vous couterais rien, mais je vous rapporterais."

Bien qu'il soit encore attaché, il sentait que les choses progressaient, la discussion commencait à tourner à une discussion commerciale.
Revenir en haut Aller en bas
William Costigan
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
Parrain de la Mafia de Nar Shaddaa
avatar
Messages : 113
Âge réel : 27

Feuille de personnage
Âge: 37 ans
Armes: cutter laser et révolver perse-armure
Alignement: Neutre
MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan] Jeu 25 Juil - 5:49

William tiqua quand le sith prit la parole alors qu'il n'avait pas encore dit un seul mot, il afficha un sourire aimable avant de prendre la parole :
" Je viens de te sauver la vie, j'aurai pu écouter Adreï et te trancher la tête depuis un moment, les mercenaires sous mes ordres sont là pour ça, le sale boulot. Alors tu pourrais avoir au moins avoir la politesse de ne pas lire mes pensées et surtout de me laisser parler ! "

Une fois de plus, William était en colère, doucement, mais surement, il en arrivait à la conclusion que les Siths n'étaient finalement pas la bonne approche pour faire affaire avec l'empire, de plus celui-ci semblait être un marginal, donc d'une utilité à peine plus que nulle. Si de simples mercenaires pouvaient l'arrêter, mieux valait recruter un chasseur de prime compétent. L'image de Lola resurgit alors dans l'esprit de William, comme un gravier dans une chaussure, on le crois partit, mais aussitôt il revient à la charge.

De nouveau, William regarda Cayne droit dans les yeux, essayant de se maîtriser avec peine, sa voix tremblotante tant il était en colère :
" J'ai besoin d'un collaborateur, pas d'un larbin, on s'arrête dans quelques mètres, tu trouveras ton sabre et tes effets personnels prêt de ton vaisseau. Espère ne jamais recroiser mon chemin, tu sembles encore trop jeune et inexpérimenté pour vivre dans le même monde que moi. Adieu.

La voiture s'arrêta en effet quelques mètres plus loin, à proximité du spatioport, une fois le sith sortit de la voiture, William sortit immédiatement un bâton de la mort pour oublier cet événement, toute cette rage, cette soif de violence, l'envie de l'égorger lui-même.
William toqua à la fenêtre du chauffeur :
" On retourne à la maison, puis direction Randon, il est grand temps que je change d'air ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan]

Revenir en haut Aller en bas

Entrevue musclée chez les Costigans [PV William Costigan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Destiny :: Nar Shaddaa [Hors-la-loi]-